Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Le Matin , il y a 2 mois

Le secteur bancaire marocain, 4eme en Afrique en termes de revenus
Le Maroc est l’un des cinq premiers marchés bancaires en Afrique, avec l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Égypte et l’Angola. Il est classé quatrième en termes de la croissance absolue des revenus de détail en 2017, avec 1,2 milliards de dollars, derrière l’Afrique du Sud (4 milliards), l’Egypte (2,5 milliards), le Nigeria (2,4 milliards), mais loin devant l’Algérie (0,3 milliards). C’est ce qui ressort d’un rapport que vient de publier le cabinet McKinsey Global Banking.

Le secteur bancaire marocain est l’un des plus développés en Afrique. Cette réalité vient d’être encore une fois confirmée par une autre étude. Il s’agit d’un rapport sur la banque de détail en Afrique que vient de publier le cabinet McKinsey Global Banking.

Ce rapport montre, en effet, que le Maroc est l’un des cinq premiers marchés bancaires en Afrique, avec l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Égypte et l’Angola qui représentent, à eux cinq, 68% du total des revenus du secteur à l’échelle du continent et leur par dans la croissance des revenus en 2017 est de 60%. Ce qui montre que le marché bancaire africain est fragmenté, selon le rapport qui le compare à la situation dans d’autres zones du monde, telles l'Amérique du Nord, l'Amérique latine, le Moyen-Orient et l'Asie émergente, où les cinq premières régions, au niveau de ces zones, représentent plus de 90% des revenus du secteur.

Le rapport relève, en effet, que le Royaume est classé quatrième au niveau africain en termes de la croissance absolue des revenus de détail en 2017, avec 1,2 milliards de dollars, derrière l’Afrique du Sud (4 milliards), l’Egypte (2,5 milliards), le Nigeria (2,4 milliards), mais loin devant l’Algérie (0,3 milliards).

Parmi ses autres conclusions, le rapport note que dans certains pays, la pénétration du produit pourrait être significativement plus élevée. Pour l’illustrer, McKinsey Global Banking donne l’exemple du Maroc et l'Égypte qui ont un revenu par habitant plus élevé que le Kenya, mais moins de produits bancaires par client.

Les auteurs du rapport ont estimé qu’il est également intéressant de noter que les segments à revenu élevé semblent être sous-pénétrés dans des pays comme le Kenya et le Maroc.

Par ailleurs, le cabinet révèle que les clients au Maroc et en Egypte montrent peu de préférence pour le numérique.

En outre, McKinsey Global Banking estime que les marchés bancaires de l'Afrique devront connaître une croissance robuste au cours des cinq prochaines années et, en tant que groupe, les banques africaines sont les deuxièmes plus rentables au niveau mondial.

Toutefois, les marchés bancaires africains continuent d’être confrontés à un ensemble d’obstacles. Il s’agit notamment d’un grand nombre de clients à faible revenu, une utilisation élevée de liquidités et de faibles niveaux de distribution physique. Ils présentent aussi de grands écarts entre des marchés relativement avancés de l'Afrique du Sud et du Maroc et des marchés naissants de l'Ethiopie et de la RDC.

En conclusion, les auteurs du rapport s’attendent à ce que les services bancaires de détail en Afrique affichent une croissance de 12% par an, contre une projection de base de 8,5%, si les banques africaines arrivent à relever cinq défis. Il s’agit de dessiner la bonne carte, avec une bonne couverture géographique ; s’orienter vers des segments appropriés et proposer des offres attrayantes ; offrir des services bancaires simplifiés ; donner la priorité au numérique ; et innover en matière de risques.

Voir Source
Lire aussi

Le Japon consolide sa coopération avec le Maroc .

L’amélioration de la compétitivité économique et l’établissement d’une croissance durable, la réduction des disparités régionales et spatiales et la coopération Sud-Sud triangulaire Japon-Maroc-Afrique sont les trois axes du partenariat. Le Japon a accordé au Maroc un prêt concessionnel de 435 MDH pour la construction d’un navire océanographique et de recherche halieutique
Sécurité informatique : les grands groupes font confiance aux marques, les PME sont à la traîne.

Une quinzaine d’acteurs se partagent un marché essentiellement constitué de grands groupes. Des solutions efficaces à moindre coût développées par des start-up, ou en open source, sont disponibles. Les multinationales essaient d’investir le créneau des PME/TPE avec des solutions bon marché.
CMI lance le paiement multicanal des taxes locales .

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a lancé, en partenariat avec la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), le paiement multicanal des locales 2018.
Élection CGEM: M. Mezouar présente les grandes lignes de son programme « Un élan pour tous ».

Le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a présenté, mardi à Casablanca, avec son colistier Fayçal Mekouar, sa vision pour le développement des sociétés nationales et les grandes lignes de son programme placé sous le signe « Un élan pour tous ».
ADNOC et OCP annoncent la création d’une joint-venture de production d’engrais .

Le Groupe OCP et Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) collaboreront pour la création d’une joint-venture (JV) de production d’engrais de classe mondiale.
Prêt-à-porter féminin : Monarqueo compte investir 100 MDH d’ici 2023.

L’enseigne 100% marocaine ambitionne de développer une offre haut de gamme et accessible. Elle compte développer très rapidement un réseau de 10 boutiques dans les grandes villes du pays n Le façonnage est pour l’instant confié à un sous-traitant local. La société a décidé d’ouvrir sa propre usine en 2019.
La BCP et l’ITFC signent à Casablanca un mémorandum d’entente.

La Banque centrale populaire (BCP) et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) ont signé, jeudi à Casablanca, un mémorandum d’entente en vue de soutenir les flux commerciaux régionaux entre les pays africains et arabes dans le cadre du «Programme des passerelles commerciales arabo-africaines» (AATB).
Efficacité énergétique dans le bâtiment : jusqu’à 800 DH/m2 pour une isolation thermo-acoustique

Promulguée en novembre 2015, la réglementation thermique est encore non applicable . Des décrets d’application ne sont toujours pas publiés. La double cloison et le double vitrage sont les systèmes les plus répandus au Maroc.
Maroc-Union européenne : Le Parti populaire européen plaide pour un accord agricole équilibré.

Le Groupe du Parti populaire européen (PPE) est favorable à un accord agricole équilibré entre le Maroc et l’Union européenne.
OCP : Libération de la cargaison de phosphates saisie en Afrique du Sud.

Le navire du Cherry Blossom, avec 50 000 tonnes de phosphates à son bord, a finalement quitté le Port Elizabeth, rapporte Telquel.ma. Il a en effet levé l’ancre le 7 mai à 15h40....



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Trust - Enceintes Stéreo pour iPod
Haute qualité avec télécommande sans fil

Leguide Voyage


Chic Auto
ChicAuto; Agence de location de véhicules , spécialiste de la location de voitures marrakech, 4x4 et minibus à Marrakech , possède un grand nombre des voitures variées selon votre budget. Vous bénéficierez de nos services de location de voiture à des prix pas cher, nos tarifs sont parmi les meilleurs à Marrakech et au Maroc.