Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 10 mois

PAM : Avertissements et sanctions à l’encontre des élus
Le secrétaire général affirme avoir démissionné de son poste en raison de la conduite de certains parlementaires

Certains élus n’ont pas respecté le programme électoral du parti alors que des parlementaires enfreignent le code d’éthique et de conduite du PAM.

Ilyas Omari démissionne du secrétariat général du Parti authenticité et modernité. L’information a fait l’effet d’une bombe dans le microcosme politique dans la nuit du lundi à mardi derniers. Quatrième secrétaire général du parti depuis sa création en 2008, Omari a été élu numéro un du PAM en janvier 2016. Un peu plus d’une année après, Omari décide de quitter subitement son poste. Dans une conférence de presse très suivie mardi au siège central du PAM à Rabat, Ilyas Omari affirme que sa décision est définitive. Pourtant, les membres du bureau politique informés de la décision de leur leader la veille refusent cette démission. Un conseil national a d’ailleurs été convoqué pour trancher la question.

En attendant, Omari s’est confié devant les journalistes et les caméras sur les motifs de cette démission. Il a dans ce sens fait savoir que le bilan du PAM neuf ans après sa création l’a conduit à prendre cette décision. «Après analyse des documents liés au bilan, il s’est avéré que certains présidents des collectivités territoriales ont notifié au parti qu’ils n’étaient plus en mesure de poursuivre leur mission et honorer leurs engagements.

De même, certains élus n’ont pas respecté le programme électoral du parti alors que des parlementaires enfreignent le code d’éthique et de conduite du PAM. Les personnes concernées par ces agissements ne sont pas seuls responsables. J’assume en tant que secrétaire général du parti une part de la responsabilité politique dans cette situation. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de démissionner», a-t-il déclaré au cours de la conférence de presse. Qui sont alors ces élus que le secrétaire général a mentionnés? Omari n’a pas donné de noms.

Avertissements

Une chose est sûre en tout cas. Le parti va adresser des avertissements à ses parlementaires qui ne respectent pas le code de conduite du PAM. En effet, un communiqué du bureau politique a annoncé que le parti adressera des avertissements aux parlementaires qui n’ont pas respecté le code de conduite et rendra publics les noms des parlementaires absents lors des séances parlementaires et des réunions des commissions permanentes, et ce dans le cadre du respect du principe de corrélation de la responsabilité à la reddition des comptes et du slogan prôné par le parti lors de la campagne électorale, «Le changement, maintenant».

Cette décision intervient dans le cadre des conclusions tirées par la direction du parti sur la base du bilan du parti depuis sa création il y a neuf ans, ainsi qu’un rapport sur les activités des deux groupes parlementaires et de l’Instance nationale des élus et d’autres rapports portant sur les aspects organisationnels et administratifs du parti. Ce n’est pas tout. Le PAM annoncera également les décisions prises à l’encontre d’autres présidents de collectivités territoriales n’ayant pas respecté les directives et les décisions du parti, relève le communiqué.
A noter que l’intérim sera assuré par Lahbib Belkouch, membre du bureau politique.

Quatre secrétaires généraux en 9 ans
Le Parti authenticité et modernité (PAM) a connu quatre secrétaires généraux en neuf ans d’existence. Théoriquement, le mandat d’un secrétaire général court quatre ans mais au vu de leur nombre depuis la création du parti, ces derniers ne dépassent pas les deux ans. Le premier secrétaire général du parti fut l’ancien syndicaliste Hassan Benadi. Le mandat de celui-ci fut particulier.

En plus d’être le premier à prendre les rênes d’un parti nouvellement créé, Benadi a dirigé le PAM durant une période transitoire qui a précédé le premier vrai congrès national de cette formation. Le deuxième secrétaire général dans la liste fut Mohamed Cheikh Biadillah, l’ancien ministre de la santé et président de la Chambre des conseillers. Il a par la suite cédé le flambeau à Mohamed Bakkoury, l’actuel président de la région de Casablanca-Settat. Le dernier SG est bien évidemment Ilyas Omari qui a conduit quelques mois après son élection en janvier 2016 le PAM à une deuxième place dans les dernières élections législatives avec 105 députés.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Lutte contre la traite des êtres humains: Un projet de décret adopté.

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi à Rabat, un projet de décret relatif à la commission nationale de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains.
La politique migratoire du Maroc saluée à l'ONU.

La Stratégie nationale d'immigration et d'asile adoptée par le Maroc a permis aux réfugiés de regagner leur dignité et de contribuer à la création de la richesse, a indiqué, mercredi à Rabat, le représentant au Royaume du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), Jean-Paul Cavaliéri.
Nouvelle distinction pour l'ONMT, récompensé pour sa campagne "Maroc In Motion".

Pour son spot visionné à plus de 3 millions de reprises, l'Office national marocain du Tourisme (ONMT) s'est distingué parmi pas moins de 82 candidatures, décrochant à Paris le Player d'Or de la catégorie "expérience sociale" des Brand Expérience Awards 2018.
Réforme des retraites parlementaires : les anciens députés voient rouge.

Baisse de la pension mensuelle, âge du départ à la retraite... Alors qu'un consensus semble avoir été trouvé entre les différents groupes parlementaires sur la réforme des retraites des élus, les ex-députés crient à l'inconstitutionnalité du projet de loi dont la dernière mouture prévoit la rétroactivité des mesures
Lutte contre la spoliation foncière : Le gouvernement muscle le dispositif

Les nouvelles dispositions vont octroyer au procureur du Roi la prérogative d’ordonner des mesures conservatoires visant à protéger le bien immobilier objet de spoliation
Politique Africaine et des pays du G5 Sahel: la « grande convergence » de la vision de SM le Roi saluée à Rabat

Une grande convergence existe entre la vision développée par SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de la politique africaine et celle développée par les pays du G5 sahel, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.
Ouverture de cinq nouveaux tribunaux de première instance d’ici fin 2018.

Le ministre de la justice, Mohamed Aujjar, a indiqué, lundi à Rabat, que cinq nouveaux tribunaux de première instance vont commencer à fournir leurs services aux citoyens d’ici fin 2018.
L’ONSSA rassure sur la qualité des produits laitiers commercialisés.

L’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) rassure les consommateurs que le lait et les produits laitiers sont régulièrement contrôlés.
Le Président nigérian visite l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams Morchidines et Morchidate

Le Président de la République Fédérale du Nigeria, SEM. Muhammadu Buhari a visité, dimanche soir, le siège de l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams Morchidines et Morchidate à Rabat.
Une délégation ivoirienne examine à Salé l’état d’avancement du projet de la Baie de Cocody.

Une délégation ivoirienne de haut niveau, en visite officielle au Maroc, a examiné jeudi au siège de l’agence d’aménagement de Bouregreg à Salé, l’état d’avancement du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody à Abidjan.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Set de cuisine

Leguide Voyage


Riad Myra
Construit au début du siècle dernier et restauré par les meilleurs artisans de Fès, Riad Myra est une des plus prestigieuses maisons d'hôtes de la ville.
Son architecture arabo-andalouse, sa décoration raffinée et son ambiance feutrée rappellent les demeures bourgeoises d'antan.