Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vieeco, il y a 6 mois

Les investissements publicitaires ont accusé une baisse de 350 MDH .
La télévision, la presse écrite et l’affichage ont tous connu des baisses d’investissements comprises entre 100 et 130 millions de dirhams à fin juillet 2018. La structure du marché dominée par les opérateurs télécoms, la banque et la finance et les produits alimentaires fragilise le marché. Les canaux de communication, notamment la presse écrite, n’ont pas réussi à introduire de nouveaux annonceurs.

Environ 10% : c’est la baisse totale de l’investissement publicitaire à fin juillet 2018 dans tous les canaux de communication. En valeur, cet investissement est estimé à 3,11 milliards de dirhams, contre 3,46 MMDH, d’après les chiffres communiqués par le GAM (Groupement des annonceurs marocains). A l’heure où on s’attendait à une reprise du marché publicitaire, grâce notamment à la participation du Maroc à la Coupe du monde de Russie et à la tenue du CHAN 2018 (Championnat d’Afrique des nations de football tenu au Maroc en janvier-février), la télévision (-9,9%), la presse écrite (-22%), l’affichage (-11%) et le cinéma (-17%) ont tous connu une baisse d’investissements publicitaires à fin juillet 2018. Seule la radio a tiré son épingle du jeu avec une hausse de 1,5% de ses recettes publicitaires. «En réalité, la réduction du montant d’investissement dans les canaux de communication (télévision, presse et affichage) est la même; située entre 100 et 130 millions de dirhams. Le cas de la radio est particulier. Il y a énormément de réductions et de ventes en package qui ne sont pas reflétées dans l’investissement brut», explique Mounir Jazouli, président du GAM. Le mouvement de boycott des marques Sidi Ali, Centrale Danone et Afriquia en est en partie responsable. Il aurait même atteint les gros annonceurs qui, par crainte de voir leurs marques boycottées à leur tour, ont réduit leur investissement publicitaire.

La hausse des investissements ressentie juste avant le boycott

«Preuve en est qu’une augmentation des investissements a été enregistrée au mois d’avril juste avant le mouvement de boycott. Elle sera légère pendant le mois de Ramadan survenu en juin. Plus tard, en juillet, les annonceurs n’ont pas jugé opportun d’augmenter leurs investissements, estimant que l’été est une période d’accalmie», explique notre source. En tout cas, le boycott a certes fragilisé le marché mais les grands annonceurs ont aussi décidé de baisser leur budget pour des choix stratégiques, à cause de la conjoncture économique ou de leur politique commerciale propre, ajoute M.Jazouli. A titre d’exemple, au Salon de l’automobile cette année, les concessionnaires ont préféré convertir une partie du budget publicitaire en avantages aux clients. Autre constat : l’investissement publicitaire des concessionnaires automobile a baissé de 20% à fin juillet 2018 par rapport à la même période de 2017 (une année sans salon). Idem pour les annonceurs de l’immobilier et du BTP qui ont réduit leurs investissements publicitaires de 20%. Les opérateurs télécoms, plus gros annonceurs (24% de part de marché), ont également réduit leurs investissements de 20%. Durant les 7 premiers mois de l’année, ils ont investi 743 millions de dirhams dans les différents canaux de communication. «Cette structure du marché dominée par quelques annonceurs (les télécoms, la banque et la finance et l’alimentation représentent 46% des investissements publicitaires) a aussi contribué à déstabiliser le marché. Dès qu’un grand annonceur baisse ses investissements, cela se répercute sur la performance globale», déclare M. Jazouli. D’autre part, de par leur stratégie, les différents canaux de communication n’ont pas su élargir l’assiette du marché publicitaire. «On se retrouve année après année avec les mêmes acteurs», remarque le président du GAM.

Les investissements publicitaires maintenus pour le digital

Par canaux de communication, la télévision reste le plus important canal avec 40% de part de marché. Il est suivi de l’affichage qui représente 28% du total. Cette année, une correction s’est opérée au niveau du montant d’investissements destiné à l’affichage publicitaire. «La saturation du parc et la politique commerciale spéciale des agences (un mois d’abonnement donne le droit à un mois gratuit) ont provoqué une baisse des investissements publicitaires dans les 4X3. Par contre, la télévision n’a pas perdu de son attrait. La presse a, elle, pâti de l’effet boycott. Contrairement aux autres canaux, les investissements ont été maintenus au même niveau pour le digital, notamment au profit des géants Facebook et Google», explique M. Jazouli. D’après les professionnels, durant les prochains mois, la tendance d’investissement est difficile à prévoir. Le mois de décembre est habituellement un bon cru en matière d’investissement publicitaire. Permettra-t-il pour autant de combler le déficit chronique de l’année ?

Lire Source
Lire aussi

BMCE Capital Research conseille de conserver le titre de Maroc Telecom.

BMCE CAPITAL RESEARCH MAINTIENT SA RECOMMANDATION DE CONSERVER LE TITRE ITISSALAT AL-MAGHRIB.
Biscuits: Excelo contre-attaque l’import.

Best Biscuits Maroc, le pôle biscuiterie du groupe Anouar Invest, se lance résolument à la conquête du marché marocain du biscuit en déployant plus de capacités et d’innovation.
Industries de la pêche : Les Danois prospectent à Agadir.

Ce secteur constitue le troisième atout économique de la région.
Environnement, maintenance... La Cour des comptes creuse dans la gestion de l'OCP.

Dans un rapport publié le 18 mars sur le contrôle de la gestion des activités minières de l'OCP, la Cour des comptes pointe plusieurs défaillances dans la gestion de l'office. L'OCP insiste sur la digitalisation pour dépasser ces écarts.
Le «Grand débat» sur l’emploi s’accélère

Promouvoir l’emploi et lutter contre le chômage, un programme bien chargé pour le gouvernement...
Award for the Digital Financial Inclusion : Le Crédit Agricole du Maroc décroche le sésame

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) vient d’être primé en tant que meilleure institution bancaire en matière d’inclusion financière numérique dans le monde arabe. Une distinction octroyée par l’Union des banques arabes (UBA) et l’Organisation arabe des technologies de l’information et de la communication (AITCO) qui ont récemment lancé le 1er Prix de l’Excellence des banques digitales arabes 2018.
Le Maroc produira deux fois moins de céréales que l'an dernier. Faut-il s'inquiéter?

Le niveau de pluviométrie de la saison 2018-2019 a été en deçà des espérances. Selon les professionnels du secteur, cela aura un impact négatif sur les récoltes de cette année, ainsi que sur le prix du bétail... tout en contribuant paradoxalement à l'allègement des dépenses de l’État.
Umnia Bank boucle son premier exercice complet sur de bonnes bases.

LA BANQUE PARTICIPATIVE A RÉALISÉ UN PNB DE 17,2 MDH. LES DÉPÔTS TOTALISENT 680 MDH POUR UN ENCOURS DE CRÉDIT DE 947 MILLIONS. ELLE A OUVERT 12 AGENCES SUPPLÉMENTAIRES, SOIT UN RÉSEAU DE 23 AGENCES.
Agrumes: Qu'est-ce qui ne marche pas?

C’est à l’ensemble des intervenants d’imaginer des alternatives aux problématiques de la surproduction, contraintes climatiques et problématiques de l’export et de la commercialisation.
Sanitaire : Les Gros Industriels Échappent Au Marasme.

LA CAPACITÉ DE PRODUCTION INSTALLÉE EST D’ENVIRON 5 MILLIONS DE PIÈCES N LES INDUSTRIELS LOCAUX, PLUS ORIENTÉS SUR L’ENTRÉE DE GAMME, ONT BEAUCOUP SOUFFERT DU RECUL DE LA PRODUCTION DE LOGEMENTS SOCIAUX. LES IMPORTATIONS TURQUES, NOTAMMENT, DEVIENNENT EMBARRASSANTES POUR LES GRANDS OPÉRATEURS.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Iomega - Graveur DVD Externe USB 2.0 SuperSlim
Ultra fin Graveur 8xDVD +/- R double Layer
Permet de graver et lire des CD & DVD
Logiciel Nero Essentials
Capacité : monocouche et double couche jusqu’à 8.5GB
Type d’interface/connexion: Alimentation USB 2.0
Poids: 0,28 kg

Leguide Voyage


Riad Youssef
Situé dans le cœur de la médina, le Riad Youssef vous accueille dans une maison typique du XVIIe siècle dotée d'une piscine et offrant un cadre luxueux pour votre séjour à Fes.