Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd’hui le Maroc , il y a 1 an

Festival international Ibn Battouta : Une seconde 2e édition dédiée à la paix et la tolérance
Conférences, expositions, films, pièces de théâtre et concerts au menu

La ville du détroit a vibré pendant quatre jours aux rythmes des festivités de commémoration et de célébration de l’héritage d’Ibn Battouta. C’était à l’occasion du deuxième festival consacré à ce célèbre voyageur et explorateur tangérois et dont les travaux ont pris fin le 12 novembre. Cet événement vise, selon les organisateurs, à promouvoir les valeurs de pluralité, du dialogue et d’acceptation de l’autre dans sa différence. «Ce festival constitue une occasion unique en son genre pour célébrer le personnage d’Ibn Battouta à travers ses voyages et ses écrits. Cette initiative vient en conformité avec les directives royales de mettre en valeur le patrimoine immatériel marocain», a indiqué Mohamed Dekkak, président d’honneur du Festival international Ibn Battouta.

Initiée par l’Association marocaine d’Ibn Battouta, cette deuxième édition s’est déroulée dans sa grande majorité dans les locaux du prestigieux centre culturel Ahmed Boukmakh. Ce festival -dont les travaux ont eu lieu autour du thème «Les voyageurs, ambassadeurs de la paix»- a réussi à réunir des artistes, collectionneurs, chercheurs, sociologues, grands voyageurs, experts du tourisme, gastronomes et les acteurs de la société civile représentant le Maroc et les autres pays arabes et africains. Il a gardé le même objectif que l’année précédente, à savoir contribuer à l’animation de Tanger, mettre en valeur la tradition d’ouverture et de tolérance, héritée de son statut international et de sa position géographique stratégique entre les deux rives Nord et Sud de la Méditerranée, tout en cherchant à faire de l’art et la culture un vecteur de développement de la perle du Nord.

Les organisateurs ont ainsi programmé un symposium consacré à l’héritage d’Ibn Battouta et impliquant un groupe d’écrivains et d’intellectuels marocains de renom, ainsi qu’une autre série de conférences en rapport avec l’objectif principal de cette deuxième édition et portant sur les thèmes de L’eau et l’homme : paix et coexistence», «La découverte de soi à travers le voyage», «être femme aujourd’hui au Maroc», «Entre les écrits et la vie du grand écrivain espagnol Juan Goytisolo» et «Le voyage entre le monde arabe et l’Amérique latine». Les travaux de ce festival se sont distingués aussi par des expositions d’art contemporain ainsi que celles de livres, d’anciens manuscrits et d’objets remontant à des centaines d’années. Etaient également au programme des projections de films, des présentations de pièces de théâtre, des soirées musicales ainsi que des œuvres du street art réalisées par les peintres Mohamed Jemzaoui (Maroc), Mohamed Ferkchi (Maroc), Abdelkader Mounir (Maroc), Jésus Daniel (Mexique), l’artiste calligraphe Lahcen Farsaoui (Maroc) et le groupe «Interférences» (France). La journée de clôture a été marquée par l’organisation d’un carnaval qui a sillonné les principales avenues de la ville.

lire la suite sur le site de Aujourd'hui le Maroc
Lire aussi

Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille.

Le MuCEM de Marseille consacre une exposition en hommage au grand peintre marocain Mohammed Kacimi. Baptisée «Kacimi – 1993-2003, une transition africaine», cette exposition qui se déroule jusqu’au 3 mars 2019 se focalise sur les dernières années de la vie de l’artiste et sa «période africaine».
Bazar international de bienfaisance : c’est parti !

Le Cercle diplomatique de bienfaisance de Rabat organise le samedi 15 décembre son Bazar international de Bienfaisance au Théâtre National Mohammed V de Rabat. L’événement vise à collecter des fonds pour soutenir financièrement les ONG marocaines.
Patrimoine gnaoui : Essaouira assure la relève.

Le coup d'envoi de la 1ère édition du Festival «Génération Gnaoua des Jeunes», un événement éclectique dédié à la transmission de cet art musical ancestral aux générations montantes en vue de sa préservation et sa pérennisation, a été donné vendredi en début de soirée à Essaouira, avec l'organisation d'une parade de jeunes artistes.
Cycle des grands interprètes : la magie des sons par Célimène Daudet.

Après Anne Quéfflec et Alexandre Tharaud en début d’année, l’Institut français du Maroc invite Célimène Daudet à se produire du 7 au 15 décembre 2018 dans plusieurs villes du Maroc. Pour clôturer ce cycle de musique consacré aux grands interprètes, la pianiste proposera un récital composé notamment des Préludes de Debussy, en hommage au centenaire de la mort du compositeur.
clip indien de Fnaïre.

Engagé dans l'exportation de la culture marocaine, le groupe marrakchi Fnaïre met cette fois le cap sur l’Inde avec son dernier tube, une reprise de la célèbre chanson indienne “Dilbar”. Le trio est accompagné sur ce clip par Nora Fatehi, la star montante de Bollywood. En à peine cinq jours, la vidéo a amassé plus de 22 millions de vues.
Les produits des Mâalems marocains, stars du festival du Patrimoine Cheikh Zayed d’Abou Dhabi

Peaufinés avec une grande finesse par les doigts expérimentés des Mâalems marocains, les produits d'artisanat, exposés au pavillon marocain, ont envoûté un large public au Festival du Patrimoine Cheikh Zayed, qui se tient à Abou Dhabi, au Émirats arabes unis (EAU).
“Nuit des galeries”: vernissage à Fès d’une exposition de la calligraphie arabe.

Une exposition collective de la calligraphie arabe a été inaugurée, lundi à la Galerie Mohamed El Kacimi à Fès, à l'initiative de l'Association "Le Caméléon des arts plastiques".
Le Festival International du Film de Marrakech rend un hommage à Agnès Varda.

La 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech a rendu, dimanche soir dans la Cité ocre, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a eu droit à l'Etoile d'Or du Festival, lors d’une cérémonie solennelle au sein du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une palette de stars de cinéma et de grandes figures issues de divers horizons.
Le dernier livre de Chakib Guessous : Les nouvelles formes de conjugalité dans les pays arabes.

Le nouveau livre «Mariage et concubinage dans les pays arabes» de son auteur Chakib Guessous vient d’être publié par les éditions La Croisée des Chemins. Dans cette publication, l’écrivain aborde, selon la maison d’édition, «les formes nouvelles de conjugalité dans les pays arabes (Égypte, Maroc, pays du Golfe, Syrie et Tunisie) rendues licites afin de concilier les impératifs liés aux besoins naturels et ceux liés à la religion musulmane».
Remise du Prix Hassan II des manuscrits, le 13 décembre à Rabat.

La cérémonie de remise du Prix Hassan II des manuscrits, dans sa 39e édition, aura lieu le 13 décembre prochain à Rabat, à annoncé le ministère de la Culture et de la communication.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Toshiba - U300
Dual Core T2330 (1.6 GHz)
RAM: 1GB
HDD: 160 GB
Graveur DVD+/RW
WebCam 1.3 Megapixel
Lecteur de cartes
Réseau sans fil WiFi
WINDOWS VISTA HOME PREMIUM

Leguide Voyage


Dar Chrifa
Plongez dans les mystères et l'esprit de Fès ! Le maître des lieux vous fera partager son riad simple et authentique et sa passion pour cette ville envoûtante.