Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui Le Maroc, il y a 10 mois

Dans un nouveau film de Daoud Oulad Sayed: Le destin de 4 personnages se lie par «Les voix du désert»

Outre son nouveau film, le cinéaste organise trois expositions de photographies à Marrakech. La première se tient en collaboration avec le commissaire Nathalie Locatelli. Les deuxième et troisième étant respectivement prévues à la Galerie 127 et à l’Institut français de la ville ocre.

Le cinéaste marocain Daoud Oulad Sayed vient de terminer la réalisation de son nouveau long-métrage intitulé « Les voix du désert » (Klam Essahra). Un film que le réalisateur dit avoir proposé pour le 19ème Festival national du film prévu du 9 au 17 mars à Tanger.

A propos de son œuvre, Daoud Oulad Sayed précise qu’il s’agit d’une «fiction». Celle-ci raconte, selon ses dires, «l’histoire de quatre personnes qui se cherchent dans leur vie». Le premier étant un jeune orphelin qui se pose constamment la question autour de ses origines et finit, après avoir trouvé un papier dans une bouteille, par partir au désert à la recherche de son père. Quant au deuxième personnage, c’est un vieux, installé au désert, qui a essayé de garder près de lui son fils qui a choisi d’émigrer. Pour sa part, une jeune fille, dont le père, poète, est mort, et ayant grandi en France dès l’âge de trois ans aux côtés de sa mère, décide de préparer une thèse dans le désert où elle est née. A son tour, une femme se retrouve, par hasard, dans une auberge pour touristes dans le désert où elle a envie de vivre en continuant à être partagée entre cet espace et la ville. «Ces personnages, qui n’ont aucune affinité familiale, vont se retrouver», enchaîne le réalisateur dont le film est produit par Abdellah Ferkous. «Il m’a donné tous les moyens pour réaliser mon film», remercie-t-il le producteur. Pour les fins de son œuvre, le réalisateur s’est entouré d’Ahmed Chehima, Noureddine Saâdane, Wassila Sabhi et Hajar Chergui.

Cela étant, le film de Daoud Oulad Sayed est prévu d’être projeté dans un festival kigalais au Rwanda. «La culture et le cinéma africain sont un tremplin énorme», estime-t-il.

Interrogé, par l’occasion, à propos de la qualité des œuvres cinématographiques, le réalisateur indique : «c’est une bonne chose qu’il y ait des productions. Dans cette quantité, il y a un peu de tout».

Concernant le nombre rarissime de salles de cinéma, l’artiste indique avoir proposé, dans le cadre de l’Union des réalisateurs et auteurs marocains (URAM), présidée par Hassan Benjelloun et dont il est membre, au CCM et au ministère de la culture et de la communication, la création dans chaque ville d’une salle «polyvalente» qui peut abriter des pièces de théâtre, des concerts d’orchestre, des expositions et des conférences.

Outre son nouveau film, le cinéaste organise trois expositions de photographies à Marrakech. La première se tient en collaboration avec le commissaire Nathalie Locatelli. Les deuxième et troisième étant respectivement prévues à la Galerie 127 et à l’Institut français de la ville ocre. Des occasions pour découvrir une autre facette artistique du cinéaste.

En savoir plus
Lire aussi

L'authenticité marocaine mise en avant dans l'exposition "Reg’Art Naïf" de Fatima Louardiri

L'exposition "Reg' Art Naïf" de l'artiste peintre marocaine Fatima Louardiri, qui se poursuivra jusqu'au 10 février à Rabat, met en avant l'authenticité marocaine à travers des oeuvres hautes en couleurs au style naïf. "J'ai voulu, à travers mes tableaux, transmettre l'authenticité marocaine en faisant revivre ses coutumes et ses traditions d'une manière artistique", a indiqué Louardiri dans une déclaration à la MAP, précisant qu'elle a accordé, dans ses oeuvres, une place particulière à la femme marocaine, à ses habits traditionnels et à sa vie quotidienne, que ce soit en milieu rural ou dans les villes.
Nouvelle saison au théâtre national Mohammed V de Rabat : Découvrez les temps forts !

La nouvelle saison propose le célèbre ballet «Casse-Noisette», les 18 et 19 janvier. Il s’agit d’un beau conte de Noël où les éblouissants numéros des danseurs russes s’accordent avec la musique de Tchaïkovski jouée admirablement par l’Orchestre Symphonique Royal.
Hommage à Joachim Peter Schulz.

Une rencontre a été organisée à Casablanca par la Fondation d’art «Joachim Peter Schulz» à l’occasion du deuxième anniversaire de la disparition de l’artiste-peintre allemand.
Le DJ marocain MR ID lance «Omah».

Entre sons électro, instruments de musique arabes et chant.
L’Institut français de Rabat présente le concert de Nach.

Anna Chedid, 31 ans, connue sous le pseudonyme Nach, est une auteur-compositeur-interprète française. Nach forge son identité musicale entre le chant lyrique et le jazz, la pop et le rock.
Abdallah Ibrahim sous la plume de Zakya Daoud.

Nouvelle publication chez Les Éditions la Croisée des Chemins.
Le jeune artiste Jad Ben Yahia présente son premier album "1193" à Rabat.

Un premier album prometteur pour le jeune artiste! C'est dans une ambiance conviviale, entouré de ses proches et ses soutiens, que Jad Ben Yahia a choisi de présenter, mardi soir à Rabat, les douze titres de ce premier album intitulé "1193". Le chanteur s'est également produit à la Villa des Arts de Rabat en marge de cette présentation.
La culture du clash dans le rap marocain : un concours d’injures et d’insolence.

Le dernier clash entre Don Bigg (l’un des rappeurs marocains les plus connus au Maroc) et les rappeurs de la nouvelle génération (Dizzy Dros, 7liwa, Komy et Mr Crazy) témoigne d'une bonne stratégie marketing, qui, en plus d’avoir donné à l’incongruité une place qui n’est pas la sienne dans la quintessence de ce style musical, elle est devenue l’ubac d’une montagne qui préfère donner à l’art le luxe de son adret.
Et de deux pour le Festival Afrique du Rire.

L'humour africain est une nouvelle fois à l'honneur à partir du 18 janvier 2019 à Abidjan qui représente la première étape d’une tournée dans les plus grandes villes du Continent.
Le Directeur général de la Sûreté nationale décide des sanctions disciplinaires contre quatre responsables de la préfecture de police de Marrakech

Le Directeur général de la Sûreté nationale a décidé des sanctions disciplinaires allant de la suspension provisoire de travail au blâme ou encore l'avertissement à l'encontre de quatre responsables de la préfecture de police de Marrakech pour manquements aux obligations professionnelles et pour ne pas avoir pris les mesures préventives nécessaires à la préservation des données personnelles d'un individu qui faisait l'objet d'une enquête préliminaire sur un accident de la circulation.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


SAMSUNG - RC 590
Puissance maximale - 1600 Watts
Puissance nominale - 1400 Watts
Consommation d'énergie - 230V - 50Hz
Puissance utile - 400 Watts
Dépression - 32 Kpa
Débit d'air - 39 dm3/sec
Niveau Sonore - 79 dBA
Volume utile du sac - 2,4 litre

Leguide Voyage


Quick Surf
Avec des vagues entre 1 et 4 mètres, chaque surfeur trouvera des conditions de surf à sa mesure. Même les moins expérimentés trouveront des vagues à la hauteur de leurs capacités: lorsque les vagues rugissent sur un spot, il y a toujours un autre protégé dans les environs avec des vagues accessibles....