Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplomatique , il y a 7 mois

Le CCM et le Festival du film de Saint-Sébastien posent les bases d’une coopération durable.
Le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarem Fassi Fihri, a effectué jeudi une visite de travail à Saint-Sébastien qui avait pour objet de poser les bases d’une coopération fructueuse et durable entre le centre et le Festival international du film de cette ville du nord de l’Espagne.

Lors de cette visite, M. Fassi Fihri a tenu des réunions avec le directeur du Festival international du film de Saint-Sébastien, José Luis Rebordinos, le député foral de Guipúzcoa en charge de la culture, du tourisme et de la jeunesse, Denis Itxaso Gonzalez, et le sous-délégué du gouvernement central dans la province de Guipúzcoa, José Luis Herrador Gutiérrez.

M. Fassi Fihri, qui était accompagné de la directrice de la cinémathèque marocaine, Narjiss Nejjar, et du président adjoint du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan, Mohamed Bouissef Rekab, a souligné que l’objectif de cette visite est de rapprocher le cinéma marocain du Festival du film de Saint-Sébastien, considéré parmi les cinq festivals de cinéma les plus importants que compte l’Europe et parmi les 10 premiers au monde.

Le cinéma marocain est aujourd’hui présent dans des festivals du film de renommée mondiale, comme ceux de Cannes, Venise ou Berlin, et il est temps qu’il soit représenté au Festival du film de Saint Sébastien, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.

M. Fassi Fihri a relevé que les réunions qu’il a tenues à Saint-Sébastien ont été axées justement sur les moyens et mécanismes à même de permettre aux films et au cinéma marocains d’occuper la place qu’ils méritent lors des prochaines éditions du Festival international du film de Saint-Sébastien.

Le directeur du Festival international du film de Saint-Sébastien, José Luis Rebordinos, a indiqué que cette visite de la délégation marocaine ouvre la voie à une coopération renforcée et fructueuse entre le festival et le CCM dans les différents aspects liés au domaine cinématographique.

Cette coopération peut se concrétiser à travers la projection de films marocains aussi bien durant le festival que tout au long de l’année à la Tabakalera, le centre international de culture contemporaine de Saint-Sébastien où des cycles et des rétrospectives de cinéma sont programmés de manière régulière, a-t-il précisé.

M. Rebordinos a ajouté que la coopération entre les deux parties pourrait s’étendre aussi à l’échange de formations entre les écoles de cinéma de la région du Pays basque et du Maroc et au partenariat entre les cinémathèques basque et marocaine.

« Ce rapprochement offre une opportunité pour nous d’accéder plus facilement au cinéma d’un pays très proche de l’Espagne non seulement géographiquement mais culturellement aussi », s’est félicité M. Rebordinos.

Le député foral de Guipúzcoa en charge de la culture, du tourisme et de la jeunesse, Denis Itxaso Gonzalez, a fait part sa détermination à œuvrer pour explorer les différentes possibilités de coopération avec le Maroc dans le domaine cinématographique, notamment en matière de production et de formation.

Il a exprimé, dans ce sens, sa volonté de contribuer à l’établissement de relations de coopération entre l’école de cinéma Elias Querejeta à Saint Sébastien et l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma (ISMAC).

Le sous-délégué du gouvernement central dans la province de Guipúzcoa, José Luis Herrador Gutiérrez, s’est félicité de cette visite qui contribuera, sans doute, au renforcement des relations bilatérales avec un pays ami et voisin comme le Maroc dans les domaines culturel et cinématographique.

Lire Source
Lire aussi

ArtspaceCasablanca, une nouvelle vision de l’art.

L’idée germe depuis longtemps dans la tête des trois initiateurs. Très soudés, les frères Amharech partagent aussi la même vision en matière d’art. Fruit de leur vision transgressive et non traditionnelle, leur galerie d’art se veut non conventionnelle.
Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille.

Le MuCEM de Marseille consacre une exposition en hommage au grand peintre marocain Mohammed Kacimi. Baptisée «Kacimi – 1993-2003, une transition africaine», cette exposition qui se déroule jusqu’au 3 mars 2019 se focalise sur les dernières années de la vie de l’artiste et sa «période africaine».
Bazar international de bienfaisance : c’est parti !

Le Cercle diplomatique de bienfaisance de Rabat organise le samedi 15 décembre son Bazar international de Bienfaisance au Théâtre National Mohammed V de Rabat. L’événement vise à collecter des fonds pour soutenir financièrement les ONG marocaines.
Patrimoine gnaoui : Essaouira assure la relève.

Le coup d'envoi de la 1ère édition du Festival «Génération Gnaoua des Jeunes», un événement éclectique dédié à la transmission de cet art musical ancestral aux générations montantes en vue de sa préservation et sa pérennisation, a été donné vendredi en début de soirée à Essaouira, avec l'organisation d'une parade de jeunes artistes.
Cycle des grands interprètes : la magie des sons par Célimène Daudet.

Après Anne Quéfflec et Alexandre Tharaud en début d’année, l’Institut français du Maroc invite Célimène Daudet à se produire du 7 au 15 décembre 2018 dans plusieurs villes du Maroc. Pour clôturer ce cycle de musique consacré aux grands interprètes, la pianiste proposera un récital composé notamment des Préludes de Debussy, en hommage au centenaire de la mort du compositeur.
clip indien de Fnaïre.

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.
Les produits des Mâalems marocains, stars du festival du Patrimoine Cheikh Zayed d’Abou Dhabi

Peaufinés avec une grande finesse par les doigts expérimentés des Mâalems marocains, les produits d'artisanat, exposés au pavillon marocain, ont envoûté un large public au Festival du Patrimoine Cheikh Zayed, qui se tient à Abou Dhabi, au Émirats arabes unis (EAU).
“Nuit des galeries”: vernissage à Fès d’une exposition de la calligraphie arabe.

Une exposition collective de la calligraphie arabe a été inaugurée, lundi à la Galerie Mohamed El Kacimi à Fès, à l'initiative de l'Association "Le Caméléon des arts plastiques".
Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.

La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.
Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes.

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - CHAMBRE JULIE
Couleur : bouleau
1 Réf.: JULB1SP 2.150 Dh
Lit JULIE sans sommier 90x200 cm
2 Réf.: JULBU 2.350 Dh
Bureau JULIE 3 tiroirs
Dim.: 132x71x67 cm
3 Réf.: JULK2 4.200 Dh
Armoire JULIE 2 portes
Dim.: 116x67x210 cm

Leguide Voyage


Sofitel RoyalBay Resort
Situé sur une magnifique plage de sable fin doré, le Sofitel Agadir RoyalBay Resort est la définition du luxe contemporain. Son architecture élégante allie tradition et modernité.Cette oasis de luxe et de paix vous offre une qualité de service inégalée. L'hôtel allie style contemporain et influences marocaines, avec ses fontaines et ses riads, pour rendre votre séjour inoubliable. La plage privée, la piscine et le spa sont entièrement dédiés à la relaxation et au bien-être.