Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
2M.ma, il y a 11 mois

Prix du Maroc du Livre 2018 : ouverture des candidatures.
Le coup d’envoi des candidatures pour le Prix du Maroc du Livre 2018 a été donné par le ministère de la Culture et de la Communication.Trois nouveaux prix ont été institués.

Le département de tutelle a annoncé la création de trois nouveaux prix : le Prix du Maroc d’encouragement à la création littéraire Amazighe, le Prix du Maroc des études dans le domaine de la culture Amazighe et le Prix du Maroc du livre pour enfants et jeunes.

Ce prix est ouvert aux écrivains, poètes, critiques, chercheurs, penseurs et traducteurs marocains, n’ayant pas reçu de prix au cours des trois dernières années. Ce Prix concerne divers catégories, à savoir le Prix du Maroc des sciences humaines, le Prix du Maroc des sciences sociales, le Prix du Maroc des études littéraires, artistiques et linguistiques, le Prix du Maroc de la poésie, le Prix du Maroc du récit et de la narration (roman, nouvelle, texte théâtral) et le Prix du Maroc de la traduction. Il concerne également le Prix du Maroc d'encouragement à la création littéraire Amazighe (la poésie, le roman, le théâtre et la nouvelle), le Prix du Maroc des études dans le domaine de la culture Amazighe (les études portant sur les aspects de la culture et de la langue Amazighes, rédigées en Tifinagh ou autre) ainsi que le Prix du Maroc du livre pour enfants et jeunes (les créations et travaux destinés aux enfants et aux jeunes). Pour participer à cet événement, les candidats doivent adresser leurs demandes accompagnées de huit exemplaires du livre édité au Maroc ou à l’étranger au cours de l'année 2017, en plus d'un exemplaire de l’original s’il s’agit d’une traduction, avec un justificatif des droits de traduction.

Selon le ministère de la Culture et de la Communication, les candidatures au Prix du Maroc du Livre peuvent être présentées par l'auteur, par une maison d’édition, ou par une institution culturelle ou académique. Tous les dossiers de candidature doivent être accompagnés d'une demande manuscrite signée par l'auteur, explique le ministère, précisant que sont acceptés les ouvrages publiés en langues Arabe, Amazighe, Hassani ou toute autre langue étrangère et que ne sont acceptés que les livres édités en 2017. Les résultats seront dévoilés le vendredi 22 juin et une cérémonie de remise des prix aura lieu le 6 juillet.

En revanche, la candidature d’un ouvrage ayant déjà bénéficié d’un prix du livre, au niveau national ou international, n’est pas admise.

A noter que le nombre de travaux présentés pour le Prix du Maroc du Livre pour l’année 2017 était de 78 livres.

En savoir plus
Lire aussi

«Cambodia» de Ibn Salmane dans les salles à partir du 27 mars

La comédie marocaine «Cambodia» de Taha Mohamed Ibn Salmane sera projetée dans les salles obscures à partir du 27 mars.
Dans sa collection «Nostalgie de la vie» : Aziz Tounsi dépeint des objets qui marquent l’identité marocaine

Afin de réaliser ses œuvres, l’artiste a notamment eu recours à l’école surréaliste. Selon ses dires, c’est l’une des plus difficiles en art dans le monde. Il s’en est inspiré parce qu’elle abonde dans le sens de l’intitulé de sa collection.
Rabat: Ouverture de l’exposition “Présence chrétienne au Maroc: Le vivre-ensemble”

L'exposition "Présence chrétienne au Maroc : Le vivre-ensemble", qui jette la lumière sur les valeurs de tolérance et de coexistence dans le Royaume entre Musulmans et Chrétiens à travers l'histoire, s'est ouverte mercredi dans la galerie des Archives du Maroc.
«A la croisée des chemins» de Youssef Douieb à la galerie Nadar de Casablanca.

Il présente le travail d’acheminement de toutes ses années de recherche.
Tanger: Une trentaine d’artistes au 2e Festival des cultures maghrébines.

Une trentaine d’artistes venus des pays du Maghreb participent à la 2e édition du Festival des cultures maghrébines, qui tend à renforcer les liens entre les peuples des pays de l’Union maghrébine à travers l’art et la musique.
Mohamed El Baz interroge la notion de lumière noire à L’atelier 21.

Il révèle une nouvelle série d’œuvres s’inscrivant dans son projet «Bricoler l’incurable»
Quand l’Afrique fait une réinterprétation critique de la matière.

Construire une exposition autour de la matérialité en Afrique sans tomber dans le cliché largement consommé d’un continent ingénieux et débrouillard qui recycle ses déchets par faute de moyens, c’est le pari gagné par «Material Insanity», l’exposition évènement en cours au Musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) à Marrakech.
Rencontres gastronomiques d’Agadir : Une 5ème édition dédiée à la gastronomie et la santé

De grands noms de la gastronomie mondiale réunis à Agadir. C’est à l’occasion de la 5ème édition des Rencontres gastronomiques d’Agadir.
Production cinématographique : 75 millions de DH de subventions en 2018.

Les subventions de soutien à la production cinématographique nationale sont passées à 75 millions de dirhams (MDH) en 2018, contre 46 MDH en 2017, a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, cité dans un communiqué du ministère -département de la Communication-.
Soufiane Hmidache, ou quand le stylo ne sert plus qu’à écrire.

Après avoir été encouragé pendant des années par ses proches et ses amis, Soufiane Hmidache alias Agha a décidé de se lancer cette année. En effet, cet artiste dessinateur a postulé pour la 12ème édition des Morocco Web Awards. Les votes sont toujours en cours et l’artiste attend depuis de voir ce que donnera sa participation dans la catégorie créativité. Il a dans ce sens accepté de répondre aux questions de 2m.ma quant à cette passion qui le prend aux tripes !



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Hp - Mini - 1010 EK
Intel Atom N450 (1.66Ghz), Ram 1Go, HDD 160 Go, Webcam, Windows 7

Leguide Voyage


Ibis Moussafir
Situé à quelques minutes du centre-ville de Fès, l'hôtel Ibis Moussafir Fès se trouve non loin de la magnifique médina, patrimoine universel qui retrace l'histoire des dynasties marocaines.