Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Matin, il y a 4 mois

«Gilets jaunes»: L'Exécutif vers un geste pour initier une sortie de crise.
Un premier geste important de l'Exécutif semble imminent dans la crise des «gilets jaunes», dont Édouard Philippe souhaite rencontrer des représentants mardi à Matignon après avoir entendu de nombreux responsables politiques lui demander un moratoire sur la hausse des taxes affectant le carburant.

Une réunion au sommet s'est tenue lundi soir à l'Elysée autour d'Emmanuel Macron, Edouard Philippe et une dizaine de ministres, dont François de Rugy (Transition écologique) et Bruno Le Maire (Economie) qui avaient écourté un déplacement à l'étranger.

L'Elysée, laissant augurer des annonces rapidement, a rapporté que cette entrevue avait «permis d'échanger sur les réponses à apporter aux mobilisations en cours.»

Auparavant, le Premier ministre avait reçu les chefs des formations politiques représentées au Parlement. Allié du parti présidentiel La République en marche, le MoDem a fait valoir «l'urgence» d'un «geste d'apaisement». Le Premier ministre va «annoncer un geste d'ouverture fort dans les prochains jours», a assuré le ministre de la Culture Franck Riester, convié à Matignon en tant que président du parti Agir.

A l'exception d'Europe Ecologie-Les Verts et de Génération Ecologie, toutes les formations d'opposition ont plaidé pour un «moratoire» dans la hausse prévue le 1er janvier des taxes sur le carburant, mot d'ordre initial du mouvement des «gilets jaunes» dont la dernière manifestation samedi a donné lieu à de nombreuses scènes de violence, notamment à Paris.

A droite, Laurent Wauquiez a de nouveau plaidé pour un référendum. Marine Le Pen et la France insoumise ont évoqué une dissolution de l'Assemblée, et le PS a brandi une proposition de loi de «sortie de crise» avec des mesures en faveur du pouvoir d'achat.

S'il a envoyé son Premier ministre en première ligne, Emmanuel Macron semble néanmoins à la manoeuvre. Sa visite officielle en Serbie prévue mercredi et jeudi a été reportée, tout comme une réunion de travail avec des associations d'élus locaux prévue mardi après-midi.

Edouard Philippe s'exprimera mardi matin devant le groupe En marche à l'Assemblée, puis lors de la séance de questions au gouvernement. Mercredi à l'Assemblée et jeudi au Sénat, il mènera un débat, a annoncé Matignon.

Le Premier ministre doit également recevoir des «gilets jaunes» à Matignon après le fiasco de vendredi, quand deux personnes seulement avaient honoré un premier rendez-vous. Déjà, les représentants des «gilets jaunes libres», qui avaient appelé dimanche à une sortie de crise, ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas rue de Varenne, notamment pour «raisons de sécurité», ont annoncé deux d'entre eux à l'AFP.

Parmi les membres historiques les plus connus des «gilets jaunes», Éric Drouet a appelé à l'intensification du mouvement de contestation lors de nouvelles manifestations samedi prochain, plutôt que de «négocier avec un gouvernement qui perd de toute part».

La gestion de l'ordre public est également au centre du débat politique. Déjà entendus lundi soir à l'Assemblée, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nunez s'en expliqueront mardi après-midi devant le Sénat.

Les syndicats lycéens contre les réformes dans l'Education nationale avaient jusqu'à présent peiné à mobiliser. Mais porté par la contestation des «gilets jaunes», le mouvement a pris de l'ampleur lundi, avec des blocages de dizaines de lycées, parfois accompagnés de violences.

Enfin, selon Bercy, les deux premières semaines d'actions des «gilets jaunes» ont déjà un impact «sévère et continu» sur l'économie.
Sur le plan judiciaire, au moins 57 personnes ont comparu lundi à Paris. Ils font partie des 139 suspects majeurs qui ont déjà été déférés au parquet de Paris, après les violences et les dégradations de samedi.

Au total, le week-end, les violences ont donné lieu au chiffre record de 363 gardes à vue, dont 32 pour des mineurs, selon un nouveau bilan du parquet de Paris.

De son côté, la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo a estimé «entre 3 et 4 millions d'euros» les dégâts causés par les violences en marge de la manifestation parisienne pour les seuls «mobiliers urbains».

Egalement reçue lundi à Matignon, Anne Hidalgo a dit avoir reçu «des garanties du Premier ministre» pour une meilleure coordination à l'occasion des prochaines manifestations.

Lire Source
Lire aussi

Afghanistan : plus de civils tués par les forces américaines et afghanes que par les talibans.

Les forces américaines et afghanes ont tué davantage de civils que les talibans durant les trois premiers mois de 2019, selon un rapport de l'ONU.
Algérie: L'armée veut une présidentielle dans les délais constitutionnels.

Les Algériens continuent de défiler chaque vendredi depuis la démission d’Abdelaziz Bouteflika, refusant notamment la présidentielle fixée au 4 juillet par le chef de l’Etat par interim.
Un "prochain" sommet en Russie entre Kim Jong-un et Vladimir Poutine.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se rendra "prochainement" en Russie pour un sommet avec Vladimir Poutine, confirme mardi l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA.
Attentats au Sri Lanka: Ce que l'on sait des explosions qui ont fait au moins 290 morts et plus de 500 blessés

Huit attentats ont eu lieu, dont trois dans des églises en pleine messe de Pâques.
Nouveau tir nord-coréen : Kim Jong-un, la com’ à coup de missiles.

La Corée du Nord a procédé hier au tir d’une "nouvelle arme tactique" en présence de Kim Jong-un. Une démonstration de force militaire a minima qui sert, avant tout, à faire passer un message. Mais adressé à qui ?
Madère: Au moins 29 touristes allemands tués dans un accident de bus.

Le véhicule, qui est sorti de la route, transportait une cinquantaine de personnes
En Egypte, Al-Sissi pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2030.

Le Parlement égyptien a voté, mardi 16 avril, un projet de réforme constitutionnelle qui permettrait au maréchal à la retraite de se présenter pour un troisième mandat en 2024. Le peuple est appelé à approuver ou non ce texte par référendum.
Donald Trump accusé d'incitation à la violence contre une élue musulmane.

Les élus démocrates ne décoléraient pas dimanche contre le président américain. Ils l'accusent "d'inciter à la violence" contre une élue musulmane du Congrès.
Les manifestants au Soudan appellent désormais à la « chute » de la junte.

Pour cette première nuit sans Omar Al-Bachir au pouvoir, les manifestants regroupés devant le QG de l’armée ont bravé le couvre-feu instauré dans la foulée du coup d’Etat.
Libye: l'ONU réclame un cessez-le-feu pour éviter une "bataille sanglante" à Tripoli.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé un "cessez-le-feu" en Libye, où les combats s'intensifient près de Tripoli.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - CHAMBRE FIONA
Réf.: FIONAPW 3.750 Dh
Lit 160x200 cm + sommier
à lattes + 2 chevets 1 tiroir + commode 4 tiroirs
Couleur : Wengé ou cerisier
Dim.chevet: 41x49x50 cm
Réf.: T221420 1.250 Dh
Commode 4 tiroirs Couleur : Wengé
Dim.: 77x48x91 cm

Leguide Voyage


Rizana Car
RIZANACAR, agence basée à la ville de Meknes, est spécialisée dans la location de voitures courte et longue durée.