Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui, il y a 1 an

Asmaa Niang : «Mon objectif est d’être médaillée mondiale».
J’ai appris à aimer le judo sur le tard, et c’est le sport qui m’a permis de réaliser mon rêve d’enfant. Aujourd’hui, c’est devenu toute une philosophie de vie, car dans cette discipline on tombe constamment et on se relève, d’une certaine manière une belle métaphore de la vie elle-même.

ALM : Comment se déroulent les préparations aux championnats du monde prévus à Baku le mois prochain?

Asmaa Niang : A ce jour ma préparation se déroule bien. Au fil du temps j’ai appris à m’adapter. Contrairement aux autres judokates de ma catégorie à ce niveau de la compétition, j’ai des obligations professionnelles car je ne peux malheureusement pas m’offrir le luxe de me consacrer entièrement à ma carrière d’athlète. Donc j’essaye de trouver un équilibre entre ma vie professionnelle et le judo afin d’être au mieux pour mes compétitions, notamment les Championnats du monde.

Vous dominez le classement continental et vous êtes classée 7ème mondiale. Quels sont vos objectifs?

En effet comme vous le soulignez je suis actuellement première en Afrique, et 7ème mondiale de la catégorie des moins de 70 kg. Mon objectif est d’être médaillée mondiale, ainsi que de remporter une médaille olympique aux jeux de Tokyo 2020. C’est mon Graal !

La joie est-elle la même médaille après médaille ?

Le sentiment est différent. Avant chaque compétition je me fixe des objectifs, certaines médailles ont donc plus de valeur pour moi. Il y a toujours un travail en amont, et monter sur le podium est donc une gratification. Une médaille c’est l’équation de plusieurs variables: Une préparation physique et mentale, un nombre important de sacrifices au quotidien afin d’obtenir au final une consécration le jour J.

Vous êtes une sportive née. Après avoir pratiqué plusieurs disciplines, votre choix s’est finalement porté sur le judo. Qu’a-t-il de particulier ?

Je pense que je resterai toujours une athlète atypique, une athlète qui casse les codes. J’ai commencé le judo à l’âge de 20 ans, et ce sport restera toujours pour moi le synonyme des Jeux olympiques. J’ai appris à aimer le judo sur le tard, et c’est le sport qui m’a permis de réaliser mon rêve d’enfant. Aujourd’hui, c’est devenu toute une philosophie de vie, car dans cette discipline on tombe constamment et on se relève, d’une certaine manière une belle métaphore de la vie elle-même.

Selon vous, quelle place occupe le judo au Maroc ?

Actuellement le judo au Maroc est plus un sport de classe populaire à mon avis. Il y a énormément de judokas, et les gens aiment profondément ce sport qui reste en perpétuelle évolution. Toutefois, il faut mettre plus de moyens afin qu’il prenne de l’ampleur, et qu’on puisse préparer la relève. Un exemple, dans le cadre de mes activités professionnelles, j’accompagne des athlètes en France en vue des Jeux olympiques de Paris 2024, et c’est exactement ce dont on a besoin au Maroc. Un athlète olympique c’est le résultat d’années de travail et de préparation.

Quelles sont vos idoles ?

J’ai un profond respect pour tout athlète qui a réalisé des choses exceptionnelles. Si je dois donner des exemples concrets, je dirais que la carrière de Hicham El Guerrouj a été très impressionnante, ça force l’admiration. Je me suis toujours sentie proche des athlètes au parcours atypique, ceux qui sont revenus de blessures ou qui ont dû franchir certaines épreuves, car je me vois un peu à travers eux.

Plutôt que de citer des idoles, je dirais que je me suis inspirée de certaines personnes : Hicham El Guerrouj, Nezha Bidouane, Said Aoutia ou encore Nawal El Moutawakil.

Lire Source
Lire aussi

Tennis-Cincinnati : le jeune Russe Daniil Medvedev s'offre son premier titre en Masters 1000

Daniil Medvedev s'est imposé hier en deux sets 7-6 (7/3), 6-4 et moins de deux heures face au belge David Goffin.
Serena Williams reste la sportive la mieux payée selon "Forbes"

L'Américaine a gagné 29,2 millions de dollars entre le 1er juin 2018 et le 1er juin 2019, selon le magazine américain.
Athlétisme : L'Australienne Sally Pearson prend sa retraite.

L'Australienne Sally Pearson, championne olympique 2012 et du monde 2011 et 2017 du 100 mètres haies, a annoncé sa retraite à 32 ans seulement, moins d'un an avant les JO de Tokyo, en raison de blessures à répétition.
NADAL LANCE LA TOURNÉE NORD-AMÉRICAINE À MONTRÉAL.

Federer et Djokovic au repos, l'Espagnol, déjà quatre fois vainqueur au Canada, est l'unique tête d'affiche du Masters 1000 de Montréal qui démarre ce lundi, à trois semaines de l'US Open.
Natation : de retour dans les bassins, Ryan Lochte vise les JO de Tokyo.

Le nageur américain, multiple champion du monde, vient de faire son retour à la compétition après une suspension de quatorze mois infligée par l'agence américaine antidopage.
Hué par les supporters de Fenerbahçe, Nabil Dirar quitte la pelouse en plein match.

Une soirée cauchemardesque pour Nabil Dirar. Hué par les supportes de Fenerbahçe lors d’un match amical entre le club turc et le Bayern de Munich, le Lion de l’Atlas s’est laissé emporter par sa colère et a décidé de quitter la pelouse à la 73ème minute de la rencontre avant d’être recadré par son coach et ses coéquipiers.
11e édition du Challenge international du Sahara de cyclisme féminin : Benaji remporte la dernière étape

La Marocaine Mouna Benaji a remporté, mardi, la dernière étape de la 11e édition du Challenge international du Sahara de cyclisme féminin, organisée par le club de la Marche verte de cyclisme à Laâyoune, à l'occasion des célébrations marquant le 20e anniversaire de la Fête du Trône.
Max Verstappen remporte un Grand Prix d'Allemagne complètement fou.

Le pilote Néerlandais a profité des conditions changeantes pour signer sa deuxième victoire de la saison, en Allemagne. Parti en pole position, Lewis Hamilton ne finit que 15ème.
Boxe : L’équipe nationale participe à l’Open de Thaïlande.

L’équipe nationale de boxe participe à l’Open international de Thaïlande, qui se poursuit jusqu’au 27 courant.
Escrime : les épéistes français sacrés champions du monde par équipes.

Les épéistes français se sont imposés lundi à Budapest contre l'Ukraine.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Intex - Chaine P-80AV
Type : MPEG4 / DVD / VCD / MP3
VIDEO: MPEG4 & MPEG2 pour DVD
AUDIO: MPEG4, MPEG2, PCM, VSS
Radio: AM / FM stéréo tuner
Antenne: FM externe
Connecteur de contrôle à distance
Amplificateur: 15 W + 15 W

Leguide Voyage


Zalagh Parc Palace
le plus grand palace de Fes, au coeur de la ville impériale la plus ancienne du Maroc, a quelques minutes de la médina, vous transporte le temps d'un séjour, dans un voyage inoubliable. Un accueil chaleureux, reflet de la légendaire hospitalité marocaine vous y attend...