Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 5 mois

Ce mercredi 7 novembre, le baril est en baisse légère.
Ce mercredi, les cours du pétrole sont orientés à la baisse. Suivant la loi du marché, cette baisse est consécutive aux nouvelles craintes d'une surabondance de l'offre. A cela s’ajoute une petite baisse des tensions politiques entre l’Iran et les USA avec comme conséquences moins d’impacts des sanctions américaines contre l'Iran. Ce qui donne des exemptions de certains pays.

Aux Etats-Unis, le baril de « light sweetcrude », référence américaine du brut, a cédé de 27 cents rapportant ainsi le prix à 61,94 dollars pour les livraisons de décembre et les échanges électroniques en Asie.

Pendant ce temps, en Europe le baril de Brent, référence européenne, a fait un recul de 11 cents soit 72,02 dollars. Ce prix est maintenu pour la livraison de Janvier.

La baisse de ces prix peut être comprise, si nous nous référons à l’annonce faite par la fédération privée American Petroleum Institute (API), qui a révélé, mardi, que « les réserves américaines de brut avaient augmenté de 7,8 millions de barils au cours de la semaine qui s'est achevée, le 2 novembre. Une progression plus de trois fois supérieure à ce qu'avaient anticipé les analystes. »

Notons qu’une hausse des réserves américaines est le plus souvent, pour ne pas dire traditionnellement, interprétée comme une diminution de la demande des géants de la production étatsunienne. D’ailleurs, c’est ce mercredi que le gouvernement américain doit publier les chiffres officiels. Une publication très attendue par les investisseurs.

Toutefois, précisons que la stabilité du pétrole, pour le reste de l’année, ne se fera pas sous un coup de baguette magique. Elle est soumise, comme par le passé, à l'entrée en vigueur des sanctions américaines contre le secteur pétrolier iranien. Ce qui va inéluctablement peser sur les prix.

Voir Source
Lire aussi

La Banque Populaire lance sa nouvelle offre Live dédiée aux jeunes.

La Banque Populaire a annoncé, jeudi à Casablanca, le lancement de sa nouvelle offre.
La MAMDA lance un nouveau produit d’assurance volaille.

Représentée par son Président du Directoire, Hicham Belmrah, la Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) et la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA) représentée par son Président, Mohammed Youssef Alaoui, ont signé mercredi une convention d’assurances portant sur le déploiement de produits d’assurance dédiés à la filière avicole.
Risques émergents : les assureurs contraints de s’adapter pour pérenniser leurs activités

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE, LES CYBER-RISQUES ET LES RISQUES D’INFECTION ET DE PANDÉMIES SONT LES TROIS GROS PROBLÈMES IDENTIFIÉS PAR LES EXPERTS. L’URBANISATION CONTRIBUE À L’AUGMENTATION DES RISQUES. LA DIGITALISATION EST UN AXE MAJEUR DE DÉVELOPPEMENT DE L’ASSURANCE.
Médina de Rabat : 300 bâtisses menaçant ruine dans le viseur de l’Intérieur.

Pas moins de 300 bâtisses menaçant ruine sont ciblées par la commune urbaine de la ville de Rabat et la Société Rabat Région Aménagements.
Marsa Maroc, la logistique portuaire a un nom.

Depuis sa création en décembre 2006, Marsa Maroc s’est engagée dans un processus de développement en phase avec la dynamique que connaît le secteur de la logistique au Maroc. La société est le leader national de l’exploitation de terminaux portuaires.
Accord d’Agadir : le Maroc en difficulté face à ses partenaires.

LES ÉCHANGES COMMERCIAUX DU MAROC AVEC SES PARTENAIRES DE L’ACCORD D’AGADIR PROGRESSENT RÉGULIÈREMENT. LA SIMILITUDE DES STRUCTURES PRODUCTIVES DES PAYS MEMBRES REND DIFFICILE LES ÉCHANGES EXTÉRIEURS. LES INDUSTRIELS LOCAUX SE DISENT GÊNÉS PAR LES BARRIÈRES NON TARIFAIRES À L’ENTRÉE DES MARCHÉS TUNISIEN ET ÉGYPTIEN.
Sociétés cotées: L’endettement se stabilise, mais pas les fragilités.

La dette des entreprises non financières a augmenté de 0,8% en 2018. Hors Cosumar, elle s’inscrit en baisse de 4%. La restructuration dans le secteur immobilier a un effet non négligeable sur l’encours. Cependant, le mouvement baissier témoigne aussi du manque d’appétit des dirigeants
Prix à la pompe : Aucun accord entre Daoudi et le GPM !

Visiblement le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance est décidé à n’en faire qu’à sa tête. Lahcen Daoudi semble s’apprêter à prendre une décision unilatérale dans le dossier des prix des hydrocarbures sans aucune concertation avec les distributeurs.
Raccordement aux réseaux d’eau et d’électricité : promoteurs et distributeurs à couteaux tirés

LES PROMOTEURS DÉPLORENT UNE AUGMENTATION INJUSTIFIÉE DES TAXES ET UN CAHIER DES CHARGES FLOU. SELON LES DISTRIBUTEURS, LE MODE DE FACTURATION DES BRANCHEMENTS EST CLAIR, CONFORMÉMENT AU CONTRAT DE GESTION DÉLÉGUÉE. ILS ASSURENT ÊTRE À L’ÉCOUTE DES CLIENTS, DE LEUR DEMANDE D’INFORMATION ET DE LEURS RÉCLAMATIONS.
Dessalement : 45 m3 d’eau douce sur 100 m3 d’eau marine.

LE GROUPE OCP A INVESTI 850 MDH DANS CETTE UNITÉ. IL UTILISE 0,3% DE LA CONSOMMATION NATIONALE DES EAUX DOUCES. 7500 MÈTRES CUBES PAR HEURE DES EAUX DE MER ARRIVENT DANS UNE UNITÉ DE POMPAGE VIA UN CANAL.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


TOSHIBA - Satellite L305
Intel / 2.2 GHz
Mémoire 2 GO - Disque dur 250 GO
Webcam intégrée
Windows Vista


Leguide Voyage


Riad Tanja
Riad Tanja offre vous accueille pour vos vacances au Maroc dans un cadre somptueux avec vues imprenable sur la baie de la ville blanche, ses remparts, son port et les terrasses de la médinasur la mer et la ville.