Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Yabiladi, il y a 18 jours

OCP : Libération de la cargaison de phosphates saisie en Afrique du Sud.
Le navire du Cherry Blossom, avec 50 000 tonnes de phosphates à son bord, a finalement quitté le Port Elizabeth, rapporte Telquel.ma. Il a en effet levé l’ancre le 7 mai à 15h40....

Le navire du Cherry Blossom, avec 50 000 tonnes de phosphates à son bord, a finalement quitté le Port Elizabeth, rapporte Telquel.ma. Il a en effet levé l’ancre le 7 mai à 15h40.

La cargaison, arraisonnée depuis le 1er mai 2017 par les autorités sud-africaines suite à une plainte du Polisario, a été achetée «pour un dollar symbolique» par l’armateur grec AM Nomikos. La Cour de Port Elizabeth avait autorisé, en février dernier, «la mise aux enchères judiciaire du phosphate extrait à Boucraa, dix mois après sa saisie».

«L’équipage, dont les membres se sont relayés en permanence sur place, ne voulait pas rester une seconde de plus là-bas. Il a même remis les opérations de nettoyage à plus tard», indique une source de l’Office chérifien des phosphates (OCP), relayée par nos confrères. «L’équipage a quitté le port», ajoute-t-elle.

«Afin de libérer le navire, l’opérateur maritime a couvert les frais du commissaire-priseur et s’est vu remettre le cargo, retourné à son propriétaire légitime, OCP Group, pour un dollar symbolique», précise de son côté Phosboucra dans un communiqué publié aujourd’hui. L’OCP ajoute que la cargaison, initialement destinée à la Nouvelle-Zélande et rachetée par l’armateur grec, sera réexpédiée «là où il faut».

Pendant plusieurs mois, la mise aux enchères judiciaire du chargement n’avait pas trouvé d’acquéreur. «L’armateur grec A.M. Nomikos a finalement pu [le] racheter en s’acquittant des seuls frais de l’adjudicataire judiciaire, son navire quittant immédiatement le port où il était retenu depuis plus d’un an», ajoute la même source.

La saisie conservatoire de la cargaison avait été ordonnée par un juge sud-africain. Le navire, en provenance de Phosboucra, avait été alors immobilisé à Port Elizabeth. L’OCP avait qualifié cet acte de «piraterie politique».

Lire Source
Lire aussi

L’expertise automobile gangrenée par les pratiques malsaines.

Près de la moitié des propositions de remboursement des sinistres contestée par les assurés. Une trentaine d’experts assermentés mis en cause par la direction des affaires civiles. L’absence de conditions d’accès au métier facilite l’entrée de praticiens peu scrupuleux et les manquements à la déontologie.
Logement : la demande frémit à Casablanca et Rabat.

La baisse du coût de financement bancaire et la stabilisation des prix incitent à l’achat. Le retour prématuré des MRE en raison de Ramadan contribue également à l’animation du marché. A Casablanca, la demande est concentrée sur Bouskoura et Dar Bouazza.
Produits phytosanitaires : les bonnes affaires de Syngenta au Maroc .

Syngenta a engrangé 319 millions de dollars en Afrique, dont 50 millions au Maroc. Pour contrecarrer la concurrence de plus en plus forte des fabricants de génériques, l’entreprise enrichit son offre de produits par un accompagnement des agriculteurs dans les régions.
Hôteliers et voyagistes déroulent le tapis rouge aux touristes chinois.

En 2017, 120 000 touristes chinois ont visité le Maroc. Menus en mandarin, cartes asiatiques et du personnel qui parle la langue : les hôtels se conforment à leurs exigences. Quatre restaurants asiatiques, dont deux sont tenus par des Chinois, ont ouvert à Fès.
Le Japon consolide sa coopération avec le Maroc .

L’amélioration de la compétitivité économique et l’établissement d’une croissance durable, la réduction des disparités régionales et spatiales et la coopération Sud-Sud triangulaire Japon-Maroc-Afrique sont les trois axes du partenariat. Le Japon a accordé au Maroc un prêt concessionnel de 435 MDH pour la construction d’un navire océanographique et de recherche halieutique
Sécurité informatique : les grands groupes font confiance aux marques, les PME sont à la traîne.

Une quinzaine d’acteurs se partagent un marché essentiellement constitué de grands groupes. Des solutions efficaces à moindre coût développées par des start-up, ou en open source, sont disponibles. Les multinationales essaient d’investir le créneau des PME/TPE avec des solutions bon marché.
CMI lance le paiement multicanal des taxes locales .

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a lancé, en partenariat avec la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), le paiement multicanal des locales 2018.
Élection CGEM: M. Mezouar présente les grandes lignes de son programme « Un élan pour tous ».

Le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a présenté, mardi à Casablanca, avec son colistier Fayçal Mekouar, sa vision pour le développement des sociétés nationales et les grandes lignes de son programme placé sous le signe « Un élan pour tous ».
ADNOC et OCP annoncent la création d’une joint-venture de production d’engrais .

Le Groupe OCP et Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) collaboreront pour la création d’une joint-venture (JV) de production d’engrais de classe mondiale.
Prêt-à-porter féminin : Monarqueo compte investir 100 MDH d’ici 2023.

L’enseigne 100% marocaine ambitionne de développer une offre haut de gamme et accessible. Elle compte développer très rapidement un réseau de 10 boutiques dans les grandes villes du pays n Le façonnage est pour l’instant confié à un sous-traitant local. La société a décidé d’ouvrir sa propre usine en 2019.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Assortment - Chocolat "JACQUOT"
150grs

Leguide Voyage


Intercontinental
L'hôtel Intercontinental dispose de 110 chambres dont 55 avec balcon et de 5 suites, harmonieusement décorées. Il offre de nombreux aménagements contemporains afin de répondre aux desiderata de ses hôtes.