Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui, il y a 8 jours

Santé : Les professionnels veulent du concret.
Médecins, infirmiers et pharmaciens montent au créneau.

Rien ne va plus dans le secteur de la santé. Les médecins, les infirmiers ainsi que les pharmaciens sont en colère devant l’absence d’engagements concrets du gouvernement. Dans un communiqué publié le 3 novembre 2018, le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) a appelé à une grève de trois jours, les 19, 22 et 23 novembre 2018, et ce en dépit d’un accord qui avait été signé le 26 octobre entre les médecins du public et le ministre de la santé.

Ces nouveaux débrayages vont à nouveau paralyser l’ensemble des services publics de santé à l’exception des services de réanimation et des urgences. Ces mouvements de protestations font suite à l’absence de réponse du gouvernement à leurs revendications qui, rappelons-le, portent sur l’augmentation des salaires et des indemnités, ainsi que l’équivalence du doctorat en médecine avec le doctorat d’Etat des autres filières. Ils réclament notamment des équipements et des moyens logistiques adéquats pour accueillir les patients dans les hôpitaux publics dans des conditions optimales de confort. En outre, le Syndicat indépendant des médecins du secteur public menace d’accélérer le processus de dépôt de démissions collectives dans les différentes directions régionales de santé du Royaume.

Rappelons à ce sujet que 50 démissions ont déjà été déposés dans l’Oriental, 30 à Ouarzazate et 130 à Casablanca. La pénurie des médecins risque de s’accentuer davantage avec la hausse du nombre des médecins démissionnaires et le profond malaise des jeunes médecins qui préfèrent quitter le pays à la recherche de nouvelles opportunités à l’étranger. Du côté des infirmiers et des techniciens de santé, une marche nationale est prévue samedi 10 novembre qui débutera à 10h devant le siège du ministère de tutelle et se dirigera vers le Parlement.

Une nouvelle grève nationale de 48h aura lieu les 27 et 28 novembre dans tous les établissements de santé, à l’exception des services d’urgence et de réanimation. A travers ces mouvements de protestation, les infirmiers dénoncent une fois de plus les mauvaises conditions de travail en appelant entre autres à une augmentation des effectifs ainsi qu’une hausse des indemnités. Le manque d’effectif nuit gravement à l’exercice de leurs fonctions. A ce sujet l’Organisation démocratique du travail (ODT) avait pointé du doigt dans un communiqué publié en octobre la pénurie en personnel infirmier en précisant que le Maroc ne compte que 9,2 infirmiers pour 10.000 habitants. Ces derniers revendiquent également une hausse de la prime des risques professionnels, égalité des chances de promotion professionnelle ainsi que la mise en place d’un Ordre national pour les infirmiers et les techniciens de la santé qui se fait toujours attendre.

La création de cette instance permettra ainsi d’organiser et de réguler la profession. Par ailleurs, la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM) appelle les pharmaciens de toutes les régions du Maroc à organiser le 3 décembre prochain un sit-in devant le ministère de la santé pour mettre fin à l’anarchie qui règne dans la profession. Faut-il rappeler que sur les 12.000 officines que compte le Royaume, 3.500 sont en faillite et doivent mettre la clé sous la porte.

En Savoir plus
Lire aussi

Ouarzazate/Palmier dattier: Sept pistes pour rentabiliser la filière.

La création d’une activité de compostage utilisant les palmes permettra l’obtention d’un produit à moindre coût, incitera au nettoyage des touffes et permettra la diminution de la charge du fusarium (Bayoud) dans les palmeraies lors du compostage. En outre, les restrictions sur l’utilisation des plantes de Doum et d’Alfa, ainsi que la raréfaction de la plante aquatique dite «Smer», trois principales plantes utilisées dans l’artisanat, les palmes du palmier dattier ont un bel avenir dans ce secteur.
Macron à Tanger pour inaugurer le premier TGV d’Afrique.

Emmanuel Macron et SM le Roi Mohammed VI inaugureront ce jeudi la première ligne à grande vitesse d'Afrique, entre Tanger et Rabat.
La réunion du Conseil de gouvernement reportée à vendredi.

Le Conseil de gouvernement qui devait initialement se tenir ce jeudi, a été reporté au vendredi 16 novembre, annonce un communiqué du Département du chef du gouvernement.
Près de la moitié de la population a une couverture médicale.

La part des femmes est légèrement supérieure à celle des hommes, respectivement 47,6 et 45,5% et celle des citadins nettement au-dessus de celle des ruraux, respectivement 53,4 et 35,5%.
Habitat : Le ministère de tutelle livre sa feuille de route 2019.

Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri a présenté, vendredi devant la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'Habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, les programmes du secteur au titre de l’exercice 2019.
Santé : Les professionnels veulent du concret.

Médecins, infirmiers et pharmaciens montent au créneau.
Le ministère de l'Éducation nationale réagit au boycott des cours.

L'arrêt des études dans certains établissements scolaires en raison du nouvel horaire n'a concerné que des cas isolés,le ministère de l’Éducation national.
Lancement officiel de la construction d’un centre hospitalier régional à Guelmim.

Cette nouvelle structure, dont la réalisation nécessitera une enveloppe budgétaire d’environ 400 millions Dhs, disposera d’une capacité d’accueil de 250 lits.
Bourita: l'intégrité territoriale du Maroc n'est pas négociable.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, a réaffirmé, dans un entretien au journal Le Monde, l’attachement indéfectible du Maroc à son intégrité territoriale.
GMT+1: Un projet de décret autorise les chefs des administrations à accorder des facilités aux fonctionnaires.

C'est une nouvelle mesure du gouvernement qui viendra assouplir l’adoption de nouveaux horaires dans l’ensemble des administrations publiques. Réuni ce jeudi, le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret modifiant le décret N° 2.05.916 du mois Joumada II 1462 correspondant au 20 juillet 2005, fixant les journées et les horaires de travail dans les administrations publiques et les collectivités locales.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Table en bois massif
1 Réf.: HEVEA/T 1.595 Dh
Table en bois massif + 4 chaises
Couleur : Wengé
Dim.: 120x75 cm
2 Réf.: CK218203 2.995 Dh
Table ronde WIN 106 cm
en bois massif Wengé + 4 chaises
Egalement disponible :
Réf.: CK218290 4.495 Dh
Table ronde WIN 120 cm
en bois massif Wengé + 6 chaises

Leguide Voyage


Riad Tanja
Riad Tanja offre vous accueille pour vos vacances au Maroc dans un cadre somptueux avec vues imprenable sur la baie de la ville blanche, ses remparts, son port et les terrasses de la médinasur la mer et la ville.