Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Medi 1 TV, il y a 13 jours

Au Maroc, l’électrification a fait "des bonds de géant" (BAD).
En 20 ans, l'électrification au Maroc a fait "des bonds de géant" jusqu’à assurer une couverture quasi-totale du territoire et permettre au pays d'apparaître comme un "pionnier" des énergies renouvelables en Afrique, selon la Banque africaine de développement (BAD)

Le Maroc est un "modèle de réussite" dans la marche vers l’électrification du continent africain d’ici à 2023 et il représente, à ce titre, un "exemple" qui pourrait inspirer d’autres pays, lit-on sur le site électronique de la BAD.

Pour la Banque panafricaine, "la prouesse est d’autant plus notable que la demande en électricité n’a cessé de croître dans le pays, de 6 à 7 % par an en moyenne ces vingt-cinq dernières années".

La BAD souligne ensuite qu'en moins de 20 ans, le Maroc a accompli des progrès extraordinaires pour électrifier l’ensemble du pays, notamment les régions rurales. L’électrification rurale du pays, précise-t-on, est ainsi passée de 18 % au milieu des années 1990 à quasi 100 % aujourd’hui.

En effet, grâce à son ambitieux Programme d’électrification rurale global (PERG) auquel la Banque a contribué avec un financement de 155 millions d’euros, le Maroc a relevé le défi d’électrifier près de 100 % des zones rurales.

Fin 2017, ce sont quelque 12,7 millions de Marocains qui avaient été raccordés au réseau grâce au PERG, lancé en 1995, ajoute la Banque.

Le PERG, nuance-t-on, n’est pas le seul chantier colossal que le Maroc a lancé avec le soutien de la BAD dans le but de renforcer l’offre nationale en électricité et de diversifier son bouquet énergétique.

"Interconnexions électriques transnationales, développement de centrales, pari sur les énergies renouvelables, souci d’efficacité énergétique… Le Royaume ne ménage pas ses efforts", énumère la Banque panafricaine.

A cet égard, la BAD revient sur l'interconnexion sous-marine Maroc-Espagne, soulignant que déjà connecté à l’Espagne par des câbles sous-marins, le Maroc a décidé d’une deuxième interconnexion électrique, avec comme objectif de ce projet qui s’est étalé sur 2002-2006 de doubler la capacité de transit de l’interconnexion entre les deux pays et ainsi la faire passer à 1.400 MW.

Par ailleurs, la BAD s'attarde également sur la centrale de Ain Béni Mathar qui est une centrale à cycle combiné utilisant à la fois le gaz naturel et l’énergie solaire, d’une capacité de 472 MW.

Fait notable, ce projet a été la toute première expérience dans l’énergie solaire de la BAD qui a agi en partenariat avec le Fonds pour l’environnement mondial et l’Office national de l’électricité (ONE) du Maroc.

La BAD s'arrête, en outre, sur le projet NOOR, "la plus grande centrale solaire à concentration au monde", auquel la Banque a apporté un "financement de 365 millions d’euros".

Inauguré en 2016 et d’une capacité de 160 mégawatts, le complexe Noor I est la plus grande centrale solaire à concentration d’Afrique. Noor I, c’est plus de 500.000 miroirs reflétant le soleil et alignés sur 460 hectares, soit l'équivalent de… 600 terrains de football, souligne la BAD.

Depuis, deux autres centrales thermo-solaires, Noor II et Noor III, ont été mises en chantier et devraient entrer en service d’ici à la fin 2018, avec une capacité totale de 350 MW, ajoute la Banque, poursuivant qu'une quatrième centrale de 70 MW est également en cours de construction, ce qui portera la capacité totale de l’ensemble du complexe de Noor Ouarzazate à 580 M, poursuit la BAD.

Sur un autre registre, la Banque note que le Maroc s’est lancé, voilà plus d’une décennie, dans un ambitieux programme de renforcement et de diversification de son énergie.

Le pays, qui a d’ailleurs abrité le sommet de la COP22 à Marrakech en 2016, a mis le cap sur les énergies renouvelables et entend couvrir 52 % de ses besoins grâce à elles d'ici à 2030, conclut la BAD.

Voir Source
Lire aussi

La Bourse de Casablanca entame la semaine en légère baisse.

La Bourse de Casablanca a débuté la semaine en légère baisse, dû en partie à la mauvaise performance affichée par les secteurs "Participation et Promotion immobilières" et "Sylviculture & Papier".
Classement : Tanger-Med, 1er port à conteneurs en Afrique.

Le port Tanger Med se hisse en première position en Afrique et 45ème parmi les 500 ports à conteneurs du monde, à en croire le dernier classement de référence du "World Top Container Ports" de la revue spécialisée "Container Management".
Croissance mondiale : La BCE met en garde contre une montée du protectionnisme.

Les dangers qui guettent la croissance mondiale pourraient s’aggraver avec la montée du protectionnisme, alors que la menace d’un relèvement des droits de douane américains continue de saper la confiance des marchés, relève jeudi la Banque centrale européenne (BCE).
Dakhla : Bientôt des circuits touristiques spécifiques pour l’artisanat.

La ville de Dakhla sera dotée de circuits d’artisanat adossés aux circuits touristiques à la région Dakhla-Oued Eddahab pour enrichir l’offre culturelle et touristique de la perle du Sud.
Tanger-Med, premier port à conteneurs en Afrique.

Tanger Med vient de conforter sa position dans le top 50 mondial des ports à conteneurs, se classant 1er en Afrique et 45ème au monde.
Profit warning pour le spécialiste de la peinture Colorado.

L'industriel Colorado a émis un profit warning le 3 août. Le spécialiste de la peinture s'attend à une baisse du son résultat net au titre du premier semestre 2018
Hausse du commerce extérieur de marchandises.

Le commerce extérieur de marchandises au Maroc a progressé de 7,8% à 685,8 milliards de dirhams (MMDH) contre 636,2 MMDH en 2016, selon l'Office des changes.
Au Maroc, l’électrification a fait "des bonds de géant" (BAD).

En 20 ans, l'électrification au Maroc a fait "des bonds de géant" jusqu’à assurer une couverture quasi-totale du territoire et permettre au pays d'apparaître comme un "pionnier" des énergies renouvelables en Afrique, selon la Banque africaine de développement (BAD)
La CGI signe une charte de partenariat avec les notaires.

La Compagnie générale immobilière (CGI), filiale du Groupe CDG, et le Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc (CNONM) ont procédé récemment à Rabat à la signature d’une charte de partenariat.
Béni Mellal-Khenifra : 2,2 milliards de dirhams d’investissements au 1er semestre 2018.

La commission régionale d’investissement de Béni Mellal-Khenifra a approuvé, lors du premier semestre 2018, un total de 50 projets avec un investissement global de 2,2 milliards de dirhams, devant créer 2.080 emplois fixes et directs.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Parure GAMME CARTOON
Parure complète une place composée de couette + drap plat + drap housse + taie d’oreiller 690 Dh
Rideau assorti Dim.: 150x250 cm 199 Dh
Housse de couette + taie d’oreiller 395 Dh
Divers motifs disponibles

Leguide Voyage


Dar Nour
Dar Nour est la première maison d’hôtes de Tanger. Créée en 1999, elle est une authentique belle demeure de la Kasbah de Tanger, toute en hauteur, en coins et recoins, restaurée avec un profond amour de la beauté et de la simplicité.