Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Figaro.fr, il y a 23 jours

Affaire Benalla : un site satirique accuse Facebook de censure.
Le site belge Nordpresse accuse le réseau social d'avoir supprimé certains articles qui étaient partagés par ses utilisateurs.

Dimanche, le site satirique belge Nordpresse a dénoncé une supposée censure de ses contenus sur Facebook. En cause, selon lui: des articles humoristiques portant sur l'affaire Benalla, qui secoue le gouvernement français depuis plusieurs jours. «Depuis ce matin, nous avons reçu des centaines de messages de gens qui ont vu leurs partages d'articles Nordpresse supprimés de Facebook puisque considérés comme indésirables», s'est ému le site sur sa page Facebook. Dénonçant carrément un lien entre le réseau social américain et l'Elysée.

Ces informations sont à relativiser. Dimanche après-midi, il était possible de publier des liens provenant de Nordpresse.be vers un compte Facebook. Un bug technique, signalé par un message d'erreur, semble néanmoins masquer les miniatures associées normalement à ce genre de contenus. Le problème concerne tous les articles du site, et pas seulement ceux portant sur l'affaire Bellana. Plusieurs internautes ont par ailleurs témoigné que des articles de Nordpresse qu'ils avaient partagé quelques jours auparavant avaient été supprimés par les équipes de modération de Facebook, car considérés comme du «contenu indésirable».
En début de soirée, le réseau social a finalement répondu que «ce genre de contenus» était autorisé sur ses pages. «Nous avons trouvé un bug technique qui empêche les miniatures des articles de Nordpresse.be de s'afficher. Nous sommes en train de régler le problème. Il s'agit d'un problème technique, et non pas sur le contenu en lui-même.»

Entre la désinformation et l'humour
Facebook ne fait en revanche pas de commentaires officiels sur les témoignages d'internautes, qui affirment que des articles de Nordpresse ont été modérés comme des «contenus indésirables». Ces cas sont encore en examen. Au sein du réseau social, on pense néanmoins qu'il pourrait s'agir d'un problème de «spam» de la part du site belge. Il est en effet connu pour utiliser plusieurs noms de domaine (le nom du lien qui mène vers une adresse IP, associée à un site Internet), s'inspirant souvent de véritables médias. Le but peut être de masquer son véritable nom, et ainsi faire croire à des internautes qu'ils partagent un tout autre contenu. Or, les règles de Facebook interdisent le fait de «recourir à des méthodes artificielles pour augmenter le taux de diffusion en vue de générer des gains», ou d'«inciter à partager, à aimer ou à cliquer sous de faux prétextes». Autant de reproches qui peuvent être faits à Nordpresse, un site qui a l'habitude de naviguer entre la satire et les fausses informations, en se faisant passer pour un média réputé. Sa page a d'ailleurs déjà été bloquée sur Facebook en 2017.

Deux choses sont néanmoins certaines. Premièrement, Facebook n'interdit pas de parler de l'affaire Benalla. De nombreux sites d'informations relaient depuis plusieurs jours des publications concernant ce scandale sur leur page Facebook, sans problème. C'est par exemple le cas du Figaro.

Par ailleurs, le réseau social n'a pas puni Nordpresse pour avoir diffusé une supposée «fake news». Facebook a pour politique de faire respecter les lois locales, ainsi que ses propres règles internes. Or, ces dernières stipulent que «les fausses informations ne sont pas supprimées». En début de semaine, Mark Zuckerberg a par exemple affirmé qu'il ne souhaitait pas modérer les contenus remettant en cause l'existence de la Shoah. Nordpresse n'est donc pas sanctionné pour être un site satirique.


En savoir plus
Lire aussi

Le Huawei Nova 3 disponible sur Hmizate.

Huawei lance pour la première fois au Maroc sa gamme Nova. Cette gamme comprenant la dernière série Nova 3, un concentré d’intelligence artificielle, permettra aux consommateurs de disposer d’un appareil à la puissance inégalée.
La Galaxy Watch, nouvelle montre connectée de l'univers Samsung.

Enterrant la marque Gear, Samsung a présenté à New York la dernière née de ses montres connectées, au design soigné.
Samsung investit massivement dans les technologies de demain

Près de 22 milliards d'euros devraient ainsi être dévolus à l'intelligence artificielle et au développement de la 5G, la future ­génération de téléphonie mobile.
À quoi va ressembler le site de rencontres de Facebook ?

Annoncé il y a deux mois, le service de rencontres intégré au réseau social est actuellement testé par les employés de la firme.
Apple profite au troisième trimestre des iPhone plus chers.

Le groupe informatique Apple a publié mardi un bénéfice net trimestriel en hausse de plus de 30% à 11,5 milliards de dollars, aidé en particulier par une hausse du prix de vente des iPhone.
Voici pourquoi vous avez perdu des abonnés sur Twitter.

Twitter a décidé de retirer certains comptes suspects des mesures de comptage du nombre de «followers» de ses utilisateurs. Cette nouvelle mesure prise pour lutter contre la désinformation en ligne a aussi des motivations économiques.
Téléphonie : L’illimité devient une évidence.

Les habitudes de consommation sont en constante mutation. Depuis près de 2 décennies, une tendance s’est imposée : l’illimité. Que ce soit dans les télécoms, l’industrie, l’hôtellerie, la culture ou les médias le client accède, moyennant un abonnement forfaitaire ou une souscription, à l’ensemble des services et produits d’un opérateur.
Google Docs: Une intelligence artificielle peut désormais corriger les fautes de grammaire.

Le géant américain explique qu’il s’est appuyé sur une intelligence artificielle pour « aider les gens à écrire plus clairement et efficacement »…
Affaire Benalla : un site satirique accuse Facebook de censure.

Le site belge Nordpresse accuse le réseau social d'avoir supprimé certains articles qui étaient partagés par ses utilisateurs.
Bruxelles inflige une amende record de 4,3 milliards d'euros à Google.

La Commission européenne condamne le géant pour abus de sa position dominante dans la recherche avec son système d'exploitation pour mobile Android.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Peluche tweety 20 cm

Leguide Voyage


Riad Marrabahia
Situé en plein coeur de la Medina, le Riad Marrabahia s’est donné pour vocation de vous faire profiter du meilleur de Marrakech et tout a été pensé pour faire de votre séjour une réussite. Marrabahia vous invite à séjourner dans le cadre intimiste d’un riad de luxe. Hôtel de charme doté d’équipements luxueux, le Riad Marrabahia offre style, raffinement et quiétude dans une atmosphère détendue et conviviale.