Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
TELQUEL.ma, il y a 5 mois

Réforme des retraites parlementaires : les anciens députés voient rouge.
Baisse de la pension mensuelle, âge du départ à la retraite... Alors qu'un consensus semble avoir été trouvé entre les différents groupes parlementaires sur la réforme des retraites des élus, les ex-députés crient à l'inconstitutionnalité du projet de loi dont la dernière mouture prévoit la rétroactivité des mesures

La proposition de loi sur la réforme de la Caisse des retraites parlementaires est en passe de voir le jour, après plusieurs mois de tiraillements entre les différents groupes de la Chambre des représentants. Certains des 17 articles composant ce texte peuvent être « sujets à la controverse », rapporte Telquel Arabi, qui détient copie de la dernière mouture de la proposition de loi.

L’article 6 fait baisser la valeur de la pension mensuelle à 700 dirhams pour chaque année passée dans l’hémicycle contre 1000 dirhams actuellement, il s’agit d’une des rares réformes majeures apportée par ce texte, puisqu’il dispose, au même titre que la loi 24.92 actuellement en vigueur, que cette somme est « non-imposable et exemptée de toute déclaration de revenus ».

Plus loin, l’article dispose également qu’en cas d’interruption du mandat pour une raison autre que le décès, le montant de la retraite est proportionnel à la durée de la législature. Cette pension ne sera pas cumulable avec les indemnités octroyées à un ministre ou à un haut-responsable.

Autre changement, l’âge du départ à la retraite. A l’heure actuelle, les parlementaires perçoivent leurs pension immédiatement à la fin de leur mandat, quel que soit leur âge. Le nouveau texte propose dans son article 2 de fixer à 65 ans l’âge auquel les députés peuvent prétendre à une pension.

Un texte anticonstitutionnel ?
« Les pensions sont versées immédiatement après l’entrée en vigueur du texte, aux ex-députés ayant atteint l’âge de 65 ans et ayant déjà perçu une retraite en accord avec les disposition de la loi 24.94, ainsi que ceux ne l’ayant pas perçue et qui se sont acquittés de leurs cotisations mensuelles (2900 dhs, ndlr) », prévoit l’article 15 de la dernière mouture du projet de loi. En d’autres termes, tous les députés, y compris ceux qui profitaient d’une pension avant la déclaration de la quasi-faillite de la Caisse en octobre dernier sont concernés par cette réforme.

« Une atteinte franche et directe au principe de non-rétroactivité des lois », fustige Mohamed Hanine, ex-député du Rassemblement national des indépendants et président de la toute jeune Association des anciens parlementaires, fraîchement fondée en octobre 2017. Pour étayer son propos, Mohamed Hanine invoque le dernier paragraphe de article 6 de la Constitution selon lequel « la loi ne peut avoir d’effet rétroactif ».

L’ex-parlementaire de Sidi Slimane va même jusqu’à affirmer qu’« il renoncerait à sa pension, dans le cas où la réforme venait à être appliquée ». Un recours pour inconstitutionnalité auprès de la Cour constitutionnelle est plus compliqué, puisqu’il est réservé au « Roi, le Chef du Gouvernement, le Président de la Chambre des Représentants, le Président de la Chambre des Conseillers, ou par le cinquième des membres de la Chambre des Représentants ou quarante membres de la Chambre des Conseillers, » selon l’article article 132 de la Constitution.

Lire Source
Lire aussi

Ouarzazate/Palmier dattier: Sept pistes pour rentabiliser la filière.

La création d’une activité de compostage utilisant les palmes permettra l’obtention d’un produit à moindre coût, incitera au nettoyage des touffes et permettra la diminution de la charge du fusarium (Bayoud) dans les palmeraies lors du compostage. En outre, les restrictions sur l’utilisation des plantes de Doum et d’Alfa, ainsi que la raréfaction de la plante aquatique dite «Smer», trois principales plantes utilisées dans l’artisanat, les palmes du palmier dattier ont un bel avenir dans ce secteur.
Macron à Tanger pour inaugurer le premier TGV d’Afrique.

Emmanuel Macron et SM le Roi Mohammed VI inaugureront ce jeudi la première ligne à grande vitesse d'Afrique, entre Tanger et Rabat.
La réunion du Conseil de gouvernement reportée à vendredi.

Le Conseil de gouvernement qui devait initialement se tenir ce jeudi, a été reporté au vendredi 16 novembre, annonce un communiqué du Département du chef du gouvernement.
Près de la moitié de la population a une couverture médicale.

La part des femmes est légèrement supérieure à celle des hommes, respectivement 47,6 et 45,5% et celle des citadins nettement au-dessus de celle des ruraux, respectivement 53,4 et 35,5%.
Habitat : Le ministère de tutelle livre sa feuille de route 2019.

Le ministre de l'Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri a présenté, vendredi devant la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'Habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, les programmes du secteur au titre de l’exercice 2019.
Santé : Les professionnels veulent du concret.

Médecins, infirmiers et pharmaciens montent au créneau.
Le ministère de l'Éducation nationale réagit au boycott des cours.

L'arrêt des études dans certains établissements scolaires en raison du nouvel horaire n'a concerné que des cas isolés,le ministère de l’Éducation national.
Lancement officiel de la construction d’un centre hospitalier régional à Guelmim.

Cette nouvelle structure, dont la réalisation nécessitera une enveloppe budgétaire d’environ 400 millions Dhs, disposera d’une capacité d’accueil de 250 lits.
Bourita: l'intégrité territoriale du Maroc n'est pas négociable.

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, a réaffirmé, dans un entretien au journal Le Monde, l’attachement indéfectible du Maroc à son intégrité territoriale.
GMT+1: Un projet de décret autorise les chefs des administrations à accorder des facilités aux fonctionnaires.

C'est une nouvelle mesure du gouvernement qui viendra assouplir l’adoption de nouveaux horaires dans l’ensemble des administrations publiques. Réuni ce jeudi, le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret modifiant le décret N° 2.05.916 du mois Joumada II 1462 correspondant au 20 juillet 2005, fixant les journées et les horaires de travail dans les administrations publiques et les collectivités locales.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Gamme EDEN
1 Réf.: EDEN/PC/PN/PM 1.290 Dh
Fauteuil Président EDEN en PU
Couleur : Crème, Noir ou Marron

2 Réf.: EDEN/VC/VN/VM 1.190 Dh
Fauteuil Visiteur EDEN en PU
Couleur : Crème, Noir ou Marron

Leguide Voyage


Riad Jnane Sherazade
Située à l’est du quartier emblématique des Habous, à quelques mètres du somptueux jardin Mardoch, à l’abri de la cohue urbaine, Jnane Sherazade est une maison d’hôtes originale. Chargée d’une valeur affective et architecturale, cette villa art déco est un petit joyaux qui offre une ambiance conviviale alliant tradition et modernité. En effet, les propriétaires ont gardé l’âme de cet établissement intacte.