Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Maroc Diplomatique , il y a 13 jours

Le pianiste marocain Marouan Benabdellah enchante le public péruvien le temps d’un récital à Lima.
Le pianiste marocain Marouan Benabdellah a enchanté un public péruvien féru de musique arabe et occidentale classique, le temps d’un récital organisé au siège du Centre culturel Ccori Wasi à Lima.

Lors de cette soirée culturelle, organisée vendredi par l’Ambassade du Maroc au Pérou en coopération avec l’Université Ricardo Palma et Radio Filarmonia, l’artiste marocain a enchanté les mélomanes en leur proposant un voyage dans l’univers de la musique classique à travers une sélection de morceaux qui ont charmé l’audience.

Lors de ce récital, qui a connu la participation du président du Congrès péruvien, M. Luis Galarreta et de personnalités bien en vue du monde de la politique et des arts, outre de membres du corps diplomatique accrédité à Lima, le virtuose marocain a offert un magnifique concerto autour de son projet « Arabesque », qui revisite la musique classique du monde arabe à travers une sélection de morceaux exécutés avec perfection.

Diplômé de l’Académie Franz Liszt de Budapest et lauréat du Grand Prix du Concours International de Piano à Andorre, Benabdellah a interprété de grandes œuvres musicales de Nabil Benabdeljalil (Maroc), Dia Succari (Syrie), Selim Dadda (Algérie), ainsi que d’autres partitions qui ont été appréciés par le public.

Intervenant lors de ce récital qui s’inscrit dans le cadre du programme culturel et artistique de l’Ambassade du Maroc au Pérou pour l’année en cours, l’ambassadeur du Maroc au Pérou, M. Youssef Balla, a relevé que la musique est considérée comme une passerelle entre les cultures et les civilisations dans le cadre d’un dialogue culturel fructueux et durable.

Cette rencontre culturelle a pour but de construire plus de ponts de communication afin de contribuer à un plus grand rapprochement entre le Royaume du Maroc et la République du Pérou, à la lumière de la forte volonté des deux pays de renforcer leurs relations bilatérales, et de consolider les liens d’amitié, de compréhension et de connaissance entre les deux peuples, a-t-il ajouté.

Et le diplomate marocain de souligner que la musique contribue à ériger des canaux de connaissance entre différentes cultures de même qu’elle est une source d’inspiration, en relevant, dans ce sens, qu’en dépit de leurs différences, les cultures sont toutes l’œuvre de l’Homme quelle que soit son origine, son identité, ou ses racines culturelles et spirituelles.

Dans une déclaration à la MAP, le pianiste marocain a exprimé son bonheur d’avoir offert un récital au Pérou et d’avoir présenté un répertoire unique en son genre, qui a permis à l’audience de découvrir la beauté de la musique arabe classique.

Le virtuose a, en outre, ajouté que le projet « Arabesque », lancé en 2014, est le fruit de recherches dans un certain nombre de librairies, de bibliothèques et de théâtres, qui lui ont permis de trouver pas moins de 80 compositeurs arabes de musique classique de plusieurs pays, dont le Maroc, la Tunisie, l’Égypte, le Liban, l’État des Émirats arabes unis et le Koweït.

Le projet ne se limite pas seulement aux compositeurs du monde arabe, mais il comprend aussi des musiciens européens et orientaux, qui ont été influencés par la musique arabe, a poursuivi Marouane Benabdellah, en soulignant que la musique reste l’une des méthodes pour créer et construire des ponts pour découvrir d’autres cultures et d’autres peuples.

Le projet Arabesque a pour vocation d’inciter le public arabe à aller à la découverte d’œuvres de compositeurs arabes de musique classique, généralement peu connus dans leurs pays et parfois leurs œuvres ne sont même pas présentées au public.

Il s’agit aussi d’un projet artistique qui marie les traditions musicales arabes et occidentales et qui porte le message universel véhiculé par l’art, à savoir l’harmonie, la paix, la tolérance et la coexistence.

Né à Rabat en 1982, Marouan Benabdellah est initié très jeune aux subtilités du piano et prend ses premières leçons à quatre ans avec sa mère hongroise professeur de musique.

Il commence sa carrière musicale internationale en 2003, après avoir remporté un concours de piano organisé par la télévision hongroise et d’avoir été primé par le parlement hongrois en 2008.

Pour poursuivre ses études musicales et affiner son talent, le virtuose quitte le Maroc à l’âge de 13 ans, en direction de la Hongrie, où il intègre le Conservatoire Béla Bartok de Budapest. Par la suite, il rejoint l’Académie Franz Liszt de Budapest et y a obtient son diplôme en 2007.

Encouragé par ses parents, Benabdellah a suivi une formation musicale académique avant de se spécialiser dans le piano: il a d’abord étudié la théorie, l’analyse, le contrepoint et la direction pour ensuite intégrer parallèlement la classe de piano de Gabor Eckhardt.

Lire Source
Lire aussi

Dubai : La chanteuse marocaine Wiam Dahmani succombe à une crise cardiaque.

L’animatrice de télévision, actrice et chanteuse marocaine Wiam Dahmani est décédée dimanche aux Emirats arabes unis. L’artiste est morte des suites d’une crise cardiaque subite......
La pièce de théâtre sera publiée bientôt : Un être humain dans la peau d’un âne pour surmonter la pauvreté

«Un âne malgré lui». C’est le titre d’une nouvelle pièce de théâtre écrite par le poète Mohamed Belmou et le scénariste Abdelilah Benhaddar. Une œuvre qui fait l’objet d’un livre qui sera publié bientôt par la maison d’édition Bouregreg avec l’appui du ministère de la culture et de la communication
Le symposium international de sculpture de retour.

Ikram Kabbaj est la seule artiste marocaine considérée comme sculpteur à part entière et l’une des plus importantes dans le monde arabe, à l’instar de son ainée, la jordanienne Mona Saudi
Korsa, long métrage de Abdellah Ferkous, en salles.

Korsa retrace le périple d’un chauffeur de corbillard chargé de transporter une dépouille de Marrakech à Tétouan. Sa femme enceinte l’y accompagne. Mais les choses prennent un tournant des plus loufoques.
L’art culinaire marocain à l’honneur à Tunis lors du 5ème « KidsFest »

La richesse de la cuisine marocaine a été à l’honneur lors du cinquième chapitre du « KidsFest Tunisie », tenu dimanche à Sid Bou Saïd (banlieue de Tunis) sous le signe « C’est la Vie ».
L’artisanat et l’art culinaire marocains à l’honneur à la foire des cultures amies de Mexico

L’artisanat et l’art culinaire marocains sont présents en force à la Foire des cultures amies de Mexico, qui s’est ouverte samedi au centre historique de la métropole, à travers deux stands mettant à l’honneur le savoir-faire artisanal et la richesse de l’art culinaire marocains.
Vernissage à Lima d’une exposition de l’artiste peintre marocain Said Messari

Le vernissage d’une exposition de l’artiste-plasticien marocain Said Messari, intitulée « textures de papier », s’est déroulée, mardi, au musée Métropolitain de Lima, une occasion pour les visiteurs de découvrir une sélection de tableaux mettant en relief les capacités artistiques et la touche unique de l’artiste.
Étangs artificiels du Grand théâtre de Rabat : Les conditions très strictes de la société Bouregreg Cultures

Matériaux utilisés, éclairages, système de circuit d’eau, végétation… Les travaux de réalisation du Grand théâtre de Rabat vont bon train. En effet, la société Bouregreg Cultures, filiale de l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, a récemment lancé un appel d’offres pour la réalisation et l’entretien des étangs artificiels de l’édifice.
Le pianiste marocain Marouan Benabdellah enchante le public péruvien le temps d’un récital à Lima.

Le pianiste marocain Marouan Benabdellah a enchanté un public péruvien féru de musique arabe et occidentale classique, le temps d’un récital organisé au siège du Centre culturel Ccori Wasi à Lima.
Prix du Maroc du Livre 2018 : ouverture des candidatures.

Le coup d’envoi des candidatures pour le Prix du Maroc du Livre 2018 a été donné par le ministère de la Culture et de la Communication.Trois nouveaux prix ont été institués.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


TOSHIBA - Camileo à cartes SD
Réf.: PX1333E-1CAM
Caméscope numérique à cartes SD Appareil 5 en 1 : Camescope Numérique MPEG-4 Appareil Photo - WebCam - Lecteur MP3 - Dictaphone 5.2 Megas Pixels et Zoom numérique x8 Ecran TFT LCD 2,4' - USB 2.0 - Mémoire interne 64 Mo Port SD Card

Leguide Voyage


Dar Victoria
Située dans l’ancienne médina dans le quartier des Andalous, cette maison de 250 ans surprend par le raffinement de son décor. Les stucs d’une richesse culturelle rare constituent un décor dissimulant de nombreux symboles, qui pourront être appréciés dans un patio chauffé l’hiver et climatisé l’été.