Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Figaro.fr, il y a 6 mois

Affaire Benalla : un site satirique accuse Facebook de censure.
Le site belge Nordpresse accuse le réseau social d'avoir supprimé certains articles qui étaient partagés par ses utilisateurs.

Dimanche, le site satirique belge Nordpresse a dénoncé une supposée censure de ses contenus sur Facebook. En cause, selon lui: des articles humoristiques portant sur l'affaire Benalla, qui secoue le gouvernement français depuis plusieurs jours. «Depuis ce matin, nous avons reçu des centaines de messages de gens qui ont vu leurs partages d'articles Nordpresse supprimés de Facebook puisque considérés comme indésirables», s'est ému le site sur sa page Facebook. Dénonçant carrément un lien entre le réseau social américain et l'Elysée.

Ces informations sont à relativiser. Dimanche après-midi, il était possible de publier des liens provenant de Nordpresse.be vers un compte Facebook. Un bug technique, signalé par un message d'erreur, semble néanmoins masquer les miniatures associées normalement à ce genre de contenus. Le problème concerne tous les articles du site, et pas seulement ceux portant sur l'affaire Bellana. Plusieurs internautes ont par ailleurs témoigné que des articles de Nordpresse qu'ils avaient partagé quelques jours auparavant avaient été supprimés par les équipes de modération de Facebook, car considérés comme du «contenu indésirable».
En début de soirée, le réseau social a finalement répondu que «ce genre de contenus» était autorisé sur ses pages. «Nous avons trouvé un bug technique qui empêche les miniatures des articles de Nordpresse.be de s'afficher. Nous sommes en train de régler le problème. Il s'agit d'un problème technique, et non pas sur le contenu en lui-même.»

Entre la désinformation et l'humour
Facebook ne fait en revanche pas de commentaires officiels sur les témoignages d'internautes, qui affirment que des articles de Nordpresse ont été modérés comme des «contenus indésirables». Ces cas sont encore en examen. Au sein du réseau social, on pense néanmoins qu'il pourrait s'agir d'un problème de «spam» de la part du site belge. Il est en effet connu pour utiliser plusieurs noms de domaine (le nom du lien qui mène vers une adresse IP, associée à un site Internet), s'inspirant souvent de véritables médias. Le but peut être de masquer son véritable nom, et ainsi faire croire à des internautes qu'ils partagent un tout autre contenu. Or, les règles de Facebook interdisent le fait de «recourir à des méthodes artificielles pour augmenter le taux de diffusion en vue de générer des gains», ou d'«inciter à partager, à aimer ou à cliquer sous de faux prétextes». Autant de reproches qui peuvent être faits à Nordpresse, un site qui a l'habitude de naviguer entre la satire et les fausses informations, en se faisant passer pour un média réputé. Sa page a d'ailleurs déjà été bloquée sur Facebook en 2017.

Deux choses sont néanmoins certaines. Premièrement, Facebook n'interdit pas de parler de l'affaire Benalla. De nombreux sites d'informations relaient depuis plusieurs jours des publications concernant ce scandale sur leur page Facebook, sans problème. C'est par exemple le cas du Figaro.

Par ailleurs, le réseau social n'a pas puni Nordpresse pour avoir diffusé une supposée «fake news». Facebook a pour politique de faire respecter les lois locales, ainsi que ses propres règles internes. Or, ces dernières stipulent que «les fausses informations ne sont pas supprimées». En début de semaine, Mark Zuckerberg a par exemple affirmé qu'il ne souhaitait pas modérer les contenus remettant en cause l'existence de la Shoah. Nordpresse n'est donc pas sanctionné pour être un site satirique.


En savoir plus
Lire aussi

Samsung Galaxy S10 : Suivez en direct la conférence de lancement du dernier Samsung !

C’est le jour J ! Samsung a attendu un an pour lancer les nouvelles versions de sa gamme S, les Samsung Galaxy S10, S10+ et S10e.
«Apex Construct»: Confondu avec «Apex Legends», ce jeu payant connaît un succès fou

De nombreux joueurs ont confondu le nom, le logo et les captures d'écran des deux jeux.
AntBot : quand la nature inspire la science.

Il a une petite tête, deux yeux tournés vers le ciel et six pattes. Il c’est le tout premier robot autonome au monde, doté d’une capacité de s’orienter sans GPS ni cartographie.
Une technologie d'Apple détournée pour distribuer des versions pirates de Spotify.

Des services malveillants utilisent des certificats d'entreprises d'Apple pour proposer des versions «gratuites» d'applications populaires payantes, comme Spotify, Minecraft, Pokémon Go ou Angry Birds.
IBM Think 2019: L'IA «Project Debater» s'incline face à un champion européen du débat en public

Après 25 minutes de débat en direct, « Project Debater » s'est révélée moins convaincante que son adversaire Harish Natarajan, champion de la discipline.
Intelligence artificielle: Google assure bloquer 99,99% des spams sur Gmail.

Google bloquerait 100 millions de spams supplémentaires chaque jour grâce à une IA qui évolue en fonction du comportement de l’utilisateur
Après une année 2018 mouvementée, Snapchat ne perd plus d'utilisateurs.

L'application de photos et de vidéos a stabilisé son audience fin 2018, après plusieurs trimestres de baisse. Elle améliore aussi ses revenus, malgré des remous en interne.
Après six ans d'absence, Nokia revient dans le top 10 des vendeurs de smartphones.

La marque, qui a été reprise sous licence, a vu ses ventes tripler en 2018 pour atteindre 15 millions de téléphones vendus dans le monde. Ce retour est avant tout une renaissance.
Taxation des Gafa, l’OCDE prend les choses en main et promet un accord en 2020.

Taxation des Gafa. Voici un sujet qui fait la Une depuis quelques temps et sur lequel il n’y a pas eu de consensus. Mais L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) semble s’être emparée du sujet permettant ainsi de franchir une étape importante dans le processus de mise à jour des principes de la fiscalité.
Facebook engrange des bénéfices record au 4ème trimestre.

Les bénéfices nettes de Facebook ont ainsi atteint 6,88 milliards de dollars contre 4,27 milliards l’an dernier.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Monopoly Maroc

Leguide Voyage


Riad Alkantara
Le Riad 5 étoiles Alkantara à Fez, au Maroc, occupe une position exceptionnelle à l'intérieur d'un complexe formé d'un spectaculaire jardin central, et de 5 ryads d'époque et d'architectures différentes, restaurés avec passion pour créer un lieu à l'atmosphère unique, où les conforts modernes se mêlent harmonieusement avec la splendeur du passé.