Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
20 Minutes, il y a 19 jours

Algérie: Le président Abdelaziz Bouteflika candidat à sa succession en 2019.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika sera candidat à sa propre succession en 2019, selon le chef de son parti, le FLN…

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, sera le candidat du Front de libération nationale (FLN), son parti, à la présidentielle prévue en avril 2019, a affirmé dimanche soir Djamel Ould Abbes, à la tête du FLN, cité par l’agence de presse d’Etat APS.

Pressé par son camp de briguer un cinquième mandat
Pressé par son camp depuis six mois de briguer un cinquième mandat, le chef de l’Etat algérien, diminué par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime en 2013, ne s’est toujours pas exprimé à ce sujet, pas plus que son entourage.

« Le président Bouteflika, également président du parti, est le candidat du FLN à l’élection présidentielle prévue en 2019 », a déclaré Djamel Ould Abbes, secrétaire général du FLN, lors d’une cérémonie en l’honneur du nouveau chef du groupe parlementaire du parti, Mohamed Bouabdallah.

« Cette candidature est une revendication de tous les cadres et militants du FLN sur l’ensemble du territoire national », a-t-il ajouté, selon l’APS.

Le comité central (instance dirigeante) du FLN se réunira prochainement pour officialiser cette candidature, a déclaré le chef de cabinet de Djamel Ould Abbes, Nadir Boulegroune.

Record de longévité à la tête de l’Algérie
Chef de l’Etat depuis 1999 et détenteur du record de longévité à la tête de l'Algérie, Abdelaziz Bouteflika ne fait que de rares apparitions, sur un fauteuil roulant, et ne s’exprime plus en public depuis son AVC. Sa santé fait l’objet de spéculations récurrentes.

L’incertitude autour d’une nouvelle candidature du chef de l’Etat a monopolisé ces derniers mois le débat politique en Algérie, mais semble dans l’immédiat susciter moins d’opposition affichée qu’en 2014, notamment au sein du sérail politique et militaire.

En avril 2014, Abdelaziz Bouteflika avait été réélu pour un quatrième mandat, un an presque jour pour jour après l’AVC pour lequel il avait été hospitalisé durant trois mois à Paris.

« Voir Bouteflika poursuivre son œuvre »
A l’époque, il n’avait mis fin aux interminables spéculations et aux débats – notamment à l’intérieur de la puissante institution militaire — autour de sa candidature que deux mois avant le scrutin et une dizaine de jours avant la clôture de dépôt des dossiers.

Durant plusieurs semaines à l’époque, le secrétaire général du FLN d’alors, Amar Saïdani, avait répété qu’Abdelaziz Bouteflika serait candidat.

Le 7 avril dernier, Djamel Ould Abbes, réputé être un proche de longue date du chef de l’Etat, avait le premier publiquement fait part du « souhait » et du « désir des militants de voir Bouteflika poursuivre son œuvre » après 2019.

Lui avaient emboîté le principal allié du FLN, le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouhayia, les islamistes du Rassemblement de l’Espoir de l’Algérie (TAJ), d’autres membres de la majorité présidentielle, la centrale syndicale UGTA, l’ex-syndicat unique ou encore le Forum des chefs d’entreprises (FCE), principale organisation patronale.

Les opposants peu audibles
En face, les opposants à un nouveau mandat d’Abdelaziz Bouteflika restent dans l’immédiat peu audibles et semblent se résigner à ce qui leur apparaît inéluctable.

De nombreux observateurs, algériens et étrangers, se disent également persuadés qu’Abdelaziz Bouteflika sera de nouveau candidat en 2019.

Auquel cas, la victoire ne devrait pas échapper au président sortant, considéré par de nombreux Algériens comme l’artisan de la réconciliation nationale après la guerre civile (1992-2002) et réélu haut la main en 2014 avec 81,5 % des suffrages au premier tour.

En Savoir plus
Lire aussi

Corée du Nord : Pyongyang annonce avoir testé une arme tactique "ultramoderne"

C'est la première fois que la Corée du Nord fait état d'un essai d'armements depuis qu'elle a entamé avec les Etats-Unis des négociation.
Un Palestinien tué par des tirs israéliens à la frontière.

L'homme âgé de 20 ans a été tué alors qu'il pêchait près de la frontière, ont indiqué des sources de sécurité palestiniennes.
Aux États-Unis, Trump critiqué après ses tweets rageurs contre Macron

Après les messages particulièrement virulents postés par Donald Trump à l'attention d'Emmanuel Macron, plusieurs personnages publics américains ont pris la défense de la France.
Californie : les incendies ont fait 44 morts, le pire bilan de l'histoire de cet Etat.

Le principal incendie, «Camp Fire», a causé la mort de 42 personnes. Il est devenu l'incendie le plus meurtrier ayant sévi depuis un siècle aux États-Unis. Un autre incendie, au sud, a fait deux victimes. La Californie est frappée par des feux de plus en plus violents et réguliers.
Trump et Poutine ont eu une conversation «à bâtons rompus» à l'Elysée.

Les deux dirigeants auraient discuté pendant deux heures au déjeuner, en compagnie d'Emmanuel Macron et du secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres...
La Corée du Sud veut investir 230 millions d'euros dans les routes et le rail nord-coréens.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a proposé de moderniser les vétustes infrastructures ferroviaires et routières nord-coréennes et de les connecter avec le réseau sud-coréen…
Crash en Indonésie : Boeing reconnaît qu'un capteur pourrait être en cause.

Le crash d'un 737 de la compagnie Lion Air avait fait 189 morts la semaine dernière.
«Midterms» américaines: Victoire des démocrates à la Chambre et des républicains au Sénat, Trump limite la casse

Le pays est plus divisé que jamais, avec une cohabitation tendue en vue…
Affaire Khashoggi : les fils réclament le corps de leur père.

Les fils de Jamal Khashoggi, un journaliste saoudien tué il y a plusieurs semaines à l'intérieur du consulat saoudien à Istanbul, réclament que le corps de leur père leur soit restitué.
Brésil: Jair Bolsonaro choisit le juge anticorruption Sergio Moro comme ministre de la Justice

Sergio Moro est considéré comme un héros par de nombreux brésiliens, après avoir mis l'ex-président Lula en prison...



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


ACER - AO 531
PROCESSEUR: Atom N270 (1,6 Ghz)
RAM: 1Go
HDD: 160Go
Type d’écran : 10,1 pouces WSVGA
Wifi 802.11 abg, Bluetooth 2.0
web cam intégrée
Lan 10-100, Lecteur de carte mémoire 5 en 1
Windows XP Home

Leguide Voyage


Riad Oumaima
Situé à l’entrée des souks, au croisement trépidant et pittoresque de dar el bacha et de riad laarrouss, il vous faudra vous enfoncer dans un derb typique
Derb Typique, (ruelle) serpentant entre les hauts murs des maisons marrak’chias. L'agitation s'estompe dès que l'on s'éloigne de la rue et des bazars. Dans cette impasse tranquille se niche notre riad.