Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
2M.ma, il y a 6 jours

Le Maroc refuse toute solution sans sa consultation et sans l’implication de l’Algérie.
L’Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara marocain, M. Horst Köhler, a présenté le 8 août 2018, à sa demande, un briefing devant le Conseil de Sécurité de l’ONU. Il s’agit d’un briefing ordinaire sans surprise qui n’a connu aucune déclaration ou expression du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Dans son briefing, l’Envoyé personnel a informé les membres du Conseil de Sécurité sur sa 2ème tournée régionale, effectuée du 23 juin au 1er juillet 2018, qui l’a menée en Algérie et en Mauritanie, ainsi qu’au Maroc, où il s’est rendu à Rabat, le 27 juin 2018, à Laâyoune, à Smara et à Dakhla, du 28 juin au 1er juillet 2018.

D’après des sources diplomatiques au Conseil de sécurité, l’Envoyé personnel a exprimé ses remerciements aux autorités marocaines pour avoir facilité sa visite dans les provinces du sud, lui a permis le libre accès aux différentes personnes qu’il a souhaitées rencontrer et de constater de visu l’essor économique et social de la région. Plusieurs membres du Conseil se sont félicités de l’atmosphère dans laquelle s’est déroulée la tournée régionale de l’EP, en particulier la visite au Sahara marocain. Elles ont indiqué que la majorité des membres du Conseil ont également exprimé leur satisfaction des résultats des différentes rencontres et visites entreprises par l’Envoyé personnel, en l’appelant à continuer de travailler et d’interagir avec toutes les parties pour préserver la dynamique de relance du processus.

Dès l’annonce de ce briefing, d’intenses démarches diplomatiques du Maroc ont été entreprises auprès des membres du Conseil de sécurité à New York, à Rabat et dans les Capitales pour faire part de la pleine coopération du Maroc pour la réussite de la visite de M. Köhler, en insistant sur le préalable d’une évaluation profonde et globale du contenu des discussions entre l’Envoyé personnel et les parties et la nécessité de poursuivre un dialogue transparent, responsable et serein pour assurer la relance du processus politique.

Le Maroc a également affirmé qu’il ne peut avoir de solution au différend régional sur le Sahara marocain sans sa consultation et sans l’implication de l’Algérie, principale partie responsable de la genèse et le maintien de ce différend. Il est à rappeler que dans sa résolution 2414 du 27 avril 2018, le Conseil de sécurité a demandé aux pays voisins et donc à l’Algérie d’« apporter une contribution importante au processus et de s’engager plus fortement pour progresser vers la solution politique ». De nombreux membres du Conseil de sécurité ont insisté sur la nécessité d’avancer avec précaution, dans le cadre de la relance du processus, en consultant les parties et en particulier le Maroc sur toutes les idées et propositions.

Lors des différentes rencontres de la délégation marocaine avec l’Envoyé personnel depuis sa désignation, le Royaume a toujours exprimé son attachement au processus onusien, conformément aux fondamentaux de sa position rappelée dans le Discours de Sa Majestéle Roi, Que Dieu L’assiste, à l’occasion de la commémoration du 42ème anniversaire de la Marche Verte, le 6 novembre 2017 :.

a) Aucun règlement de l’affaire du Sahara n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité.

b) Les expériences passées devraient permettre de méditer sur une évidence : le problème n’est pas tant de trouver une solution à cette affaire, mais plutôt d’arriver à définir le processus à suivre pour y parvenir. Il appartient, donc, aux parties à l’origine de ce conflit monté de toutes pièces, d’assumer pleinement leur responsabilité dans la recherche d’un règlement définitif ;

c) Le plein respect des principes et fondamentaux retenus par le Conseil de Sécurité pour le traitement de ce conflit régional artificiel ; l’organe onusien étant, de fait, la seule instance internationale chargée de superviser le processus de règlement ;

d) Le refus catégorique de tout dépassement ou tentative de porter atteinte aux droits légitimes du Maroc et à ses intérêts supérieurs, de toute proposition obsolète visant à écarter le règlement de ce différend du référentiel du Conseil de sécurité, de l’insertion abusive d’autres sujets, lesquels sont traités par des institutions compétentes.

Voir Source
Lire aussi

Agressions contre les cadres de la santé : la tutelle réprouve des agissements d’"irresponsables".

Le ministère de la Santé a de nouveau déploré la récurrence des agressions infligées à son personnel, dont la dernière en date a eu lieu jeudi soir aux urgences de l'hôpital Mohammed V à El Jadida.
Rabat-Salé-Kénitra: Près de 600 abatteurs formés à l’occasion d’Aïd Al-Adha.

Quelque 600 professionnels abatteurs et aide-bouchers, exerçant au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, ont bénéficié d’une caravane de formation et de sensibilisation en matière de bonnes pratiques sanitaires et d’hygiène, organisée, jeudi à Rabat, dans le cadre des préparatifs d’Aïd Al Adha 1439.
Le Maroc refuse toute solution sans sa consultation et sans l’implication de l’Algérie.

L’Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara marocain, M. Horst Köhler, a présenté le 8 août 2018, à sa demande, un briefing devant le Conseil de Sécurité de l’ONU. Il s’agit d’un briefing ordinaire sans surprise qui n’a connu aucune déclaration ou expression du Conseil de sécurité des Nations Unies.
La province d’Al Haouz : une destination de prédilection des amoureux de la nature et du tourisme de montagne.

La province d’Al Haouz regorge de plusieurs potentialités naturelles et touristiques qui font de la région une destination de prédilection des amateurs du tourisme de montagne et des amoureux de la nature.
Le Registre social unique, un dispositif à même d’apporter des « réponses concrètes et alléger la tension sociale »

Le Registre social unique va nettement améliorer les indicateurs des différents programmes à caractère social avec un meilleur ciblage en faveur des bénéficiaires, a affirmé le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
20% de l'élevage avicole décimé

Depuis plus d’une semaine, le Maroc traverse une période de canicule, avec des températures pouvant atteindre les 42 °C. Cette vague de chaleur a causé des dégâts chez les producteurs de volaille.
L'investissement au Maroc reprendra-t-il des couleurs ?

Le projet de loi 47-18 relatif à la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) a été adopté ce jeudi 2 août en Conseil de gouvernement et une commission ministérielle a été créée pour faire le suivi.
La nouvelle «Place de la tolérance» inaugurée à Larache.

La cérémonie d’inauguration de nouvelle Place de la tolérance de Larache vient d’avoir lieu en grande pompe.
Réunion jeudi du Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
Développement personnel et épanouissement : «&panwe» premier village dédié aux enfants et aux jeunes.

C’est entre les villes de Casablanca et Rabat que le premier village de développement personnel et de l’épanouissement de l’enfant et du jeune a décidé d’élire domicile.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Samsung - RV 508
Code : NP_RV508_A01MA
•Intel Pentim Dual Core T4500
• Mémoire 2 Go
• Disque dur 320 Go
• Écran 15,6” LED
• Wifi
• Free Dos

Leguide Voyage


Riad Fès
En offrant des vues panoramiques sur la Médina et sur les Monts de l’Atlas, Riad Fès est l’endroit idéal pour les séjours d’affaires et de détente. Son pavillon Andalous doté d’un lounge et d’un bassin alhambresque apporte à la fois fraîcheur et atmosphère vibrante au riad le plus stylé de Fès.