Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
le Matin, il y a 10 mois

Grand impact de «La Méditerranée et l’art moderne» sur un large public.
Venue tout droit du Centre Georges Pompidou, l’exposition «La Méditerranée et l’art moderne», exposée depuis le mois d’avril vient d’être décrochée, hier, du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, après avoir remporté un grand succès auprès des professionnels et du large public.

L'événement, organisé sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI et de Son Excellence le Président de la République française, Emmanuel Macron, a été marqué par la présence de Bernard Blistène, directeur du Musée national d’art moderne du Centre Pompidou et Christian Briend, conservateur général, chef des services des collections au Musée national d'art moderne du Centre Pompidou, et commissaire de l’exposition.
«Cette exposition a eu un impact très populaire et aussi positif. C’est une grande découverte pour le public quand il vient au Musée et trouve tous les grands maitres de la peinture et toute la Méditerranée présente, à travers les œuvres de Dali, Picasso, Matisse, Vassily Kandinsky, Georges Braque,
André Derain, Albert Marquet, Salvador Dalí, Joan Miró, Antoni Tàpies, Kees Van Dongen, Raoul Dufy, Pierre Bonnard et bien d’autres. La rencontre de tous ces grands, grâce à cette exposition, renfonce la place du Musée Mohammed VI et fait de Rabat la capitale de la culture et la ville des lumières», indique le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi.
De son côté, Bernard Blistène n’a pas manqué de souligner, lors de l’ouverture, que cet événement représente un signe de l'amitié qui lie la France et le Maroc historiquement. «Sachant que l’amitié permet de développer en confiance beaucoup de projets. C’est important pour nous, car notre collection est mondialisée et nous travaillons à la développer davantage, entre autres, avec nombre d’artistes marocains, notamment Cherkaoui dont nous possédons quelques œuvres et que nous considérons comme un artiste tout à fait exceptionnel. Donc cette exposition fondée sur un dialogue ouvert offre à voir une matière à poser des questions et des œuvres majeures qu’un certain public n’a jamais vues. Nous, au centre Pompidou, nous apprenons à travailler pour tous les publics : pour un public d’érudits, d’universitaires, mais aussi pour un public qui ne vient jamais aux musées et qui peut entrer facilement dans une certaine connaissance de l’art moderne». Et d’ajouter que la Méditerranée a été un immense sujet pour tous ces peintres. «Elle a inspiré beaucoup de ces artistes, de grands voyageurs du 19e siècle. Nombreux d’entre eux sont passés par le Maroc et se sont nourris de ce pays». C’est un chantier fondamental que cette exposition permet d’ouvrir dans ce beau Musée Mohammed VI.

En effet, on trouve rarement autant de grandes œuvres réunies dans une même prestation. Selon Qotbi, cette manière de faire traverser des noms aussi importants est un vrai bonheur qui va dans la continuité de tout ce que le Musée entreprend pour donner un peu de lumière et de joie en cette période difficile de l’humanité.
Toutefois, la réussite de ce projet revient à tous ceux qui ont contribué à sa réalisation, notamment le concepteur de cet accrochage Christian Briend, qui atteste son originalité et sa singularité. «En faisant la conception de cette exposition, le Maroc était toujours présent dans mon esprit avec ses paysages, ses particularités. J’avais en tête de croiser les deux regards», explique Christian Briend. Ce qui a donné lieu à une exposition d’envergure qui a rassemblé, en neuf sections, à la fois chronologiques et thématiques, pas moins de 80 peintures, sculptures et
photographies qui furent contemplées par un large public.

En Savoir Plus
Lire aussi

Les six albums référence du soulman britannique Michael Kiwanuka.

Quels sont les six albums fondateurs pour Michael Kiwanuka, chanteur soul britannique qui s’est produit le 4 juillet au festival Jazzablanca ?
Décès du chanteur-compositeur, Hassan Mégri.

Le défunt Hassan Mégri est créateur du groupe Mégri, composé de Hassan, Mahmoud, Younès et Jalila.
Les coopératives Adira et Recup’Art lancent une vitrine online.

Adira et Recup’Art, deux coopératives spécialisées dans le recyclage et la revalorisation des chutes de tissus et de bois, lancent leur site web www.creationsolidaires.ma .
L’Egypte en deuil : Ezzat Abou Aouf s’éteint !

Les égyptiens entament l’été en tristesse, le 7ème art en Egypte perd un de ses symboles. Ezzat Abou Aouf tire sa révérence, à l’âge de 71 ans, suite à un long combat avec une maladie cardiaque.
Asilah : Et de quatre pour les Printemps des arts.

Quatorze artistes issus du Maroc, de Bahreïn et d’Espagne y prennent part.
Mawazine 2019: la reine de la chanson sentimentale Elissa fait régner l’amour et la passion sur la scène Nahda

Impossible de rester de marbre face au torrent d’émotions dans lequel s’est retrouvé le public de la scène Nahda, mardi soir à l’occasion de la 5ème journée du Festival Mawazine-Rythmes du Monde, lors du spectacle émouvant de la reine de la chanson sentimentale Elissa, où amour et passion se sont mêlés pour transporter l’assistance vers de merveilleuses contrées.
Concert: Du grand classique brésilien à Rabat.

Franz Liszt, Sergei Rachmaninoff et Alexander Scriabin , mais également des compositeurs brésiliens tels que Heitor Villa-Lobos, Alberto Nepomuceno, Claudio Santoro, à l’honneur à Rabat.
Guelmim : «Ruya» remporte le Grand Prix du Festival Oued Noun du cinéma.

C’est le court-métrage libanais « Ruya » (12 minutes) du réalisateur Carlos Haidamous qui a décroché, samedi soir à Guelmim, le Grand Prix de la 8e édition du Festival Oued Noun du cinéma.
la parade d'ouverture de la 22ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira

’est avec la traditionnelle parade d’ouverture qu’a démarré la 22ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira. Les festivaliers venus des quatre coins de la planète ont eu droit à un spectacle haut en couleurs où s’entremêlent chants et danses folkloriques sous le regard bien veillant des autorités, mobilisées en nombre pour assurer le bon déroulement de l’événement.
Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre.

Pour la soirée de gala, Jamel et ses amis ont enchanté les spectateurs: Ci-dessus, Jamel avec Bigflo & Oli, rappeurs français.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Voiture télécommandée

Leguide Voyage


Helisud
Premier à Marrakech à assurer les caprices ou les urgences de chacun, Hélisud propose des déplacements en toute sécurité à la carte selon vos envies et vos besoins.