Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 29 jours

Vernissage à Rabat de l’exposition “Illuminer le futur” de l’artiste peintre américain JonOne.
Le vernissage de l'exposition "Illuminer le futur" de l'artiste peintre américain JonOne a eu lieu, mardi au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) à Rabat, en présence de plusieurs personnalités éminentes du monde des arts, de la culture, de la politique et de la diplomatie.

Cette exposition, qui se poursuivra jusqu'au 15 février 2019, est organisée dans le cadre du dévoilement d'une œuvre originale de JonOne, qui va embellir la tour de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat. Réalisée sur demande du ministère de la Culture et de la Communication, cette toile gigantesque de 300m2 est la plus grande jamais peinte par l'artiste new-yorkais.

Dans une déclaration à la MAP, le président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi, a indiqué que cette exposition est organisée à l'honneur de l'un des grands artistes de l'art spontané ou l'art de la rue qui a fait un travail extraordinaire et tracé un parcours exceptionnel.

Cette exposition est une explosion de couleurs et de vies, un moment intense et une belle aventure. Elle donne la possibilité aux jeunes marocains de découvrir un art inédit et de comprendre comment la peinture de rue peut être porteuse de messages de paix et de tolérance, a-t-il relevé.

JonOne a été invité par le ministère de la culture pour faire habiller la tour de BNRM et le musée a saisi cette occasion pour organiser cette manifestation artistique afin de rapprocher le public marocain de l'art de cet amoureux du Maroc, mondialement connu et respecté, a-t-il dit.

"C'est un grand honneur d'exposer au musée MMVI et de réaliser la géante œuvre pour la BNRM. Je remercie vivement le Maroc de m'avoir donné cette opportunité", a déclaré à la MAP, le peintre JonOne.

"Il s'agit d'une exposition très colorée réalisée avec beaucoup d'émotions et de bonne énergie, c'est une danse de couleurs. Je voulais rendre l'expression impossible, possible", a-t-il dit.

"J'entretiens une relation très spéciale avec le Maroc. Pour moi, l'art contemporain marocain est une référence, il célèbre la créativité marocaine", s'est-t-il félicitée, ajoutant que la scène artistique nationale est en pleine expansion, avec l'organisation de plusieurs événements de grande envergure (biennales, expositions..).

Dans une déclaration similaire, Abdelaziz El Idrissi, directeur du MMVI, a indiqué que cette exposition du Street artiste d'origine américaine venu dans le cadre de la mise en place d'une fresque à la bibliothèque nationale donne une idée sur ce style artistique, ajoutant qu'il s'agit d'un très bon coloriste, qui réalise des œuvres lumineuses et contemporaines avec une touche plastique très particulière

C'est aussi une occasion idoine pour faire connaître au public marocain un autre mode d'expression artistique réalisé par un artiste qui a gravé sa place sur la scène internationale, a-t-il ajouté.

Pour le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, Abdelilah Afifi, cette exposition est un moment artistique distingué qui célèbre les œuvres d'un artiste mondial. C'est également un hommage à l'interaction entre cet artiste et l'environnement marocain.

L'oeuvre gigantesque réalisée par JonOne est un dialogue entre l'art et le livre et un échange entre l'art marocain et américain qui va illuminer le ciel de la ville de Rabat, a-t-il dit.

Pour sa part, Stephanie Miley, chargée d'affaires à l'ambassade des Etats-Unis au Maroc, a expliqué que les œuvres de JonOne sont inspirées du Hip Hop, un style né aux USA avant de devenir un phénomène mondial.

Ce Street artiste qui s'attaque aux murs est très connu sur la scène américaine par ses couleurs et son énergie positive qui révèlent une écriture contemporaine plurielle, a-t-elle ajouté.

Intense et brutale, la peinture de JonOne exulte, la toile sert d'écran qui appelle la possibilité d'une libération, dans un corps à corps ultime avec l'artiste. Poussé par un élan acharné de création, il superpose des couches considérables d'écriture jusqu'à l'illisible et scande ainsi son nom dans un dynamisme obsessionnel qui semble raviver les les corps de la lettre, la force du mot.

JonOne puise au Maroc une profonde inspiration. De ses séjours successifs à sa fascination pour des artistes contemporains tels que Mahjoub Ben Bella, naît la prodigieuse rencontre entre une pratique de la peinture venue d'ailleurs, celle de la rue et la calligraphie orientale.

John Perello est né en 1963 à New York, dans le quartier de Harlem. Très jeune, il débute sa pratique artistique dans la rue, taguant son nom Jon et sa rue 156. Il aime à dire que "Le métro de New York était un musée qui traversait la ville". En 1987, il arrive à Paris et débute la peinture sur toile dans un atelier de l'Hôpital Éphémère. Il ne cessera dès lors d'exposer à travers le monde, questionnant la même problématique de l'environnement urbain et de l'éclatement des normes.

En Savoir plus
Lire aussi

ArtspaceCasablanca, une nouvelle vision de l’art.

L’idée germe depuis longtemps dans la tête des trois initiateurs. Très soudés, les frères Amharech partagent aussi la même vision en matière d’art. Fruit de leur vision transgressive et non traditionnelle, leur galerie d’art se veut non conventionnelle.
Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille.

Le MuCEM de Marseille consacre une exposition en hommage au grand peintre marocain Mohammed Kacimi. Baptisée «Kacimi – 1993-2003, une transition africaine», cette exposition qui se déroule jusqu’au 3 mars 2019 se focalise sur les dernières années de la vie de l’artiste et sa «période africaine».
Bazar international de bienfaisance : c’est parti !

Le Cercle diplomatique de bienfaisance de Rabat organise le samedi 15 décembre son Bazar international de Bienfaisance au Théâtre National Mohammed V de Rabat. L’événement vise à collecter des fonds pour soutenir financièrement les ONG marocaines.
Patrimoine gnaoui : Essaouira assure la relève.

Le coup d'envoi de la 1ère édition du Festival «Génération Gnaoua des Jeunes», un événement éclectique dédié à la transmission de cet art musical ancestral aux générations montantes en vue de sa préservation et sa pérennisation, a été donné vendredi en début de soirée à Essaouira, avec l'organisation d'une parade de jeunes artistes.
Cycle des grands interprètes : la magie des sons par Célimène Daudet.

Après Anne Quéfflec et Alexandre Tharaud en début d’année, l’Institut français du Maroc invite Célimène Daudet à se produire du 7 au 15 décembre 2018 dans plusieurs villes du Maroc. Pour clôturer ce cycle de musique consacré aux grands interprètes, la pianiste proposera un récital composé notamment des Préludes de Debussy, en hommage au centenaire de la mort du compositeur.
clip indien de Fnaïre.

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.
Les produits des Mâalems marocains, stars du festival du Patrimoine Cheikh Zayed d’Abou Dhabi

Peaufinés avec une grande finesse par les doigts expérimentés des Mâalems marocains, les produits d'artisanat, exposés au pavillon marocain, ont envoûté un large public au Festival du Patrimoine Cheikh Zayed, qui se tient à Abou Dhabi, au Émirats arabes unis (EAU).
“Nuit des galeries”: vernissage à Fès d’une exposition de la calligraphie arabe.

Une exposition collective de la calligraphie arabe a été inaugurée, lundi à la Galerie Mohamed El Kacimi à Fès, à l'initiative de l'Association "Le Caméléon des arts plastiques".
Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.

La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.
Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes.

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - TAPIS TEMPO
EN POLYPROPYLÈNE
Disponible en divers motifs et dimensions
Dim.: 70/140 cm 290 Dh
Dim.: 120/170 cm 595 Dh
Dim.: 140/200 cm 820 Dh
Dim.: 160/230 cm 1.080 Dh
Dim.: 200/290 cm 1.700 Dh
Réf.: TEM70/120/140/160/200

Leguide Voyage


Riad El Yacout
Riad El Yacout est un riad à Fès ou une maison d'hôte située au coeur de la médina de Fès, restaurée dans les règles de l’art et de la tradition par les artisans de Fès, ville classée patrimoine universel au Maroc.