Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vie éco, il y a 6 mois

Chèques irréguliers : le système de vérification sera opérationnel d’ici la fin de l’année.
Grâce à un identifiant et un mot de passe, les commerçants peuvent désormais vérifier la régularité des chèques reçus. Le prix de base prévu est de 10 DH, mais une tarification dégressive sera mise en place en fonction des volumes des consultations. Creditinfo compte dispenser des cycles de formation aux intéressés.

Le service de centralisation des chèques irréguliers (SCCI) lancé par Bank Al-Maghrib, en partenariat avec Creditinfo Checks, sera opérationnel d’ici la fin de cette année. La société étant en train de finaliser les prérequis organisationnels et techniques. Ouvert aux commerçants, tous types confondus, allant de la grande entreprise à l’autoentrepreneur, en passant par la PME et la TPE, pourvu qu’ils aient une patente et qu’ils paient une taxe professionnelle, ce service permettra à l’utilisateur de se protéger contre tout chèque frappé d’une irrégularité. D’ailleurs, les principales informations collectées par le SCCI sont relatives aux comptes clôturés (le nombre des comptes clôturés frôle les 15 millions), les coordonnées bancaires des interdits bancaires et judiciaires, les oppositions sur chèques ainsi que les faux chèques.

Les commerçants éligibles peuvent souscrire ce service et consulter, ce faisant, la régularité des chèques qui leur sont remis, et ce, à travers plusieurs canaux, à savoir, «directement sur la plateforme creditinfochekcs.com, une application mobile, sur les terminaux de paiement électronique (TPE) qui incluent un lecteur de chèques, ou encore, en XML pour les grandes surfaces notamment», détaille Sidimohamed Abouchikhi, directeur Afrique francophone de Creditinfo.

Réponse instantanée

Il suffit donc d’être muni de son identifiant et de son mot de passe pour accéder au service de consultation proposée par la société et d’insérer le numéro du chèque pour vérifier instantanément sa régularité. Un code couleur est ainsi proposé par la société ; le vert signifie que le chèque ou le compte n’est pas enregistré dans la base de données au moment de la vérification, le rouge correspond à leur enregistrement. La couleur orange, elle, renseigne sur une déclaration de perte ou de vol de chèque ou de chéquier, sans que les références du chèque ou chéquier ne soit enregistrées, tandis que la blanche annonce une lecture impossible de la piste CMC7 du chèque. «Il faut savoir que cette vérification immédiate accompagnée d’une réponse instantanée permet non seulement de sécuriser les transactions commerciales, puisque le commerçant a la possibilité de refuser le paiement par chèque, mais aussi de réduire le délai de ces transactions», explique M.Abouchikhi.

Des partenariats seront conclus pour le déploiement de la solution

Comme toute prestation a un coût, le prix prévu est de 10 DH par consultation. Toutefois, il ne s’agit pas d’un fixe appliqué à tous. «La tarification serait dégressive pour certains clients, en fonction du volume des consultations par exemple. Le même prix ne peut être appliqué à la fois pour une personne qui consulte une fois par mois et une autre qui utilise ce service une centaine de fois», précise notre source.

Reste à savoir les moyens de déploiement de ce service à travers le pays. M.Abouchikhi assure que des partenariats seraient conclus avec des sociétés en vue de commercialiser ce service dans plusieurs villes. «L’objectif étant de permettre aux commerçants intéressés d’adhérer à la prestation que nous proposons sans obligation de déplacement à nos locaux», précise-t-il. De même, des cycles de communication et de formation sont prévus afin d’assimiler l’utilisation du service et son utilité. «En fonction de la demande, nous envisageons, par exemple, de dispenser des formations aux médecins, avocats ou toute autre profession intéressée et ce, en passant par leur ordre respectif», explique le directeur Afrique francophone de Creditinfo.

Lire Source
Lire aussi

Le Groupe BCP primé à Abidjan lors des «Financial Afrik Awards».

Le groupe marocain Banque centrale populaire (BCP) a été primé à Abidjan lors des «Financial Afrik Awards 2018» dans la catégorie «Deal de l’année» (Affaire de l’année).
Poulpe: L’arrêt biologique prorogé jusqu’au 5 janvier.

Tous les opérateurs étaient suspendus au rapport de l’Institut national de la recherche halieutique (INRH) dont les prescriptions servent de boussole à la régulation de l’activité de pêche.
Échanges commerciaux France-Monde arabe : le Maroc occupe la troisième position en 2017.

Le Maroc a occupé la troisième place dans les échanges commerciaux de la France avec les pays du monde arabe en 2017, selon des chiffres dévoilés à l'occasion du 3ème Forum économique France-Monde Arabe tenu récemment à Paris.
Investissements marocains en Afrique : 37 milliards de dirhams injectés en 14 ans.

Si les banques et les télécoms représentent respectivement 53 et 17% des investissements injectés par le Maroc en Afrique, l’industrie représente pour sa part 11% de ces flux contre 5% pour les holdings.
Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel.

Le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohamed Benchâaboun, a affirmé, dimanche en marge de sa participation aux travaux du Africa Forum 2018 à Sharm El Sheikh, que le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel avec les pays africains.
El Hafidi : L’Union arabe de l’électricité doit améliorer ses structures pour assurer une rentabilité élevée.

Le DG de l’ONEE prend part au 6ème congrès général de cette institution.
La compagnie nationale entre dans la cour des grands en intégrant l’alliance «Oneworld»

Royal Air Maroc intègre «Oneworld», une alliance composée de 13 compagnies aériennes des plus prestigieuses dans le monde. La compagnie aérienne nationale réussit ainsi un coup de maître avec des retombées importantes pour son avenir, son positionnement africain, mais aussi pour le tourisme au Maroc.
Heetch décroche l'autorisation d'exercer à Casablanca.

Heetch, société réputée à l’international pour son application mobile Heetch, qui géolocalise et connecte des passagers et des conducteurs en temps réel dans plusieurs pays, a obtenu officiellement son autorisation d’exercer de la wilaya de Casablanca.
Hausse des frais d’inscription en France : une fermeture qui ne dit pas son nom.

La classe moyenne marocaine sera contrainte de rester au pays ou de changer de destination. L’offre locale se diversifie mais des efforts sont encore nécessaires sur le plan qualitatif. Les professionnels de l’enseignement peu critiques vis-à-vis de la décision française.
Une production d’environ 2 millions de tonnes au titre de l’actuelle campagne : Une bonne année pour l’olivier

La démarche de contractualisation de l’État avec les professionnels a contribué fortement à consolider ces réalisations et à assurer une bonne intégration de la chaîne de valeur de la filière.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - GAMME MILO
Couleur : Chêne graphite
1 Réf.: MILBK 4.450 Dh
Elément MILO 2 portes vitrées
Dim.: 130x159x51 cm
2 Réf.: MILDR22 4.350 Dh
Buffet MILO 2 portes
vitrées + 3 tiroirs
Dim.: 220x51x87 cm
3 Réf.: MILSAL 1.675 Dh
Table basse MILO
Dim.: 130x68x41 cm
4 Réf.: MILTAF 2.650 Dh
Table à manger MILO
Dim.: 180x75x95 cm
5 Réf.: MILTV 1.775 Dh
Meuble TV MILO
Dim.: 130x49x50 cm

Leguide Voyage


Chati Tours
Chati Tours est une agence de location de voitures basée sur Tanger, opérant sur l’ensemble du territoire marocain, ayant un parc auto vaste, varié et régulièrement renouvelable.