Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplômatique, il y a 25 jours

FIFFS-12 : Le film « Apatride » de Narjiss Nejjar, un témoignage saisissant des familles marocaines expulsées d’Algérie
Le film marocain "Apatride" de Narjiss Nejjar, projeté, jeudi soir, dans le cadre de la compétition officielle de la 12ème édition du Festival International du Film de Femmes de Salé (FIFFS), est un témoignage du drame de l'expulsion arbitraire de dizaines de milliers de Marocains, qui ont été renvoyés manu militari d'Algérie, en décembre 1975, laissant derrière eux leur famille et leurs biens.

Ce long métrage de 95 min suit le parcours d'une femme de 35 ans, hantée par une enfance déchirée par cet exil forcé qui a séparé de nombreuses familles maroco-algériennes.
L'héroïne, qui avait douze ans lorsqu'elle a été expatriée avec son père, laissant sa mère seule en Algérie, a grandi avec une obsession : revenir en Algérie et retrouver sa mère.

Sans papier, Hénia mène une vie difficile et peine en silence, à l'instar de plusieurs Marocains victimes de cette expulsion. En effet, elle ne cherche pas à regagner l'Algérie pour l'amour du pays mais pour se réunir à nouveau en famille.
A la fin du film, on l'entend dire : "L'Algérie nous a tout pris. Elle n'est pas mon pays. Mon pays est ma mère".

Ce long métrage est un devoir de mémoire et une façon de faire connaître cette page de l'histoire tournée sans être lue, dont les souffrances endurées par des milliers de personnes restent des plaies béantes.
Il s'agit, aussi, d'un retour sur une phase sombre qui a laissé chez les Marocains expulsés un traumatisme, un sentiment d'injustice profond et un tatouage indélébile.

Dans ce film, la réalisatrice de "L'amante du Rif" et "Les yeux secs", Narjiss Nejjar, interpelle la mémoire et sensibilise sur le calvaire vécu par 350.000 familles marocaines expulsées, qui constitue une violation flagrante des droits de l'homme et du droit international humanitaire.
Le film est interprété par les acteurs Aziz El Fadili , Avishay Benazra et Julie Gayet. Il s'agit d'une co-production franco-marocaine (Moon&Deal et La Prod), qui a reçu des subventions du Maroc et du Doha Film Institute.

La 12-ème édition du FIFFS, qui se tient du 24 au 29 septembre, connaît la participation de 12 films à la compétition officielle des long-métrages, représentant 18 pays des cinq continents, dont 11 seront exclusivement projetés au Maroc.
Sont en lice, "Apatride" de Najiss Nejjar (Maroc), "Lemonade" d'Ioana Uricaru (Roumanie, Canada, Allemagne, Suède), "Slut in a Good Way" de Sophie Lorain (Canada), "The Seen and Unseen (Sekala Niskala)" de Kamila Andini (Indonésie, Pays-Bas, Australie, Qatar) et "Seule à mon mariage" de Marta Bergman (Belgique, France).

Il s'agit aussi de "Los Silencios" de Beatriz Seigner (Brésil, France, Colombie), "Carmen y Lola" d'Arantxa Echevarria (Espagne), "La mauvaise réputation (What Will People Say)" d'Iram Haq (Norvège, Allemagne, Suède), "Maki’la" de Machérie Ekwa (Congo RDC, France), "Les anges portent du blanc" de Vivian Qu (Chine, France), "A deux heures de Paris" de Virginie Verrier (France) et "Jusqu’à la fin du temps" de Yasmine Chouikh (Algérie, France).

En Savoir plus
Lire aussi

Abdellatif Laâbi, une vie de poésie

Vient de paraître aux Editions du Sirocco, l’oeuvre poétique d’Abdellatif Laâbi. Réunis en deux livres épais, préfacés par l’auteur et universitaire Khalid Lyamlahy, les textes du poète retracent un parcours créatif, parsemé de luttes, de prises de positions et d’engagement infaillible pour la liberté et les grandes valeurs humaines.
Moulay Abdellah Alaoui : « Le soufisme est une voie qui appelle à l’ouverture, au dialogue et à la coexistence entre les peuples »

La Création artistique « Ode aux femmes mystiques », qui a fait l’ouverture du Festival de Fès de la Culture Soufie lors de sa onzième édition, a fait son effet sur l’assistance de Bab El Makina. Et pour cause, tous les ingrédients étaient là pour répondre au souhait des organisateurs, notamment le président du Festival, Faouzi Skali, et tous ceux qui l’accompagnent dans cette belle aventure.
Le chant et la danse Flamenco dans toute leur magnificence.

La 3e édition du Festival Flamenco Maroc, qui se poursuit jusqu’au 31 octobre, promet des temps forts avec des artistes de grande qualité, telle la danseuse espagnole Maria Moreno qui se produira jeudi 18 octobre au Théâtre Mohammed V à Rabat.
La musique hassanie à l’honneur à Tan Tan.

Le programme de qualification, de valorisation, de soutien et d’accompagnement de la musique hassanie au niveau de la région de Guelmim-Oued Noun a fait escale dimanche à Tan Tan, avec l’organisation d’une compétition entre les différentes troupes musicales représentant cette province.
Livre: Musiciennes du Maroc de Rita Stirn-Wagner.

L’auteure Rita Stirn-Wagner a effectué un périple de plusieurs années de Tanger aux montagnes de l’Atlas jusqu’au Sahara, pour aller à la rencontre des muses du Maroc.
Agadir : Nawal Sekkat à l’honneur au Musée amazigh.

Les œuvres de Nawal Sekkat, depuis ses débuts en 1992, contribuent à l’évolution, à l’enrichissement et au rayonnement de la pratique plastique au Maroc, ce qui prodigue à ses tableaux et ses sculptures un franc succès auprès des collectionneurs au Maroc et à l’étranger.
9ème édition des Théâtrales de Casablanca: la comédie « Jamais le deuxième soir »

Organisée par Top Event Productions, la 9e édition des Théâtrales de Casablanca continue à offrir des moments d’évasion et de joie. En ce mois d’octobre, le rendez-vous est donné avec la comédie hilarante « Jamais le deuxième soir ! », le jeudi 25 octobre au Megarama Casablanca.
«Kahwa#2» : Vers la structuration du cirque et des arts de la rue au Maroc.

Organisé dans le cadre de la 3ème édition des états généraux de la culture au Maroc.
Une saison culturelle marocaine à Madrid.

Le président de la Fondation nationale des musées du Maroc, Mehdi Qotbi, et le directeur du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI), Abdelaziz El Idrissi, ont été décorés, à Rabat, en juin dernier, respectivement de la Croix de commandeur de l’Ordre du mérite civil et de la Croix d’officier de l’Ordre du mérite civil du Royaume d’Espagne.
Et de sept pour le Festival international de cinéma et mémoire commune.

Le rideau a été levé, samedi soir, sur la 7ème édition du Festival international de cinéma et mémoire commune de Nador, organisé par le Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


HP - Compaq 2510p
PROCESSEUR: Core™ 2 Duo U7600 (1,20GHZ)
RAM: 2 GB
HDD: 80 GB
Taille de l’écran : 12,1 pouces (1280 x 800)
Graveur de DVD±RW
Wireless 802.11 Wi-Fi LAN, Ethernet
Lecteur de carte, 2 ports USB
Windows Vista Business

Leguide Voyage


Royal Mansour
Le Royal Mansour Méridien est sans aucun doute l'un des hôtels les plus prestigieux de Casablanca, un lieu sélect au décor raffiné, un oasis de calme au coeur de la capitale économique du royaume.