Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
La vie éco, il y a 7 mois

Le Dirham est quasi stable depuis l’entame du processus de flexibilisation des changes .
Depuis le 15 Janvier, Bank Al-Maghrib n’est pas intervenu durant plus de la moitié des séances. Une flexibilisation plus prononcée du taux de change permettrait de limiter la pression sur les réserves de change, selon BMCE Capital research.

La décision de rendre la monnaie nationale flexible dans une fourchette de 2,5% à la hausse comme à la baisse, contre 0,3%, a fait jazzer plus d’un. Trois mois plus tard, aucun impact négatif n’est constaté, que ce soit sur la valeur du Dirham ou sur les réserves de change. Dans sa dernière note «Flexibilité du dirham : bilan de lancement», Attijari Global research avance que l’évolution de l’euro/dollar avec celle de l’euro/dirham reflète une corrélation significative des deux parités. Depuis la flexibilisation du Dirham, la parité de la monnaie nationale face à l’Euro suit parfaitement la tendance de l’Euro, avec une moindre volatilité, conformément au poids important de l’Euro (60%) comparativement au Dollar (40%). En clair, l’Euro s’est apprécié de 1,3% face au Dollar et de 0,6% face au MAD. Globalement, le niveau de corrélation des deux parités EUR/USD et EUR/MAD est de 0,986. Suivant cette même logique, la corrélation entre EUR/USD et USD/MAD est parfaitement négative à – 0,993.

De même, les adjudications n’ont pas affiché d’évolutions notables. Depuis le 15 janvier, Bank Al-Maghrib n’est pas intervenu durant plus de la moitié des séances (53%). Sa moyenne quotidienne d’intervention est de 5,6 millions de dollars, ce qui représente, selon nos estimations, près de 27,3% des échanges interbancaires sur le marché domestique.

Sur le plan économique, BMCE Capital Research rapporte dans sa note «Impact de la flexibilisation du Dirham sur l’économie marocaine», que selon Abdellatif Jouahri, gouverneur de BAM, l’impact sur le taux de croissance serait de 0,2 pt et de 0,4 pt sur l’inflation en 2018, et ce, dans l’hypothèse d’une dépréciation maximale de 2,5%. Ce qui contiendrait l’inflation à 1,9% la même année. Pour certains produits, comme le gasoil, le tarif pourrait connaître une légère hausse de 0,15 DH par litre.

Un défi, l’augmentation des taux d’intégration locale pour capter plus de valeur ajoutée

Cependant, à des étapes plus avancées, une flexibilisation plus marquée du taux de change pourrait avoir plusieurs impacts sur l’économie marocaine. «Il est difficile d’avoir une certitude sur l’implication d’une plus grande flexibilité de change sur la valeur du Dirham. Néanmoins, une dépréciation serait plus envisageable», affirment les rédacteurs de la note de BMCE Capital Research.

Pour rappel, la réforme a pour but d’améliorer la compétitivité de l’économie marocaine et donc la dépréciation reste un outil fondamental à la poursuite de cet objectif. De plus, une flexibilisation plus prononcée du taux de change permettrait de limiter la pression sur les réserves de change car celles-ci ne seront plus utilisées pour maintenir un régime de fixité. Elles pourraient ainsi être utilisées dans l’éventualité de crises de liquidités, dans le cas où l’endettement à court terme devait dépasser les réserves de change.

Selon BMCE Capital research, la dépréciation du Dirham augmenterait la compétitivité-prix des exportations à travers la baisse du prix des produits exportés. Ce qui induirait une hausse des exportations marocaines et une meilleure intégration au sein de l’économie mondiale. Néanmoins, la dépréciation serait également accompagnée d’une hausse du prix des produits importés. Plusieurs effets sont escomptés dans ce cas, à savoir une redirection de la consommation interne vers le marché local pour des produits substituables, d’où une baisse du volume des importations ; ou, à défaut, un alourdissement de la facture, notamment pour les importateurs des produits énergétiques. Du coup, l’économie marocaine ferait face à une inflation importée menant à un affaiblissement du pouvoir d’achat et de la consommation des ménages. Et cela sans oublier la hausse du coût de production de certaines entreprises, qui, par là, induirait une baisse des exportations.

La diversification des exportations -phosphates, agroalimentaire, textiles et surtout automobiles, aéronautique et services offshoring- devrait donc permettre au pays de réussir la transformation de l’économie. Reste un défi à relever, celui d’augmenter les taux d’intégration locale par activité afin de capter encore plus de valeur ajoutée et réduire les importations correspondantes

En savoir plus
Lire aussi

Investissements marocains en Afrique : 37 milliards de dirhams injectés en 14 ans.

Si les banques et les télécoms représentent respectivement 53 et 17% des investissements injectés par le Maroc en Afrique, l’industrie représente pour sa part 11% de ces flux contre 5% pour les holdings.
Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel.

Le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohamed Benchâaboun, a affirmé, dimanche en marge de sa participation aux travaux du Africa Forum 2018 à Sharm El Sheikh, que le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel avec les pays africains.
El Hafidi : L’Union arabe de l’électricité doit améliorer ses structures pour assurer une rentabilité élevée.

Le DG de l’ONEE prend part au 6ème congrès général de cette institution.
La compagnie nationale entre dans la cour des grands en intégrant l’alliance «Oneworld»

Royal Air Maroc intègre «Oneworld», une alliance composée de 13 compagnies aériennes des plus prestigieuses dans le monde. La compagnie aérienne nationale réussit ainsi un coup de maître avec des retombées importantes pour son avenir, son positionnement africain, mais aussi pour le tourisme au Maroc.
Heetch décroche l'autorisation d'exercer à Casablanca.

Heetch, société réputée à l’international pour son application mobile Heetch, qui géolocalise et connecte des passagers et des conducteurs en temps réel dans plusieurs pays, a obtenu officiellement son autorisation d’exercer de la wilaya de Casablanca.
Hausse des frais d’inscription en France : une fermeture qui ne dit pas son nom.

La classe moyenne marocaine sera contrainte de rester au pays ou de changer de destination. L’offre locale se diversifie mais des efforts sont encore nécessaires sur le plan qualitatif. Les professionnels de l’enseignement peu critiques vis-à-vis de la décision française.
Une production d’environ 2 millions de tonnes au titre de l’actuelle campagne : Une bonne année pour l’olivier

La démarche de contractualisation de l’État avec les professionnels a contribué fortement à consolider ces réalisations et à assurer une bonne intégration de la chaîne de valeur de la filière.
Lahcen Daoudi n’exclut pas un plafonnement des prix du carburant.

De nouvelles tensions sont à l’horizon entre les distributeurs et l’exécutif avec comme toile de fond un probable plafonnement des prix du carburant. S’exprimant mardi à la Chambre des conseillers, Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des affaires générales, a dénoncé les augmentations alors que le prix du baril du pétrole continue de chuter sur le marché international.
Silver Food se dote d'un parc photovoltaïque à Berrechid.

La Princesse Astrid de Belgique a présidé à Berrechid, l'inauguration d’un parc photovoltaïque de 4010 panneaux à l’usine Silver Food, leader national de la conserverie de poissons.
Le pétrole grimpe à nouveau en Europe.

Les prix du pétrole grimpaient à nouveau d'échanges européens sans parvenir à effacer la dégringolade de vendredi, dans un marché inquiet de l'abondance de l'offre à une semaine d'une réunion de l'Opep.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Toshiba - Camileo Pro
Mini Caméra Multifoction avec Zoom Optique 3x, Zoom numérique 4x - Format de fichiers : MPRG-4, AVI Torche LED pour mode nuit - Interface USB 2.0 Capteur CCD 7 Megapixels - Sortie TV Ecran TFT LCD 2,5' - Mémoire interne 64 Mo Po .

Leguide Voyage


Barcelo
Le Barceló Casablanca se trouve en plein centre de la capitale économique et financière du Maroc . C’est un choix idéal aussi bien pour vos réunions de travail que pour vos voyages de plaisir.