Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 17 jours

FIMA: Un défilé final de classe mondiale.
Le Festival international de la mode en Afrique s'est achevé, samedi soir à Dakhla, sur un défilé final d’une très grande classe ayant rassemblé les créateurs du continent ayant apposé leurs griffes sur la scène mondiale.

Au terme de quatre jours de mode, d’art et de musique, les festivaliers avaient droit à un joli cadeau d’adieu pour cette onzième édition, qui coïncide avec la célébration de 20 ans d’existence du FIMA et la première à se dérouler dans cette charmante ville du sud du Maroc.

Pour ce faire, les organisateurs ont battu le rappel de tous les stylistes africains de renommée internationale, en vue de donner un défilé final en phase avec la volonté de nourrir l’image d’une Afrique de la mode décomplexée et conquérante.

Ce qui fut fait. Des créateurs de tout le continent, mais aussi de France et des Etats-Unis, ont rivalisé d’imagination, de créativité, voire d’extravagance, pour faire honneur au fondateur du FIMA, le Nigérien Alphadi, qui a réussi, à force de persévérance et de sacrifice, à placer ce rendez-vous sur la carte de la mode dans le monde.

A juste titre, c’est le même Alphadi qui se chargera d’ouvrir le bal en présentant sa nouvelle collection de vêtements. Le "Magicien du désert" n’a pas dérogé à sa marque de fabrique: un parfait équilibre entre savoir-faire africain et design occidental.

Menés par le chevronné burkinabé Pathé'O, l’habilleur des chefs d’Etat et des célébrités, pas moins de 20 stylistes ont pris part à ce défilé, dont le fil conducteur est le souci d’internationalisation de la mode africaine. Un constat qui confirme la tendance relevée lors de la soirée "créateurs panafricains", tenue vendredi soir.

Entre chic et provocation, les passages des mannequins ont révélé les grands progrès accomplis par la création africaine qui, à l’image du continent, est en droit d’aspirer à des lendemains meilleurs.

L’édition spéciale de Dakhla a été une grande réussite et un motif de satisfaction tant pour les participants que les promoteurs de l’événement, qui ont bénéficié du soutien total et de l’appui des autorités marocaines durant toutes les phases de l’organisation et à tous les niveaux.

Encouragé par le succès retentissant de cette édition, Alphadi, véritable cheville ouvrière du festival, a promis de retourner dans le sud du Royaume, en instaurant un système de rotation entre le Niger, berceau du FIMA, et Dakhla, "sa" nouvelle ville.

Tenu sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Festival international de la mode en Afrique a tenu le pari de faire venir le gotha de la création, de la musique et de l’art dans le continent, mais aussi des personnalités de dimension mondiale, comme l’acteur américain Gary Dourdan, qui semblai bien apprécier son séjour à Dakhla.

Dans un souci de préparation de l’avenir, le FIMA a ouvert grandement les portes devant les jeunes talents du continent des différents horizons, en leur dédiant des concours de création artistique et d’innovation technologique.

Le FIMA a donné l’opportunité de rencontrer une jeunesse africaine débordante d’énergie et d’envie. Certes, le chemin ne sera pas jonché que de roses, mais la détermination de s'affranchir est bien là.

En Savoir plus
Lire aussi

ArtspaceCasablanca, une nouvelle vision de l’art.

L’idée germe depuis longtemps dans la tête des trois initiateurs. Très soudés, les frères Amharech partagent aussi la même vision en matière d’art. Fruit de leur vision transgressive et non traditionnelle, leur galerie d’art se veut non conventionnelle.
Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille.

Le MuCEM de Marseille consacre une exposition en hommage au grand peintre marocain Mohammed Kacimi. Baptisée «Kacimi – 1993-2003, une transition africaine», cette exposition qui se déroule jusqu’au 3 mars 2019 se focalise sur les dernières années de la vie de l’artiste et sa «période africaine».
Bazar international de bienfaisance : c’est parti !

Le Cercle diplomatique de bienfaisance de Rabat organise le samedi 15 décembre son Bazar international de Bienfaisance au Théâtre National Mohammed V de Rabat. L’événement vise à collecter des fonds pour soutenir financièrement les ONG marocaines.
Patrimoine gnaoui : Essaouira assure la relève.

Le coup d'envoi de la 1ère édition du Festival «Génération Gnaoua des Jeunes», un événement éclectique dédié à la transmission de cet art musical ancestral aux générations montantes en vue de sa préservation et sa pérennisation, a été donné vendredi en début de soirée à Essaouira, avec l'organisation d'une parade de jeunes artistes.
Cycle des grands interprètes : la magie des sons par Célimène Daudet.

Après Anne Quéfflec et Alexandre Tharaud en début d’année, l’Institut français du Maroc invite Célimène Daudet à se produire du 7 au 15 décembre 2018 dans plusieurs villes du Maroc. Pour clôturer ce cycle de musique consacré aux grands interprètes, la pianiste proposera un récital composé notamment des Préludes de Debussy, en hommage au centenaire de la mort du compositeur.
clip indien de Fnaïre.

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.
Les produits des Mâalems marocains, stars du festival du Patrimoine Cheikh Zayed d’Abou Dhabi

Peaufinés avec une grande finesse par les doigts expérimentés des Mâalems marocains, les produits d'artisanat, exposés au pavillon marocain, ont envoûté un large public au Festival du Patrimoine Cheikh Zayed, qui se tient à Abou Dhabi, au Émirats arabes unis (EAU).
“Nuit des galeries”: vernissage à Fès d’une exposition de la calligraphie arabe.

Une exposition collective de la calligraphie arabe a été inaugurée, lundi à la Galerie Mohamed El Kacimi à Fès, à l'initiative de l'Association "Le Caméléon des arts plastiques".
Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.

La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.
Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes.

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- DISNEY Puzzle
3x48 pièces 5ans+

Leguide Voyage


Riad El Amine
Possédant une situation privilégiée a l'entrée de la Médina de Fes, ce riad n'est autre que l'alliance parfaite entre le charme de la tradition et le confort de la modernité.