Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vie éco, il y a 8 mois

Cahier scolaire : les industriels ne veulent plus du «made in Tunisie» sur le marché local .
Les droits appliqués pendant quatre mois aux importations de cahiers tunisiens sont de 51%. La demande du marché marocain est de 21 000 tonnes dont environ 30% sont satisfaits par les importations tunisiennes. En cas de retrait de la concurrence, les industriels pourront doubler leur production.

Les producteurs nationaux de cahiers scolaires continuent de dénoncer vigoureusement le «dumping» des importateurs tunisiens qui contrôlent 30% du marché – qui totalise 21000 tonnes- contre 65% pour eux et 5% pour d’autres pays). Une requête a été déposée en ce sens, en 2017, auprès du ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies. L’enquête est toujours en cours. En attendant, un droit antidumping provisoire (51%) sur les importations de cahiers tunisiens a été instauré. Et ce, pour une période de 4 mois, depuis le 11 mai 2018. Les industriels espèrent que cette mesure sera définitive. «Ce droit bloquera carrément les importations de cahiers tunisiens. Mais en tout cas, l’année 2018 est sauvée. L’essentiel des importations a été réalisé en début d’année», assure Slim Kadashi, directeur général d’Ofisco, société d’importation des cahiers made in Tunisie. A noter que les importations tunisiennes n’étaient, jusque-là, pas soumises aux droits de douane car bénéficiant des dispositions de l’accord d’Agadir. La Tunisie reste le seul concurrent de taille des industriels marocains et ce, grâce aux cahiers de 60 g qui répondent à la demande locale. Les Européens produisent des cahiers haut de gamme avec un grammage qui dépasse 70 g.

Des importations stables depuis six ans

«La capacité de production à plein régime des industriels marocains est située entre 23000 et 25 000 tonnes. Si les Tunisiens se retirent, on pourrait largement répondre à la demande», explique Nabil Tber, PDG d’Imprimerie moderne, qui a investi 70 MDH dans l’outil de production de cahiers grâce à un accompagnement de l’ANPME, il y a deux ans. A noter qu’Imprimerie moderne (le cahier scolaire n’étant pas son produit phare) n’a pas déposé de plainte antidumping, contrairement à Mapaf ou Promograph.

Les importateurs rejettent toute idée de dumping. Le cahier tunisien mis en cause, car subventionné par l’Etat, n’est pas exporté. «Il est fabriqué à partir d’un papier filigrané et ne concerne que quatre numéros spécifiques dédiés exclusivement au marché local», explique Slim Kaddashi qui assure que les importations de cahiers tunisiens sont restées stables entre 2011 et 2017, même si le marché du cahier scolaire évolue de 7 à 8% chaque année.
Les fabricants marocains disent craindre la fermeture de leurs usines et avec, la disparition du cahier made in Morrocco. «Jusqu’à aujourd’hui, nous produisons à perte. Le retrait des Tunisiens nous permettra d’améliorer notre rentabilité et notre chiffre d’affaires et ainsi reprendre les parts de marché qui sont censées être les nôtres. Deux producteurs nationaux sont à l’agonie, sans compter ceux qui ont fermé», regrette Jalil Bendane, DG de Mapaf, producteur de cahiers scolaires (qui représentent 40% du chiffre d’affaires) et importateur de fournitures scolaires.
Les industriels marocains auraient-ils l’intention de favoriser l’entre-soi ? «Cela créera à terme une pénurie du cahier dans le marché et une hausse des prix. Les producteurs nationaux ont déjà avisé leurs clients d’une nette augmentation du prix de vente. Pour notre part, nous sommes engagés à défendre notre part de marché de 30%. La concurrence permet d’avoir un prix intéressant pour une bonne qualité», réplique
M. Kadashi.

Peu d’exportations

En réalité, la hausse des prix est inévitable en cas de retrait des Tunisiens. Et pour cause, le coût de production du cahier marocain sera plus élevé car les importations de matières premières sont réglementées au Maroc. Et ce, depuis l’arrêt total de l’usine de fabrication de papier Med Paper. En 2017, le contingent de papier exonéré de droits de douane était de 11 750 tonnes pour tous les industriels. En 2018, il est de 13 500 tonnes. Toute importation supplémentaire sera soumise à un droit de douane de 22,5%. «Mais ce droit ne sera pas répercuté totalement sur le coût de la matière première. Vu que la partie exonérée est majoritaire, une hausse de seulement 8% du coût de la matière première est prévue», déclare Lahcen Oulhiane, gérant de Promograph. «Le cahier scolaire était plus cher il y a 10 ans. Aujourd’hui, notre marge est de 4% sur le cahier. Augmenter le volume de production nous permettra de gagner en économies d’échelle et d’améliorer notre rentabilité», ajoute cet industriel qui promet d’augmenter son effectif de 25% en cas d’arrêt des importations de Tunisie.

Alors pourquoi ne pas chercher à exporter ? Les opportunités sont réduites. Le marché africain, un débouché plus proche, est déjà inondé par les cahiers indonésiens et chinois (des pays ayant la matière première disponible) et seulement quelques opérations sont réalisées sur l’Algérie, en plus de la sous-traitance des cahiers de marque Maped (France) réalisée Mapaf.

En savoir plus
Lire aussi

Le dirham se déprécie de 0,28% face à l’euro en janvier 2019 (BAM).

Le dirham s’est également déprécié de 0,08% vis-à-vis du dollar américain en janvier 2019, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
Aéronautique: Le Piston Français investit 5 millions d'euros au Maroc.

Le groupe Le Piston Français (LPF) spécialisé dans la réalisation de pièces et ensembles mécaniques aéronautiques de moyenne dimension annonce la création d’une nouvelle usine au Maroc.
L’entrepreneuriat féminin, une «pierre angulaire» des ODD au Maroc.

Le Maroc a réalisé 66% des Objectifs du développement durable prévus par l’Agenda 2030.
Maroc-BAD: Un accord de prêt en faveur de l'accès à l'emploi.

Le Maroc et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mardi à Rabat, un accord de prêt pour le financement du programme axé sur les résultats pour l'amélioration de l’accès à l’emploi.
Automobile : La BERD accorde 7,5 millions d’euros à Tuyauto Gestamp Morocco.

Nouveau coup de pouce de la BERD au secteur automobile au Royaume. En effet, la BERD va soutenir le secteur par un prêt de 7,5 millions d’euros à Tuyauto Gestamp Morocco, une toute nouvelle joint-venture qui produit des pièces métalliques pour l’automobile, détenue à 50% par Gestamp Automocion (Espagne) et à 50% par Tuyauto (Maroc).
Subventions aux associations : le contrôle en voie d’être resserré.

Le rôle de la Cour des comptes sera central dans le contrôle de l’utilisation des subventions publiques. Le ministère des finances et le Secrétariat général du gouvernement s’activent pour l’entrée en vigueur du plan comptable dédié aux associations. La majorité des subventions demeure publique.
Débat à Fès sur l’économie verte.

Une conférence sur les perspectives de développement de l’économie verte a été organisée à Fès, avec en toile de fond la nécessité de mettre en place une véritable transition écologique.
2ème sommet marocain du pétrole et du gaz : Vers la restructuration de la chaîne de valeur des hydrocarbures.

Le Maroc dispose d’un énorme potentiel sous-exploré notamment en onshore. Les objectifs profonds n’ont pas encore été testés. Citons en l’occurrence les objectifs situés sous la nappe dans le domaine rifain et autour de la ceinture atlantique.
Transport voyageurs: Le gouvernement réchauffe son projet de réforme.

a réforme du transport de personnes refait parler d’elle. Cinq fédérations ont été conviées à une réunion avec Abdelkader Amara, ministre du Transport, samedi 9 février. Une journée d’étude au cours de laquelle le ministre présentera sa «vision de la réforme du secteur à la lumière de l’implémentation de la régionalisation». Il aura pris tout son temps pour.
Attijariwafa bank : Africaine de Bourse devient «Attijari Securities West Africa»

Africaine de Bourse, société de gestion et d’intermédiation du Groupe Attijariwafa bank dans la zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), est devenue «Attijari Securities West Africa».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


DELL - SP2208WFP
Description du produit: DELL SP2208WFP
Taille de l’écran: Moniteur LCD Large 22 pouces
Temps de réponse : 2 ms (GTG / Gris à gris)
Ecran / Résolution maxi: 1680 x 1050 pixels
Technologie d’écran: Matrice active TFT
Webcam incorporée 2.0 millions de pixels
Luminosité: 300 cd/m²
Entrées Vidéo : VGA • DVI-D • HDMI
Rapport de contraste d’image: 2000:1

Leguide Voyage


Le Jacaranda
Ce restaurant construit en 1950 vient d’être récemment rénové, avec comme maître-mot : imagination et goût. Stratégiquement situé, il vous offre une vue sur le centre du Guéliz.