Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Figaro, il y a 4 mois

Une haute responsable du géant chinois Huawei arrêtée au Canada.
Les États-Unis ont demandé l'extradition de Meng Wanzhou, directrice financière et fille du fondateur de ce mastodonte des télécoms. De quoi relancer les tensions sino-américaines, en pleines négociations commerciales.

C'est un coup de tonnerre qui risque d'aggraver les tensions sino-américaines, alors que les deux pays se sont accordé une fragile trêve dans leur conflit commercial. La directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, qui est également la fille du fondateur, a été arrêtée au Canada à la demande des États-Unis. Elle fait maintenant face à une demande d'extradition américaine, a déclaré mercredi le ministère canadien des affaires étrangères, sans fournir plus de détails. Meng Wanzhou, serait soupçonnée de violations de sanctions américaines contre l'Iran, selon des informations de presse. Cette annonce, qui fait craindre une reprise de la guerre commerciale, a fait chuter les bourses mondiales.

Cette femme de 41 ans, bien placée pour succéder à son père, Ren Zhengfei, à la tête du premier équipementier télécoms mondial et numéro deux sur le marché des smartphones, a été interpellée le 1er décembre à Vancouver. Soit le jour même où le président américain Donald Trump s'est engagé auprès de son homologue chinois Xi Jinping, au cours d'un dîner en marge du G20, à ne pas imposer de nouveaux droits de douane sur les biens chinois pendant 90 jours. Le temps de trouver un accord commercial.

Une enquête ouverte en 2016
La Chine a vivement protesté contre cette arrestation, réclamant, par la voix de son ambassade au Canada, la libération de cette citoyenne chinoise «n'ayant violé aucune loi». Huawei dit avoir reçu peu d'information concernant les charges pesant sur Meng Wanzhou et ne pas être au courant d'éventuels méfaits. Le groupe faisait l'objet d'une enquête depuis au moins 2016 de la justice américaine, avait appris l'agence Reuters en avril auprès de certaines sources.

Huawei n'est pas le seul à s'être attiré les foudres de Washington. ZTE, l'autre grand équipementier télécoms chinois, avait écopé en 2017 d'une lourde amende pour ne pas avoir respecté les sanctions contre l'Iran et la Corée du Nord. Estimant que l'entreprise n'avait pas entièrement tenu ses engagements, Washington a interdit cette année aux entreprises américaines de lui vendre des composants électroniques, la contraignant ainsi à cesser la majeure partie de ses activités. Ces restrictions ont finalement été levées cet été, après le paiement par ZTE d'une amende d'un milliard de dollars et d'un dépôt de garantie de 400 millions.

L'arrestation de Meng Wanzhou constitue un nouveau coup dur pour Huawei, qui fait l'objet d'une méfiance grandissante de la part des États-Unis et de leurs alliés. L'opérateur télécoms britannique BT a confirmé cette semaine qu'il allait retirer de certains équipements dits critiques du groupe chinois de son réseau 3G et 4G, et qu'il l'exclurait de parties centrales son futur réseau 5G. La future génération de téléphonique mobile est source de crispation, certains pays craignant que les équipements réseaux soient utilisés pour espionner leurs utilisateurs. Les gouvernements américains, australiens et néo-Zélandais ont ainsi fermé la porte de leur marché à Huawei pour la 5G, toujours sur fond de craintes pour leur sécurité nationale.

Vol de propriété intellectuelle
Les États-Unis accusent la Chine de transfert forcé de technologies, de vol de propriété intellectuelle, et de subventionner leurs entreprises nationales. Durcissant à nouveau le ton, Donald Trump a menacé de relever à nouveau ses tarifs douaniers sur les produits chinois si les négociations ne débouchaient pas sur un accord satisfaisant à ses yeux. Mais au-delà des questions commerciales, bon nombre de Chinois ont l'impression que les États-Unis cherchent à freiner l'essor de la Chine, en particulier dans les hautes technologies. Huawei et ZTE, qui ont déposé plus de 14% des demandes de brevets chinois l'an dernier, sont en pointe dans ce secteur. «Je suis choqué. Les États-Unis n'arrivent pas battre Huawei sur le marché. N'agissez pas comme de méprisables voyous», a réagi Hu Xijin, rédacteur en chef du Global Times, un quotidien nationaliste proche du Parti communiste chinois. Des utilisateurs de Weibo, le Twitter chinois, appelaient à boycotter les produits d'Apple et à acheter à la place ceux de Huawei.

Voir Source
Lire aussi

Google: Android facilite le choix d’un autre moteur de recherche.

En Europe, le géant américain des nouvelles technologies a écopé d’une amende de 4,3 milliards d’euros pour pratiques anticoncurrentielles sur Android, son système d’exploitation mobile.
Instagram, Facebook et WhatsApp ont encore « buggé ».

Plusieurs utilisateurs des réseaux sociaux dans la région du Maghreb, moyen-Orient et en Europe ont signalé des problèmes de connexion à Facebook, Instagram ou encore Whatsapp.
Amazon écoute et analyse vos conversations pour améliorer son assistant vocal Alexa.

Les données sont traitées en toute confidentialité, assure le géant américain.
Facebook promet plus de tact en cas de deuil.

Facebook a promis de rendre ses algorithmes plus respectueux du deuil : son intelligence artificielle s'abstiendra d'envoyer aux «amis» d'un utilisateur décédé des notifications, comme les rappels d'anniversaire ou des invitations à des événements.
Pourquoi le géant chinois Huawei effraie l’Occident.

VICTIME DE SON SUCCÈS ET DE SON ASCENSION FULGURANTE, LE GÉANT CHINOIS DES TÉLÉCOMS HUAWEI SE TROUVE MALGRÉ LUI UN PROTAGONISTE DE LA GUERRE FROIDE OPPOSANT WASHINGTON À PÉKIN. TRÈS DISCRÈTE, LA FILIALE MAROCAINE DE LA DIVISION INFRASTRUCTURES DE HUAWEI EST LE PREMIER FOURNISSEUR DES TROIS OPÉRATEURS TÉLÉCOMS DU ROYAUME.
Les taxis volants de SeaBubbles vendus à des investisseurs étrangers.

Trois ans après sa création, la start-up née en France est cédée à un pool d’investisseurs suédois, suisse et américain.
La transformation digitale : Opportunités ou menaces ?

Depuis quatre ans la «transformation digitale» est véritablement passée à la vitesse supérieure: la plupart des entreprises ont déjà (ou sont en train) basculé des intentions aux investissements, des projets à la mise en œuvre.
La Corée du Sud lance la 5G en avance pour assurer une première mondiale.

La Corée du Sud a lancé avec deux jours d'avance une couverture 5G nationale auprès d'une poignée d'abonnés triés sur le volet, une activation précipitée pour s'assurer une première mondiale dans la course technologique destinée à révolutionner les communications.
Avant les élections en Inde, WhatsApp lance une «hotline» contre les fake news

L’application de messagerie appartenant à Facebook a annoncé mardi, l’arrivée de ce nouveau service en Inde. Il doit permettre de vérifier la véracité des informations.
Pourquoi Apple renonce à sa technologie de recharge sans contact AirPower.

Pour la première fois, le groupe fait marche arrière par rapport à une technologie qu’il avait pourtant annoncée: sa station de chargement Air Power ne verra tout simplement pas le jour.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


FRANKE - DX66GGI/GAS
Cuisinière Four Géant
Type de table - 4brûleurs gaz
Modes de cuisson - à gaz
Sécurité par thermocouple - oui

Leguide Voyage


Riad Zahraa
Zahraa en arabe est la fleur d'oranger; c'est aussi le prénom d'une belle dame. Riad Zahraa est une ancienne maison andalouse, restaurée selon les normes d'architecture islamique pour servir de maison d'hôtes.