Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui Le Maroc, il y a 2 mois

Quand Omar Mahfoudi propose un regard intime sur sa ville Tanger
Omar Mahfoudi fait partie des artistes marocains contemporains qui expriment leur désarroi et leur mal-être dans la société.

Il est l’un des artistes contemporains les plus en vogue de la scène tangéroise. Ses sources d’inspiration sont multiples et en évolution permanente. Il s’agit d’Omar Mahfoudi. Cet artiste pluridisciplinaire est invité à présenter sa nouvelle exposition «Tanjawi, violence et sensualités des hommes au Maroc», à l’espace d’art point éphémère en France et ce du 6 au 24 juin. Selon les organisateurs, l’artiste «proposera un regard cru, humaniste et contemplatif de sa ville natale avec un projet multi-médias inédit. Cette exposition a été conçue par lui-même sur une idée de Gwenaëlle Kerboul, curatrice indépendante». En effet, l’exposition est composée d’une vidéo, d’une dizaine de dessins en techniques mixtes et de photographies en grand format. A travers ses œuvres l’artiste porte son regard sur sa ville natale Tanger.

Il raconte ses jeunes, ses quartiers et ses médinas. «L’exposition propose un regard intime sur Tanger en deux parties. Il s’agit de rapporter ma réalité. D’une part sur la jeunesse du quartier Benider dans la me´dina. Ce quartier connu dans les années 40 pour ses bordels espagnols, ses vieux cinémas disparus et la légation américaine. Actuellement, c’est un spot pour les dealers, et les vieilles pensions squattées par les Subsahariens. Ce n’est pas un endroit touristique. Comme habitant de la medina, j’avais accès a` ces populations, notamment lors d’une fête de l’Aïd El Kébir il y a 4 ans», explique-t-il. L’artiste a photographié des scènes improvisee´s dans la rue (du mouton) avec de nombreux adolescents. «Certains ont des scarifications faites au couteau sur les bras. Mes deux amis se sont révélés être des youtubeurs qui montrent leur vie quotidienne et leurs difficultés : la drogue, le terrorisme, la violence et la pauvreté et surtout la marginalisation avec beaucoup d’innocence.

Ce qui les rend uniques et attendrissants. Montrer ces jeunes c’est montrer un autre Maroc, la jeunesse qui reste pleine d’espoir et d’innocence. C’est la violence et la sensualité. C’est un nouvel humanisme». Il faut dire que Omar Mahfoudi fait partie des artistes marocains contemporains qui expriment leur désarroi et leur mal-être dans la société. Pour lui l’art est son auto-thérapie, celle par laquelle il cherche interminablement l’inconnu de sa nature. Ce Tangérois s’est trouvé très tôt une passion pour les arts plastiques qu’il met en pratique depuis plusieurs années au travers d’expositions en Europe et ailleurs. Du film d’animation picturale, en passant par la vidéo expérimentale, l’œuvre d’Omar Mahfoudi témoigne de son choix.

En savoir plus
Lire aussi

Festival international du Raï d’Oujda: De jeunes talents offrent un show survolté.

Des résonances empreintes d'énergie et de gaieté et des rythmes déchainés puisant dans le riche répertoire de la chanson Rai, tel est le cocktail musical offert par une dizaine de jeunes talents, mardi soir, dans le cadre la 12ème édition du Festival international du Raï d'Oujda.
Quand Issam Kamal chante l’aïta mersaouia.

Il signe son retour avec un nouveau single
La ville d'Oujda jumelée à Al-Qods.

Le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj, et son homologue palestinien Ihab Bseiso, ont signé, samedi à Oujda, une convention de jumelage entre les villes d’Oujda, capitale de la culture arabe au titre de l’année 2018, et d’Al Qods, capitale permanente de la culture arabe.
Visite au Maroc d'une délégation de la ville de Saint Etienne.

Dans le cadre du renforcement de la coopération décentralisée entre le Maroc et la France, une délégation de la ville de Saint-Etienne (sud-est) composée de responsables de la Mairie et de représentants de la Grande Mosquée Mohammed VI de cette ville (GMSE), effectue à partir de lundi une visite d’une semaine dans le Royaume.
Signature de partenariats pour la promotion de la culture dans la province.

Plusieurs accords de partenariat portant sur la promotion du secteur culturel dans la province d’El Jadida ont été signés, mardi dernier, entre le ministère de la Culture, les Conseils élus relevant de la province et l’Initiative nationale pour le développement humain.
Tanger Med: Une exposition retrace le rapport des Marocains avec la mer.

L'exposition "Le Maroc et la mer, d'hier à aujourd'hui", qui retrace le rapport des Marocains avec la mer allant des temps les plus reculés à l'époque actuelle, a été inaugurée mercredi au Tanger Med Port Center.
Miguel Moratinos : le Maroc, une terre de cohabitation entre les cultures et religions

Le Maroc constitue «un modèle» civilisationnel de cohabitation sociale et du vivre-ensemble, a souligné, mardi à Rabat, l'ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos
Larbi Imghrane : «Timitar a fait économiser un travail d’un demi-siècle à l’artiste amazigh»

Questions à Larbi Imghrane, chanteur amazigh
La pièce italienne «Tricks» remporte le prix du Fituc.

La pièce italienne «Tricks» a remporté le prix de meilleure œuvre lors de la 30e édition du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca (FITUC), qui s'est clôturée samedi soir à Casablanca.
Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger «Oxymore Suite» de Ibn El Farouk exposée à Rabat

La Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger accueille, jusqu’au 4 août dans son Espace Rivages, l’exposition «Oxymore Suite» de l’artiste photographe maroco-français Ibn El Farouk



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Gamme PALMA
Réf.: PALMA2/M/N-BG-BL 1.990 Dh
Banquette 2 places en bycast
couleur : marron, noir beige,ou blanc

Réf.: PALMA1/M/N-BG-BL 1.290 Dh
Fauteuil 1 place en bycast
couleur : marron, noir beige,ou blanc

Leguide Voyage


Riad Nord-Pinus
L'hôtel Nord-Pinus Tanger, maison d'hôtes et riad prestigieux, est le point culminant de la Kasbah, centre historique de la ville. L'hôtel enjambe la rue Riad Sultan, s'appuyant sur les remparts portugais de l'ancienne enceinte de la ville romaine de Tingis pour vous faire découvrir Tarifa, et la côte espagnole, les eaux de la Méditerranée et de l'Océan, la ville et son port.