Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui, il y a 19 jours

Aziz Dadas, un nouveau riche dans «Lemreffeh».
L’acteur marocain Aziz Dadas est en plein tournage du film «Le bourgeois» (Lemreffeh) de sa réalisatrice Dimna Bounâailate. «C’est pour la première fois qu’elle réalise une œuvre cinématographique», indique l’acteur à propos de la cinéaste.

Dans l’intrigue, l’artiste partage le premier rôle avec d’autres acteurs à l’instar de Dounia Boutazout, Rafik Boubker et Naïma Bouhmala. Aziz Dadas, qui précise que ce nouveau long-métrage est «familial», ne manque pas d’en donner un avant-goût. «Le film raconte l’histoire d’une personne pauvre qui devient riche», avance-t-il sans en détailler les contours pour ne pas en gâcher le charme. C’est en fait le rôle du nouveau riche qu’il incarne. «Ce personnage insinue que les ambitions n’ont pas de limites», estime l’artiste en indiquant que le tournage se déroule dans différents quartiers de Casablanca dont la médina.

A propos de sa démarche pour jouer ses rôles, Aziz Dadas indique s’y immerger parfaitement. « Je me glisse vraiment dans la peau du personnage. Il me faut un bon moment pour m’en sortir», s’exprime-t-il. Pour lui, ses rôles s’apparentent à ceux dans la vie qu’il qualifie de cinéma. «Tout personnage exige de l’effort. C’est ainsi que nous, artistes, pouvons tisser des affinités avec le public qui nous apprécie en contrepartie», enchaîne l’acteur.
Outre «Le bourgeois», l’artiste qui y interprète le rôle de chanteur, s’affiche dans les deux nouveaux films «The chairman» (Azzaîm) ainsi que «Saïda et Masâoud». Le premier, qui sortira bientôt, a été tourné en Italie, en Serbie et au Maroc avec la participation d’artistes marocains, tunisiens, serbes et palestiniens. Il s’agit, selon les dires de l’acteur, d’un film d’auteur réalisé par le cinéaste Yassine Marroccu. «J’y interprète le rôle du «Chairman» qui offre la liberté d’expression à son peuple qui ne sait pas la gérer. Au fil de l’intrigue, «The Chairman» devient futuriste et ange de la mort», détaille Aziz Dadas.

Quant au deuxième film, qui sortira également bientôt, il est réalisé par Brahim Chkiri. Il s’agit, selon l’acteur, d’une œuvre cinématographique conçue sous forme de road-movie. «C’est de la comédie noire avec des messages à caractère politique», poursuit l’artiste. Par l’occasion, il ne manque pas de mettre l’accent sur le manque de salles de cinéma. «Ce sont ces espaces qui permettent de révéler les comédiens», ajoute-t-il. Comme il le rappelle, l’ouverture des salles permet aux producteurs de travailler davantage. «A leur tour, les films sont censés toucher le public», conclut-il.

En Savoir Plus
Lire aussi

La Brésilienne Fabiana Cozza en concert à Rabat.

Fabiana Cozza a été élue en 2012 "Meilleure chanteuse de Samba" par Brazilian Music Award.
Egypte: Décès de l’acteur Jamil Ratib.

L'acteur égyptien Jamil Ratib s'est éteint, mercredi matin au Caire, à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé son agent.
Oasis Festival de Marrakech : Retour en images sur les temps forts de la 4ème édition.

La quatrième édition de l’Oasis Festival, organisée du 14 au 16 septembre à Marrakech, a offert aux amateurs de la musique électronique une programmation de haut calibre.
« Re-Garde », un spectacle chorégraphique époustouflant.

Le Centre culturel de la direction provinciale de la culture de Kénitra a abrité la présentation de la pièce chorégraphique « Re-Garde ». Organisée à l’initiative de l’Institut français de Kénitra, le spectacle, qui a tenu en haleine le public durant près de cinquante minutes, alliait de manière harmonieuse et synchronique sonorités, lumières, gestuelle et expression corporelle
Omayma El Guerssifi 1re lauréate du «Prix Farid Belkahia».

Le «Prix Farid Belkahia» a été décerné, samedi soir à Marrakech, par la Fondation Farid Belkahia à la jeune peintre Omayma El Guerssifi, lauréate de l'Institut national des beaux-arts de Tétouan.
Faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc

Le fait de faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc, tout à fait contraire de celle véhiculée par certains supports médiatiques, a souligné, jeudi, le maire de la ville d'Otrante, Pierre Paulo Carddi
TANJAzz 2018 : 22 formations et 45 concerts au menu.

Les amateurs du jazz découvriront le groupe United Colors of Méditerranée. Cette formation abordera les rivages hispaniques avec Noninó et Toni Vaquer Sextet
Sauvegarde du patrimoine matériel national: Le ministère de la Culture appelle au respect des procédures de demandes d’autorisation de fouilles archéologiques.

Le ministère de la Culture et de la Communication-département de la Culture a appelé, mardi, au respect des procédures relatives aux demandes d'autorisation pour entreprendre des travaux de fouilles archéologiques, et ce afin de protéger et sauvegarder le patrimoine national archéologique matériel.
Tanger : ouverture du 2ème Salon international d’art contemporain.

La deuxième édition du Salon international d’art contemporain s’est ouverte vendredi soir à Tanger avec la participation d’une quarantaine d’artiste peintres et de musiciens venus des quatre coins du monde.
Casablanca : Ouverture du 4è Festival international de théâtre amazigh.

Le rideau a été levé, jeudi soir à Casablanca, sur la 4ème édition du Festival international de théâtre amazigh, organisée par l'Espace Tafoukt pour la création en partenariat avec l'Institut royal de la culture amazighe et la région Casablanca-Settat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


TOSHIBA - Camileo à cartes SD
Réf.: PX1333E-1CAM
Caméscope numérique à cartes SD Appareil 5 en 1 : Camescope Numérique MPEG-4 Appareil Photo - WebCam - Lecteur MP3 - Dictaphone 5.2 Megas Pixels et Zoom numérique x8 Ecran TFT LCD 2,4' - USB 2.0 - Mémoire interne 64 Mo Port SD Card

Leguide Voyage


Le Palace d'Anfa
C'est sous l'appellation Anfa que Casablanca devait entrer dans l'histoire et c'est au coeur de cette riche métropole, que se trouve le Palace d'Anfa. L'hôtel vous accueille dans une ambiance chaleureuse: mobilier de style et subtile harmonie de couleurs. Vous apprécierez le raffinement du décor, à travers tous les espaces publics de l'hôtel. et particulièrement les chambres baignées de lumière.