Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vie éco, il y a 5 mois

La croissance pénalisée par la demande extérieure.
Au premier trimestre, le PIB a crû de 3,2%, en ralentissement par rapport à la même période de 2017. Les mines, l’électricité et l’eau en forte croissance n L’hôtellerie, la restauration et le transport décélèrent.

Léger ralentissement de la croissance au premier trimestre 2018: 3,2% d’augmentation du PIB au lieu de 3,5% au même trimestre de 2017, selon l’arrêté des comptes nationaux publiés par le Haut Commissariat au Plan (HCP). En cause, un net fléchissement de la valeur ajoutée du secteur primaire, tombée de 13% au premier trimestre 2017 à 2,7% cette année. Toutefois, une précision, à ce niveau, s’impose : le fort recul du secteur primaire n’est pas à interpréter comme le résultat d’une contre-performance quelconque, puisque la production céréalière, composante principale de la filière, a été estimée à plus de 98 millions de quintaux, soit 3% de plus que le niveau déjà exceptionnellement élevé atteint durant la campagne précédente. La faible progression de la valeur ajoutée primaire relativement à 2017 est par conséquent le résultat d’un effet de base. Cela peut ne pas vouloir dire grand-chose à monsieur Lambda, c’est pourtant la réalité. Hors agriculture, les activités du secteur secondaire (industrie de transformation, BTP, eau et électricité, mines…), en revanche, se sont mieux comportés que durant la même période de 2017 : 4,1% contre 0,7% respectivement. Les branches des mines et celle de l’électricité et eau sont celles qui ont réalisé les taux de croissance les plus élevés : la première avec une valeur ajoutée en hausse de 16,6% contre 1,8% un an auparavant, et la seconde avec 7,8% au lieu de 0,5% en glissement annuel.

Forte augmentation de l’investissement

Le secteur tertiaire, par contre, a quasiment stagné : 3% contre 2,9% en glissement annuel. Ce résultat s’explique par une évolution contrastée des branches composant ce secteur. On note en effet une hausse des valeurs ajoutées du commerce (+4,5% contre 4,3%), des services financiers et assurances (3,3% contre 2,9%), des postes et télécommunication (2,5% au lieu de 1,2%), mais aussi un ralentissement de l’hôtellerie et restauration (6,7% contre 9,9%), du transport (3,6% contre 3,8%), etc.

Comme d’habitude, cette offre (de production) est absorbée principalement par la demande intérieure. Celle-ci a progressé de 4,7%, soit le même niveau que l’an dernier. Par composante, la consommation des ménages a augmenté de 3% (au lieu de 5%), et l’investissement brut de 9,7% (contre 6,2%). La demande extérieure, en raison d’une hausse des importations (9,6%) plus importantes que les exportations (6,8%), a par contre contribué négativement (-1,9 point) à la croissance du PIB. Décidément, ce modèle de croissance, assis sur la demande intérieure, paraît difficilement réformable !

En savoir plus
Lire aussi

Le Groupe BCP primé à Abidjan lors des «Financial Afrik Awards».

Le groupe marocain Banque centrale populaire (BCP) a été primé à Abidjan lors des «Financial Afrik Awards 2018» dans la catégorie «Deal de l’année» (Affaire de l’année).
Poulpe: L’arrêt biologique prorogé jusqu’au 5 janvier.

Tous les opérateurs étaient suspendus au rapport de l’Institut national de la recherche halieutique (INRH) dont les prescriptions servent de boussole à la régulation de l’activité de pêche.
Échanges commerciaux France-Monde arabe : le Maroc occupe la troisième position en 2017.

Le Maroc a occupé la troisième place dans les échanges commerciaux de la France avec les pays du monde arabe en 2017, selon des chiffres dévoilés à l'occasion du 3ème Forum économique France-Monde Arabe tenu récemment à Paris.
Investissements marocains en Afrique : 37 milliards de dirhams injectés en 14 ans.

Si les banques et les télécoms représentent respectivement 53 et 17% des investissements injectés par le Maroc en Afrique, l’industrie représente pour sa part 11% de ces flux contre 5% pour les holdings.
Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel.

Le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohamed Benchâaboun, a affirmé, dimanche en marge de sa participation aux travaux du Africa Forum 2018 à Sharm El Sheikh, que le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel avec les pays africains.
El Hafidi : L’Union arabe de l’électricité doit améliorer ses structures pour assurer une rentabilité élevée.

Le DG de l’ONEE prend part au 6ème congrès général de cette institution.
La compagnie nationale entre dans la cour des grands en intégrant l’alliance «Oneworld»

Royal Air Maroc intègre «Oneworld», une alliance composée de 13 compagnies aériennes des plus prestigieuses dans le monde. La compagnie aérienne nationale réussit ainsi un coup de maître avec des retombées importantes pour son avenir, son positionnement africain, mais aussi pour le tourisme au Maroc.
Heetch décroche l'autorisation d'exercer à Casablanca.

Heetch, société réputée à l’international pour son application mobile Heetch, qui géolocalise et connecte des passagers et des conducteurs en temps réel dans plusieurs pays, a obtenu officiellement son autorisation d’exercer de la wilaya de Casablanca.
Hausse des frais d’inscription en France : une fermeture qui ne dit pas son nom.

La classe moyenne marocaine sera contrainte de rester au pays ou de changer de destination. L’offre locale se diversifie mais des efforts sont encore nécessaires sur le plan qualitatif. Les professionnels de l’enseignement peu critiques vis-à-vis de la décision française.
Une production d’environ 2 millions de tonnes au titre de l’actuelle campagne : Une bonne année pour l’olivier

La démarche de contractualisation de l’État avec les professionnels a contribué fortement à consolider ces réalisations et à assurer une bonne intégration de la chaîne de valeur de la filière.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - BUREAUX WONDERBAR
1Réf.: W1201M Plateau bureau
Dim.: 120x60x75 cm 850 Dh
Seuls les coins de dimensions 75x60 cm peuvent convenir.
Réf.: W120BM Plateau bureau
Dim.: 120x75x75cm 1.100 Dh
Réf.: W160BM Plateau bureau
Dim.: 160x75x75cm 1.190 Dh
Réf.: W180BM Plateau bureau
Dim.: 180x75x75cm 1.290 Dh
Réf.: W100BM Retour informatique
Dim.: 100x75x75cm 990 Dh
Réf.: W1000M Retour informatique
Dim.: 100x60x75cm 1.150 Dh
Seuls les coins de dimensions 75x60 cm peuvent convenir.
Réf.: W120RM Retour 2 portes coulissantes
Dim.: 120x45x71 cm 1.350 Dh
2RANGEMENTS WONDERBAR
Réf.: W800BM
Petit élément 2 portes coulissantes
Dim.: 80x41x84 cm 1.350 Dh
Réf.: W800FM
Elément rangement 1 porte 3 tiroirs
Dim.: 80x41x84 cm 1.950 Dh
Réf.: W168SM
Porte stylos 100 Dh
Réf.: W6040DM
Support Ecran
Dim.: 40x60x75 cm 490 Dh

Leguide Voyage


Riad des Golfs
Premier établissement de ce genre à Agadir, il est dans la lignée des meilleures maisons d'hôtes du Maroc. 8 suites juniors, de vastes salons, 3 salles à manger, climatisation, piscine chauffée, grandes terrasses, plusieurs jardins, hammam, parking...à proximité, golf, équitation, promenades en chameau...
Paule & Bernard amateurs de très bonne cuisine, vous proposeront les meilleurs produits dans une ambiance raffinée et vous feront profiter de leur connaissance d'Agadir et de ses environs, pour votre plus grand plaisir.