Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui Le Maroc, il y a 6 mois

Asilah : L’art contemporain et les arts populaires chinois à l’honneur
Plus d’une quinzaine d’artistes-peintres marocains et chinois réunis.

La maison d’art contemporain (MAC) Asilah-Briech vient d’accueillir les travaux de son symposium international d’art contemporain, dont les travaux ont pris fin, dernièrement, sous le thème «Maroc-Chine : la route de l’art». Depuis son lancement au début d’été 2013, ce symposium a traité au fil des ans plusieurs thèmes dont la diaspora marocaine, la calligraphie contemporaine dans le monde, l’art africain et la Méditerranée et le Moyen-Orient. Selon les organisateurs, cette manifestation d’une semaine visait à mettre à l’honneur l’art contemporain et les arts populaires chinois. «Nous avons voulu consacrer cette année à la Chine pour son grand intérêt porté particulièrement au Maroc et surtout suite à l’accord de coopération culturelle signé entre le Maroc et la République populaire de Chine lors de la visite de SM le Roi Mohammed VI à Pékin», a souligné la présidente de l’Association pour l’art et la culture (Apac) Ahlam Lemseffer.

Organisé par l’Apac et la Fondation de la MAC en partenariat avec l’Institut Confucius à Tanger, ce symposium, dont les travaux ont bénéficié du soutien de l’ambassade de la République populaire de Chine, le ministère de la culture, la wilaya, le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la mairie de Tanger et la commune de Briech, a connu la participation de plus d’une quinzaine d’artistes-peintres marocains et chinois. Parmi lesquels figurent Saad Ben Cheffaj, Bouabid Bouzaid, Khaled El Bekkay, Rim Laabi, Wang Guan Ying, Zhu Hong et Han Feng. A l’instar des années précédentes, les organisateurs ont réussi à faire de ce symposium un lieu de communication et d’échange d’expériences entre les artistes marocains et leurs homologues chinois, tout en permettant au public de mieux connaître l’art et la culture de la Chine. «Ce genre d’événement témoigne des liens d’amitié entre la Chine et le Maroc, qui fêtent ensemble, cette année, le 60ème anniversaire de leurs relations diplomatiques. Il permet aussi de développer les contacts, l’échange d’idées et la coopération entre les artistes des deux pays», a affirmé Chen Dongyun, conseillère culturelle de l’ambassade de la République populaire de Chine au Maroc, faisant remarquer l’engagement de son département à poursuivre son soutien à ce genre d’événement qui est d’un apport considérable au parcours des artistes des deux pays.

De son côté, l’artiste-peintre et directeur du centre d’art moderne à Tétouan, Bouabid Bouzaid, a souligné l’importance de ce symposium qui lui a permis d’avoir de nouveaux amis parmi des artistes chinois. Malgré les différences culturelles et l’éloignement géographique entre les deux pays, «nous avons pu communiquer plus facilement entre nous grâce à notre amour commun pour l’art contemporain», a-t-il ajouté.

Le programme de ce symposium a comporté une exposition collective des œuvres des artistes participants (réalisées lors de cette rencontre) ainsi qu’un colloque sur les traces d’Ibn Battouta. Il a été clôturé par une soirée poétique et musicale.

En savoir plus
Lire aussi

ArtspaceCasablanca, une nouvelle vision de l’art.

L’idée germe depuis longtemps dans la tête des trois initiateurs. Très soudés, les frères Amharech partagent aussi la même vision en matière d’art. Fruit de leur vision transgressive et non traditionnelle, leur galerie d’art se veut non conventionnelle.
Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille.

Le MuCEM de Marseille consacre une exposition en hommage au grand peintre marocain Mohammed Kacimi. Baptisée «Kacimi – 1993-2003, une transition africaine», cette exposition qui se déroule jusqu’au 3 mars 2019 se focalise sur les dernières années de la vie de l’artiste et sa «période africaine».
Bazar international de bienfaisance : c’est parti !

Le Cercle diplomatique de bienfaisance de Rabat organise le samedi 15 décembre son Bazar international de Bienfaisance au Théâtre National Mohammed V de Rabat. L’événement vise à collecter des fonds pour soutenir financièrement les ONG marocaines.
Patrimoine gnaoui : Essaouira assure la relève.

Le coup d'envoi de la 1ère édition du Festival «Génération Gnaoua des Jeunes», un événement éclectique dédié à la transmission de cet art musical ancestral aux générations montantes en vue de sa préservation et sa pérennisation, a été donné vendredi en début de soirée à Essaouira, avec l'organisation d'une parade de jeunes artistes.
Cycle des grands interprètes : la magie des sons par Célimène Daudet.

Après Anne Quéfflec et Alexandre Tharaud en début d’année, l’Institut français du Maroc invite Célimène Daudet à se produire du 7 au 15 décembre 2018 dans plusieurs villes du Maroc. Pour clôturer ce cycle de musique consacré aux grands interprètes, la pianiste proposera un récital composé notamment des Préludes de Debussy, en hommage au centenaire de la mort du compositeur.
clip indien de Fnaïre.

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.
Les produits des Mâalems marocains, stars du festival du Patrimoine Cheikh Zayed d’Abou Dhabi

Peaufinés avec une grande finesse par les doigts expérimentés des Mâalems marocains, les produits d'artisanat, exposés au pavillon marocain, ont envoûté un large public au Festival du Patrimoine Cheikh Zayed, qui se tient à Abou Dhabi, au Émirats arabes unis (EAU).
“Nuit des galeries”: vernissage à Fès d’une exposition de la calligraphie arabe.

Une exposition collective de la calligraphie arabe a été inaugurée, lundi à la Galerie Mohamed El Kacimi à Fès, à l'initiative de l'Association "Le Caméléon des arts plastiques".
Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.

La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.
Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes.

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


WHIRLPOOL - VT255ALU
Mode de cuisson - micro-ondes + gril + crisp
Capacité du four - 24 Litres
Puissance - Micro-ondes : 800 W / Gril 800 W

Leguide Voyage


Ramada Les Almohades
Si Tanger est un lieu à découvrir à plus d'un titre, en adopter le mode de vie avec l'Hôtel Les Almohades Tanger le temps de votre séjour, c'est mélanger le charme d'un lieu unique et les curiosités d'une ville fascinante.