Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe 1, il y a 1 an

Uruguay-France : pourquoi il vaut mieux éviter d’aller jusqu’aux tirs au but.
Avec quatre matches nuls lors des cinq dernières rencontres entre les deux équipes, la probabilité est forte de voir la France et l’Uruguay disputer les tirs au but lors de leur quart de finale de Coupe du monde.

La France a rendez-vous avec l’Uruguay en quarts de finale de la Coupe du monde, vendredi à 16h. N’en déplaise aux amateurs de football, il y a de fortes chances pour que l’on assiste à un match étriqué, possiblement même un 0-0. C’était en tout cas le score final de quatre des cinq dernières rencontres entre les deux équipes. Si les Bleus et la Celeste ne parviennent pas à se départager après la prolongation, il faudra en passer par les tirs au but. Un exercice dans lequel la France ne partirait pas favorite.

Muslera est meilleur que Lloris. Les performances du Croate Danijel Subasic face au Danemark (1-1, 3 t.a.b. à 2) et du Russe Igor Akinfeev face à l’Espagne (1-1, 4 t.a.b. à 3) l’ont rappelé : mieux avoir un bon gardien pour espérer survivre à la "loterie" des tirs au but. A ce petit jeu, ni Hugo Lloris ni Fernando Muslera ne sont des spécialistes des penaltys. Mais le gardien uruguayen présente de meilleures statistiques en équipe nationale que le capitaine de l’Équipe de France.

Fernando Muslera (32 ans, 101 sélections) a fait face à 18 penaltys avec la Celeste et en a arrêté quatre (22%). Il a disputé trois séances de tirs au but avec l’Uruguay (deux victoires, une défaite), dont une en Coupe du monde, en quarts de finale en 2010 face au Ghana. Muslera avait alors arrêté deux tirs au but. De son côté, Hugo Lloris (31 ans, 101 sélections également) est un peu plus fébrile. Avec les Bleus, il n’a arrêté que deux penaltys sur quinze (13%). Surtout, il n’a aucune référence puisqu’il n’a pas disputé de séance de tirs au but avec l’équipe de France.

Des spécialistes dans les deux équipes. Du côté des tireurs, le match est plus équilibré, malgré le manque d'expérience des Bleus puisque seul Antoine Griezmann a déjà tiré des penaltys en match officiel avec l’équipe de France. Mais son taux de réussite (100% à 5/5) et sa forme (il reste sur trois penaltys marqués avec les Bleus depuis juin, dont deux dans cette Coupe du monde) parlent pour lui. Au total, dans sa carrière, le joueur de l’Atlético a converti douze de ses 18 penaltys (67%). Même s’ils n’ont jamais tiré en Bleu, Giroud (94% à 15/16) et Pogba (83% à 5/6) sont également des valeurs sûres. Et sur le banc, Nabil Fekir est aussi à l’aise dans l’exercice (78% à 7/9). En revanche, Kylian Mbappé n’a jamais tiré le monde penalty de sa (jeune) carrière.

Sans surprise, les Uruguayens s’appuient sur leurs buteurs Edinson Cavani et Luis Suarez pour convertir les penaltys. Tous deux présentent des statistiques très solides avec la Celeste : 100% de réussite pour l’attaquant du PSG (6/6) et 90% pour celui du FC Barcelone (9/10). En plus des deux stars, seul Christian Rodriguez a déjà tenté et réussi un unique penalty en équipe nationale. Sauf qu’Edinson Cavani ne devrait pas débuter la rencontre puisqu’il n’est pas totalement remis de sa blessure au mollet contre le Mexique en huitièmes. Reste que le sélectionneur uruguayen Oscar Tabarez pourrait bien être tenté de le faire rentrer au dernier moment en cas de séance de tirs au but.

Entraînement a minima. Selon L’Équipe, les Bleus ne se sont pas particulièrement préparés aux tirs au but. Jeudi, quelques joueurs ont répété leur gamme face aux gardiens, sans grand succès. Le quotidien sportif rapporte que Mbappé a buté sur le gardien du PSG Alphonse Areola, tandis que Paul Pogba et Antoine Griezmann ont envoyé deux de leurs quatre tentatives sur la barre transversale. Pas franchement rassurant… Mais Didier Deschamps reste serein. "On ne peut pas créer la même situation (à l’entraînement qu’en match, ndlr), ce sera ceux qui le sentent ou ceux qui sont destinés à tirer" qui seront envoyés face au but, a justifié le sélectionneur. "Je tiendrai compte des aspects physiques et psychologiques."

Pas de changement de gardien au dernier moment. Tous les fans de football ont encore en mémoire le coup de génie de Louis Van Gaal, ex-sélectionneur des Pays-Bas, lors de la Coupe du monde 2014. Opposée au Costa Rica en quarts de finale, son équipe se dirige vers les tirs au but. A la 120ème minute, Van Gaal surprend tout le monde en sortant son gardien Jasper Cillessen et fait entrer le remplaçant Tim Krul. Un pari payant puisqu’il arrête deux tirs au but costaricains et qualifie son équipe pour les demies.

En fin connaisseur de son sport, Didier Deschamps a bien évidemment ce moment en tête. D’autant plus qu’avec l’instauration du quatrième changement en prolongation dans cette Coupe du monde, il peut envisager de changer de gardien sans se priver de remplacer un joueur de champ dans les dernières minutes. Mais le sélectionneur a fermement écarté l’idée de faire entrer Alphonse Areola, plus à l’aise qu’Hugo Lloris dans l’exercice des tirs au but. "S’il n’y a pas de souci, Hugo ira jusqu’au bout", a assuré Didier Deschamps. L’occasion pour Lloris, s’il fallait jouer la qualification aux tirs au but, de faire mentir ses détracteurs. Mais le mieux serait encore de se qualifier avant d'en arriver là.

Lire Source
Lire aussi

CAF : Fouzi Lekjaa monte en grade.

Le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) Fouzi Lekjaa a été nommé 2ème vice-président de la Confédération africaine de football (CAF).
PSG: Une histoire de contrat source du mal-être de Neymar à Paris?

Le Brésilien pourrait partir du Paris Saint-Germain cet été
Achraf Bencharki rejoint Khalid Boutayeb et Hamid Aheddad au Zamalek.

Le président du Zamalek FC, Mourtada Mansour, a annoncé récemment, lors d’une émission de la télévision égyptienne, qu’il est parvenu à un accord avec le club saoudien d’Al Hilal pour le transfert de l’ancien joueur du Wydad de Casablanca, Achraf Benchraki. Connu pour ses déclarations controversées, Mansour a confirmé que Bencharki avait signé un contrat de trois ans avec son club.
TOUR DE FRANCE 2019 : THIBAUT PINOT, LE JOUR SANS.

Le leader de l’équipe Groupama-FDJ, pris dans la bordure dans le final de la 10e étape du Tour à Albi, est tombé du podium. Il a perdu 1’40’’ et déjà beaucoup d’illusions.
Roger Federer a l'impression «d'avoir manqué une incroyable opportunité» après ses balles de match ratées

Le Suisse a eu deux fois l'occasion de battre Novak Djokovic.
Mercato PSG: Le quotidien catalan «Sport» annonce un accord dans le dossier Neymar envoyant Coutinho à Paris

Le Brésilien serait une pièce du puzzle pour un retour de Neymar au Barça.
Wimbledon : Cori Gauff, 15 ans, élimine la quintuple lauréate Venus Williams.

À seulement 15 ans, la jeune Américaine Cori Gauff a créé la sensation, hier à Wimbledon, en battant sa compatriote Venus Williams, de 24 ans son aînée.
Warren Barguil, nouveau champion de France de cyclisme sur route.

Le meilleur grimpeur du Tour de France 2017 succède à Anthony Roux et portera la tunique bleu-blanc-rouge, jusqu’à l’année prochaine.
l’Algérie montre ses muscles et dompte les Lions du Sénégal.

Au terme d’une rencontre âpre, intense et tactique, l’Algérie est venue à bout du Sénégal (1-0) et se qualifie donc pour les huitièmes de finale de la CAN-2019. Les Verts ont trouvé la faille par l’excellent Belaïli après la pause.
NBA : Kevin Durant ne prolonge pas chez les Warriors et devient agent libre.

L'ailier des Golden State Warriors, gravement blessé à un tendon d'Achille, sera libre de choisir son équipe dès le 30 juin.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


PHILIPS - GC1705/01
fer à vapeur - aluminium - Contenance d'un réservoir d'eau pour fer à repasser : 180 ml

Leguide Voyage


Bô&Zin
Sur la route de l’Ourika se dressent les murs ocre rouge du Bô&Zin. Vous entrez dans un univers particulier où chaque détail a été pensé pour votre bien-être. L’âme du lieu opère aussitôt et bouscule les habitudes...