Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 6 mois

L’Boulevard : Une 17e édition aussi riche qu’ébouriffante
Après une année d’absence, l’événement casablancais l’Boulevard fait son come-back. Il se déroulera pour sa 17ème édition du 15 au 24 septembre 2017 dans les deux espaces complexe : Al Amal et stade du R.U.C à Casablanca. Au programme, compétition tremplin, une série de concerts musicaux, résidences artistiques et autres activités culturelles. En ouverture, du 13 au 19 septembre, l’Association l’Boulevard invite le public à découvrir et soutenir la relève des musiques actuelles et alternatives au Maroc. Dans ce sens, 19 groupes Hip Hop, Rock/Metal et Fusion se produiront sur la scène du complexe Al Amal. Six d’entre eux, soit deux par catégorie, seront sacrés par le jury. A la clé : 10.000 DH pour les vainqueurs du premier prix, 5.000 DH pour les gagnants du second, mais surtout l’enregistrement de deux morceaux pour chaque groupe primé, une formation menée par des professionnels sur le métier de musicien, et l’occasion de remonter très vite sur scène : les vainqueurs assureront, du 22 au 24 septembre, les avant-premières des groupes confirmés locaux et internationaux – invités à enflammer le public de L’Boulevard.

Parmi eux : le duo américain de Hip Hop M.O.P, le Marocain Masta Flow, le groupe de Metal français Dagoba, Betweenatna, Oum ou encore Keziah Jones. La grande scène du tremplin n’est pas en reste, avec des concerts nocturnes donnés par des groupes tels que les algéro-québecois Labess, la rappeuse néerlandaise Nanah Dae ou encore le phénomène casablancais Lferda. Une autre scène sera érigée au complexe Al Amal, avec une programmation musicale propre et des performances pensées pour accompagner la vie associative, fêtée et mise en lumière par L’Boulevard celle du Souk. Celui-ci réunira une trentaine de stands et de collectifs, rassemblés dans un même espace pour vendre leurs produits, sensibiliser à leur cause ou promouvoir leurs actions sociales ou culturelles. Ainsi, pendant que les groupes en compétition se succèdent sur la grande scène, celle du Souk accueillera des jam sessions, mais aussi la performance musico-théâtrale de Kabareh Cheikhats ou encore le rock de General Rest in Peace. Des résidences et créations sont également inscrites au programme. Cette année, la résidence Jokko Fam fera honneur à la journée Hip Hop, Betweenatna joindra son énergie à celle du groupe The Kominas (USA/Pakistan) pour la journée Rock /Metal, et enfin, la résidence Viento y Arena, pont entre le Maroc et l’Espagne, offrira le fruit de plusieurs semaines de travail et d’expérimentations lors de la soirée Fusion



lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

«Traversée» : Dix artistes questionnent l’état du monde depuis le Maroc

Pour établir un dialogue avec la foire d’art contemporain 1:54 de Marrakech
Nouvelle publication : Un roman écrit son propre testament par la plume d’Abdellah Baida

Le livre sent la fin approcher. C’est pourquoi il prend la décision d’écrire son «testament» pour témoigner de sa vie et de celles des siens avant l’extinction de son espèce.
Coup d’envoi du 2ème Festival culturel de la région de Casablanca-Settat

Le coup d’envoi de la 2ème édition du Festival culturel de la région de Casablanca-Settat a été donné, mardi soir, dans la métropole, au cours d’une cérémonie solennelle traduisant la diversité culturelle et religieuse du Royaume.
Noureddine Saïl partage sa passion pour le cinéma, «une université formatrice»

Noureddine Saïl, mémoire vivante du cinéma marocain, a partagé avec les cinéphiles et les étudiants d’Agadir, en l’espace d’un week-end, sa grande passion pour le 7 ème art qu’il considère comme «une université formatrice».
«Apatride» de Narjiss Nejjar projeté à la 68e Berlinale

La réalisatrice de «L'amante du Rif» et «Les yeux secs», Narjiss Nejjar, a marqué en lettres d'or sa participation à la 68e édition du Festival international du film de Berlin (Berlinale) à travers la projection de son film «Apatride» qui s'attaque à un pan sensible de l'histoire marocaine, à savoir l'expulsion de 45.000 Marocains d'Algérie en décembre 1975.
Leïla Slimani : L’écriture, un exercice d’émancipation qui transgresse les frontières

La littérature offre l’opportunité d'évoquer toutes les thématiques sans avoir peur des tabous
Tanger « Théâtre Ecol’eau » : sensibiliser les écoliers à la préservation de l’eau

Amendis Tanger a lancé, mercredi dernier, en deuxième étape après M’diq-F’nideq, le programme « Théâtre Ecol’eau » destiné à sensibiliser les enfants à la préservation de l'eau.
SIEL 2018: La grand-messe du livre à Casablanca

Le salon a toujours réservé un accueil particulier aux enfants et au jeune public. Pas moins de 47 activités leur sont dédiées entre ateliers artistiques et scientifiques, lectures et récitals de contes. Ici, l’acteur et humoriste Hassan El Jem partageant son expérience avec des jeunes écoliers (Ph. Abo)
L’Unesco fête la langue arabe

Le monde célèbre ce lundi 18 décembre la journée internationale de la langue arabe sous le signe de l’évolution technologique et des défis à relever.
Le cinéma fait sa fête à Marrakech

La Fête du cinéma, un événement dédié à mettre en avant la création cinématographique nationale et à apprécier une série de films inédits, aura lieu du 1er au 3 décembre prochain à Marrakech, à l’initiative conjointe de l’Ecole supérieure des arts visuels et de l’Institut français de la cité ocre.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Toshiba - NB205 N312B/BL
Intel Atom N280 1.6 ghz, Mémoire 1Go, DD160 Go,Webcam intégrée, Windows Xp

Leguide Voyage


Le théâtre Royal
Le théâtre Royal est une véritable réussite qui fut interrompue bon nombre d'années avant de reprendre il y quelque temps. Volonté des pouvoirs publics de donner à ce lieu la véritable place qu'il mérite dans l'univers de l'art et de la culture à Marrakech.