Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 3 mois

Politiques publiques: Nécessité d’adopter des directives générales.
Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a souligné, lundi à Rabat, la nécessité d'adopter une approche holistique prévoyant des directives générales pour les politiques publiques à long terme, tout en fixant des priorités communes et convenues.

Répondant à une question centrale lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants, sur "l'évaluation de la performance des stratégies sectorielles", M. El Otmani a indiqué que la convergence et l’harmonisation des politiques publiques et des stratégies sectorielles ont toujours été au cœur des préoccupations de SM le Roi Mohammed VI, notant que l’exécutif est conscient que les résultats importants obtenus par les stratégies sectorielles ne doit pas occulter les difficultés, contraintes et défis entravant une efficacité optimale.

Ces contraintes concernent le manque de coordination et de gouvernance dû à la pluralité des stratégies, des plans sectoriels et des mécanismes de suivi, l'efficacité et le rendement limités de ces stratégies et programmes et leur faible impact sur le développement en général et la création d’emplois en particulier, ainsi que les contraintes liées à la répartition équitable de la mise en œuvre des programmes au niveau territorial, a relevé M. El Otmani, soulignant la nécessité d’une plus grande coordination territoriale des stratégies et programmes sectoriels.

Le gouvernement a œuvré à surmonter ces difficultés et contraintes, à travers une approche basée sur la convergence, le suivi et l'évaluation continus des différentes stratégies sectorielles et la consolidation de la complémentarité et de la coordination entre elles, l'objectif étant de capitaliser les résultats positifs et de pallier les déficiences pouvant l’entacher, permettant de garantir plus d’efficacité en faveur de ces programmes et d'assurer leur impact direct sur le niveau de vie des citoyens, a assuré M. El Otmani.

La concrétisation de cette approche se fait via une série de mécanismes, dont l’adoption d'un plan exécutif du programme gouvernemental basé sur des mesures pratiques assorties d'objectifs et d'indicateurs numériques et de délais de mise en œuvre et de suivi, permettant ainsi d’évaluer l'impact des mesures prises dans les stratégies sectorielles, a-t-il fait savoir, ajoutant que l’accent a été mis sur la création d’une commission interministérielle pour le suivi de la mise en œuvre du programme gouvernemental et la consolidation de la convergence des stratégies sectorielles.

Afin de renforcer le rôle des établissements publics dans la mise en œuvre des politiques publiques, le gouvernement s'emploie à coordonner l’action de ces établissements en renforçant la méthodologie contractuelle (contrats-programmes), a-t-il poursuivi.

Dans le cadre de l'institutionnalisation de la fonction d'évaluation des politiques publiques, M. El Otmani a fait savoir que l’exécutif a lancé, en coordination avec les différents départements gouvernementaux et établissements publics concernés, un processus de concertation pour l’élaboration d’une vision collective et d’un programme d’action pour l’institutionnalisation effective de la fonction d'évaluation, avec l’instauration d’une culture de l'évaluation en matière de gestion de la chose publique, conformément aux normes internationales en vigueur.
De même, il a fait état de la réalisation d’une étude comparative des principales évaluations de politiques publiques internationales, ayant permis d'identifier les points forts et les opportunités pouvant être pris en compte, afin d'institutionnaliser et de développer cette fonction.

Et d'ajouter que, sur la base des résultats de cette étude comparative, une conceptualisation de l'institutionnalisation de l’évaluation des politiques publiques a été élaborée conformément à la conjoncture nationale, reposant sur deux principaux piliers, dont l'un est institutionnel et concerne la mise en place d’une commission interministérielle chargée de la programmation, de la coordination et de la supervision de l’évaluation, avec la mise en place d'un mécanisme national spécialisé en la matière qui sera chargé de réaliser, pour le compte de l’exécutif, les évaluations, études et recherches sur le terrain requises, outre le développement d'outils scientifiques et technologiques et des systèmes informatiques et bases de données de manière à garantir l’efficacité et la qualité de ces évaluations.

Le deuxième pilier, ajoute M. El Otmani, concerne un ensemble de mesures visant à accompagner le développement et la promotion de la culture de l'évaluation dans l'administration publique pour renforcer les capacités et développer des outils scientifiques et techniques.

Un projet de loi relatif au système statistique national est en cours d’élaboration et s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental dans son volet relatif au développement et l’unification du système statistique public, de manière à faire de l'information statistique un service public bénéficiant de la confiance des acteurs politiques, économiques et sociaux, a assuré M. El Otmani.

Au sujet de la convergence des stratégies et des programmes publics au niveau local, M. El Otmani a affirmé que le gouvernement a procédé à la publication de la Charte de la déconcentration administrative, dans le cadre de l’activation du processus de la régionalisation avancée selon une approche intégrée visant à réaliser le développement durable, précisant que l’un des objectifs les plus importants de ce chantier consiste à implémenter les politiques publiques au niveau territorial, en tenant compte des spécificités de chaque région et de la mise en œuvre et l’évaluation de ces politiques, tout en assurant l’intégration et la synergie nécessaires.

Les stratégies sectorielles mises en œuvre au Maroc sont essentielles à la réalisation du développement économique et social, à l'amélioration du niveau de vie des citoyens et à la satisfaction de leurs besoins réels, a-t-il relevé, mettant en avant le bilan des stratégies les plus importantes qui ont concerné les différents secteurs productifs, tels que l'industrie, l'agriculture, le tourisme, l'énergie et autres. Il s’agit, également, de soutenir les fondements d’une croissance économique forte et durable en encourageant les investissements publics et privés et en optimisant le potentiel du pays dans divers secteurs de production.

Ces programmes garantissent, également, la relance et le décollage de l'économie nationale, en fournissant des mécanismes, des moyens et les infrastructures nécessaires, et en soutenant la transformation structurelle de l’économie nationale, en vue de la diversification du tissu économique en tant que choix essentiel pour la croissance des exportations et la réduction du déficit commercial.

Le Chef du gouvernement a expliqué que ces stratégies visent à améliorer la compétitivité des secteurs productifs nationaux et à les renforcer contre les chocs extérieurs, tout en encourageant la concurrence internationale. Il est également question de réduire le déficit extérieur et d'intégrer l'économie mondiale dans le dessein d'améliorer les conditions de vie de la population et son accès aux services sociaux.

En Savoir Plus
Lire aussi

Le Maroc élu président du Forum Régional Africain sur le Développement Durable.

Nezha El Ouafi intervenant lors de l'ouverture de la 5ème session du Forum Régional Africain sur le Développement Durable.
Rabat abritera le 20 avril la 5è réunion ministérielle du Bureau exécutif islamique pour l’environnement

L'Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO) a annoncé l'organisation, samedi 20 avril à Rabat, de la 5ème réunion du Bureau exécutif islamique pour l’environnement au niveau des ministres.
Bourita appelle l'Afrique du Sud à travailler avec le Maroc pour l'émergence d'un nouveau modèle de coopération interafricaine

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a appelé, dimanche, l’Afrique du Sud à travailler avec le Maroc pour l’émergence d’un nouveau modèle de coopération interafricaine.
M. Omar Hilale élu président du Conseil d’Administration de l’UNICEF.

L’Ambassadeur Omar Hilale, Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès de l’ONU à New York, a été élu Président du Conseil d’Administration de l’UNICEF pour l’année 2019.
Guergarate : saisie de 11,940 tonnes de hachich à bord d'un camion TIR à destination d'un pays africain

Les éléments de la sûreté nationale ont saisi, en coordination avec les éléments de la douane à Guergarate 11 tonnes et 940 kilogrammes de Hachich à bord d'un camion de Transport International Routier (TIR) à destination d'un pays africain.
Koweït: Tenue de la 9-ème session de la Commission mixte maroco-koweïtienne.

Les travaux de de la 9-ème session de la Commission mixte maroco-koweïtienne ont été tenus mardi au Koweït, sous la co-présidence du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, et du vice-Premier ministre et ministre koweïtien des Affaires étrangères, Cheikh Sabah Khaled Al Hamad Al Sabah.
Ouverture de la 12è session du Conseil d'affaires russo-arabe avec la participation du Maroc.

La 12ème session du Conseil d'affaires russo-arabe s'est ouverte, lundi à Moscou, sous le thème "Russie-monde arabe: Il est temps de coopérer pour notre futur", avec la participation du Maroc.
Célébration officielle à Rabat de la Journée mondiale de la santé.

La cérémonie de célébration officielle de la Journée Mondiale de la Santé, organisée en 2019 à Rabat sous le thème "Soins de santé primaires : la voie vers la couverture santé universelle", s'est ouverte lundi.
Une nouvelle feuille de route pour une meilleure insertion économique des jeunes.

Le secteur de la formation professionnelle vient de se doter d'une nouvelle Feuille de route prometteuse de nature à lui permettre de continuer à jouer pleinement son rôle en tant que levier essentiel pour le développement social et une meilleure insertion économique des jeunes, ainsi que pour promouvoir la compétitivité des entreprises.
Province de Kénitra : Huit morts et 30 blessés dans la collision entre un camion et une voiture

Huit personnes ont trouvé la mort et trente autres ont été blessées dans un accident de la circulation, survenu mercredi matin au niveau de la commune de Moulay Bousselham, suite à une collision entre un camion et une voiture transportant des ouvriers agricoles, a-t-on appris auprès des autorités locales de la province de Kénitra.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Dell - Vostro 230
Intel E5400 / 2.7 Ghz, Ram 3Go, HDD 320 Go, Graveur DVD, Ecran 20"- Freedos

Leguide Voyage


Dar Cordoba
Au cœur de la médina de Fès, tout près de la place Batha, accessible en voiture, se trouve Dar Cordoba. Dans ce Riad vous attend un monde qui reflète la splendeur et le raffinement incomparables de l'art arabo-andalous.