Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 10 jours

Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.
La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.

En plus d’être accueillie par une émouvante et longue standing ovation aussi bien lors de son entrée sur scène qu’à la remise de l’Etoile d’Or, la grande dame du 7ème art français, Agnès Varda, qui se distingue par l’extraordinaire richesse de son immense œuvre, a reçu la précieuse récompense des mains de ses enfants, Rosalie Varda et Mathieu Demy, ainsi que de l’artiste-photographe JR, avec qui elle a co-réalisé le film "Visages, Villages".

Qui plus est, la cinéaste française a été rejointe sur scène par le "maître" américain Martin Scorsese et la conseillère du Président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, Melita Toscan Du Plantier, sous les applaudissements ininterrompus de l’assistance.

Cette soirée a été marquée par les mots de remerciements très touchants prononcés par M. Thierry Frémaux, Délégué général du Festival de Cannes et Directeur de l’Institut Lumière de Lyon, et l’actrice Chiara Mastroianni, fille du grand Marcelo Mastroianni à l’attention d’Agnès Varda, considérée comme la "Patronne" du cinéma français, qui a offert au monde une œuvre aussi extraordinaire.

"Nos existences ont été enchantées par les films d’Agnès Varda, par ses mots et par sa présence", a lancé M. Frémaux, soulignant que cet hommage appuyé et cette Etoile d’Or du Festival International du Film de Marrakech qui a été remise à Mme Varda sont "l’occasion de dire ce que nous lui devons, combien nous l’admirons, combien nous l’aimons, et combien nous la remercions".

M. Frémaux et Chiara Mastroianni ont aussi remercié Mme Varda qui a inventé son propre cinéma, et en le faisant d’avoir réinventé le cinéma, alors qu’elle ignorait ce que c’était le 7ème art, ce qui fait d’elle, ont-ils ajouté, une réalisatrice "unique".

Tout en rappelant que Varda fait partie de ces femmes qui faisaient un métier d’hommes et qui n’ont jamais cessé d'oeuvrer pour en faire aussi un métier de femmes, ils ont aussi précisé qu’elle est de ces femmes qui savent "encourager les autres, complimenter les jeunes et dire le moment venu ces choses décisives qui changent l’avenir".

Selon eux, Agnès Varda est une cinéaste attentive, exigeante et imprévisible qui, avec une petite caméra, a obtenu tous ces "miracles" et qui sont toutes de "grandes œuvres".

Prenant la parole, Agnès Varda s’est dite "très émue" de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, tout en exprimant ses "vifs remerciements" à SM le Roi Mohammed VI, à SAR le Prince Moulay Rachid, et à la Fondation du Festival International du Film de Marrakech.

Elle s’est de même dite heureuse d’être parmi des gens de cinéma de divers pays, dont le Maroc, tout en déclarant qu’elle se sent "très petite à côté de certains artistes qui sont présents, des talents énormes : je les admire et je les aime".

"Nous tous, gens de cinéma, nous travaillons pour pousser le plus loin possible nos imaginations, notre travail, notre art, le 7è art", a-t-elle noté, relevant que quelles que soient les éventuelles difficultés, "nous tous, gens du cinéma, nous voulons atteindre le public, le surprendre, l’émouvoir, le faire rire". "Nous savons que nous sommes des privilégiés car le monde est en péril", a-t-elle dit.

Elle a, dans ce sens, tenu à faire valoir et à défendre "les valeurs de l’amour d’autrui, la connaissance des autres, la curiosité des autres, et puis témoigner et partager. C’est à cela que je crois".

Cette cérémonie a été aussi ponctuée par la projection d'extraits des films les plus notoires de cette réalisatrice au talent avéré et reconnu mondialement, tels que "Cléo de 5 à 7", "Les Glaneurs et la Glaneuse", "Les Plages d’Agnès" et "Visages, Villages".

Née le 30 mai 1928 à Ixelles en Belgique, Agnès Varda a plus d’une corde à son arc et rien ne semble arrêter son immense curiosité incessante : réalisatrice, scénariste, actrice, photographe et même plasticienne.

Figure emblématique, réalisatrice majeure de la Nouvelle Vague, géniale touche-à-tout, Agnès Varda jouit d’une grande reconnaissance internationale (Lion d’or au Festival de Venise, Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes, Oscar d’honneur, etc.).

Son dernier film, "Visages, Villages", co-réalisé avec le jeune artiste JR et nommé aux Oscars 2018, est une nouvelle preuve de la liberté et de la créativité de cette artiste hors normes.

Agnès Varda est également photographe. Dans les années 50, elle a été photographe pour le Festival d’Avignon. Elle est également auteur de reportages en Chine, à Cuba, au Portugal, en Allemagne et de plusieurs collections de photographies personnelles.

En 2003, à la Biennale d’Art de Venise, elle a commencé sa vie de "visual artist" (terme anglais préféré à celui d’artiste plasticienne), installations, vidéos et photographies.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 17-ème édition du Festival International du Film de Marrakech se tient du 30 novembre au 08 décembre.

En Savoir Plus
Lire aussi

ArtspaceCasablanca, une nouvelle vision de l’art.

L’idée germe depuis longtemps dans la tête des trois initiateurs. Très soudés, les frères Amharech partagent aussi la même vision en matière d’art. Fruit de leur vision transgressive et non traditionnelle, leur galerie d’art se veut non conventionnelle.
Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille.

Le MuCEM de Marseille consacre une exposition en hommage au grand peintre marocain Mohammed Kacimi. Baptisée «Kacimi – 1993-2003, une transition africaine», cette exposition qui se déroule jusqu’au 3 mars 2019 se focalise sur les dernières années de la vie de l’artiste et sa «période africaine».
Bazar international de bienfaisance : c’est parti !

Le Cercle diplomatique de bienfaisance de Rabat organise le samedi 15 décembre son Bazar international de Bienfaisance au Théâtre National Mohammed V de Rabat. L’événement vise à collecter des fonds pour soutenir financièrement les ONG marocaines.
Patrimoine gnaoui : Essaouira assure la relève.

Le coup d'envoi de la 1ère édition du Festival «Génération Gnaoua des Jeunes», un événement éclectique dédié à la transmission de cet art musical ancestral aux générations montantes en vue de sa préservation et sa pérennisation, a été donné vendredi en début de soirée à Essaouira, avec l'organisation d'une parade de jeunes artistes.
Cycle des grands interprètes : la magie des sons par Célimène Daudet.

Après Anne Quéfflec et Alexandre Tharaud en début d’année, l’Institut français du Maroc invite Célimène Daudet à se produire du 7 au 15 décembre 2018 dans plusieurs villes du Maroc. Pour clôturer ce cycle de musique consacré aux grands interprètes, la pianiste proposera un récital composé notamment des Préludes de Debussy, en hommage au centenaire de la mort du compositeur.
clip indien de Fnaïre.

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.
Les produits des Mâalems marocains, stars du festival du Patrimoine Cheikh Zayed d’Abou Dhabi

Peaufinés avec une grande finesse par les doigts expérimentés des Mâalems marocains, les produits d'artisanat, exposés au pavillon marocain, ont envoûté un large public au Festival du Patrimoine Cheikh Zayed, qui se tient à Abou Dhabi, au Émirats arabes unis (EAU).
“Nuit des galeries”: vernissage à Fès d’une exposition de la calligraphie arabe.

Une exposition collective de la calligraphie arabe a été inaugurée, lundi à la Galerie Mohamed El Kacimi à Fès, à l'initiative de l'Association "Le Caméléon des arts plastiques".
Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.

La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.
Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes.

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- DISNEY Puzzle
104 pièces 6ans+

Leguide Voyage


Riad la Perle de la Medina
Le Riad la perle de la Médina vous offre une atmosphère féerique pour un séjour paradisiaque digne des contes des mille et une nuits.