Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
France24, il y a 2 mois

Jihadistes détenus en Syrie : les États-Unis incitent les autres pays à les rapatrier.
Les États-Unis ont appelé lundi les autres pays à rapatrier et à juger leurs ressortissants détenus en Syrie par le Forces démocratiques syriennes (FDS). Washington souligne que "la menace terroriste" persiste dans la région.

Les États-Unis ont appelé lundi 4 février les autres pays à rapatrier et à juger sur leur sol leurs jihadistes détenus en Syrie. Cet appel fait suite à l'annonce de Donald Trump, quelques semaines plus tôt, du retrait américain de Syrie, jugeant le groupe État islamique (EI) "affaibli et en débandade".

"Les États-Unis appellent les autres pays à rapatrier et à juger leurs ressortissants détenus par les Forces démocratiques syriennes (FDS)", soutenues par la coalition internationale dirigée par Washington, déclare dans un communiqué Robert Palladino, porte-parole du département d'État américain.
Saluant "les contributions" apportées par les FDS "pour vaincre l'EI", Robert Palladino a rappelé que les forces arabo-kurdes ont capturé au cours de leur campagne de libération "des centaines de terroristes étrangers venus de douzaines de pays à travers le monde".

"S'ingéniant à lutter avec discipline face à un ennemi brutal, les FDS ont fait preuve de leur engagement à détenir ces individus de façon sûre et humaine", ajoute-t-il, louant les "efforts continus des FDS pour renvoyer dans leurs pays d'origine ces terroristes étrangers".

"L'EI reste une menace"

"Malgré la libération des territoires occupés par l'EI en Irak et en Syrie, l'EI reste une menace terroriste importante et une action collective est impérative afin de répondre à ce problème international de sécurité", a ajouté le porte-parole du département d'État américain.

Le 20 décembre, la décision surprise du président Donald Trump de retirer les quelque 2 000 soldats américains déployés en Syrie auprès des forces arabo-kurdes qui y combattent l'EI pose la question de ces jihadistes étrangers.
La France, frappée ces dernières années par des attentats parfois planifiés depuis la Syrie, est particulièrement concernée, avec environ 130 ressortissants français détenus par les Kurdes.

Elle était jusqu'ici opposée à leur retour pour s'épargner un casse-tête politique, sécuritaire, judiciaire et carcéral, préférant les voir jugés et emprisonnés sur place. Mais le départ des Américains ravive les craintes de les voir s'évanouir dans la nature et représenter à nouveau une menace.

Cette question épineuse devrait être discutée lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de la coalition contre l'EI, mercredi à Washington, où les conséquences du départ américain de Syrie seront au cœur des débats.

Voir Source
Lire aussi

Nouveau tir nord-coréen : Kim Jong-un, la com’ à coup de missiles.

La Corée du Nord a procédé hier au tir d’une "nouvelle arme tactique" en présence de Kim Jong-un. Une démonstration de force militaire a minima qui sert, avant tout, à faire passer un message. Mais adressé à qui ?
Madère: Au moins 29 touristes allemands tués dans un accident de bus.

Le véhicule, qui est sorti de la route, transportait une cinquantaine de personnes
En Egypte, Al-Sissi pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2030.

Le Parlement égyptien a voté, mardi 16 avril, un projet de réforme constitutionnelle qui permettrait au maréchal à la retraite de se présenter pour un troisième mandat en 2024. Le peuple est appelé à approuver ou non ce texte par référendum.
Donald Trump accusé d'incitation à la violence contre une élue musulmane.

Les élus démocrates ne décoléraient pas dimanche contre le président américain. Ils l'accusent "d'inciter à la violence" contre une élue musulmane du Congrès.
Les manifestants au Soudan appellent désormais à la « chute » de la junte.

Pour cette première nuit sans Omar Al-Bachir au pouvoir, les manifestants regroupés devant le QG de l’armée ont bravé le couvre-feu instauré dans la foulée du coup d’Etat.
Libye: l'ONU réclame un cessez-le-feu pour éviter une "bataille sanglante" à Tripoli.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé un "cessez-le-feu" en Libye, où les combats s'intensifient près de Tripoli.
Benjamin Netanyahou donné vainqueur des élections législatives en Israël.

Les Israéliens ont voté, mardi, pour élire les 120 députés de la Knesset. Selon les projections des médias, après la quasi-totalité des bulletins dépouillés, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, est le mieux placé pour former une coalition.
L'Iran accuse Washington d'être "à la tête du terrorisme international"

Hassan Rohani s'est exprimé mardi au lendemain de la décision des États-Unis de classer les Gardiens de la Révolution comme "organisation terroriste".
Le Bangladesh déploie des gardes-frontières sur une île proche de la Birmanie

Le gouvernement a annoncé en mars son intention de commencer à transférer des dizaines de milliers de rohingyas des camps de réfugiés surpeuplés près de la frontière birmane vers une autre île isolée du golfe du Bengale.
Risque d'embrasement en Libye, réunion d'urgence à l'ONU vendredi.

Des forces de l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, sont à moins de 30 km de la capitale Tripoli.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


FRANKE - FX66GI
Cuisinière Four Géant
Type de table - 4brûleurs gaz
Modes de cuisson - à gaz
Sécurité par thermocouple - oui

Leguide Voyage


Meknes Car
MEKNES CAR est une agence de location de voiture pour longue et courte durée et de transport touristique installée à Meknés capitale Ismailique du Maroc.