Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplomatique , il y a 2 mois

Tanger Med: Une exposition retrace le rapport des Marocains avec la mer.
L'exposition "Le Maroc et la mer, d'hier à aujourd'hui", qui retrace le rapport des Marocains avec la mer allant des temps les plus reculés à l'époque actuelle, a été inaugurée mercredi au Tanger Med Port Center.

Cette exposition invite le public à découvrir à travers une quatre-vingtaine de panneaux, en arabe et en français, l'histoire maritime marocaine plusieurs fois millénaire. Une grande variété de thématiques est explorée, allant de la navigation à la construction navale, au commerce, aux navires, aux communautés maritimes en passant par le transfert de la culture maritime d'une rive à l'autre de la Méditerranée, et bien d'autres sujets encore.

Organisée par le Groupe Tanger Med, l'exposition permet aussi d'expliquer à travers des cartes, des gravures anciennes, des archives inédites et des textes historiques comment la position géographique assez particulière du Maroc, entre la Méditerranée et l'Atlantique, l'a prédestinée à se tourner définitivement vers la mer et a fortement imprégné la formation de sa culture maritime plurielle. Dans une déclaration à la MAP, le commissaire de l'exposition, Leila Maziane, a souligné que cette exposition entend vulgariser un aspect très peu connu de l'histoire du rapport des Marocains avec la mer, notant que "contrairement à l'idée reçue, les Marocains ont toujours eu le pied marin". "A travers notre histoire plusieurs fois millénaire, qui commence à l'époque des phéniciens lorsqu'ils étaient les grands marins et commerçants de leur temps et qui vont faire perpétuer leurs traditions maritimes vers d'autres peuples, en l’occurrence les carta-génois, et plus tard les grecs et les romains", a expliqué Mme Ameziane, professeur d'histoire moderne et coordinatrice du Groupe de recherche en histoire maritime du Maroc, ajoutant que le rapport à la mer à travers les ports et les comptoirs de commerce est une histoire de longue durée où les marins marocains, appelés hommes de mer, étaient omniprésents.

Dans ce cadre, l'experte a précisé que le premier temps fort de cette exposition est la période médiévale qui représente un moment emblématique de l'histoire maritime et portuaire marocaine, dans le sens où l'empire, construit sur deux continents -l'Afrique et l'Europe-, disposait d'une flotte extraordinaire allant jusqu'à 400 bateaux et qui va de Tarabolos-el-Gharb jusqu'au Portugal aujourd'hui. Le deuxième temps fort de cette exposition est la période moderne, qui fût certes une période de crise pour le commerce saharien chez les pays maghrébins, mais durant laquelle les grands corsaires marocains vont voir le jour, a-t-elle fait savoir, ajoutant que cette guerre de course va prendre plusieurs formes permettant aux Marocains d’engranger des richesses qui vont répondre de la prospérité autour des grands ports mais aussi des petits et qui vont faire redorer le blason de la culture maritime marocaine dans toute sa splendeur.

Le troisième temps fort est la période actuelle, prônée par la vision royale, qui, depuis une vingtaine d'années, a donné un nouvel élan à cette culture maritime avec la création de grands ports, à leur tête le port Tanger Med avec ses deux terminaux qui va constituer désormais une plaque tournante pour le commerce, non seulement de la région, mais du Maroc à travers le monde, a-t-elle indiqué. C'est aussi le pivot de la circulation et de la navigation dans le détroit de Gibraltar et entre la Méditerranée et le reste du Maroc, grâce à sa connectivité à 174 ports dans le monde, a-t-elle poursuivi. Et de conclure que cette vision royale se poursuit avec une autre plateforme portuaire qui verra le jour dans deux ans, à savoir Nador West Med, laquelle opère en continuité avec Tanger Med et qui va elle aussi créer de la prospérité autour de la zone où elle sera construite, à l'ouest de Nador.

En savoir plus
Lire aussi

Tanjazz : Le succès toujours au rendez-vous

évélation de ce festival, le crooner canadien Ori Dagan a impressionné l’assistance par sa voix de baryton riche et ses capacités à emmener le jazz dans des lieux nouveaux et passionnants.
Khalil Hachimi Idrissi primé à Canberra.

Le directeur général de l'Agence marocaine de presse (MAP) et président de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), Khalil Hachimi Idrissi, a reçu, samedi à Canberra, le prix «Africa Awards» dans la catégorie «reconnaissance internationale» pour le travail accompli à la tête de la MAP et sa remarquable implication dans la FAAPA en tant que fondateur.
La Brésilienne Fabiana Cozza en concert à Rabat.

Fabiana Cozza a été élue en 2012 "Meilleure chanteuse de Samba" par Brazilian Music Award.
Egypte: Décès de l’acteur Jamil Ratib.

L'acteur égyptien Jamil Ratib s'est éteint, mercredi matin au Caire, à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé son agent.
Oasis Festival de Marrakech : Retour en images sur les temps forts de la 4ème édition.

La quatrième édition de l’Oasis Festival, organisée du 14 au 16 septembre à Marrakech, a offert aux amateurs de la musique électronique une programmation de haut calibre.
« Re-Garde », un spectacle chorégraphique époustouflant.

Le Centre culturel de la direction provinciale de la culture de Kénitra a abrité la présentation de la pièce chorégraphique « Re-Garde ». Organisée à l’initiative de l’Institut français de Kénitra, le spectacle, qui a tenu en haleine le public durant près de cinquante minutes, alliait de manière harmonieuse et synchronique sonorités, lumières, gestuelle et expression corporelle
Omayma El Guerssifi 1re lauréate du «Prix Farid Belkahia».

Le «Prix Farid Belkahia» a été décerné, samedi soir à Marrakech, par la Fondation Farid Belkahia à la jeune peintre Omayma El Guerssifi, lauréate de l'Institut national des beaux-arts de Tétouan.
Faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc

Le fait de faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc, tout à fait contraire de celle véhiculée par certains supports médiatiques, a souligné, jeudi, le maire de la ville d'Otrante, Pierre Paulo Carddi
TANJAzz 2018 : 22 formations et 45 concerts au menu.

Les amateurs du jazz découvriront le groupe United Colors of Méditerranée. Cette formation abordera les rivages hispaniques avec Noninó et Toni Vaquer Sextet
Sauvegarde du patrimoine matériel national: Le ministère de la Culture appelle au respect des procédures de demandes d’autorisation de fouilles archéologiques.

Le ministère de la Culture et de la Communication-département de la Culture a appelé, mardi, au respect des procédures relatives aux demandes d'autorisation pour entreprendre des travaux de fouilles archéologiques, et ce afin de protéger et sauvegarder le patrimoine national archéologique matériel.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Fujitsu Siemens - ESPRIMO Mobile V5535
Fujitsu Siemens ESPRIMO Mobile V5535 - Core 2 Duo T5450 / 1.66 GHz - RAM 1 Go - HDD 120 Go - DVD±RW (+R double couche)/DVD-RAM - Mirage 3+ mémoire vidéo partagée (UMA) - Gigabit Ethernet - LAN sans fil : 802.11b/g - Vista Business / XP Pro TwinLoad - 15.4" écran large TFT 1280 x 800 ( WXGA ).

Leguide Voyage


Hôtel Menzeh Dalia
L'hôtel Menzeh Dalia c'est l'adresse prestigieuse à Meknes pour vos séjours individuels ou en groupe.