Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Matin, il y a 9 jours

«Gilets jaunes»: L'Exécutif vers un geste pour initier une sortie de crise.
Un premier geste important de l'Exécutif semble imminent dans la crise des «gilets jaunes», dont Édouard Philippe souhaite rencontrer des représentants mardi à Matignon après avoir entendu de nombreux responsables politiques lui demander un moratoire sur la hausse des taxes affectant le carburant.

Une réunion au sommet s'est tenue lundi soir à l'Elysée autour d'Emmanuel Macron, Edouard Philippe et une dizaine de ministres, dont François de Rugy (Transition écologique) et Bruno Le Maire (Economie) qui avaient écourté un déplacement à l'étranger.

L'Elysée, laissant augurer des annonces rapidement, a rapporté que cette entrevue avait «permis d'échanger sur les réponses à apporter aux mobilisations en cours.»

Auparavant, le Premier ministre avait reçu les chefs des formations politiques représentées au Parlement. Allié du parti présidentiel La République en marche, le MoDem a fait valoir «l'urgence» d'un «geste d'apaisement». Le Premier ministre va «annoncer un geste d'ouverture fort dans les prochains jours», a assuré le ministre de la Culture Franck Riester, convié à Matignon en tant que président du parti Agir.

A l'exception d'Europe Ecologie-Les Verts et de Génération Ecologie, toutes les formations d'opposition ont plaidé pour un «moratoire» dans la hausse prévue le 1er janvier des taxes sur le carburant, mot d'ordre initial du mouvement des «gilets jaunes» dont la dernière manifestation samedi a donné lieu à de nombreuses scènes de violence, notamment à Paris.

A droite, Laurent Wauquiez a de nouveau plaidé pour un référendum. Marine Le Pen et la France insoumise ont évoqué une dissolution de l'Assemblée, et le PS a brandi une proposition de loi de «sortie de crise» avec des mesures en faveur du pouvoir d'achat.

S'il a envoyé son Premier ministre en première ligne, Emmanuel Macron semble néanmoins à la manoeuvre. Sa visite officielle en Serbie prévue mercredi et jeudi a été reportée, tout comme une réunion de travail avec des associations d'élus locaux prévue mardi après-midi.

Edouard Philippe s'exprimera mardi matin devant le groupe En marche à l'Assemblée, puis lors de la séance de questions au gouvernement. Mercredi à l'Assemblée et jeudi au Sénat, il mènera un débat, a annoncé Matignon.

Le Premier ministre doit également recevoir des «gilets jaunes» à Matignon après le fiasco de vendredi, quand deux personnes seulement avaient honoré un premier rendez-vous. Déjà, les représentants des «gilets jaunes libres», qui avaient appelé dimanche à une sortie de crise, ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas rue de Varenne, notamment pour «raisons de sécurité», ont annoncé deux d'entre eux à l'AFP.

Parmi les membres historiques les plus connus des «gilets jaunes», Éric Drouet a appelé à l'intensification du mouvement de contestation lors de nouvelles manifestations samedi prochain, plutôt que de «négocier avec un gouvernement qui perd de toute part».

La gestion de l'ordre public est également au centre du débat politique. Déjà entendus lundi soir à l'Assemblée, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nunez s'en expliqueront mardi après-midi devant le Sénat.

Les syndicats lycéens contre les réformes dans l'Education nationale avaient jusqu'à présent peiné à mobiliser. Mais porté par la contestation des «gilets jaunes», le mouvement a pris de l'ampleur lundi, avec des blocages de dizaines de lycées, parfois accompagnés de violences.

Enfin, selon Bercy, les deux premières semaines d'actions des «gilets jaunes» ont déjà un impact «sévère et continu» sur l'économie.
Sur le plan judiciaire, au moins 57 personnes ont comparu lundi à Paris. Ils font partie des 139 suspects majeurs qui ont déjà été déférés au parquet de Paris, après les violences et les dégradations de samedi.

Au total, le week-end, les violences ont donné lieu au chiffre record de 363 gardes à vue, dont 32 pour des mineurs, selon un nouveau bilan du parquet de Paris.

De son côté, la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo a estimé «entre 3 et 4 millions d'euros» les dégâts causés par les violences en marge de la manifestation parisienne pour les seuls «mobiliers urbains».

Egalement reçue lundi à Matignon, Anne Hidalgo a dit avoir reçu «des garanties du Premier ministre» pour une meilleure coordination à l'occasion des prochaines manifestations.

Lire Source
Lire aussi

Attentat de Strasbourg: le tireur toujours en cavale.

Il a un nom, un visage, mais il court toujours: la chasse à l'homme se poursuit jeudi pour appréhender Cherif Chekatt, l'auteur présumé de la tuerie du marché de Noël de Strasbourg, qui reste fermé.
Les deux Corées vérifient le démantèlement de leurs postes-frontières.

Des soldats nord-coréens vont vérifier mercredi le démantèlement des postes-frontières sud-coréens de la Zone démilitarisée qui sépare les deux pays et vice et versa.
Inde: Le prix d'entrée au Taj Mahal augmente pour limiter l'affluence des touristes

Le Taj Mahal est le site le plus visité d’Inde, en majorité par des touristes indiens…
L'armée syrienne tire vers «des cibles aériennes hostiles» près de Damas.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme a fait état d’explosions ayant secoué un secteur proche de l’aéroport international de Damas, et de tirs de batteries de la défense anti-aérienne en direction de « cibles » qu’il n’a pas pu déterminer…
Allemagne : Angela Merkel passe le relais à la tête de son parti, une page se tourne.

Après deux élections régionales décevantes, Angela Merkel a été contrainte de renoncer à diriger la CDU après 18 ans à la tête de l'Allemagne. Son successeur sera élu vendredi.
Jordanie: Le Maroc à la tête de l’Union arabe de l’électricité.

Le Maroc a été porté à la présidence de l'Union arabe de l'électricité (2019/2021) lors du sixième congrès général de cette institution, qui a débuté ses travaux mercredi dans la région de la Mer Morte en Jordanie, avec la participation de représentants d'environ 35 pays et d’organismes arabes et étrangers, ainsi que des experts du secteur
Obsèques nationales pour George H. W. Bush, l'Amérique en deuil.

Les obsèques nationales de l'ancien président George H. W. Bush se dérouleront mercredi à Washington en présence notamment de Donald Trump et de ses prédécesseurs.
«Gilets jaunes»: L'Exécutif vers un geste pour initier une sortie de crise.

Un premier geste important de l'Exécutif semble imminent dans la crise des «gilets jaunes», dont Édouard Philippe souhaite rencontrer des représentants mardi à Matignon après avoir entendu de nombreux responsables politiques lui demander un moratoire sur la hausse des taxes affectant le carburant.
Le Qatar va quitter l'Opep.

Le Qatar a annoncé lundi qu'il allait "se retirer comme membre" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), en janvier 2019 pour se concentrer sur la production de gaz.
La France favorable à l’élargissement du Conseil de sécurité.

La France est favorable à l’élargissement du Conseil de sécurité, a indiqué jeudi le Quai d'Orsay, en réaction à une déclaration du vice-chancelier allemand Olaf Scholz qui avait proposé mercredi que Paris renonce à son statut de membre permanent au profit de l'UE.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


TRIPP-LITE - ONDULEUR 550 VA
550VA, 300 watts power handling
Back-up time: half load 10 minutes, full
load 3 minutes * 8 widely spaced outlets
with 4 UPS

Leguide Voyage


Ibis Moussafir
Situé à quelques minutes du centre-ville de Fès, l'hôtel Ibis Moussafir Fès se trouve non loin de la magnifique médina, patrimoine universel qui retrace l'histoire des dynasties marocaines.