Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Hebdo, il y a 5 mois

La divorcée.
Actuellement en salle, un film réalisé par Rachid Laaroussi.
Asmae, une femme qui n’a connu de péché que le divorce se voit tournée par les mauvaises langues, fusillée du regard, accusée à tort. Les coups ne manquent de pleuvoir au besoin. Oui, péché, car pour la société c’en est un.

La divorcée, un long métrage de Rachid Laaroussi, pointe du doigt un mal de tous connu. Un titre à contextualiser, car mis dans le préconçu de notre société, on le voit plein, et battant. Un titre assez bavard, car tout se défile aux yeux du Marocain avant de les balader sur le film. Il sait qu’on tape fort sur la divorcée, il est donc aux aguets pour vérifier sa prémonition. Il a vu juste et se délecte de son flair. Car il tombe droit dans le quotidien d’Asmae.

Une jeune femme toute faite, qui fait sa vie avec mesure, la gagnant à sa sueur, pleine d’elle même, ne requérant qu’un esprit reposé. De quoi? Des bruits de couloirs, et des ragots qui s’entassent sur elle comme mouches. Elle est sous la botte d’une société sans pardon. Un mot faussé, mais à raison, car il légitime sournoisement un forfait commis par la jeune Asmae. Comme si c’était pécher, que de divorcer. Rappel est fait aux enseignements sacrosaints qui mettent le divorce au rang des permissions les mieux haïes de dieu. Ce qui donne la part belle à l’expression déjà.

Mais il est des choses dont la société, quoique pliant échine au divin, ne s’accommode pas. La culture serait-elle plus maîtresse des lieux que ne le sont les sept cieux? Sûrement. Entre ciel et terre, Asmae est matraquée, par chaque quidam que le bon dieu fait, et le jour durant. Pillée des regards, et tournée par les mauvaises langues, sa vie a tout d’un délit. Elle n’est épargnée de quasi-personne, ses proches font foule avec le reste des calomniateurs. Sa condition déplaît fort. C’est tout juste si on ne lui accole pas le mot de traînée. Ou si… c’est chose faite.

Dérision et honte
Elle n’a de cesse que de buter contre des embûches allant jusqu’à son lieu de travail. Les avances ne tarissent pas. Respectueuse, observant de près ses limites et les convenances du milieu, elle repousse plus d’un. Mais le malheur frappe encore, Asmae, se voit limogée pour faute qu’elle soit, dans l’esprit rapiécé de son supérieur, une femme à problèmes. Son frère, macho qu’il est, prend le dessus sur elle. Comme une mise sous tutelle. Elle est tabassée quand le patriarche juge bon de le faire. A la fois un objet de dérision et de honte, elle vivote sans plus. Le flux de mémoire irrigue au besoin sa petite vie pour la parachuter dans un passé noir ébène. Battue, insultée à mort par son ex-mari, se tirer de ce venin de vie fut un ultimatum crié haut par le reste de sa dignité. Son père, ayant, contre tout le tenable, remué ciel et terre pour lui faire porter les digressions du mari, l’obliger par cela de le souffrir, mais rien n’y fit.

A présent elle paie, non pas au simili, mais de la vie qui lui reste. Ainsi, et par l’entremise d’Asmae, l’idée glosée sur le bas vécu des femmes divorcées se fait on ne peut plus sonore. Aussi voit-on, en marge de cette vie arrachée, l’enfant issu d’un ménage éclaté. Il regrette un vide qui désormais pèse lourd.

En savoir plus
Lire aussi

Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca

Le film documentaire «We Could Be Heroes» de la réalisatrice Hind Bensari a été projeté en avant-première, au cinéma Ritz de Casablanca.
Production musicale : un Marocain primé au Caire.

Le chercheur marocain en musicologie, Younes Chami, a reçu, au Caire, le prix de production musicale 2017, décerné par l'Académie arabe pour la musique, relevant de la Ligue Arabe, pour son travail sur la musique andalouse.
Vernissage à Rabat de l’exposition “Illuminer le futur” de l’artiste peintre américain JonOne.

Le vernissage de l'exposition "Illuminer le futur" de l'artiste peintre américain JonOne a eu lieu, mardi au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) à Rabat, en présence de plusieurs personnalités éminentes du monde des arts, de la culture, de la politique et de la diplomatie.
Créateur des Avengers et des X-Men, Stan Lee est mort.

Stan Lee, le scénariste américain qui a créé pour l'éditeur Marvel Comics des personnages iconiques comme Spider-Man, les X-Men ou Hulk, faisant rêver des générations entières de fans de bande dessinée est décédé, lundi, à l'âge de 95 ans.
Rabat: Coup d’envoi de la 5ème édition de la “Nuit des philosophes”.

Le rideau s'est levé à Rabat, sur la cinquième édition de la "Nuit des philosophes", organisée par l'Institut français du Maroc en présence d'une pléiade de penseurs, philosophes et artistes.
Une œuvre originale du peintre américain JonOne, qui embellira la tour de la BNRM.

Une œuvre originale du peintre américain JonOne, devant embellir la tour de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat, sera dévoilée mardi prochain.
Agadir à l’heure de la 15ème édition du Festival international Cinéma et Migrations.

La 15ème édition du Festival international Cinéma et Migration d'Agadir,rendra hommage au cinéma béninois, en présence d'une délégation de cinéastes, acteurs et journalistes conduite par le producteur et réalisateur Sylvestre Amoussou.
Le Centre Pompidou retire l’exposition dénoncée par le Maroc et s’explique.

Le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou de Paris a retiré une exposition qui s’est avérée de propagande pro-Polisario au sein d’une de ses salles dédiées aux collections permanentes, reconnaissant ainsi une instrumentalisation.
«Arabian Cinema Awards»: Sara Kadoury primée au Caire.

L'ingénieure de son marocaine Sara Kadoury a remporté le Prix du «meilleur mixage sonore» dans le cadre des «Arabian Cinema Awards» (Prix du cinéma arabe), dont la cérémonie s'est déroulée récemment à l'Opéra du Caire.
Sculpture : L’œuvre d’Ousmane Sow présentée au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain

Depuis le mois d’août dernier, l’intégration de la sculpture d’Ousmane Sow dans les collections du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain est un symbole de l’africanité revendiquée du Maroc et de son ancrage continental.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - BUREAU de direction MEGA
Réf.: Q5080N/M/G
Plateau bureau Retour 80 cm MEGA
Dim.: 80x80x72,5 cm 1.100 Dh
Réf.: Q5100N/M
Plateau bureau Retour 100 cm MEGA
Dim.: 100x50x68 cm 1.000 Dh
Réf.: Q5120N
Plateau bureau 120 cm MEGA
Dim.: 120x80x68 cm 1.350 Dh
Réf.: Q5140N/M/G
Plateau bureau 140 cm MEGA
Dim.: 140x80x72,5 cm 1.450 Dh
BUREAU de direction MEGA
Revêtement Mélamine. Disp. en 3 Couleurs Noyer, Acajou ou Gris
Réf.: Q5160N/M/G
Plateau bureau 160 cm MEGA
Dim.: 160x80x72,5 cm 1.550 Dh
Réf.: Q5180N/M/G
Plateau bureau 180 cm MEGA
Dim.: 180x80x72,5 cm 1.650 Dh
Réf.: Q5090N/M/G
Coin 90° mega
Dim.: 80x80 cm 650 Dh
Réf.: Q5036N/G
Conférence Jonction + pied 1250 Dh

Leguide Voyage


Timoulay
Timoulay Hotel est un espace contemporain où architecture, design, art et tradition s'entremêlent, créant un ensemble doté de personnalité, où chaque détail a été conçu afin d'offrir le maximum de confort, avec un style unique, élégant et adapté.