Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vie éco, il y a 6 mois

Cahier scolaire : les industriels ne veulent plus du «made in Tunisie» sur le marché local .
Les droits appliqués pendant quatre mois aux importations de cahiers tunisiens sont de 51%. La demande du marché marocain est de 21 000 tonnes dont environ 30% sont satisfaits par les importations tunisiennes. En cas de retrait de la concurrence, les industriels pourront doubler leur production.

Les producteurs nationaux de cahiers scolaires continuent de dénoncer vigoureusement le «dumping» des importateurs tunisiens qui contrôlent 30% du marché – qui totalise 21000 tonnes- contre 65% pour eux et 5% pour d’autres pays). Une requête a été déposée en ce sens, en 2017, auprès du ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies. L’enquête est toujours en cours. En attendant, un droit antidumping provisoire (51%) sur les importations de cahiers tunisiens a été instauré. Et ce, pour une période de 4 mois, depuis le 11 mai 2018. Les industriels espèrent que cette mesure sera définitive. «Ce droit bloquera carrément les importations de cahiers tunisiens. Mais en tout cas, l’année 2018 est sauvée. L’essentiel des importations a été réalisé en début d’année», assure Slim Kadashi, directeur général d’Ofisco, société d’importation des cahiers made in Tunisie. A noter que les importations tunisiennes n’étaient, jusque-là, pas soumises aux droits de douane car bénéficiant des dispositions de l’accord d’Agadir. La Tunisie reste le seul concurrent de taille des industriels marocains et ce, grâce aux cahiers de 60 g qui répondent à la demande locale. Les Européens produisent des cahiers haut de gamme avec un grammage qui dépasse 70 g.

Des importations stables depuis six ans

«La capacité de production à plein régime des industriels marocains est située entre 23000 et 25 000 tonnes. Si les Tunisiens se retirent, on pourrait largement répondre à la demande», explique Nabil Tber, PDG d’Imprimerie moderne, qui a investi 70 MDH dans l’outil de production de cahiers grâce à un accompagnement de l’ANPME, il y a deux ans. A noter qu’Imprimerie moderne (le cahier scolaire n’étant pas son produit phare) n’a pas déposé de plainte antidumping, contrairement à Mapaf ou Promograph.

Les importateurs rejettent toute idée de dumping. Le cahier tunisien mis en cause, car subventionné par l’Etat, n’est pas exporté. «Il est fabriqué à partir d’un papier filigrané et ne concerne que quatre numéros spécifiques dédiés exclusivement au marché local», explique Slim Kaddashi qui assure que les importations de cahiers tunisiens sont restées stables entre 2011 et 2017, même si le marché du cahier scolaire évolue de 7 à 8% chaque année.
Les fabricants marocains disent craindre la fermeture de leurs usines et avec, la disparition du cahier made in Morrocco. «Jusqu’à aujourd’hui, nous produisons à perte. Le retrait des Tunisiens nous permettra d’améliorer notre rentabilité et notre chiffre d’affaires et ainsi reprendre les parts de marché qui sont censées être les nôtres. Deux producteurs nationaux sont à l’agonie, sans compter ceux qui ont fermé», regrette Jalil Bendane, DG de Mapaf, producteur de cahiers scolaires (qui représentent 40% du chiffre d’affaires) et importateur de fournitures scolaires.
Les industriels marocains auraient-ils l’intention de favoriser l’entre-soi ? «Cela créera à terme une pénurie du cahier dans le marché et une hausse des prix. Les producteurs nationaux ont déjà avisé leurs clients d’une nette augmentation du prix de vente. Pour notre part, nous sommes engagés à défendre notre part de marché de 30%. La concurrence permet d’avoir un prix intéressant pour une bonne qualité», réplique
M. Kadashi.

Peu d’exportations

En réalité, la hausse des prix est inévitable en cas de retrait des Tunisiens. Et pour cause, le coût de production du cahier marocain sera plus élevé car les importations de matières premières sont réglementées au Maroc. Et ce, depuis l’arrêt total de l’usine de fabrication de papier Med Paper. En 2017, le contingent de papier exonéré de droits de douane était de 11 750 tonnes pour tous les industriels. En 2018, il est de 13 500 tonnes. Toute importation supplémentaire sera soumise à un droit de douane de 22,5%. «Mais ce droit ne sera pas répercuté totalement sur le coût de la matière première. Vu que la partie exonérée est majoritaire, une hausse de seulement 8% du coût de la matière première est prévue», déclare Lahcen Oulhiane, gérant de Promograph. «Le cahier scolaire était plus cher il y a 10 ans. Aujourd’hui, notre marge est de 4% sur le cahier. Augmenter le volume de production nous permettra de gagner en économies d’échelle et d’améliorer notre rentabilité», ajoute cet industriel qui promet d’augmenter son effectif de 25% en cas d’arrêt des importations de Tunisie.

Alors pourquoi ne pas chercher à exporter ? Les opportunités sont réduites. Le marché africain, un débouché plus proche, est déjà inondé par les cahiers indonésiens et chinois (des pays ayant la matière première disponible) et seulement quelques opérations sont réalisées sur l’Algérie, en plus de la sous-traitance des cahiers de marque Maped (France) réalisée Mapaf.

En savoir plus
Lire aussi

Le Groupe BCP primé à Abidjan lors des «Financial Afrik Awards».

Le groupe marocain Banque centrale populaire (BCP) a été primé à Abidjan lors des «Financial Afrik Awards 2018» dans la catégorie «Deal de l’année» (Affaire de l’année).
Poulpe: L’arrêt biologique prorogé jusqu’au 5 janvier.

Tous les opérateurs étaient suspendus au rapport de l’Institut national de la recherche halieutique (INRH) dont les prescriptions servent de boussole à la régulation de l’activité de pêche.
Échanges commerciaux France-Monde arabe : le Maroc occupe la troisième position en 2017.

Le Maroc a occupé la troisième place dans les échanges commerciaux de la France avec les pays du monde arabe en 2017, selon des chiffres dévoilés à l'occasion du 3ème Forum économique France-Monde Arabe tenu récemment à Paris.
Investissements marocains en Afrique : 37 milliards de dirhams injectés en 14 ans.

Si les banques et les télécoms représentent respectivement 53 et 17% des investissements injectés par le Maroc en Afrique, l’industrie représente pour sa part 11% de ces flux contre 5% pour les holdings.
Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel.

Le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohamed Benchâaboun, a affirmé, dimanche en marge de sa participation aux travaux du Africa Forum 2018 à Sharm El Sheikh, que le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel avec les pays africains.
El Hafidi : L’Union arabe de l’électricité doit améliorer ses structures pour assurer une rentabilité élevée.

Le DG de l’ONEE prend part au 6ème congrès général de cette institution.
La compagnie nationale entre dans la cour des grands en intégrant l’alliance «Oneworld»

Royal Air Maroc intègre «Oneworld», une alliance composée de 13 compagnies aériennes des plus prestigieuses dans le monde. La compagnie aérienne nationale réussit ainsi un coup de maître avec des retombées importantes pour son avenir, son positionnement africain, mais aussi pour le tourisme au Maroc.
Heetch décroche l'autorisation d'exercer à Casablanca.

Heetch, société réputée à l’international pour son application mobile Heetch, qui géolocalise et connecte des passagers et des conducteurs en temps réel dans plusieurs pays, a obtenu officiellement son autorisation d’exercer de la wilaya de Casablanca.
Hausse des frais d’inscription en France : une fermeture qui ne dit pas son nom.

La classe moyenne marocaine sera contrainte de rester au pays ou de changer de destination. L’offre locale se diversifie mais des efforts sont encore nécessaires sur le plan qualitatif. Les professionnels de l’enseignement peu critiques vis-à-vis de la décision française.
Une production d’environ 2 millions de tonnes au titre de l’actuelle campagne : Une bonne année pour l’olivier

La démarche de contractualisation de l’État avec les professionnels a contribué fortement à consolider ces réalisations et à assurer une bonne intégration de la chaîne de valeur de la filière.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Samsung - PL51
Le PL51 une haute résolution de 10.2 millions de pixels, un boîtier aluminium de qualité, une batterie rechargeable Li-Ion et la détection des visages ainsi qu’un zoom optique x3, la stabilisation numérique et un écran LCD 2.7’’

Leguide Voyage


Dar Ziryab
Une demeure de luxe au caractère oriental et au confort occidental qui vous offre le moyen idéal. Dar Ziryab n’est pas un hôtel classique, c’est un petit ``palais`` conçu en maison d’hôtes où vous serez accueilli dans une ambiance de famille.