Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Medi 1 TV, il y a 4 mois

Au Maroc, l’électrification a fait "des bonds de géant" (BAD).
En 20 ans, l'électrification au Maroc a fait "des bonds de géant" jusqu’à assurer une couverture quasi-totale du territoire et permettre au pays d'apparaître comme un "pionnier" des énergies renouvelables en Afrique, selon la Banque africaine de développement (BAD)

Le Maroc est un "modèle de réussite" dans la marche vers l’électrification du continent africain d’ici à 2023 et il représente, à ce titre, un "exemple" qui pourrait inspirer d’autres pays, lit-on sur le site électronique de la BAD.

Pour la Banque panafricaine, "la prouesse est d’autant plus notable que la demande en électricité n’a cessé de croître dans le pays, de 6 à 7 % par an en moyenne ces vingt-cinq dernières années".

La BAD souligne ensuite qu'en moins de 20 ans, le Maroc a accompli des progrès extraordinaires pour électrifier l’ensemble du pays, notamment les régions rurales. L’électrification rurale du pays, précise-t-on, est ainsi passée de 18 % au milieu des années 1990 à quasi 100 % aujourd’hui.

En effet, grâce à son ambitieux Programme d’électrification rurale global (PERG) auquel la Banque a contribué avec un financement de 155 millions d’euros, le Maroc a relevé le défi d’électrifier près de 100 % des zones rurales.

Fin 2017, ce sont quelque 12,7 millions de Marocains qui avaient été raccordés au réseau grâce au PERG, lancé en 1995, ajoute la Banque.

Le PERG, nuance-t-on, n’est pas le seul chantier colossal que le Maroc a lancé avec le soutien de la BAD dans le but de renforcer l’offre nationale en électricité et de diversifier son bouquet énergétique.

"Interconnexions électriques transnationales, développement de centrales, pari sur les énergies renouvelables, souci d’efficacité énergétique… Le Royaume ne ménage pas ses efforts", énumère la Banque panafricaine.

A cet égard, la BAD revient sur l'interconnexion sous-marine Maroc-Espagne, soulignant que déjà connecté à l’Espagne par des câbles sous-marins, le Maroc a décidé d’une deuxième interconnexion électrique, avec comme objectif de ce projet qui s’est étalé sur 2002-2006 de doubler la capacité de transit de l’interconnexion entre les deux pays et ainsi la faire passer à 1.400 MW.

Par ailleurs, la BAD s'attarde également sur la centrale de Ain Béni Mathar qui est une centrale à cycle combiné utilisant à la fois le gaz naturel et l’énergie solaire, d’une capacité de 472 MW.

Fait notable, ce projet a été la toute première expérience dans l’énergie solaire de la BAD qui a agi en partenariat avec le Fonds pour l’environnement mondial et l’Office national de l’électricité (ONE) du Maroc.

La BAD s'arrête, en outre, sur le projet NOOR, "la plus grande centrale solaire à concentration au monde", auquel la Banque a apporté un "financement de 365 millions d’euros".

Inauguré en 2016 et d’une capacité de 160 mégawatts, le complexe Noor I est la plus grande centrale solaire à concentration d’Afrique. Noor I, c’est plus de 500.000 miroirs reflétant le soleil et alignés sur 460 hectares, soit l'équivalent de… 600 terrains de football, souligne la BAD.

Depuis, deux autres centrales thermo-solaires, Noor II et Noor III, ont été mises en chantier et devraient entrer en service d’ici à la fin 2018, avec une capacité totale de 350 MW, ajoute la Banque, poursuivant qu'une quatrième centrale de 70 MW est également en cours de construction, ce qui portera la capacité totale de l’ensemble du complexe de Noor Ouarzazate à 580 M, poursuit la BAD.

Sur un autre registre, la Banque note que le Maroc s’est lancé, voilà plus d’une décennie, dans un ambitieux programme de renforcement et de diversification de son énergie.

Le pays, qui a d’ailleurs abrité le sommet de la COP22 à Marrakech en 2016, a mis le cap sur les énergies renouvelables et entend couvrir 52 % de ses besoins grâce à elles d'ici à 2030, conclut la BAD.

Voir Source
Lire aussi

Investissements marocains en Afrique : 37 milliards de dirhams injectés en 14 ans.

Si les banques et les télécoms représentent respectivement 53 et 17% des investissements injectés par le Maroc en Afrique, l’industrie représente pour sa part 11% de ces flux contre 5% pour les holdings.
Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel.

Le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohamed Benchâaboun, a affirmé, dimanche en marge de sa participation aux travaux du Africa Forum 2018 à Sharm El Sheikh, que le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel avec les pays africains.
El Hafidi : L’Union arabe de l’électricité doit améliorer ses structures pour assurer une rentabilité élevée.

Le DG de l’ONEE prend part au 6ème congrès général de cette institution.
La compagnie nationale entre dans la cour des grands en intégrant l’alliance «Oneworld»

Royal Air Maroc intègre «Oneworld», une alliance composée de 13 compagnies aériennes des plus prestigieuses dans le monde. La compagnie aérienne nationale réussit ainsi un coup de maître avec des retombées importantes pour son avenir, son positionnement africain, mais aussi pour le tourisme au Maroc.
Heetch décroche l'autorisation d'exercer à Casablanca.

Heetch, société réputée à l’international pour son application mobile Heetch, qui géolocalise et connecte des passagers et des conducteurs en temps réel dans plusieurs pays, a obtenu officiellement son autorisation d’exercer de la wilaya de Casablanca.
Hausse des frais d’inscription en France : une fermeture qui ne dit pas son nom.

La classe moyenne marocaine sera contrainte de rester au pays ou de changer de destination. L’offre locale se diversifie mais des efforts sont encore nécessaires sur le plan qualitatif. Les professionnels de l’enseignement peu critiques vis-à-vis de la décision française.
Une production d’environ 2 millions de tonnes au titre de l’actuelle campagne : Une bonne année pour l’olivier

La démarche de contractualisation de l’État avec les professionnels a contribué fortement à consolider ces réalisations et à assurer une bonne intégration de la chaîne de valeur de la filière.
Lahcen Daoudi n’exclut pas un plafonnement des prix du carburant.

De nouvelles tensions sont à l’horizon entre les distributeurs et l’exécutif avec comme toile de fond un probable plafonnement des prix du carburant. S’exprimant mardi à la Chambre des conseillers, Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des affaires générales, a dénoncé les augmentations alors que le prix du baril du pétrole continue de chuter sur le marché international.
Silver Food se dote d'un parc photovoltaïque à Berrechid.

La Princesse Astrid de Belgique a présidé à Berrechid, l'inauguration d’un parc photovoltaïque de 4010 panneaux à l’usine Silver Food, leader national de la conserverie de poissons.
Le pétrole grimpe à nouveau en Europe.

Les prix du pétrole grimpaient à nouveau d'échanges européens sans parvenir à effacer la dégringolade de vendredi, dans un marché inquiet de l'abondance de l'offre à une semaine d'une réunion de l'Opep.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Toshiba - Gigaframe L80 Cadre Photo Numerique
Toshiba - Gigaframe L80 - Cadre Photo Numérique 8,4" avec fonction SubView - format 16:9 - 800 x 600 pixels

Leguide Voyage


Toutloc
Toutloc est une agence de location de voiture au Maroc a Agadir ,nous sommes des spécialistes dans le domaine de location de voiture et transport touristique. Nous disposent d'un parque de véhicule varié avec un grand chois à des tarifes les moins chères dans le domaine de location de voiture.