Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplomatique , il y a 7 jours

Tanger Med: Une exposition retrace le rapport des Marocains avec la mer.
L'exposition "Le Maroc et la mer, d'hier à aujourd'hui", qui retrace le rapport des Marocains avec la mer allant des temps les plus reculés à l'époque actuelle, a été inaugurée mercredi au Tanger Med Port Center.

Cette exposition invite le public à découvrir à travers une quatre-vingtaine de panneaux, en arabe et en français, l'histoire maritime marocaine plusieurs fois millénaire. Une grande variété de thématiques est explorée, allant de la navigation à la construction navale, au commerce, aux navires, aux communautés maritimes en passant par le transfert de la culture maritime d'une rive à l'autre de la Méditerranée, et bien d'autres sujets encore.

Organisée par le Groupe Tanger Med, l'exposition permet aussi d'expliquer à travers des cartes, des gravures anciennes, des archives inédites et des textes historiques comment la position géographique assez particulière du Maroc, entre la Méditerranée et l'Atlantique, l'a prédestinée à se tourner définitivement vers la mer et a fortement imprégné la formation de sa culture maritime plurielle. Dans une déclaration à la MAP, le commissaire de l'exposition, Leila Maziane, a souligné que cette exposition entend vulgariser un aspect très peu connu de l'histoire du rapport des Marocains avec la mer, notant que "contrairement à l'idée reçue, les Marocains ont toujours eu le pied marin". "A travers notre histoire plusieurs fois millénaire, qui commence à l'époque des phéniciens lorsqu'ils étaient les grands marins et commerçants de leur temps et qui vont faire perpétuer leurs traditions maritimes vers d'autres peuples, en l’occurrence les carta-génois, et plus tard les grecs et les romains", a expliqué Mme Ameziane, professeur d'histoire moderne et coordinatrice du Groupe de recherche en histoire maritime du Maroc, ajoutant que le rapport à la mer à travers les ports et les comptoirs de commerce est une histoire de longue durée où les marins marocains, appelés hommes de mer, étaient omniprésents.

Dans ce cadre, l'experte a précisé que le premier temps fort de cette exposition est la période médiévale qui représente un moment emblématique de l'histoire maritime et portuaire marocaine, dans le sens où l'empire, construit sur deux continents -l'Afrique et l'Europe-, disposait d'une flotte extraordinaire allant jusqu'à 400 bateaux et qui va de Tarabolos-el-Gharb jusqu'au Portugal aujourd'hui. Le deuxième temps fort de cette exposition est la période moderne, qui fût certes une période de crise pour le commerce saharien chez les pays maghrébins, mais durant laquelle les grands corsaires marocains vont voir le jour, a-t-elle fait savoir, ajoutant que cette guerre de course va prendre plusieurs formes permettant aux Marocains d’engranger des richesses qui vont répondre de la prospérité autour des grands ports mais aussi des petits et qui vont faire redorer le blason de la culture maritime marocaine dans toute sa splendeur.

Le troisième temps fort est la période actuelle, prônée par la vision royale, qui, depuis une vingtaine d'années, a donné un nouvel élan à cette culture maritime avec la création de grands ports, à leur tête le port Tanger Med avec ses deux terminaux qui va constituer désormais une plaque tournante pour le commerce, non seulement de la région, mais du Maroc à travers le monde, a-t-elle indiqué. C'est aussi le pivot de la circulation et de la navigation dans le détroit de Gibraltar et entre la Méditerranée et le reste du Maroc, grâce à sa connectivité à 174 ports dans le monde, a-t-elle poursuivi. Et de conclure que cette vision royale se poursuit avec une autre plateforme portuaire qui verra le jour dans deux ans, à savoir Nador West Med, laquelle opère en continuité avec Tanger Med et qui va elle aussi créer de la prospérité autour de la zone où elle sera construite, à l'ouest de Nador.

En savoir plus
Lire aussi

Festival international du Raï d’Oujda: De jeunes talents offrent un show survolté.

Des résonances empreintes d'énergie et de gaieté et des rythmes déchainés puisant dans le riche répertoire de la chanson Rai, tel est le cocktail musical offert par une dizaine de jeunes talents, mardi soir, dans le cadre la 12ème édition du Festival international du Raï d'Oujda.
Quand Issam Kamal chante l’aïta mersaouia.

Il signe son retour avec un nouveau single
La ville d'Oujda jumelée à Al-Qods.

Le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj, et son homologue palestinien Ihab Bseiso, ont signé, samedi à Oujda, une convention de jumelage entre les villes d’Oujda, capitale de la culture arabe au titre de l’année 2018, et d’Al Qods, capitale permanente de la culture arabe.
Visite au Maroc d'une délégation de la ville de Saint Etienne.

Dans le cadre du renforcement de la coopération décentralisée entre le Maroc et la France, une délégation de la ville de Saint-Etienne (sud-est) composée de responsables de la Mairie et de représentants de la Grande Mosquée Mohammed VI de cette ville (GMSE), effectue à partir de lundi une visite d’une semaine dans le Royaume.
Signature de partenariats pour la promotion de la culture dans la province.

Plusieurs accords de partenariat portant sur la promotion du secteur culturel dans la province d’El Jadida ont été signés, mardi dernier, entre le ministère de la Culture, les Conseils élus relevant de la province et l’Initiative nationale pour le développement humain.
Tanger Med: Une exposition retrace le rapport des Marocains avec la mer.

L'exposition "Le Maroc et la mer, d'hier à aujourd'hui", qui retrace le rapport des Marocains avec la mer allant des temps les plus reculés à l'époque actuelle, a été inaugurée mercredi au Tanger Med Port Center.
Miguel Moratinos : le Maroc, une terre de cohabitation entre les cultures et religions

Le Maroc constitue «un modèle» civilisationnel de cohabitation sociale et du vivre-ensemble, a souligné, mardi à Rabat, l'ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos
Larbi Imghrane : «Timitar a fait économiser un travail d’un demi-siècle à l’artiste amazigh»

Questions à Larbi Imghrane, chanteur amazigh
La pièce italienne «Tricks» remporte le prix du Fituc.

La pièce italienne «Tricks» a remporté le prix de meilleure œuvre lors de la 30e édition du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca (FITUC), qui s'est clôturée samedi soir à Casablanca.
Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger «Oxymore Suite» de Ibn El Farouk exposée à Rabat

La Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger accueille, jusqu’au 4 août dans son Espace Rivages, l’exposition «Oxymore Suite» de l’artiste photographe maroco-français Ibn El Farouk



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- DISNEY Puzzle
104 pièces 6ans+

Leguide Voyage


Chati Tours
Chati Tours est une agence de location de voitures basée sur Tanger, opérant sur l’ensemble du territoire marocain, ayant un parc auto vaste, varié et régulièrement renouvelable.