Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 6 mois

PAM : Avertissements et sanctions à l’encontre des élus
Le secrétaire général affirme avoir démissionné de son poste en raison de la conduite de certains parlementaires

Certains élus n’ont pas respecté le programme électoral du parti alors que des parlementaires enfreignent le code d’éthique et de conduite du PAM.

Ilyas Omari démissionne du secrétariat général du Parti authenticité et modernité. L’information a fait l’effet d’une bombe dans le microcosme politique dans la nuit du lundi à mardi derniers. Quatrième secrétaire général du parti depuis sa création en 2008, Omari a été élu numéro un du PAM en janvier 2016. Un peu plus d’une année après, Omari décide de quitter subitement son poste. Dans une conférence de presse très suivie mardi au siège central du PAM à Rabat, Ilyas Omari affirme que sa décision est définitive. Pourtant, les membres du bureau politique informés de la décision de leur leader la veille refusent cette démission. Un conseil national a d’ailleurs été convoqué pour trancher la question.

En attendant, Omari s’est confié devant les journalistes et les caméras sur les motifs de cette démission. Il a dans ce sens fait savoir que le bilan du PAM neuf ans après sa création l’a conduit à prendre cette décision. «Après analyse des documents liés au bilan, il s’est avéré que certains présidents des collectivités territoriales ont notifié au parti qu’ils n’étaient plus en mesure de poursuivre leur mission et honorer leurs engagements.

De même, certains élus n’ont pas respecté le programme électoral du parti alors que des parlementaires enfreignent le code d’éthique et de conduite du PAM. Les personnes concernées par ces agissements ne sont pas seuls responsables. J’assume en tant que secrétaire général du parti une part de la responsabilité politique dans cette situation. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de démissionner», a-t-il déclaré au cours de la conférence de presse. Qui sont alors ces élus que le secrétaire général a mentionnés? Omari n’a pas donné de noms.

Avertissements

Une chose est sûre en tout cas. Le parti va adresser des avertissements à ses parlementaires qui ne respectent pas le code de conduite du PAM. En effet, un communiqué du bureau politique a annoncé que le parti adressera des avertissements aux parlementaires qui n’ont pas respecté le code de conduite et rendra publics les noms des parlementaires absents lors des séances parlementaires et des réunions des commissions permanentes, et ce dans le cadre du respect du principe de corrélation de la responsabilité à la reddition des comptes et du slogan prôné par le parti lors de la campagne électorale, «Le changement, maintenant».

Cette décision intervient dans le cadre des conclusions tirées par la direction du parti sur la base du bilan du parti depuis sa création il y a neuf ans, ainsi qu’un rapport sur les activités des deux groupes parlementaires et de l’Instance nationale des élus et d’autres rapports portant sur les aspects organisationnels et administratifs du parti. Ce n’est pas tout. Le PAM annoncera également les décisions prises à l’encontre d’autres présidents de collectivités territoriales n’ayant pas respecté les directives et les décisions du parti, relève le communiqué.
A noter que l’intérim sera assuré par Lahbib Belkouch, membre du bureau politique.

Quatre secrétaires généraux en 9 ans
Le Parti authenticité et modernité (PAM) a connu quatre secrétaires généraux en neuf ans d’existence. Théoriquement, le mandat d’un secrétaire général court quatre ans mais au vu de leur nombre depuis la création du parti, ces derniers ne dépassent pas les deux ans. Le premier secrétaire général du parti fut l’ancien syndicaliste Hassan Benadi. Le mandat de celui-ci fut particulier.

En plus d’être le premier à prendre les rênes d’un parti nouvellement créé, Benadi a dirigé le PAM durant une période transitoire qui a précédé le premier vrai congrès national de cette formation. Le deuxième secrétaire général dans la liste fut Mohamed Cheikh Biadillah, l’ancien ministre de la santé et président de la Chambre des conseillers. Il a par la suite cédé le flambeau à Mohamed Bakkoury, l’actuel président de la région de Casablanca-Settat. Le dernier SG est bien évidemment Ilyas Omari qui a conduit quelques mois après son élection en janvier 2016 le PAM à une deuxième place dans les dernières élections législatives avec 105 députés.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Aucune décision pris sur la suppression des matières du baccalauréat

Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a démenti, jeudi à Rabat, que le gouvernement ait pris une quelconque décision concernant la suppression de la philosophie et de l’éducation islamique des manuels du cycle du baccalauréat.
Le Maroc engagé à garantir l’accessibilité des services de santé à ses migrants

Le Maroc a décidé de parier sur une politique volontariste en s’engageant à garantir l’accessibilité des services de santé à ses migrants, a indiqué, jeudi à Rabat, la cheffe de mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), Ana Fonseca.
Fès : Les Foundouqs de la médina retrouvent une seconde vie

Les célèbres foundouqs Chemmaïne-Sbitriyine, Barka et Staouniyine, situés au cœur de la médina de Fès, viennent de retrouver une seconde vie, avec leur ouverture à des activités de l’artisanat en voie de disparition et à des services culturels et touristiques.
Doukkali lance la campagne «Le don de sang, une responsabilité de tous»

Une caravane de don de sang a été lancée, lundi à Rabat, sous le thème, «le don de sang, une responsabilité de tous» afin d’assurer un approvisionnement en sang suffisant au niveau national.
Pourquoi les Marocains ne respectent pas le code de la route

Les Marocains sont nombreux à conduire sans ceinture de sécurité. Ils ne sont que 56,6% à la porter en milieu urbain contre 66,8% en mars 2016. En rase campagne, les automobilistes sont plus vigilants où le taux de port de la ceinture atteint les 66%.
Qualifes Conseil et Afnor remettent le label Enfance à deux crèches à Casablanca

Organisation, pédagogie d’aménagement des locaux…
En interaction avec les Hautes Instructions Royales Aides du Croissant-Rouge marocain à 3.500 familles dans 7 provinces

S.A.R. la Princesse Lalla Malika a incité les membres du comité de vigilance à suivre le développement de la situation dans les régions touchées par la vague de froid.
Jerada : Les 40 engagements du gouvernement

Emploi, factures d’eau et d’électricité, plan urgent de développement…

Une 5ème unité thermique sera programmée à Jerada ainsi qu’une nouvelle station solaire à Lamrija.
Dialogue social avec les pilotes : Les précisions de la RAM

Le dialogue social avec l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) est toujours ouvert. C’est ce qu’a tenu à préciser Royal Air Maroc après la médiatisation de la récente action de revendication menée par ses pilotes.
Mise en place de commissions provinciales pour lutter contre la vague de froid

De nombreuses mesures ont été prises en vue de lutter contre les effets de la vague de froid qui sévit actuellement dans plusieurs régions du Royaume, dont la mise en place de commissions provinciales visant à désenclaver les zones affectées, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Bureau FUNCTION
Réf.: T8012120
1 porte 4 tiroirs
Dim.: 145x60x76
Couleur : Wengé

Leguide Voyage


Riad Monceau
Véritable petit bijou de l’architecture hispano-mauresque, daté du XVIIIe, mais entièrement reconditionné en 2002, le « Monceau » associe le charme d’un riad authentique et le confort d’une demeure de conception récente, le calme d’un véritable havre de paix et la proximité immédiate des principaux sites touristiques et des commerces.