Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
2M.ma, il y a 5 mois

Jerada: 900 millions de dirhams mobilisés pour accélérer l'essor de la région.
Une région puissante économiquement d'ici 2020. C'est l'ambition du plan de développement envisagé pour favoriser l'essor de Jerada.

D'un total de 22 projets, le plan a été présenté ce lundi à Rabat par le wali de la région de l'Oriental et gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mouad El Jamaï. Le responsable y a fait état de sa vision audacieuse pour la recherche d'une alternative économique, à travers l'agriculture, l'industrie, la promotion des investissements et de l'économie solidaire.

Créer une véritable alternative économique

Principalement centré sur l'élément humain, avec des mesures rigoureuses en matière d'emploi, les grandes lignes du plan ont été détaillées devant un parterre composé de la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, sur les développements de la situation dans la province, en présence du ministre de l'Intérieur. Avec un coût global estimé à 900 millions de dirhams, ce programme comprend sept projets visant à rechercher une alternative économique, à travers l'agriculture, l'industrie, la promotion des investissements et de l'économie solidaire (d'un coût de 655 millions de DH), le renforcement des équipements sociaux de proximité a été décliné en 12 projets d'un coût de 70 millions de DH, tandis que trois projets ont été dédiés à la réhabilitation urbaine et environnementale pour un coût de 175 millions de DH.

Deux mille emplois immédiats à pourvoir

Pour ce qui est de l'emploi, le secteur sera dopé par dans la province grâce à la création de près de deux mille emplois immédiats, y compris l'inscription de 1.145 femmes pour bénéficier d'un travail saisonnier dans le sud de l'Espagne et l'intégration des jeunes de la province dans les zones industrielles nationales (Kénitra et Tanger), dans le cadre d'un recrutement de 200 personnes.

Fin des coûts élevés de l'électricité et de l'eau pour les citoyens à faible revenu

Mouad El Jamaï n'a pas manqué d'évoquer dans sa présentation les efforts consentis pour la résolution du problème du coût élevé des factures d'eau et d'électricité. M. El Jamaï a rappelé la mise en place de mesures de suivi en vue de réduire le coût de l'électricité et de l'eau pour les citoyens à faible revenu, à travers notamment la facturation mensuelle des compteurs, le contrôle par l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et l'adoption des compteurs électriques prépayés après achèvement des procédures judiciaires. Il a de même ajouté que les pénalités relatives aux retards de paiements seront arriérées, à travers l'octroi de facilités de paiement et leur rééchelonnement.

Une offre sanitaire étoffée

Le plan est également ciblé sur la santé, un secteur où beaucoup reste à faire dans la région. D'abord l'accès aux soins, avec une offre élargie. M. El Jamaï a en effet promis l'octroi à partir de juin 2018 aux services du ministère de la Santé de la province de deux ambulances, à l'initiative de l'ONEE, au profit de la population de la province, l'organisation régulière de caravanes médicales, la distribution de médicaments, à titre gratuit, aux employés dans les puits d'exploitation traditionnelle du charbon et aux membres de leurs familles, outre le suivi des patients atteints de silicose (plus de 1.800 bénéficiaires) par des médecins spécialisés qui ont rejoint l'Hôpital provincial de Jerada (maladies respiratoires, cardiaques et d'ostéosclérose).

Du renouveau écologique

Une ville eco-responsable. Un enjeu tout aussi majeur pour Jerada, qui sera la première ville à bénéficier du programme national de valorisation des déchets minéraux. Une réunion a d'ailleurs été tenue le 20 février au siège de la province avec un groupe d'experts et des secteurs concernés pour mener les études et recherches nécessaires, dans un délai ne dépassant pas trois mois, en vue de trouver une solution au problème des déchets d'exploitations minières, à travers soit leur recyclage, soit leur enfouissement.
L'emploi d'environ 100 personnes a également été programmé pour la plantation de 10.000 arbres dans la périphérie des centrales thermiques de la ville, et le lancement de deux opérations d'un montant de 4 millions de DH par le Conseil de la région de l'Oriental pour la destruction des puits abandonnés, à travers l'emploi d'environ 200 personnes.
Le wali a également souligné la fermeture des unités 1, 2 et 3 de la centrale thermique de la province et le redéploiement par l'ONEE du personnel de ces unités, en raison des effets négatifs sur l'environnement et la consommation excessive de l'eau. Il a rappelé la réalisation de centres d'enfouissement et de revalorisation des déchets solides dans la commune d'El Aouinet, la création d'une décharge pour le stockage et l'enfouissement des cendres, loin de la ville de Jarada, et l'acquisition d'équipements pour réduire le bruit sonore émanant des stations thermales. Par ailleurs, sept autorisations d'exploitation et 17 licences de recherches ont été retirées par les autorités compétentes pour non-conformité aux dispositions et procédures prévues par la loi, dans le cadre de la mise en œuvre des mécanismes de contrôle, a conclu le wali.

Voir Source
Lire aussi

Une politique sociale libérale ou le pari risqué de l’Exécutif.

Le gouvernement entend poursuivre les réformes libérales et, en même temps, mettre en place une politique sociale qu’il veut plus efficace. Le registre social unifié semble être l’outil privilégié pour y parvenir. A priori, le contexte, notamment une croissance atone, ne lui est pas tout à fait favorable.
Sonasid : Un chiffre d’affaires de près de 2 MMDH au premier semestre

Une bonne performance sur le plan social et consolidé.
Bilan médiocre du secteur du tourisme entre 2000 et 2015 selon le Comex.

Si les hôtels classés de Marrakech et Casablanca ont bénéficié d’une croissance de nuitées, les ETS de Fès, Ouarzazate et Agadir ont connu une érosion du nombre de nuitée. Pour sa part, le taux d’occupation national a chuté de 52% en 2006 à environ 40% en 2015. Le Comité des experts recommande toujours l’orientation vers le tourisme balnéaire.
Produits Halal, un marché prometteur pour le Maroc.

Le marché des produits halal au Maroc est «prometteur» et doit renforcer les potentialités des entreprises exportatrices en vue d’une présence accrue sur le marché internationale, ont souligné les participants à une conférence-débat, organisée mardi à Casablanca.
Maroc Telecom premier opérateur télécoms national à être certifié « ISO 9001 Version 2015 ».

Maroc Telecom, acteur majeur des télécoms en Afrique et leader national des télécoms, annonce avoir obtenu la certification ISO 9001 dans sa toute dernière version 2015.
Le portefeuille stratégique de BMCE Capital domine le MASI.

A fin août, la contre-performance du portefeuille est de 3,99%, contre -6,8% pour le Masi. La situation économique pèse lourd sur le marché boursier. Le portefeuille étudié est composé de 23 valeurs
Artisanat et économie sociale : Une zone d’activité économique à Guelmim.

Le conseil communal de la ville de Guelmim a approuvé, jeudi dernier lors d’une session extraordinaire, le projet de création d’une zone d’activité économique liée à l’artisanat et l’économie sociale, qui donnera un nouveau souffle à l’économie de la porte du désert et permettra d’améliorer les revenus des artisans et des groupements professionnels.
Les investissements publicitaires ont accusé une baisse de 350 MDH .

La télévision, la presse écrite et l’affichage ont tous connu des baisses d’investissements comprises entre 100 et 130 millions de dirhams à fin juillet 2018. La structure du marché dominée par les opérateurs télécoms, la banque et la finance et les produits alimentaires fragilise le marché. Les canaux de communication, notamment la presse écrite, n’ont pas réussi à introduire de nouveaux annonceurs.
Une unité de valorisation de l’amandier lancée à Ighrem : «Dar Louz» verra le jour à Taroudant.

Le projet consistera, entre autres, en un espace de collecte et de stockage, des ateliers de valorisation, un espace d’exposition et de commercialisation.
La première franchise bio marocaine voit le jour.

Le premier distributeur de produits bio au Maroc abandonne sa franchise française pour lancer une franchise 100% marocaine.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Polycube 2/3/4 rayons
1 Réf.: WH292 119 Dh
Polycube 2 rayons
Dim.: 40x29x54 cm
2 Réf.: WH293 169 Dh
Polycube 3 rayons
Dim.: 40x29x80 cm
3 Réf.: WH294 225 Dh
Polycube 4 rayons
Dim.: 40x29x106,4 cm

Leguide Voyage


Sofitel RoyalBay Resort
Situé sur une magnifique plage de sable fin doré, le Sofitel Agadir RoyalBay Resort est la définition du luxe contemporain. Son architecture élégante allie tradition et modernité.Cette oasis de luxe et de paix vous offre une qualité de service inégalée. L'hôtel allie style contemporain et influences marocaines, avec ses fontaines et ses riads, pour rendre votre séjour inoubliable. La plage privée, la piscine et le spa sont entièrement dédiés à la relaxation et au bien-être.