Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Menara.ma, il y a 7 mois

Laâyoune-Sakia Hamra: Des chantiers pour un hub africain en devenir.
La région de Laâyoune-Sakia-El Hamra est parvenue à impulser une dynamique de développement tous azimuts, à la faveur d'une série de projets structurants.

La région de Laâyoune-Sakia-El Hamra est parvenue à impulser une dynamique de développement tous azimuts, à la faveur d'une série de projets structurants, en chantier ou en phase de lancement, tous secteurs confondus, dans le cadre du Plan de développement régional (PDR) et à la faveur d’une approche intégrée et multisectorielle permettant à la région de se hisser au rang de pôle économique émergent.Ces projets d’envergure du PDR, adopté en 2017, devront jeter les bases d’infrastructures essentielles, notamment dans des secteurs clés tels que le transport, la santé, les travaux publics, le tourisme, la culture et les énergies renouvelables.Le PDR procède "d’une vision stratégique pour les années à venir dans le but d’améliorer les conditions de vie des citoyens, créer un climat des affaires propice, renforcer la formation de l’élément humain, promouvoir l’auto-emploi et l’entrepreneuriat au profit des jeunes, outre la consolidation des infrastructures et le renforcement de l’accès aux services sociaux’’, précise-t-on auprès du Conseil de la région.D’un montant total d’environ 66 milliards de DH, le PDR de Laâyoune-Sakia El Hamra s’articule autour de deux composantes. La première est liée aux projets du contrat-programme signé en novembre 2015 dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du sud.Ce contrat-programme de développement régional (2016-2021) est dotée d’une enveloppe estimée à 41,6 milliards de DH, pour la réalisation d’une multitude de projets dans différents secteurs.La deuxième composante est celle des projets relatifs au programme de requalification des centres ruraux et au programme de lutte contre les disparités en milieu rural (fonds de développement rural (FDR)).A travers ces projets, la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, entend diversifier, outre ses potentialités halieutiques et pastorales, ses multiples autres atouts pour atteindre un développement harmonieux et jouer son rôle de maillon fort dans le processus de croissance socioéconomique national et continental.Jouissant d’une position géographique de choix en tant que point de passage obligé pour joindre l’Afrique subsaharienne, et renfermant de riches atouts économiques, la région en tire sa force pour relever le défi de se positionner en véritable pôle productif.Dans cette région, les investissements sont les bienvenues et les opérateurs, en plus des facilités et des avantages fiscaux accordés par l’Etat, sont soutenus par une stratégie locale d’accompagnement.La voie express Laâyoune-Tiznit: Une importance particulière L’achèvement des tronçons routiers traversant le territoire de la région, retenue dans le cadre du projet de la voie express qui reliera Tiznit à Dakhla en passant par Laâyoune, revêt une importance particulière, dans la mesure où il contribuera à élargir les perspectives de développement socio-économiques de la région.La première partie reliera Tiznit à Laâyoune sur 655 km (6,2 milliards de DH), et la seconde, de Laâyoune à Dakhla, nécessitera un financement de 2,3 milliards de dirhams.Ce projet décisif et stratégique, une fois achevé, aura un impact important sur la population de 10 provinces réparties sur quatre régions, en l’occurrence Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab.Au niveau de ces régions, les chantiers sont bien en marche pour réaliser, dans les délais impartis, cet axe routier composé des tronçons Tiznit-Guelmim, Guelmim-Laâyoune, Laâyoune-Dakhla, en passant par Tan Tan, Tarfaya et Boujdour.Les jalons d’un pôle sanitaireLa région de Laâyoune-Sakia-El Hamra aspire également à se constituer en pôle régional de santé, avec les projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, à l’instar du centre hospitalier universitaire à Laâyoune (CHU) (500 lits) et d’une faculté de médecine à l’horizon 2020 pour un budget prévisionnel de plus de 157 millions de dhs. Nécessitant une enveloppe budgétaire d’environ 830 millions DH, le CHU comptera 14 salles d’opérations chirurgicales et six pôles d’excellence, dont les pôles “Mère et enfant", “Médecine cardiovasculaire”, “Urgences” et “Maladies psychiatriques et mentales”.Les structures sanitaires dans la région seront aussi étoffées par la réalisation de 10 projets pour un investissement global d'environ 1,58 milliards de dirhams. Parmi ces projets figure la réalisation d’un centre hospitalier provincial à Tarfaya avec un investissement de 78 millions de dirhams.Laâyoune s’inscrit dans la tendance "verte“La région de Laâyoune-Sakia-El Hamra s’est orientée vers des projets structurants dans le domaine des énergies renouvelables pour répondre aux aspirations d’une région ambitieuse.Les projets de réalisation des futures centrales solaires Noor Laâyoune et Noor Boujdour, actuellement en phase de réalisation, constitueront indéniablement des atouts majeurs en termes de développement économique et social et de la préservation de l’environnement dans cette partie du Royaume.Avec une puissance totale de 100 mégawatts, ces deux centrales photovoltaïques devront contribuer au renforcement du réseau électrique national, tout en générant des retombées socio-économiques importantes accompagnées d’une amélioration de la situation de l’emploi permanent et la création de postes d’emploi temporaires aux populations locales, outre la valorisation de la ressource solaire.S’inscrivant dans le cadre de la promotion des mécanismes de développement propre au Maroc, ces deux projets permettront sans nul doute de positionner la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra en tant que hub des énergies renouvelables, grâce à son énorme potentiel dans les domaines de l’éolien et solaire. Déjà en 2014, le secteur des énergies renouvelables dans la région a été renforcé par l’inauguration du parc de production d’énergie éolienne à Tarfaya, le plus grand du genre en Afrique, avec une production de 300 MW grâce à 131 turbines.S’agissant de la centrale Noor Laâyoune, d’une puissance projetée de 80 MW extensible, sa réalisation nécessitera une enveloppe budgétaire de plus de 1,3 milliard de dirhams, alors que la Centrale solaire de Boujdour nécessitera un montant d’environ 334 millions dirhams.57 terrains de proximité pour l’épanouissement des jeunesLe secteur de la jeunesse et des sports occupe une place de choix dans la stratégie de développement local, l’objectif étant d’assurer aux jeunes toutes les infrastructures nécessaires pour qu’ils puissent pratiquer l’activité sportive de leur choix et le nombre de 57 terrains de proximité est assez édifiant. Même si le football demeure le sport favori par excellence, les autres disciplines, notamment le handball, le basketball et l’athlétisme, ne sont pas en reste et comptent un nombre assez important d’adeptes qui ont brillé dans les arènes nationales ou internationales.Le développement de ces secteurs ne peut occulter l’essor qu’ont connu les autres secteurs de développement, dont l’aménagement urbain, la culture, l’art, la préservation du patrimoine, l’habitat, l’eau et les installations publiques, faisant de la région un chantier ouvert à une multitude de projets susceptibles de lui permettre un bond qualitatif en matière de développement.

Voir Source
Lire aussi

OCDE : Le Maroc prend part à Paris à un Dialogue de haut niveau sur le développement de l'Afrique

Une délégation marocaine, conduite par le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a pris part, mardi au siège de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE), à Paris, à un Dialogue de haut niveau sur le développement de l’Afrique.
Accords de coopération : le Maroc et la Côte d’Ivoire font le point.

Le ministre délégué chargé de la coopération africaine Mohcine Jazouli a co-présidé, lundi à Abidjan, avec le secrétaire général du ministère ivoirien des Affaires étrangères Daouda Diabaté, une séance de travail dédiée au suivi de l’état d’avancement des différents accords de coopération conclus entre le Maroc et la Côte d'Ivoire.
Lancement des travaux de la trémie du boulevard Ghandi et la route des facultés.

SUITE AU LANCEMENT DES TRAVAUX DE LA TRÉMIE, « LA BRANCHE DERB GHELLEF – AIN DIAB DE LA LIGNE T2 DU TRAMWAY CONNAÎTRA UN ARRÊT D’EXPLOITATION D’UNE DURÉE DE 15 JOURS », PRÉVIENT CASA TRANSPORT.
Le Plan climat du Maroc “dans sa phase d’achèvement”

Le Plan climat du Maroc, un cadre définissant la politique nationale en matière d'action climatique, est désormais "dans sa phase d'achèvement", a fait savoir, jeudi à Abidjan, la directrice du Centre de Compétences Changement Climatique du Maroc (4C Maroc), Rajae Chafil.
Chambre des représentants: El Malki dénonce les députés absentéistes.

Le président de la Chambre des représentants Habib El Malki a décidé de dénoncer les députés absentéistes, rapporte le quotidien arabophone "Rissalat Al Oumma" dans sa livraison Aujourd'hui.
Élaboration de 21 plans sectoriels de développement durable.

Un total de 21 plans sectoriels de développement durable ont été élaborés, parmi lesquels 19 plans ont été adoptés soit un taux de 90 %, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement durable, a souligné, mardi à Rabat, la secrétaire d’État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi.
SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales à l'occasion du 63-ème anniversaire

A l’occasion du 63-ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR), Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-Major général des FAR, a adressé, mardi, un ordre du jour aux officiers, sous-officiers et hommes de troupe.
PJD-PPS : chronique d’un divorce annoncé.

Le PPS vient de faire allusion à un éventuel passage à l'opposition lors de la derniére session de son comité central.Le PJD reconnait l'existence de différends avec son «Allié stratégique» et ne s'en cache pas.Le limogeage de CHARAFAT AFAILAL et la présidence de la commission parlementaire ont montré la fragilité de cette alliance.
Casablanca : le pont Sidi Maârouf (enfin) ouvert à la circulation .

Après plusieurs semaines d'attente, les usagers de la route peuvent enfin circuler plus facilement au niveau de Sidi Maarouf. Le pont à haubans à l’entrée de Casablanca a été ouvert à la circulation ce 10 mai. Les premiers véhicules ont pu emprunter l'ouvrage dès les premières heures de ce vendredi, comme a pu le constater 2M.ma sur place.
La protection sociale de la femme ouvrière au cœur d'une rencontre du Groupe de travail thématique sur l'égalité et la parité à la Chambre des représentants

Une rencontre sur la protection sociale de la femme ouvrière s'est tenue, mercredi à Rabat, à l'initiative du Groupe de travail thématique sur l'égalité et la parité à la Chambre des représentants, en présence du ministre de l'Emploi et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim.....



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Mini flipper

Leguide Voyage


Riad Damia
le Riad Damia est une très belle maison de maître parfaitement entretenue, alliant ainsi la beauté de la tradition andalouse au confort moderne. Cette maison se compose d’une suite de 100 m2 , cinq très belles suites et de deux chambres. Le patio central est un véritable havre de paix et de ressourcement.