Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui Le Maroc, il y a 7 mois

Nouvelle publication : Un roman écrit son propre testament par la plume d’Abdellah Baida
Le livre sent la fin approcher. C’est pourquoi il prend la décision d’écrire son «testament» pour témoigner de sa vie et de celles des siens avant l’extinction de son espèce.

Il est fort connu que le livre d’un auteur soit susceptible de constituer un testament. Cependant, l’écrivain marocain, Abdellah Baida, a carrément fait l’inverse. Dans son nouveau roman «Testament d’un livre», édité par la maison Marsam, c’est une publication qui, comme son nom l’indique, fait son propre legs. De quoi faire du roman d’Abdellah Baida une œuvre appétissante.

A propos de son roman, l’auteur indique que «c’est un livre qui prend la parole et raconte son histoire». Dans l’intrigue, ce livre est, selon Abdellah Baida, enfermé dans la bibliothèque d’Al-Quaraouiyine à Fès, dans un abandon total. Le livre en question sent la fin approcher. C’est pourquoi il prend la décision d’écrire son «testament» pour témoigner de sa vie et de celles des siens avant l’extinction de son espèce. Ainsi, il dévoile tout, son bonheur comme ses misères. Il expose également ses amours vécues publiquement avec des écrivains connus et reconnus ou, dans l’intimité, avec des lecteurs anonymes. Des moments de complicité et de partage. «Mais l’ombre des autodafés envahit rapidement cette mémoire meurtrie pour faire jaillir les images», enchaîne l’auteur. Dans ce sens, il conduit l’image d’Averroès persécuté à Cordoue et celle du nazi Goebbels haranguant la foule et brûlant des milliers d’ouvrages à Berlin. Les secrets de la Brigade anti-livres et les menaces qui pèsent sur l’écrit sont alors dévoilés par un livre qui n’hésite pas à reconnaître aussi ses propres crimes, notamment l’assassinat d’un certain Jahiz. Des faits qui méritent d’être connus.

Au sujet de «Testament d’un livre», l’écrivain marocain, Mamoun Lahbabi, écrit : «A l’intérieur de l’immense temple du caractère d’imprimerie, un livre se dresse pour témoigner de la vie de son espèce. «Testament d’un livre» nous plonge dans l’univers d’heur et de malheur de cet objet miraculeux appelé livre, et dans lequel, miraculeusement, a été déposée notre Histoire». Pour Mamoun Lahbabi, ce livre est également un roman polyphonique dans le sens où il porte des voix d’auteurs invisibles et omniprésents. «Dans ce roman, qui invite le lecteur à un beau voyage rétrospectif, les passions de lecture et d’écriture tissent chaque page. C’est un hymne au livre. Un cri d’espérance pour l’écrin le plus précieux de nos existences», enchaîne Mamoun Lahbabi.

Outre «Testament d’un livre», Abdellah Baida a publié «Les Voix de Khaïr-Eddine» (Essai, 2007), «Au fil des livres, chroniques de littérature marocaine de langue française» (Essai, 2011), «Le dernier salto» (Roman, 2014, Prix Grand Atlas dans les catégories «Culturethèque» et «Etudiants) et «Nom d’un chien» (Roman, 2016, sélectionné à Paris pour le prix de l’ADELF).

Pour rappel, le romancier, nouvelliste et essayiste marocain, Abdellah Baïda, est également décoré en 2012 des insignes de Chevalier dans l’Ordre des arts et des lettres de la République française.

Lire Source
Lire aussi

La Brésilienne Fabiana Cozza en concert à Rabat.

Fabiana Cozza a été élue en 2012 "Meilleure chanteuse de Samba" par Brazilian Music Award.
Egypte: Décès de l’acteur Jamil Ratib.

L'acteur égyptien Jamil Ratib s'est éteint, mercredi matin au Caire, à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé son agent.
Oasis Festival de Marrakech : Retour en images sur les temps forts de la 4ème édition.

La quatrième édition de l’Oasis Festival, organisée du 14 au 16 septembre à Marrakech, a offert aux amateurs de la musique électronique une programmation de haut calibre.
« Re-Garde », un spectacle chorégraphique époustouflant.

Le Centre culturel de la direction provinciale de la culture de Kénitra a abrité la présentation de la pièce chorégraphique « Re-Garde ». Organisée à l’initiative de l’Institut français de Kénitra, le spectacle, qui a tenu en haleine le public durant près de cinquante minutes, alliait de manière harmonieuse et synchronique sonorités, lumières, gestuelle et expression corporelle
Omayma El Guerssifi 1re lauréate du «Prix Farid Belkahia».

Le «Prix Farid Belkahia» a été décerné, samedi soir à Marrakech, par la Fondation Farid Belkahia à la jeune peintre Omayma El Guerssifi, lauréate de l'Institut national des beaux-arts de Tétouan.
Faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc

Le fait de faire connaitre la culture hassanie en Italie donne une image réelle du Maroc, tout à fait contraire de celle véhiculée par certains supports médiatiques, a souligné, jeudi, le maire de la ville d'Otrante, Pierre Paulo Carddi
TANJAzz 2018 : 22 formations et 45 concerts au menu.

Les amateurs du jazz découvriront le groupe United Colors of Méditerranée. Cette formation abordera les rivages hispaniques avec Noninó et Toni Vaquer Sextet
Sauvegarde du patrimoine matériel national: Le ministère de la Culture appelle au respect des procédures de demandes d’autorisation de fouilles archéologiques.

Le ministère de la Culture et de la Communication-département de la Culture a appelé, mardi, au respect des procédures relatives aux demandes d'autorisation pour entreprendre des travaux de fouilles archéologiques, et ce afin de protéger et sauvegarder le patrimoine national archéologique matériel.
Tanger : ouverture du 2ème Salon international d’art contemporain.

La deuxième édition du Salon international d’art contemporain s’est ouverte vendredi soir à Tanger avec la participation d’une quarantaine d’artiste peintres et de musiciens venus des quatre coins du monde.
Casablanca : Ouverture du 4è Festival international de théâtre amazigh.

Le rideau a été levé, jeudi soir à Casablanca, sur la 4ème édition du Festival international de théâtre amazigh, organisée par l'Espace Tafoukt pour la création en partenariat avec l'Institut royal de la culture amazighe et la région Casablanca-Settat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - TAPIS ULTIMATE UNI
EN POLYPROPYLÈNE
longues mèches
Disponible en divers couleurs
et dimensions
Dim.: 80/150 cm 540 Dh
Dim.: 120/170 cm 920 Dh
Dim.: 140/200 cm 1.265 Dh
Dim.: 160/230 cm 1.660 Dh
Dim.: 200/290 cm 2.625 Dh
Réf.: ULT80/120/140/160/200

Leguide Voyage


Riad Yacout
Une invitation au rêve, pénétrez au cœur de la Médina de Meknès et découvrez le Riad Yacout : un parfum, une âme, un souvenir déjà incomparable.