Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourdhui le Maroc, il y a 4 mois

Avec l’appui de la fondation Friedrich Ebert Stiftung : La pièce de théâtre «Al kasma» documentée en publication
Le dialogue de la pièce de théâtre «Al kasma» (La part), ayant fait l’objet d’une tournée, vient d’être publié et présenté tout récemment à Rabat.

En éditant ce texte composé de quatre actes, l’association Issil pour le théâtre et l’animation culturelle documente «Al kasma». Au-delà du texte coranique autour de l’héritage, cette publication se justifie par l’existence d’un débat constant autour de la question de l’héritage et le constat de la réalité. «Dans la société marocaine, il existe plusieurs pratiques qui font des détours de la loi pour partager l’héritage de façon assez disproportionnée entre les filles et les garçons», indique, de la présentation de la 1ère édition du livre, Maria Verdu Delgado, directrice de l’association. Elle rappelle également que la production de cette pièce, appuyée par la branche marocaine de la fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung, est de nature à initier une réflexion socio-artistique autour de cette question et un débat public dans ce sens.

A propos de ce texte écrit en darija, l’auteur Issam El Youssefi précise que cette pièce, mise en scène par Massoud Bouhssine, «allie la valeur créative à la connotation intellectuelle». Une telle démarche dépasse, d’après lui, l’unique interprétation scénique de la pièce comprenant également des monologues.

De plus, cette pièce, ayant également un sens de l’humour, a, d’après la présentation, «respecté l’intelligence du public».

Lors du débat avec les spectateurs autour de la pièce, les initiateurs se sont d’ailleurs félicités des échanges autour de ce sujet qui n’est plus «un tabou» sociétal. Cela étant, la tournée de la pièce, interprétée par Fadila Benmoussa, Ouassila Sabhi, Benaïssa El Jirari et Farid Regragui sur une scénographie de Rachid El Khattabi, a été marquée, à l’issue du show, par un débat avec le public. Le tout en présence d’encadrants religieux, juridique et politique. Cette dimension politique se manifeste, selon la même source, par «l’intérêt que portent les élites intellectuelles et politiques au sujet de l’héritage. Ainsi il n’est plus l’apanage du champ religieux». Pour rappel, les organisateurs proposent de programmer d’autres tournées pour présenter la pièce et sensibiliser davantage au sujet. Ils ciblent également les petits patelins, là où la femme subit plus d’injustice. Ils suggèrent également de lancer les débats plus tôt parallèlement aux shows. Comme ils envisagent de faire une tournée dans les provinces du Sud pour cibler davantage un large public.

lire la suite sur le site de Aujourd’hui le Maroc
Lire aussi

La pièce de théâtre sera publiée bientôt : Un être humain dans la peau d’un âne pour surmonter la pauvreté

«Un âne malgré lui». C’est le titre d’une nouvelle pièce de théâtre écrite par le poète Mohamed Belmou et le scénariste Abdelilah Benhaddar. Une œuvre qui fait l’objet d’un livre qui sera publié bientôt par la maison d’édition Bouregreg avec l’appui du ministère de la culture et de la communication
Le symposium international de sculpture de retour.

Ikram Kabbaj est la seule artiste marocaine considérée comme sculpteur à part entière et l’une des plus importantes dans le monde arabe, à l’instar de son ainée, la jordanienne Mona Saudi
Korsa, long métrage de Abdellah Ferkous, en salles.

Korsa retrace le périple d’un chauffeur de corbillard chargé de transporter une dépouille de Marrakech à Tétouan. Sa femme enceinte l’y accompagne. Mais les choses prennent un tournant des plus loufoques.
L’art culinaire marocain à l’honneur à Tunis lors du 5ème « KidsFest »

La richesse de la cuisine marocaine a été à l’honneur lors du cinquième chapitre du « KidsFest Tunisie », tenu dimanche à Sid Bou Saïd (banlieue de Tunis) sous le signe « C’est la Vie ».
L’artisanat et l’art culinaire marocains à l’honneur à la foire des cultures amies de Mexico

L’artisanat et l’art culinaire marocains sont présents en force à la Foire des cultures amies de Mexico, qui s’est ouverte samedi au centre historique de la métropole, à travers deux stands mettant à l’honneur le savoir-faire artisanal et la richesse de l’art culinaire marocains.
Vernissage à Lima d’une exposition de l’artiste peintre marocain Said Messari

Le vernissage d’une exposition de l’artiste-plasticien marocain Said Messari, intitulée « textures de papier », s’est déroulée, mardi, au musée Métropolitain de Lima, une occasion pour les visiteurs de découvrir une sélection de tableaux mettant en relief les capacités artistiques et la touche unique de l’artiste.
Étangs artificiels du Grand théâtre de Rabat : Les conditions très strictes de la société Bouregreg Cultures

Matériaux utilisés, éclairages, système de circuit d’eau, végétation… Les travaux de réalisation du Grand théâtre de Rabat vont bon train. En effet, la société Bouregreg Cultures, filiale de l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg, a récemment lancé un appel d’offres pour la réalisation et l’entretien des étangs artificiels de l’édifice.
Le pianiste marocain Marouan Benabdellah enchante le public péruvien le temps d’un récital à Lima.

Le pianiste marocain Marouan Benabdellah a enchanté un public péruvien féru de musique arabe et occidentale classique, le temps d’un récital organisé au siège du Centre culturel Ccori Wasi à Lima.
Prix du Maroc du Livre 2018 : ouverture des candidatures.

Le coup d’envoi des candidatures pour le Prix du Maroc du Livre 2018 a été donné par le ministère de la Culture et de la Communication.Trois nouveaux prix ont été institués.
Vernissage à Rabat de l’exposition « IN-DISCIPLINE » d’une pléiade d’artistes béninois.

Le vernissage de l’exposition des artistes béninois Ishola Akpo, Charly D’Almeida, Gérard Quenum, Nathanaël Vodouhè et Dominique Zinkpè, a eu lieu jeudi à l’Espace Expressions CDG à Rabat.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Voiture télécommandée

Leguide Voyage


Jnan Palace
Situé en plein coeur de Fès, cet hôtel vous propose le meilleur d'un établissement 5 étoiles luxueux dans la capitale spirituelle du royaume. Le Jnan Palace se situe dans une propriété privée de 2,8 ha respectant la véritable architecture marocaine traditionnelle.