Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui Le Maroc, il y a 4 mois

Quand Omar Mahfoudi propose un regard intime sur sa ville Tanger
Omar Mahfoudi fait partie des artistes marocains contemporains qui expriment leur désarroi et leur mal-être dans la société.

Il est l’un des artistes contemporains les plus en vogue de la scène tangéroise. Ses sources d’inspiration sont multiples et en évolution permanente. Il s’agit d’Omar Mahfoudi. Cet artiste pluridisciplinaire est invité à présenter sa nouvelle exposition «Tanjawi, violence et sensualités des hommes au Maroc», à l’espace d’art point éphémère en France et ce du 6 au 24 juin. Selon les organisateurs, l’artiste «proposera un regard cru, humaniste et contemplatif de sa ville natale avec un projet multi-médias inédit. Cette exposition a été conçue par lui-même sur une idée de Gwenaëlle Kerboul, curatrice indépendante». En effet, l’exposition est composée d’une vidéo, d’une dizaine de dessins en techniques mixtes et de photographies en grand format. A travers ses œuvres l’artiste porte son regard sur sa ville natale Tanger.

Il raconte ses jeunes, ses quartiers et ses médinas. «L’exposition propose un regard intime sur Tanger en deux parties. Il s’agit de rapporter ma réalité. D’une part sur la jeunesse du quartier Benider dans la me´dina. Ce quartier connu dans les années 40 pour ses bordels espagnols, ses vieux cinémas disparus et la légation américaine. Actuellement, c’est un spot pour les dealers, et les vieilles pensions squattées par les Subsahariens. Ce n’est pas un endroit touristique. Comme habitant de la medina, j’avais accès a` ces populations, notamment lors d’une fête de l’Aïd El Kébir il y a 4 ans», explique-t-il. L’artiste a photographié des scènes improvisee´s dans la rue (du mouton) avec de nombreux adolescents. «Certains ont des scarifications faites au couteau sur les bras. Mes deux amis se sont révélés être des youtubeurs qui montrent leur vie quotidienne et leurs difficultés : la drogue, le terrorisme, la violence et la pauvreté et surtout la marginalisation avec beaucoup d’innocence.

Ce qui les rend uniques et attendrissants. Montrer ces jeunes c’est montrer un autre Maroc, la jeunesse qui reste pleine d’espoir et d’innocence. C’est la violence et la sensualité. C’est un nouvel humanisme». Il faut dire que Omar Mahfoudi fait partie des artistes marocains contemporains qui expriment leur désarroi et leur mal-être dans la société. Pour lui l’art est son auto-thérapie, celle par laquelle il cherche interminablement l’inconnu de sa nature. Ce Tangérois s’est trouvé très tôt une passion pour les arts plastiques qu’il met en pratique depuis plusieurs années au travers d’expositions en Europe et ailleurs. Du film d’animation picturale, en passant par la vidéo expérimentale, l’œuvre d’Omar Mahfoudi témoigne de son choix.

En savoir plus
Lire aussi

Khalil Hachimi Idrissi primé à Canberra.

Le directeur général de l'Agence marocaine de presse (MAP) et président de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), Khalil Hachimi Idrissi, a reçu, samedi à Canberra, le prix «Africa Awards» dans la catégorie «reconnaissance internationale» pour le travail accompli à la tête de la MAP et sa remarquable implication dans la FAAPA en tant que fondateur.
La Brésilienne Fabiana Cozza en concert à Rabat.

Fabiana Cozza a été élue en 2012 "Meilleure chanteuse de Samba" par Brazilian Music Award.
Egypte: Décès de l’acteur Jamil Ratib.

L'acteur égyptien Jamil Ratib s'est éteint, mercredi matin au Caire, à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé son agent.
Oasis Festival de Marrakech : Retour en images sur les temps forts de la 4ème édition.

La quatrième édition de l’Oasis Festival, organisée du 14 au 16 septembre à Marrakech, a offert aux amateurs de la musique électronique une programmation de haut calibre.
« Re-Garde », un spectacle chorégraphique époustouflant.

Le Centre culturel de la direction provinciale de la culture de Kénitra a abrité la présentation de la pièce chorégraphique « Re-Garde ». Organisée à l’initiative de l’Institut français de Kénitra, le spectacle, qui a tenu en haleine le public durant près de cinquante minutes, alliait de manière harmonieuse et synchronique sonorités, lumières, gestuelle et expression corporelle
Omayma El Guerssifi 1re lauréate du «Prix Farid Belkahia».

Le «Prix Farid Belkahia» a été décerné, samedi soir à Marrakech, par la Fondation Farid Belkahia à la jeune peintre Omayma El Guerssifi, lauréate de l'Institut national des beaux-arts de Tétouan.
Faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc

Le fait de faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc, tout à fait contraire de celle véhiculée par certains supports médiatiques, a souligné, jeudi, le maire de la ville d'Otrante, Pierre Paulo Carddi
TANJAzz 2018 : 22 formations et 45 concerts au menu.

Les amateurs du jazz découvriront le groupe United Colors of Méditerranée. Cette formation abordera les rivages hispaniques avec Noninó et Toni Vaquer Sextet
Sauvegarde du patrimoine matériel national: Le ministère de la Culture appelle au respect des procédures de demandes d’autorisation de fouilles archéologiques.

Le ministère de la Culture et de la Communication-département de la Culture a appelé, mardi, au respect des procédures relatives aux demandes d'autorisation pour entreprendre des travaux de fouilles archéologiques, et ce afin de protéger et sauvegarder le patrimoine national archéologique matériel.
Tanger : ouverture du 2ème Salon international d’art contemporain.

La deuxième édition du Salon international d’art contemporain s’est ouverte vendredi soir à Tanger avec la participation d’une quarantaine d’artiste peintres et de musiciens venus des quatre coins du monde.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


HP - Deskjet D1663
20/16ppm
4800x1200 dpi
bac 80 F - USB
3000 pages

Leguide Voyage


Dar Mouchka
Dominant la baie de Tanger, Dar Mouchka vous accueille dans un dédale bleu et blanc évoquant les hameaux du Rif. A découvrir pour un séjour qui vous procurera calme et repos au rythme des cigales et du bruissement du vent.