Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
le Matin, il y a 7 mois

Le programme de l'édition 2018 dévoilé.
Concerts, animations pour enfants, musique, expositions, sport et littérature sont programmés du 10 au 12 août dans les villes d’El Jadia, Azemmour et Bir Jdid.

Le Festival international «Jawhara» revient du 10 au 12 août. Concerts, animations pour enfants, musique, expositions, sport et littérature sont programmés dans les villes d’El Jadia, Azemmour et Bir Jdid. L’ouverture de cette grande manifestation culturelle se fera comme d’habitude avec une parade qui déambulera dans les principales artères d’El Jadida. Elle circulera en spirales et circonvolutions avec une déferlante de bidons, roues et tricycles. Le tout animé par des percussionnistes, musiciens et acrobates dans une profusion de rouge et sur des rythmes populaires. Un hymne à l’espoir, à l’humour et à l’amour de la vie.
«Le spectacle de rue est un programme très attractif dans le cadre de Festival “Jawhara” : cracheurs de feu, échassiers, acrobates, mascottes, clowns... Autant de disciplines artistiques qui animent avec brio et talent la parade, et font preuve d’une très grande créativité dans leur mise en œuvre et dans leurs costumes», précise un communiqué du festival. Le public a également rendez-vous avec des shows de musique.
Au programme, Dounia Batma, Riad El Omr, Ihab Amir, Saïd Mouskir, Tsounami, Farid Ghannam et biens d’autres. Le festival proposera une série de concerts de musique chaâbi et du raï, pour le plus grand bonheur du public de la région de Doukkala et des fans qui viennent des villes avoisinantes.

L’art plastique sera très présent à «Jawhara 2018» avec des expositions programmées du 10 au 12 août. Le jeune artiste-peintre Hamza Makhfi présentera ses œuvres à la Galerie Abdelkebir Khatibi – Cité portugaise. Cet artiste autodidacte a développé un grand amour pour l'art et la couleur depuis sa tendre enfance, ce qui a coloré sa mémoire. Il a participé à plusieurs compétitions d'art plastique où il a toujours été placé au premier rang. Hamza Makhfi a mérité le deuxième Prix du ministère de la Culture à la région Casablanca-Settat et le deuxième Prix du Festival Fraternité africaine. Il a également reçu le premier Prix de la filmographie. A la galerie Chaaibia Tallal – Cité portugaise, c’est Ghizlane Hamas, artiste présidente de l'Association l'Art de la paix pour la créativité et le développement culturel, qui expose ses créations. Ses objectifs sont de mettre en relief la créativité des jeunes à travers des activités artistiques, organiser des expositions individuelles et collectives ainsi que des forums et des festivals locaux et nationaux et participer au mouvement de développement culturel.
En partenariat avec la direction provinciale du ministère de la Culture et l’association Fous d’art, le Festival international «Jawhara», organise une journée «Folie en peinture» à Bab Al Bahr de la Cité portugaise. Au programme : ateliers pour enfants, ateliers touristes, ateliers pour jeunes, exposition en plein air, performances diverses, calligraphie et spectacles de musique traditionnelle marocaine. L’objectif, selon les organisateurs, est de promouvoir l’art plastique et de le vulgariser afin qu’il soit accessible aux habitants de la Cité portugaise, en particulier les enfants. «Folie en peinture» concrétise l’objectif de Fous d’art qui veut «défier la délinquance par la folie des couleurs». Cette initiative connaitra la participation d’artistes du Maroc, d'Espagne, de Côte d’Ivoire et du Sénégal.
La huitième édition du Festival international «Jawhara» propose aussi du théâtre. Le 11 août, l’association de la Renaissance du théâtre à El Jadida présentera son spectacle «Athalouth». Mis en scène par Mohamed Rabani, ce show de théâtre sera présenté à l’Église de l’Assomption – Cité portugaise à 19 h.
La pièce présente un jeu gouverné par un hasard voulu qui établit des liens entre les personnages dans un climat de tension et de lutte entre le mal et le bien, et c’est le mal qui triomphe à la fin. À Bab Al Bahr (Cité portugaise), le public retrouvera le 12 août à 19 h, le théâtre de rue avec «Azaliyate chef A’antara». Le spectacle s’inspire de la Halka, prenant comme référence l’esthétique de la narration conjuguée au jeu d’acteur et au mouvement. Dans ce genre de théâtre, les scènes artistiques interpellent le spectateur qui se retrouve intégré dans la représentation théâtrale par ses réactions. «Azaliyat Chef Antara» est riche en actes de comédie et accorde une attention particulière aux techniques de l’improvisation.

Activités parallèles

La place de la Fontaine de Sidi Bouzid se transforme tout le long du festival en une aire de jeux pour enfants. Chaque jour, de 10 h à 18 h, les petits pourront se divertir avec une multitude d’activités comme les spectacles, les animations, les jeux ou encore les gonflables.
Au programme : clowns, marionnettes, magie, concours de chant et de danse, un défilé de mode... Les enfants pourront bénéficier de nombreux ateliers de caricature, de peinture, de percussion, de fabrication de marionnettes, de maquillage et de déguisements. Les activités de la bibliothèque de plage se poursuivent aussi sur la plage Deauville à El Jadida et se tiennent sur le thème «Le Prix du livre du Maroc, 50 ans de couronnement du roman marocain». Il s’agit d’une expérience pilote qui donne un sens nouveau à la mer et à ses plaisirs.
La bibliothèque de plage offre divers services aux estivants, dont des centaines de livres pour la lecture, avec l’organisation d’activités diversifiées qui visent à inciter à la lecture et à la créativité littéraire.

Lire Source
Lire aussi

«Cambodia» de Ibn Salmane dans les salles à partir du 27 mars

La comédie marocaine «Cambodia» de Taha Mohamed Ibn Salmane sera projetée dans les salles obscures à partir du 27 mars.
Dans sa collection «Nostalgie de la vie» : Aziz Tounsi dépeint des objets qui marquent l’identité marocaine

Afin de réaliser ses œuvres, l’artiste a notamment eu recours à l’école surréaliste. Selon ses dires, c’est l’une des plus difficiles en art dans le monde. Il s’en est inspiré parce qu’elle abonde dans le sens de l’intitulé de sa collection.
Rabat: Ouverture de l’exposition “Présence chrétienne au Maroc: Le vivre-ensemble”

L'exposition "Présence chrétienne au Maroc : Le vivre-ensemble", qui jette la lumière sur les valeurs de tolérance et de coexistence dans le Royaume entre Musulmans et Chrétiens à travers l'histoire, s'est ouverte mercredi dans la galerie des Archives du Maroc.
«A la croisée des chemins» de Youssef Douieb à la galerie Nadar de Casablanca.

Il présente le travail d’acheminement de toutes ses années de recherche.
Tanger: Une trentaine d’artistes au 2e Festival des cultures maghrébines.

Une trentaine d’artistes venus des pays du Maghreb participent à la 2e édition du Festival des cultures maghrébines, qui tend à renforcer les liens entre les peuples des pays de l’Union maghrébine à travers l’art et la musique.
Mohamed El Baz interroge la notion de lumière noire à L’atelier 21.

Il révèle une nouvelle série d’œuvres s’inscrivant dans son projet «Bricoler l’incurable»
Quand l’Afrique fait une réinterprétation critique de la matière.

Construire une exposition autour de la matérialité en Afrique sans tomber dans le cliché largement consommé d’un continent ingénieux et débrouillard qui recycle ses déchets par faute de moyens, c’est le pari gagné par «Material Insanity», l’exposition évènement en cours au Musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) à Marrakech.
Rencontres gastronomiques d’Agadir : Une 5ème édition dédiée à la gastronomie et la santé

De grands noms de la gastronomie mondiale réunis à Agadir. C’est à l’occasion de la 5ème édition des Rencontres gastronomiques d’Agadir.
Production cinématographique : 75 millions de DH de subventions en 2018.

Les subventions de soutien à la production cinématographique nationale sont passées à 75 millions de dirhams (MDH) en 2018, contre 46 MDH en 2017, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, cité dans un communiqué du ministère -département de la Communication-.
Soufiane Hmidache, ou quand le stylo ne sert plus qu’à écrire.

Après avoir été encouragé pendant des années par ses proches et ses amis, Soufiane Hmidache alias Agha a décidé de se lancer cette année. En effet, cet artiste dessinateur a postulé pour la 12ème édition des Morocco Web Awards. Les votes sont toujours en cours et l’artiste attend depuis de voir ce que donnera sa participation dans la catégorie créativité. Il a dans ce sens accepté de répondre aux questions de 2m.ma quant à cette passion qui le prend aux tripes !



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Salon BUKA
1 Réf.: BUK3023 25.590 Dh
BUKA Salon 3 + 2 +1 Places
+ pouf carré en bycast marron
2 Réf.: P397/140 3.350 Dh
Table basse VELLE carrée
Dim.: 140x80 cm
3 Réf.: FLOWER 750 Dh
Porte magazine FLOWER
Couleur : Wengé
4 Réf.: MAX 995 Dh
Porte magazine MAX
Couleur : Wengé

Leguide Voyage


Le Mezzanine
Restaurant Lounge Design, le Mezzanine est incontestablement l'endroit branché de la ville impériale. Dand une ambiance cosy et détendue, on s'y retrouve entre amis comme à la maison pour un déjeuner, un apéritif ou un diner, avec à la carte une cuisine internationale. Une jolie terrasse surplombe les jardins du Jnan Sbil. En soirée, le DJ assure l'ambiance lors des soirées thématiques.