Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui Le Maroc, il y a 2 mois

Investissements maritimes : Plus de 10 milliards de dirhams injectés à Dakhla
L’investissement le plus important reste celui alloué à la réalisation du Grand port Dakhla Atlantique. Une enveloppe de 6 milliards de dirhams a été injectée dans ce sens, insufflant ainsi une nouvelle dynamique au secteur de la pêche dans la région.

D’importants projets maritimes sont en cours d’exécution à Dakhla-Oued Eddahab. Environ 10 milliards de dirhams sont injectés pour la mise en œuvre d’investissements, et ce dans le cadre du nouveau modèle de développement adopté par Dakhla-Oued Eddahab. La finalité étant de situer la région en tant que pôle compétitif de la pêche. Parmi ces projets, on cite les unités de valorisation de produits de la pêche. 6 unités de conserves de poissons sont actuellement en construction portant sur un investissement global de 1,4 milliard de dirhams. Ces projets permettront de créer d’ici début 2019 plus de 3.000 emplois dans le secteur. De même, un grand projet d’aquaculture est sur les rails portant sur un montant global de 2,8 milliards de dirhams. Toutefois, l’investissement le plus important reste celui alloué à la réalisation du Grand port Dakhla Atlantique.

Une enveloppe de 6 milliards de dirhams a été injectée dans ce sens, insufflant ainsi une nouvelle dynamique au secteur de la pêche dans la région. «Ce projet permettra à Dakhla de devenir un pôle de compétitivité et un relais entre l’Afrique, le nord du Maroc et l’Europe», nous précise Salaheddine Rachidi, délégué de la pêche à Dakhla. Le Grand port Dakhla Atlantique se veut un outil logistique performant qui soutiendra le développement économique de la région. Il valorisera ainsi les ressources des petits pélagiques en mettant en place les infrastructures portuaires nécessaires. Le nouveau port se composera d’une digue principale de 2.800 mètres ainsi que d’une digue secondaire de 600 mètres. Il comprendra également un quai de commercialisation de 800 mètres et un quai de pêche hauturière de 1.500 mètres. L’infrastructure portuaire abritera également un bassin de 39 hectares et un élévateur de bateaux d’une capacité de 450 tonnes. Au-delà de la commercialisation, le Grand port Dakhla Atlantique abritera également un chantier naval.

Cette orientation stratégique et l’intérêt porté à la pêche dans toutes ses composantes relèvent du rôle prépondérant que joue le secteur dans cette région du Maroc qui dispose d’une façade maritime importante (667 kilomètres). «Dakhla-Oued Eddahab est l’une des régions les plus riches en poissons au Maroc. Le secteur de la pêche est l’ossature de l’économie de la région qui assure 65% de la production nationale», souligne le délégué de la pêche de Dakhla. Grâce à l’élan donné par la stratégie «Halieutis», la pêche à Dakhla a connu un important saut aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif.

Sur la période allant de 2008 à 2017, les autorités notent une performance de 200%. La production annuelle oscille entre 600.000 et 750.000 tonnes générant ainsi un chiffre d’affaires d’environ 2,5 milliards de dirhams. «Les ressources halieutiques de la région sont très importantes. Dakhla-Oued Eddahab dispose d’un stock assez important. Ces produits phares, en l’occurrence le poulpe et la sardine pilchardus, font d’elle le premier producteur de ces espèces à l’échelle mondiale», relève-t-on de Salaheddine Rachidi qui précise que la dynamique observée dans le secteur au niveau de Dakhla-Oued Eddahab est également tirée par les investissements injectés. Si l’on prend la période 2007-2015 pour échantillon, il ressort que 117 millions de dirhams d’investissements ont été réalisés au niveau de la région qui compte à ce jour 84 unités de traitement et de conditionnements des produits de la mer. Ces investissements sont venus renforcer la capacité de commercialisation des produits halieutiques et leur assurer une meilleure valorisation. Ils ont porté principalement sur la construction de sept halles au poisson et d’une unité de gestion des contenants normalisés.

En savoir plus
Lire aussi

Le Japon consolide sa coopération avec le Maroc .

L’amélioration de la compétitivité économique et l’établissement d’une croissance durable, la réduction des disparités régionales et spatiales et la coopération Sud-Sud triangulaire Japon-Maroc-Afrique sont les trois axes du partenariat. Le Japon a accordé au Maroc un prêt concessionnel de 435 MDH pour la construction d’un navire océanographique et de recherche halieutique
Sécurité informatique : les grands groupes font confiance aux marques, les PME sont à la traîne.

Une quinzaine d’acteurs se partagent un marché essentiellement constitué de grands groupes. Des solutions efficaces à moindre coût développées par des start-up, ou en open source, sont disponibles. Les multinationales essaient d’investir le créneau des PME/TPE avec des solutions bon marché.
CMI lance le paiement multicanal des taxes locales .

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a lancé, en partenariat avec la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), le paiement multicanal des locales 2018.
Élection CGEM: M. Mezouar présente les grandes lignes de son programme « Un élan pour tous ».

Le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a présenté, mardi à Casablanca, avec son colistier Fayçal Mekouar, sa vision pour le développement des sociétés nationales et les grandes lignes de son programme placé sous le signe « Un élan pour tous ».
ADNOC et OCP annoncent la création d’une joint-venture de production d’engrais .

Le Groupe OCP et Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) collaboreront pour la création d’une joint-venture (JV) de production d’engrais de classe mondiale.
Prêt-à-porter féminin : Monarqueo compte investir 100 MDH d’ici 2023.

L’enseigne 100% marocaine ambitionne de développer une offre haut de gamme et accessible. Elle compte développer très rapidement un réseau de 10 boutiques dans les grandes villes du pays n Le façonnage est pour l’instant confié à un sous-traitant local. La société a décidé d’ouvrir sa propre usine en 2019.
La BCP et l’ITFC signent à Casablanca un mémorandum d’entente.

La Banque centrale populaire (BCP) et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) ont signé, jeudi à Casablanca, un mémorandum d’entente en vue de soutenir les flux commerciaux régionaux entre les pays africains et arabes dans le cadre du «Programme des passerelles commerciales arabo-africaines» (AATB).
Efficacité énergétique dans le bâtiment : jusqu’à 800 DH/m2 pour une isolation thermo-acoustique

Promulguée en novembre 2015, la réglementation thermique est encore non applicable . Des décrets d’application ne sont toujours pas publiés. La double cloison et le double vitrage sont les systèmes les plus répandus au Maroc.
Maroc-Union européenne : Le Parti populaire européen plaide pour un accord agricole équilibré.

Le Groupe du Parti populaire européen (PPE) est favorable à un accord agricole équilibré entre le Maroc et l’Union européenne.
OCP : Libération de la cargaison de phosphates saisie en Afrique du Sud.

Le navire du Cherry Blossom, avec 50 000 tonnes de phosphates à son bord, a finalement quitté le Port Elizabeth, rapporte Telquel.ma. Il a en effet levé l’ancre le 7 mai à 15h40....



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Compaq - 500B MT
Dual Core E5300 (2,6 GHz)
RAM: 1 Go DDR3
HDD: 320 Go
Ecran: Compaq TFT 18,5’’ CQ1859S
Lecteur Graveur DVD +/-RW
6 Ports USB
Ethernet 10/100
Free Dos

Leguide Voyage


Rembrandt
Le Rembrandt a ouvert ses portes en 1950. De nombreuses personnalités de cette époque y ont séjourné. Parmi celles qui y ont passé un séjour rocambolesque, figure sans conteste feu Habib BOURGUIBA ex Président de la Tunisie