Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
20 Minutes, il y a 17 jours

La France accusée de participer à «l’écrasement du peuple» en Egypte
Dans un rapport publié par quatre ONG de défense de droits de l’homme dénoncent les ventes d’arme et de logiciels espions à l’Egypte par la France…

La France a livré depuis cinq ans à l’Égypte des armes, des machines et des systèmes de surveillance que le régime du président al-Sissi utilise pour « écraser le peuple égyptien », dénoncent des ONG de défense des droits de l’homme. Dans un rapport commun de 64 pages publié lundi, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), le Cairo Institute for Human rights studies (CIHRS), la Ligue des droits de l’homme (FDH) et l’Observatoire des armements (OBSARM) assurent que « l’État français et plusieurs entreprises françaises ont participé à la sanglante répression égyptienne des cinq dernières années ».

Paris a livré au Caire des armes de guerre (de 2010 à 2016 les ventes sont passées de 39,6 millions à 1,3 milliard d’euros, assurent les ONG) mais aussi les logiciels et le matériel informatique permettant « la mise en place d’une architecture de surveillance et de contrôle orwellienne, utilisée pour briser toute velléité de dissidence et de mobilisation ». Le rapport cite notamment « des technologies de surveillance individuelle, d’interception de masse, de collecte des données individuelles et de contrôle des foules (…) qui ont conduit à l’arrestation de dizaines de milliers d’opposants ou de militants ».

L’UE contre les exportations
« Si la révolution égyptienne de 2011 avait été portée par une génération Facebook ultra-connectée ayant su mobiliser les foules, la France participe aujourd’hui à l’écrasement de cette génération via la mise en place d’un système de surveillance et de contrôle visant à écraser dans l’œuf toute expression de contestation », a accusé Bahey Eldin Hassan, directeur du CIHRS.

Les ONG rappellent que le 21 août 2013 le conseil des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) déclarait que « les États membres ont décidé de suspendre les licences d’exportation vers l’Égypte de tous les équipements qui pourraient être utilisés à des fins de répression interne ».

Une enquête parlementaire demandée
« Au moins huit entreprises françaises, encouragées par les gouvernements successifs, ont au contraire profité de cette répression pour engranger des profits records », accusent les ONG. Elles réclament « aux entreprises et aux autorités françaises la cessation immédiate de ces exportations mortifères » et demandent « la mise en place d’une enquête parlementaire sur les livraisons d’armes à l’Égypte depuis 2013 ».

Lire Source
Lire aussi

Turquie: L'état d'urgence levé après deux ans de purges.

Ce régime d’exception, qui élargit les pouvoirs du président et des forces de sécurité, avait été mis en place après la sanglante tentative de coup d’Etat de juillet 2016...
Dénucléarisation nord-coréenne : rien ne presse, dit désormais Donald Trump

Un mois après avoir rencontré Kim Jong Un à Singapour, Donald Trump a affirmé mardi qu'ils n'étaient pas "pressés" et que la dénucléarisation de la péninsule coréenne était un "processus".
Crash d’un avion à Cuba: Une erreur de pilotage à l’origine de l’accident.

Sur les 113 occupants de l’appareil, un seul a survécu…
Une trêve a été conclue avec Israël dans la bande de Gaza.

Les raids aériens de samedi contre la bande de Gaza sont les frappes offensives les plus importantes depuis l’été 2014…
Inondations au Japon : nouvelle visite du Premier ministre aux sinistrés.

C'est la seconde visite de Shinzo Abe, Premier ministre japonais, dans la région sinistrée où 204 personnes sont mortes suites aux intempéries.
Afghanistan: offensive des talibans dans le nord.

Les talibans ont lancé une offensive contre trois postes militaires du nord de l'Afghanistan, qui se poursuivait ce matin, faisant de nombreuses victimes parmi les soldats, selon plusieurs sources militaires.....
Brésil: Le Tribunal supérieur rejette une demande de libération de l’ex-président Lula.

La présidente de la Cour supérieure de justice du Brésil (STJ), la juge Laurita Vaz, a rejeté, mardi, une énième demande de libération de l’ex-président Luis Inacio Lula da Silva, qui purge une peine de plus de douze ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent en lien avec un appartement de luxe qu’il aurait reçu de la part d’une entreprise de BTP contre des faveurs.
Intempéries au Japon : 156 morts, recherches et déblayage difficiles sous une chaleur écrasante

Le bilan s'est alourdi mardi, plusieurs jours après les violentes pluies qui se sont abattues sur l'ouest du Japon.
Intempéries au Japon: Le bilan officiel grimpe à 100 morts.

L’état d’alerte maximum a été levé partout dimanche dans la journée, mais des avis de niveaux inférieurs sont maintenus…
Nucléaire: l'Iran juge l'offre européenne pour sauver l'accord insuffisante.

Après le retrait des Etats-Unis, Emmanuel Macron s'est particulièrement investi sur ce dossier...



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - CHAMBRE OPALE
couleur: Wengé ou Erable

Réf.: 11461/11595 Armoire OPALE 2 portes 2.695 Dh
Réf.: 1128/1129 Bureau OPALE 2 tiroirs 1 niche 1.175 Dh
Réf.: 5732/5733 Lit OPALE sans sommier sans matelas 1.225 Dh
Réf.: 230/231 Chevet OPALE 1 tiroir 1 niche 450 Dh
Réf.: 196/197 Commode OPALE 4 tiroirs 1.150 Dh

Leguide Voyage


Robinson Club
Déjà, au premier coup d'œil, vous y serez envoûté par son style riad mystérieux et sa situation privilégiée à côté du palais royal.