Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vie éco, il y a 10 mois

Immobilier : ce qu’il faut savoir sur le redressement fiscal .
Pour les opérateurs, le fisc se base sur un référentiel des prix déconnecté de la réalité du marché. La procédure de la contestation d’un redressement fiscal est pénible, longue…et à double tranchant. Le fisc remet l’attestation fiscale après le dépôt de la déclaration de la TPI.

Le fisc est toujours aux aguets, à en croire la montée exponentielle des redressements fiscaux durant ces dernières années, aussi bien du côté des entreprises que de celui des particuliers. Si le redressement des premières porte principalement sur l’IR, l’IS et la TVA, les personnes physiques, elles, sont sévèrement rappelées à l’ordre suite aux transactions immobilières jugées suspectes. Des redressements portant sur la taxe sur les profits immobiliers pour les premiers et sur les droits d’enregistrement pour les seconds.

Mais avant de rentrer dans les détails du redressement fiscal, rappelons la procédure à suivre pour déclarer la vente de son bien immobilier. En clair, lors d’une cession immobilière, le notaire prélève automatiquement du prix de cession le montant de la taxe sur la plus-value à verser à l’administration fiscale. Le vendeur reçoit le montant net de la vente et le notaire prend en charge la déclaration de celle-ci (si le vendeur le lui demande). La procédure est simple et rapide, si, bien entendu, le prix de vente est jugé conforme au prix du marché par les contrôleurs de l’administration fiscale. Il faut noter que l’administration fiscale ne remet l’attestation fiscale qu’après le dépôt de la déclaration de la Taxe sur les profits immobiliers (TPI) et que la déclaration de vente et le versement de la TPI doivent être effectués dans les 30 jours suivant la date de cession. Au delà de ce délai ou en cas de non-déposition, le vendeur est passible d’une majoration et de pénalités de 30,5% du montant principal le premier mois et de 0,5% par mois de retard.

Qui fait l’objet d’un redressement fiscal ?

Les cas de redressement récurrents sont liés au prix des transactions. En effet, la direction des impôts, qui s’appuie sur le référentiel des prix comme base comparative, estime, dans la majorité des cas, qu’une partie du prix de la vente a été dissimulée. Mais au-delà de la pratique du noir, qui soit dit en passant persiste sur le marché, la plupart des contribuables assujettis à un redressement déclarent, jusqu’au dernier centime, le prix de leurs transactions. Certes, le référentiel des prix a relativement régularisé le marché de l’immobilier mais il demeure contesté par un bon nombre d’opérateurs. Selon un notaire de Casablanca, «il y a quelque temps, la Direction générale des impôts a apporté quelques modifications aux barèmes du référentiel, mais ce dernier ne correspond toujours pas à la réalité du marché. Plusieurs propriétaires, surtout ceux ayant acquis leurs biens à des prix plus ou moins élevés, refusent de concéder des baisses et d’être taxés sur la base des prix de l’administration. Certains ont sauté le pas et se sont retrouvés avec des redressements fiscaux infondés, sous prétexte que le prix de la transaction est différent de la valeur vénale fixée par le fisc».

Quels sont les recours possibles pour contester un redressement ?

«L’administration fiscale a sans nul doute un grand pouvoir discrétionnaire, mais le contribuable a tout à fait le droit de contester un redressement estimé non justifié», explique un expert comptable. Il est utile de rappeler la procédure suivie par le fisc pour redresser un individu, déclenchée suite à une dissimulation des prix, d’une déclaration jugée incorrecte de la superficie, d’une insuffisance de déclaration, etc. Concrètement, il envoie dans un premier temps une notification de redressement dans un délai qui diffère selon la nature du contribuable. Ainsi, pour redresser un vendeur, il dispose d’un délai de 90 jours à partir de la date du versement de la TPI. S’il a affaire à un acheteur, le fisc dispose d’un délai plus long, (4 ans), pour réclamer des droits d’enregistrement supplémentaires. La notification doit inclure la nature du redressement, son motif, ainsi qu’une nouvelle base devant servir d’assiette fiscale et le montant des droits complémentaires qui en résultent.
De son côté, le contribuable dispose de 30 jours pour payer le complément d’impôt relatif aux droits d’enregistrement ou à la TPI ou pour contester ce redressement. Il est utile de noter que durant cette période, le notaire est obligé de garder un montant provisionnel conséquent correspondant au montant de la taxe après redressement fiscal.

Pour contester le redressement, le vendeur doit adresser une lettre à l’inspecteur des impôts, laquelle lettre comprendra tous les motifs de contestation. Il est recommandé de joindre certains documents pour appuyer son dossier: le plan du bien immobilier et le permis d’habiter, par exemple. Pour mener à bien cette tâche, il serait préférable de se faire assister par un conseiller juridique.

Une fois la lettre reçue par l’inspection des impôts, celle-ci devra formuler sa réponse dans un délai de 60 jours. Au cas où elle rejette les arguments de la contestation, elle devra notifier le contribuable d’une deuxième lettre expliquant les motifs du rejet et rappelant la base d’imposition. Si ce dernier se résigne à payer, il devra procéder au paiement en l’espace de 30 jours. Dans le cas où il campe sur sa position et refuse de payer, il a la possibilité de saisir la commission locale de taxation, et ce, au plus tard 30 jours après la réception de la deuxième lettre. Cette commission dispose d’un délai de 4 mois pour étudier le dossier et statuer sur l’affaire.

Si la décision prise par la commission s’avère insatisfaisante pour l’une des deux parties, un autre organe peut être sollicité, celui de la commission nationale du recours fiscal (CNRF) dont la mission est de statuer sur les litiges entre le contribuable et l’administration fiscale, et ce, dans un délai maximum de 60 jours suivant la date de notification de la décision de la commission locale de taxation.
La CNRF informe la partie adverse de l’objet du recours et demande à l’administration de lui transmettre les documents relatifs aux actes de la procédure contradictoire. Si dans un délai d’un mois lesdits documents n’ont pas été communiqués, la CNRF fixe ainsi la base d’imposition en tenant compte de celle déclarée par l’intéressé au cas où c’est lui-même qui a saisi la CNRF ou en prenant en considération celle fixée par la première commission.

Au cas où les commissions saisies donnent raison à l’administration, le contribuable est tenu de s’acquitter, en plus de la somme réclamée par le fisc, de pénalités et de frais de retard. Ils correspondent à 30% de l’impôt complémentaire à payer, en plus de 6% annuellement à raison de 0,5% par mois de retard depuis la réception de la 1ère notification de redressement. D’ailleurs, par peur de tomber dans ce “scénario pénalisant”, un bon nombre de contribuables préfèrent se conformer à la décision du fisc au risque d’y laisser des plumes.

Lire Source
Lire aussi

L’activité touristique à Marrakech en hausse depuis 2015.

L’activité touristique à Marrakech a enregistré de 2015 à 2018 un taux d’accroissement annuel continu de 8% en gagnant plus de 763.224 visiteurs et plus de 2.817.431 nuitées alors que le taux d’occupation dans les établissements hôteliers classés a progressé de 11 points.
La Chambre d’agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie.

La Chambre d’agriculture de la région Draâ-Tafilalet s’est vue octroyer, samedi, le prix Ibn Chabbat pour la préservation et la mise en valeur des écosystèmes oasiens au Maghreb et ce, en marge d’un congrès régional organisé les 17 et 18 mai à Tozeur sur «la promotion des oasis en Afrique du nord et en Mauritanie».
Matériaux de construction: La traque de l’informel.

Bientôt tous les matériaux de construction devront porter le nouveau marquage de mise en conformité, à l’instar des équipements électriques (chargeurs, interrupteurs…) et des jouets. Objectif: contrecarrer l’informel et la contrefaçon devenus légion dans le secteur de la construction.
Meriem Bensalah au comité stratégique de Suez.

Le Groupe Suez vient de désigner Mme Miriem Bensalah Chaqroun au poste de présidente du Comité stratégique du Groupe.
Bourse : les choix de BMCE Capital Research.

ADDOHA ET RÉSIDENCES DAR SAADA RECOMMANDÉES À L’ACHAT. LA SOCIÉTÉ DE RECHERCHE PRÉCONISE L’ACCUMULATION DE ATTIJARIWAFA BANK, CRÉDIT DU MAROC ET CIH BANK. L’ACTION DE CMT EST À ACCUMULER, TOUTEFOIS LA MINIÈRE NE COMMUNIQUE PAS ASSEZ SUR SA STRATÉGIE.
Reebok ouvre deux nouvelles boutiques à Casablanca et Tanger.

Reebok, la marque internationale de fitness, vient officiellement d’ouvrir deux nouvelles boutiques au Maroc. Le tout premier «Reebok Store» a été inauguré en plein centre de la capitale économique Casablanca, sur le boulevard Al Massira Al Kahdra.
Le Maroc, 3ème rang en matière de développement hôtelier en Afrique.

L’Ethiopie occupe le quatrième rang en matière de développement hôtelier en Afrique, après l’Egypte, le Nigeria et le Maroc, rapporte samedi l’agence de presse éthiopienne ENA.
Commerce intérieur : la laborieuse marche vers la modernisation.

LE MAROC N’A JAMAIS EU DE STRATÉGIE GLOBALE DU SECTEUR DU COMMERCE, SELON LE MINISTRE DU COMMERCE ET DE L’INDUSTRIE. LE COMMERCE TRADITIONNEL RESTE PRÉDOMINANT MALGRÉ L’AUGMENTATION DES GRANDES SURFACES, DE L’ORDRE DE 575 ACTUELLEMENT.
Agriculture: Le semis direct, un accélérateur de performance.

N’est-il pas temps de se rendre à l’évidence et de cesser de se voiler la face? Le Maroc est bel et bien un pays semi aride. L’agriculture y demeure tributaire du bon vouloir du ciel et des aléas climatiques.
Innovation textile : Lancement du premier concours "Innov’tex Maroc"

Le Cluster des textiles techniques marocains (C2TM) vient de lancer la première édition du concours national de l'innovation dans les textiles techniques "Innov’tex Maroc".



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


PENTAX - Optio E85
- Compact
- 12,1 mégapixels
- Zoom Optique 3x
- Ecran TFT 2,7 pcs
- Compatible SD/SDHC

Leguide Voyage


Riad Tanja
Riad Tanja offre vous accueille pour vos vacances au Maroc dans un cadre somptueux avec vues imprenable sur la baie de la ville blanche, ses remparts, son port et les terrasses de la médinasur la mer et la ville.