Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
20 Minutes, il y a 6 mois

La France accusée de participer à «l’écrasement du peuple» en Egypte
Dans un rapport publié par quatre ONG de défense de droits de l’homme dénoncent les ventes d’arme et de logiciels espions à l’Egypte par la France…

La France a livré depuis cinq ans à l’Égypte des armes, des machines et des systèmes de surveillance que le régime du président al-Sissi utilise pour « écraser le peuple égyptien », dénoncent des ONG de défense des droits de l’homme. Dans un rapport commun de 64 pages publié lundi, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), le Cairo Institute for Human rights studies (CIHRS), la Ligue des droits de l’homme (FDH) et l’Observatoire des armements (OBSARM) assurent que « l’État français et plusieurs entreprises françaises ont participé à la sanglante répression égyptienne des cinq dernières années ».

Paris a livré au Caire des armes de guerre (de 2010 à 2016 les ventes sont passées de 39,6 millions à 1,3 milliard d’euros, assurent les ONG) mais aussi les logiciels et le matériel informatique permettant « la mise en place d’une architecture de surveillance et de contrôle orwellienne, utilisée pour briser toute velléité de dissidence et de mobilisation ». Le rapport cite notamment « des technologies de surveillance individuelle, d’interception de masse, de collecte des données individuelles et de contrôle des foules (…) qui ont conduit à l’arrestation de dizaines de milliers d’opposants ou de militants ».

L’UE contre les exportations
« Si la révolution égyptienne de 2011 avait été portée par une génération Facebook ultra-connectée ayant su mobiliser les foules, la France participe aujourd’hui à l’écrasement de cette génération via la mise en place d’un système de surveillance et de contrôle visant à écraser dans l’œuf toute expression de contestation », a accusé Bahey Eldin Hassan, directeur du CIHRS.

Les ONG rappellent que le 21 août 2013 le conseil des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) déclarait que « les États membres ont décidé de suspendre les licences d’exportation vers l’Égypte de tous les équipements qui pourraient être utilisés à des fins de répression interne ».

Une enquête parlementaire demandée
« Au moins huit entreprises françaises, encouragées par les gouvernements successifs, ont au contraire profité de cette répression pour engranger des profits records », accusent les ONG. Elles réclament « aux entreprises et aux autorités françaises la cessation immédiate de ces exportations mortifères » et demandent « la mise en place d’une enquête parlementaire sur les livraisons d’armes à l’Égypte depuis 2013 ».

Lire Source
Lire aussi

Royaume-Uni : le prince Philip, 97 ans, sort indemne mais "choqué" d'un accident de la circulation

le mari de la reine d'Angleterre, le prince Philip, a été victime d'un accident de la route dans le Norfolk dont il est sorti indemne.
Syrie : 16 morts dont quatre Américains dans un attentat de Daech

Cette attaque fragilise la position de Donald Trump qui a annoncé en décembre dernier le retrait des forces américaines de Syrie.
Kenya: Au moins 15 morts dans une attaque djihadiste, «tous les terroristes éliminés».

Plus de 700 personnes avaient été évacuées du complexe hôtelier...
Une nouvelle « caravane » de migrants s’apprête à quitter le Honduras pour les Etats-Unis

Washington a averti que les Honduriens, qui prévoient de traverser le Guatemala et le Mexique, seront bloqués à la frontière avec les Etats-Unis.
Indonésie : la seconde boîte noire du crash de Lion Air retrouvée.

Le crash de ce Boeing de la compagnie Lion Air, seulement une dizaine de minutes après son décollage de Jakarta le 29 octobre, a fait 189 morts.
Élections en RDC : Paris estime que les résultats sont "non conformes".

Pour la France, les résultats de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo annoncés mercredi ne sont pas conformes. Jean-Yves Le Drian, estime que l'opposant Martin Fayulu "était a priori le leader sortant de ces élections" et non Félix Tshisekedi.
Donald Trump réclame "une barrière en acier" à la frontière mexicaine

Donald Trump s'est adressé, mardi soir, à la nation américaine pour réclamer, plutôt qu'un mur, une "barrière en acier" la frontière avec le Mexique. Les démocrates ont rétorqué en l'accusant de prendre les Américains "en otage" avec le "shutdown".
Kim Jong Un en Chine, avant un sommet envisagé avec Trump.

Kim Jong Un, le dirigeant nord-coréen, est arrivé mardi pour une visite surprise en Chine, son principal soutien diplomatique, dans un contexte de tension avec les Etats-Unis.
Gabon: Des militaires appellent à former un «conseil de restauration» à la radio d'Etat.

Le président Ali Bongo est hospitalisé au Maroc depuis le 24 octobre, à la suite d'un AVC...
Inde : 750 arrestations depuis l'entrée de femmes dans le temple de Sabarimala.

En marge de manifestations consécutives à l'entrée de deux femmes dans un des sanctuaires les plus sacrés de l'hindouisme, plus de 750 personnes ont été arrêtées en Inde.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Bon o Bon - Chocolat
153grs

Leguide Voyage


Dar Doukkala
Un petit palais au coeur de la médina, près de l'ancien palais du Pacha Glaoui "Dar El Bacha", à 10 minutes à pied de la place Jemaa El Fna et à 5 minutes des souks....On accède facilement à cette vaste demeure du XIX ème siècle, située sur la large rue piétonne de Bab Doukkala, en s'imprégnant au passage des parfums, de l'animation ambiante et des couleurs chaude de la ville. Il suffit de pousser la porte du riad pour sentir toute la magie du lieu et y suspendre le temps...