Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Europe 1, il y a 7 mois

Ligue des champions : l’inattendu crash du FC Barcelone à Rome.
Les Catalans ont subi une énorme désillusion en étant éliminés par l’AS Rome, mardi soir en quarts de finale de la Ligue des champions (défaite 3-0 au retour, victoire 4-1 à l’aller). Personne, ou presque, ne s’attendait à pareille sortie de route.

Ceux qui ont parié sur une qualification de l’AS Rome contre le FC Barcelone ont soit eu du nez, soit tenté un coup de poker. Après la large victoire des Catalans en quarts de finale aller (4-1), il y a une semaine, qui pouvait raisonnablement imaginer une qualification des Italiens au retour ? Les Romains ont pourtant réalisé l’impensable en renversant le Barça, mardi soir au Stadio Olimpico (3-0).

Les Barcelonais, invaincus en Liga et qui n’avaient pas connu la défaite en Ligue des champions jusqu’ici, subissent une élimination inattendue, un an après la "remontada" infligée au PSG en huitièmes de finale. Circonstance aggravante, les Catalans échouent à rallier les demi-finales de la Ligue des champions pour la troisième saison d’affilée.

Une saison quasi parfaite jusqu’ici. Pourtant, aucun signe n’annonçait un tel crash. Le Barça n’avait, avant mardi, perdu qu’un seul match toutes compétitions confondues, lors du quart de finale aller de la Coupe d'Espagne sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone (1-0, avant une victoire 2-0 et une qualification au retour). En Liga, les Catalans survolent les débats, avec aucune défaite en 31 rencontres dans l’un des championnats les plus difficiles au monde. A sept journées de la fin, les Blaugrana comptent 11 points d’avance sur l’Atlético de Madrid, deuxième, et devraient, sauf cataclysme, être sacrés champions d’Espagne.

En Ligue des champions, tous les feux étaient également au vert. Le Barça n’avait là aussi pas connu la défaite, avec 6 victoires et 3 matches nuls. "C'est une défaite douloureuse, qui fait mal. On en reste là, c'est inattendu pour nous tous. On voulait avancer, continuer. Maintenant on doit panser les blessures. Il y a d'autres compétitions et on doit essayer de les gagner parce qu'on n'a rien gagné pour l'instant", a réagi Ernesto Valverde, le coach catalan, interrogé après la rencontre.

Des failles révélées au grand jour. Depuis l’arrivée de Valverde cet été, le jeu du Barça n’est pourtant plus aussi flamboyant qu’avant. Cette saison, les Blaugrana s’appuient davantage sur leur rigueur (deuxième meilleure défense de Liga avec seulement 16 buts encaissés) et les exploits de leurs individualités (Messi, Suarez, Rakitic, Iniesta…) que sur le jeu léché qui a fait leur réputation. Mardi soir, leurs lacunes collectives ont été révélées au grand jour. La défense, tout d’abord, est totalement passée au travers. Samuel Umtiti, trop lent sur le premier but, et Gerard Piqué, coupable de la faute entraînant le penalty sur le deuxième, ont été aux abois.

L’arrière-garde n’est pas la seule responsable de ce fiasco. Les Catalans ont été dominés dans tous les compartiments du jeu, et particulièrement dans l’engagement. Ils ont également été très nerveux, avec de nombreuses fautes et trois cartons jaunes. Le coaching de Valverde ne les a pas non plus beaucoup aidés, puisqu'il a attendu la 81e minute pour effectuer son premier changement. "C'est moi le responsable, celui qui fait l'équipe, qui la prépare. C'est le cas qu'on gagne ou qu'on perde", s’est désolé Valverde

Messi ne peut pas tout faire. Finalement, seul un exploit de Lionel Messi aurait pu permettre au Barça de se qualifier. L’Argentin avait déjà sauvé ses coéquipiers à de nombreuses reprises cette saison, notamment dans les matches importants, masquant les lacunes de son équipe.

Lors du clasico contre le Real, en décembre à Santiago Bernabeu, les Barcelonais avaient été nettement dominés une bonne partie de la rencontre, mais avaient réussi à gagner grâce à une prestation exceptionnelle de l’Argentin (victoire 3-0). Idem contre Chelsea lors du huitième de finale retour, avec un doublé de Messi (là aussi victoire 3-0). Mardi soir, il a été parfaitement muselé et n’a jamais pu se créer d’occasions franches. Plus que jamais, le Barça a été dépendant de sa star. Mais même Lionel Messi ne peut pas tout résoudre.

Lire Source
Lire aussi

FEDERER, QUALIFIÉ POUR LES DEMIES DU MASTERS : «SATISFAIT DE ME DONNER UNE NOUVELLE CHANCE»

Pragmatique, appliqué et déterminé, Roger Federer a facilement disposé de Kevin Anderson en 1h17 et deux sets rondement menés (6/4, 6/3). Le Suisse s'est qualifié pour sa quinzième demi-finale de Masters en seize participations.
CAN-2019: le Cameroun réussira-t-il enfin aux Lions de l’Atlas ?

Les confrontations entre le Maroc et le Cameroun, deux puissances du football africain, restent l’une des belles affiches sur la scène continentale, avec une grande charge émotionnelle et, surtout, un net avantage historique en faveur des Lions indomptables.
PARKER ET BATUM IMPUISSANTS POUR LES HORNETS.

Charlotte a regardé passer Cleveland. Les Warriors ont retrouvé le chemin de la victoire contre Atlanta.
Football Leaks: L'UEFA prête à réanalyser les finances du PSG ou de Manchester City?

Les révélations de Mediapart ont remis en question l'efficacité du fair-play financier (FPF), mis en place au début des années 2010...
Tennis-Masters : Federer battu par Nishikori pour son entrée en lice.

Le Suisse de 37 ans, détenteur du record de victoires dans cette compétition, a été battu par Kei Nishikori. Il rejoue mardi soir face à Dominic Thiem.
MILWAUKEE DONNE LA LEÇON À GOLDEN STATE.

Les Bucks ont confirmé leur excellent début de saison en NBA en infligeant la nuit dernière une correction aux champions en titre (111-134).
L’IRT et le RCA se neutralisent (1-1).

L'Ittihad Riadi de Tanger (IRT) et le Raja Club Athletic de Casablanca (RCA) se sont quittés sur un nul (1-1), mercredi sur la pelouse du Grand stade de Tanger, en match de la 7e journée de Botola Maroc Telecom de première division de football.
Un feu follet nommé Hakimi.

La presse allemande et européenne ne tarissent pas d’éloge sur Achraf Hakimi depuis le début de la saison.
Trail Eurafrica : Domination marocaine lors de la troisième étape.

Le Club Sportif Fnideq Athletic (CSFA) a remporté la troisième étape de la quatrième compétition intercontinentale de course à pied Eurafrica, qui s’est déroulée samedi à Belyounech.
Gym - Mondiaux 2018 : 4e titre record pour l'Américaine Biles au concours général.

La star américaine a établi un nouveau record en décrochant son quatrième titre de championne du monde du concours général.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Samsung - PC mini N150
- Processeur:Intel Atom N450 / 1.66 GHz
- Mémoire cache 512 Ko - L2
- RAM 1 Go (installé) / 2 Go (maximum) - DDR2 SDRAM - 667 MHz - PC2-5300 ( 1 x 1 Go )
- Disque dur 250 Go - Serial ATA-150 - 5400 tours/min
- Affichage 10.1" TFT 1024 x 600 ( WSVGA )
- Audio Carte son
- Réseaux Adaptateur réseau - Ethernet, Fast Ethernet, IEEE 802.11b, IEEE 802.11g, IEEE 802.11n, Bluetooth 3.0
- Batterie Lithium Ion 6 Cell
- Lecteur de carte 4 en 1
- Largeur 26.4 cm
- Profondeur 18.8 cm
- Interfaces:
1 x microphone - entrée - mini-téléphone 3,5 mm
1 x casque - sortie - fiche mini-phone Stéréo 3,5 mm
1 x affichage / vidéo - VGA - HD D-Sub (HD-15) 15 broches
1 x réseau - Ethernet 10Base-T/100Base-TX - RJ-45
3 x Hi-Speed USB - USB à 4 broches, type A
- Système d'exploitation Microsoft Windows 7 Édition Starter
- Poids 1.24 kg
- Périphérique(s) d entrée Clavier, touchpad
- Alimentation CA 120/230 V ( 50/60 Hz )
- Couleur
- Hauteur 3.5 cm
- Controleur graphique Intel GMA 3150 Dynamic Video Memory Technology 4.0
- Caméra de portable Intégré(e) - 0,3 Mégapixel

Leguide Voyage


Le Riad Monceau
Maison d'hôtes de prestige, le "Monceau" est aussi une table réputée qui s'efforce de réhabiliter et défendre une gastronomie marocaine de tradition, telle qu'elle se pratique encore dans les grandes familles du Royaume.