Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe 1, il y a 8 mois

Donald Trump invitera Kim Jong Un à la Maison-Blanche "quand le temps sera venu".
Donald Trump a "débriefé" de sa rencontre historique avec le dirigeant de la Corée du Nord, mardi, lors d'une conférence de presse. Le président américain a annoncé qu'il se rendra à Pyongyang, et que Kim Jong Un est invité à Washington.

À l'issue du sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong Un, le président américain a donné une grande conférence de presse à l'hôtel où s'est tenue cette rencontre, mardi à Singapour.

Kim "a déjà accepté l'invitation" à Washington. Le président américain a parlé d'une rencontre "honnête, directe et très productive". "Nous sommes prêts à écrire un nouveau chapitre entre nos nations", a-t-il assuré. Le président américain a souhaité que la Corée du Nord s'engage désormais dans "le commerce international, avec le monde entier." Donald Trump a confirmé l'invitation de Kim à la Maison-Blanche, formulée au cours du sommet. "Nous inviterons Kim à la Maison-Blanche quand le temps sera venu, il a déjà accepté l'invitation", a-t-il précisé lors de cette conférence de presse. Aucun calendrier n'a été précisé à ce stade.

Donald Trump a aussi annoncé qu'il se rendra lui-même à Pyongyang. Là encore, aucune date n'a été définie, mais le président a "hâte", a-t-il dit.

Sur la dénucléarisation. Donald Trump a également affirmé que Kim Jong Un s'est engagé à détruire un site de tests de missile, dans le document commun signé par les deux hommes. Le président américain a en revanche révélé une concession américaine : la fin des exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, considérés comme "des jeux de guerre" coûteux et provocateurs. Il a également souligné que les sanctions à l'égard du régime nord-coréen "resteraient en place" tant qu'il y aura des armes nucléaires sur le territoire. "J'ai hâte de les retirer mais pas tout de suite", a-t-il précisé.

Les discussions entre Pyongyang et Washington se poursuivront "la semaine prochaine."

Kim, "une personne très spéciale". Face aux journalistes, Donald Trump a largement complimenté le dirigeant nord-coréen, le qualifiant notamment d'homme "très talentueux". "Très peu de personnes de son âge pourraient faire ce qu'il a fait, je dirais une personne sur 10.000. C'est une personne très spéciale", a-t-il salué. "Vous seriez très surpris de voir à quel point il est intelligent", a-t-il même glissé.

La question des droits de l'Homme abordée. Le président américain a assuré avoir parlé des droits de l'Homme avec le dirigeant nord-coréen, qui maintient son peuple dans un régime autoritaire. "Monsieur Kim a une opportunité inédite : entrer dans une ère de sûreté pour son peuple".

Lire Source
Lire aussi

L'Algérie, le Maroc et la Tunisie rechignent à rapatrier "leurs" jihadistes détenus en Syrie

Poussés par Washington à rapatrier leurs ressortissants ayant combattu dans les rangs du groupe EI et détenus par les Kurdes en Syrie, les pays du Maghreb ne sont pas pressés d'organiser le retour de "leurs" jihadistes.
Le président Bolsonaro rentre à Brasilia après près de deux semaines d’hospitalisation.

Le président Jair Bolsonaro est rentré, mercredi, à Brasilia, après près de deux semaines d’hospitalisation à l’hôpital Albert Einstein à Sao Paulo, où il avait subi une chirurgie pour enlever un sac de colostomie et reconstruire son tract intestinal.
La révolte contre le président Jovenel Moïse s'intensifie en Haïti.

Manifestations, magasins pillés, évasion de prison : la révolte contre le président Jovenel Moïse qui dure depuis le 7 février a donné lieu mardi à des scènes chaotiques en Haïti.
Au Venezuela, le soutien fragile de l’armée à Nicolas Maduro

La haute hiérarchie serre les rangs derrière le président et refuse les appels au ralliement de Juan Guaido. Mais les troupes sont divisées et se montrent sensibles à la promesse d’amnistie.
Bouteflika brigue un 5e mandat.

Abdelaziz Bouteflika a mis fin à des mois de spéculation en annonçant, dimanche, qu'il briguerait un cinquième mandat en avril, malgré des problèmes de santé l'ayant considérablement affaibli.
Venezuela : l'aide humanitaire américaine arrive à la frontière.

Les premiers camions d'aide humanitaire américaine destinée au Venezuela sont arrivés hier à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, tandis que les pays du Groupe de contact ont appelé à une "élection présidentielle libre".
Au Burkina Faso, les Peuls victimes d’une stigmatisation meurtrière.

En janvier, des dizaines de villageois ont été massacrés près de Yirgou lors de violences intercommunautaires exacerbées par la montée de la menace terroriste.
Jihadistes détenus en Syrie : les États-Unis incitent les autres pays à les rapatrier.

Les États-Unis ont appelé lundi les autres pays à rapatrier et à juger leurs ressortissants détenus en Syrie par le Forces démocratiques syriennes (FDS). Washington souligne que "la menace terroriste" persiste dans la région.
Le pape François est arrivé aux Émirats pour une visite historique.

Le pape François est devenu le premier chef de l'Église catholique à fouler le sol de la péninsule arabique, berceau de l'islam.
Etats-Unis: Trump salue les progrès dans les négociations commerciales avec Pékin.

Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping avaient consenti à suspendre la guerre commerciale que se livrent les deux premières économies du monde pour tenter de trouver un accord



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Gommes "HARIBO"
120grs

Leguide Voyage


Riad Hala
Vous passez la porte Bab Boujloud, vous faites 200m dans le souk et vous trouvez le Riad Hala. Construite au début du 17 ème siècle, la maison Riad HALA appartient à une grande famille de notables Fassis.