Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
20 Minutes, il y a 5 mois

Algérie: Le président Abdelaziz Bouteflika candidat à sa succession en 2019.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika sera candidat à sa propre succession en 2019, selon le chef de son parti, le FLN…

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, sera le candidat du Front de libération nationale (FLN), son parti, à la présidentielle prévue en avril 2019, a affirmé dimanche soir Djamel Ould Abbes, à la tête du FLN, cité par l’agence de presse d’Etat APS.

Pressé par son camp de briguer un cinquième mandat
Pressé par son camp depuis six mois de briguer un cinquième mandat, le chef de l’Etat algérien, diminué par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime en 2013, ne s’est toujours pas exprimé à ce sujet, pas plus que son entourage.

« Le président Bouteflika, également président du parti, est le candidat du FLN à l’élection présidentielle prévue en 2019 », a déclaré Djamel Ould Abbes, secrétaire général du FLN, lors d’une cérémonie en l’honneur du nouveau chef du groupe parlementaire du parti, Mohamed Bouabdallah.

« Cette candidature est une revendication de tous les cadres et militants du FLN sur l’ensemble du territoire national », a-t-il ajouté, selon l’APS.

Le comité central (instance dirigeante) du FLN se réunira prochainement pour officialiser cette candidature, a déclaré le chef de cabinet de Djamel Ould Abbes, Nadir Boulegroune.

Record de longévité à la tête de l’Algérie
Chef de l’Etat depuis 1999 et détenteur du record de longévité à la tête de l'Algérie, Abdelaziz Bouteflika ne fait que de rares apparitions, sur un fauteuil roulant, et ne s’exprime plus en public depuis son AVC. Sa santé fait l’objet de spéculations récurrentes.

L’incertitude autour d’une nouvelle candidature du chef de l’Etat a monopolisé ces derniers mois le débat politique en Algérie, mais semble dans l’immédiat susciter moins d’opposition affichée qu’en 2014, notamment au sein du sérail politique et militaire.

En avril 2014, Abdelaziz Bouteflika avait été réélu pour un quatrième mandat, un an presque jour pour jour après l’AVC pour lequel il avait été hospitalisé durant trois mois à Paris.

« Voir Bouteflika poursuivre son œuvre »
A l’époque, il n’avait mis fin aux interminables spéculations et aux débats – notamment à l’intérieur de la puissante institution militaire — autour de sa candidature que deux mois avant le scrutin et une dizaine de jours avant la clôture de dépôt des dossiers.

Durant plusieurs semaines à l’époque, le secrétaire général du FLN d’alors, Amar Saïdani, avait répété qu’Abdelaziz Bouteflika serait candidat.

Le 7 avril dernier, Djamel Ould Abbes, réputé être un proche de longue date du chef de l’Etat, avait le premier publiquement fait part du « souhait » et du « désir des militants de voir Bouteflika poursuivre son œuvre » après 2019.

Lui avaient emboîté le principal allié du FLN, le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouhayia, les islamistes du Rassemblement de l’Espoir de l’Algérie (TAJ), d’autres membres de la majorité présidentielle, la centrale syndicale UGTA, l’ex-syndicat unique ou encore le Forum des chefs d’entreprises (FCE), principale organisation patronale.

Les opposants peu audibles
En face, les opposants à un nouveau mandat d’Abdelaziz Bouteflika restent dans l’immédiat peu audibles et semblent se résigner à ce qui leur apparaît inéluctable.

De nombreux observateurs, algériens et étrangers, se disent également persuadés qu’Abdelaziz Bouteflika sera de nouveau candidat en 2019.

Auquel cas, la victoire ne devrait pas échapper au président sortant, considéré par de nombreux Algériens comme l’artisan de la réconciliation nationale après la guerre civile (1992-2002) et réélu haut la main en 2014 avec 81,5 % des suffrages au premier tour.

En Savoir plus
Lire aussi

Un "prochain" sommet en Russie entre Kim Jong-un et Vladimir Poutine.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se rendra "prochainement" en Russie pour un sommet avec Vladimir Poutine, confirme mardi l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA.
Attentats au Sri Lanka: Ce que l'on sait des explosions qui ont fait au moins 290 morts et plus de 500 blessés

Huit attentats ont eu lieu, dont trois dans des églises en pleine messe de Pâques.
Nouveau tir nord-coréen : Kim Jong-un, la com’ à coup de missiles.

La Corée du Nord a procédé hier au tir d’une "nouvelle arme tactique" en présence de Kim Jong-un. Une démonstration de force militaire a minima qui sert, avant tout, à faire passer un message. Mais adressé à qui ?
Madère: Au moins 29 touristes allemands tués dans un accident de bus.

Le véhicule, qui est sorti de la route, transportait une cinquantaine de personnes
En Egypte, Al-Sissi pourrait rester au pouvoir jusqu’en 2030.

Le Parlement égyptien a voté, mardi 16 avril, un projet de réforme constitutionnelle qui permettrait au maréchal à la retraite de se présenter pour un troisième mandat en 2024. Le peuple est appelé à approuver ou non ce texte par référendum.
Donald Trump accusé d'incitation à la violence contre une élue musulmane.

Les élus démocrates ne décoléraient pas dimanche contre le président américain. Ils l'accusent "d'inciter à la violence" contre une élue musulmane du Congrès.
Les manifestants au Soudan appellent désormais à la « chute » de la junte.

Pour cette première nuit sans Omar Al-Bachir au pouvoir, les manifestants regroupés devant le QG de l’armée ont bravé le couvre-feu instauré dans la foulée du coup d’Etat.
Libye: l'ONU réclame un cessez-le-feu pour éviter une "bataille sanglante" à Tripoli.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a réclamé un "cessez-le-feu" en Libye, où les combats s'intensifient près de Tripoli.
Benjamin Netanyahou donné vainqueur des élections législatives en Israël.

Les Israéliens ont voté, mardi, pour élire les 120 députés de la Knesset. Selon les projections des médias, après la quasi-totalité des bulletins dépouillés, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, est le mieux placé pour former une coalition.
L'Iran accuse Washington d'être "à la tête du terrorisme international"

Hassan Rohani s'est exprimé mardi au lendemain de la décision des États-Unis de classer les Gardiens de la Révolution comme "organisation terroriste".



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


LG - LD-2130WH
Lave vaisselle
Nombre de couverts - 12
Température de lavage - entre 30° et 90°
Départ différé - oui

Leguide Voyage


Riad Jnane Sherazade
Située à l’est du quartier emblématique des Habous, à quelques mètres du somptueux jardin Mardoch, à l’abri de la cohue urbaine, Jnane Sherazade est une maison d’hôtes originale. Chargée d’une valeur affective et architecturale, cette villa art déco est un petit joyaux qui offre une ambiance conviviale alliant tradition et modernité. En effet, les propriétaires ont gardé l’âme de cet établissement intacte.