Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui, il y a 2 mois

Santé : Les professionnels veulent du concret.
Médecins, infirmiers et pharmaciens montent au créneau.

Rien ne va plus dans le secteur de la santé. Les médecins, les infirmiers ainsi que les pharmaciens sont en colère devant l’absence d’engagements concrets du gouvernement. Dans un communiqué publié le 3 novembre 2018, le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) a appelé à une grève de trois jours, les 19, 22 et 23 novembre 2018, et ce en dépit d’un accord qui avait été signé le 26 octobre entre les médecins du public et le ministre de la santé.

Ces nouveaux débrayages vont à nouveau paralyser l’ensemble des services publics de santé à l’exception des services de réanimation et des urgences. Ces mouvements de protestations font suite à l’absence de réponse du gouvernement à leurs revendications qui, rappelons-le, portent sur l’augmentation des salaires et des indemnités, ainsi que l’équivalence du doctorat en médecine avec le doctorat d’Etat des autres filières. Ils réclament notamment des équipements et des moyens logistiques adéquats pour accueillir les patients dans les hôpitaux publics dans des conditions optimales de confort. En outre, le Syndicat indépendant des médecins du secteur public menace d’accélérer le processus de dépôt de démissions collectives dans les différentes directions régionales de santé du Royaume.

Rappelons à ce sujet que 50 démissions ont déjà été déposés dans l’Oriental, 30 à Ouarzazate et 130 à Casablanca. La pénurie des médecins risque de s’accentuer davantage avec la hausse du nombre des médecins démissionnaires et le profond malaise des jeunes médecins qui préfèrent quitter le pays à la recherche de nouvelles opportunités à l’étranger. Du côté des infirmiers et des techniciens de santé, une marche nationale est prévue samedi 10 novembre qui débutera à 10h devant le siège du ministère de tutelle et se dirigera vers le Parlement.

Une nouvelle grève nationale de 48h aura lieu les 27 et 28 novembre dans tous les établissements de santé, à l’exception des services d’urgence et de réanimation. A travers ces mouvements de protestation, les infirmiers dénoncent une fois de plus les mauvaises conditions de travail en appelant entre autres à une augmentation des effectifs ainsi qu’une hausse des indemnités. Le manque d’effectif nuit gravement à l’exercice de leurs fonctions. A ce sujet l’Organisation démocratique du travail (ODT) avait pointé du doigt dans un communiqué publié en octobre la pénurie en personnel infirmier en précisant que le Maroc ne compte que 9,2 infirmiers pour 10.000 habitants. Ces derniers revendiquent également une hausse de la prime des risques professionnels, égalité des chances de promotion professionnelle ainsi que la mise en place d’un Ordre national pour les infirmiers et les techniciens de la santé qui se fait toujours attendre.

La création de cette instance permettra ainsi d’organiser et de réguler la profession. Par ailleurs, la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM) appelle les pharmaciens de toutes les régions du Maroc à organiser le 3 décembre prochain un sit-in devant le ministère de la santé pour mettre fin à l’anarchie qui règne dans la profession. Faut-il rappeler que sur les 12.000 officines que compte le Royaume, 3.500 sont en faillite et doivent mettre la clé sous la porte.

En Savoir plus
Lire aussi

Pluralisme linguistique : comment les parlementaires s’y prennent-ils ?

Ils viennent d’adopter la loi 38-15 imposant au juge de statuer d’abord s’il accepte des documents en français avant d’entamer le procès. Si le projet de loi-cadre 57-17 est adopté tel que le souhaitent le PJD et l’Istiqlal, l’arabe sera la seule langue de l’enseignement. Certains acquis relatifs à la langue amazighe risque d’être abandonnés pour des considérations idéologiques.
Sommet de Beyrouth : appel à la mise en place de la zone arabe de libre échange.

Les dirigeants arabes ont appelé, dimanche à Beyrouth à l’issue du 4ème sommet arabe sur le développement économique et social, à l’activation de la zone arabe de libre échange.
Attention à l’intoxication au paracétamol !

Attraper une grippe en cette période froide de l’année est presque une fatalité ! Dès les premiers symptômes, nous ne réfléchissons pas à deux fois avant de prendre des médicaments contre la grippe et dont le principe actif n’est autre que le paracétamol.
Un plan de transport « Spécial Vacances » pour l’ONCF.

L’ONCF met en place un plan de transport « Spécial Vacances » durant la période du vendredi 18 au dimanche 27 janvier 2019.
Benkirane suscite la colère des tunisiens.

Abdelilah Benkirane, membre du conseil national du PJD suscite la colère des tunisiens. Les critiques affluent de partout. La polémique ne semble pas prête de s’éteindre.
Vers la création d'un Ordre maghrébin des architectes.

La 33ème Journée nationale de l'architecte est l'occasion de progresser vers la création d'un Ordre maghrébin des architectes, a affirmé lundi à Salé le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.
Le Maroc et l’UE signent le nouvel accord de pêche.

Le Maroc et l'Union européenne (UE) ont signé, aujourd’hui lundi 14 janvier 2019 à Bruxelles, l’accord de pêche unissant le Maroc à l’Union européenne.
Alerte météo : Temps froid jusqu’à dimanche.

Un temps froid est prévu du jeudi 10 au dimanche 13 janvier dans plusieurs provinces du Royaume, a indiqué mercredi la Direction de la météorologie nationale (DMN).
Le Maroc présent à Riyad pour la session ordinaire du Comité permanent des médias arabes

Les travaux de la 92e session ordinaire du Comité permanent des médias arabes ont débuté à Riyad, en Arabie Saoudite, avec la participation de représentants de plusieurs pays arabes, dont le Maroc.
Politiques publiques: Nécessité d’adopter des directives générales.

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a souligné, lundi à Rabat, la nécessité d'adopter une approche holistique prévoyant des directives générales pour les politiques publiques à long terme, tout en fixant des priorités communes et convenues.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Compaq - 610
Intel 570 ( 2.26 Ghz ), Ram 1Go, HDD 160 Go, Webcam, Graveur DVD

Leguide Voyage


Riad Al Assala
Le riad Marrakech Al-Assala est un hôtel de luxe profitant d´un cadre exceptionnel. Niché au cœur d’une ruelle très calme dans la Médina, le riad Al-Assala est situé à proximité du centre ville, à 2 minutes de la place Jamaa-el-Fna, à l´abri du tumulte de la ville.