Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 11 mois

Coopératives agricoles : Vers la création d’une fédération africaine
De par son savoir-faire en termes de valorisation de produits agricoles, le Royaume servira de modèle et source d’inspiration pour les pays voisins en vue de mettre en marche une vision proactive du secteur coopératif.

Créer un regroupement de coopératives agricoles en Afrique. Tel est l’objectif initial de la fédération qui sera bientôt constituée au niveau continental. Ce projet a fait l’objet de discussions lors de la 3ème conférence africaine des coopératives, tenue récemment à Casablanca. Organisées par l’Alliance coopérative internationale en partenariat avec le ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale et l’office de développement et de coopération, ces rencontres de quatre jours ont connu la participation de 19 pays africains et 8 autres issus de l’Europe, d’Amérique Latine et d’Asie. Cet événement a mis l’accent sur la propulsion des coopératives en Afrique pour lutter contre la pauvreté. Pour atteindre cet objectif, il est primordial de coordonner le travail entre les coopératives du continent et faciliter la circulation des produits entre elles. Ainsi, la 3ème conférence africaine des coopératives a été une occasion pour présenter l’étude portant sur la création de la Fédération de la coopérative agricole. « Les résultats sont satisfaisants. L’étude réalisée par l’appui de l’Union européenne démontre la faisabilité de ce projet. Toutefois il y a un certain nombre de préalables à remplir avant de construire ce sommet et mettre fin à la pauvreté.

De même, il faudrait disposer de groupements solides dans chaque pays avant d’arriver à une fédération unique au niveau continental», nous explique Abdelkrim Azenfar. Le directeur général de l’Office de développement et de coopération a par ailleurs souligné que pour mettre fin à la pauvreté il faudrait asseoir un développement local durable. Le principal défi à relever en Afrique est la valorisation des produits par la population locale. «Le problème est très poussé dans certains pays africains où les multinationales dominent avec beaucoup de produits importés. En contrepartie, très peu de capacités existent au niveau local pour valoriser l’existant», explique M. Azenfar. Les opérateurs du secteur œuvrent au niveau continental à créer des synergies et partager les expériences entre pays.

Le but étant de doter l’ensemble des coopératives africaines des mêmes outils de productivité. Le Maroc jouerait un grand rôle dans cette dynamique. De par son savoir-faire en termes de valorisation de produits agricoles, le Royaume servira de modèle et source d’inspiration pour les pays voisins en vue de mettre en marche une vision proactive du secteur coopératif. Les coopératives agricoles ont en effet atteint un niveau satisfaisant, notamment en termes de qualité. Les efforts consentis leur permettent aujourd’hui de se positionner aisément sur le marché international puisqu’une grande partie des produits issus de coopératives répond aux normes internationales en termes de sécurité sanitaire et alimentaire, chose qui favoriserait leur exportation.

En dupliquant l’expérience marocaine au niveau africain, le continent se dotera d’un marché interne assez riche et rentable. Une autre mission attend les pays africains. Il s’agit d’identifier des plans d’action appropriés à chaque état pour dynamiser la stratégie africaine du mouvement coopératif fixée pour la période 2017-2020. «Nous voulons faire de cet horizon un modèle de durabilité aussi bien au niveau social qu’environnemental», souligne le directeur général de l’Office de développement et de la coopération. La finalité de cette feuille de route est d’élargir le tissu coopératif et de faciliter l’accès aux personnes vulnérables qui participent à ce mouvement coopératif.

La stratégie a en effet pour objectif de développer des entreprises coopératives. Elle vient ainsi répondre aux besoins de développement des coopératives actuelles et potentielles en Afrique.

Elle se concentre sur tous les types de coopératives, en raison de leur grand impact sur l’élévation du statut socio-économique des populations. Elle accorde par ailleurs une attention particulière à certains secteurs coopératifs spécifiques, et ce en raison des besoins actuels des États tels que les coopératives agricoles, les coopératives d’habitation, les coopératives bancaires et d’assurance, les coopératives industrielles ainsi que les coopératives artisanales et professionnelles.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Sécurité informatique : les grands groupes font confiance aux marques, les PME sont à la traîne.

Une quinzaine d’acteurs se partagent un marché essentiellement constitué de grands groupes. Des solutions efficaces à moindre coût développées par des start-up, ou en open source, sont disponibles. Les multinationales essaient d’investir le créneau des PME/TPE avec des solutions bon marché.
CMI lance le paiement multicanal des taxes locales .

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a lancé, en partenariat avec la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), le paiement multicanal des locales 2018.
Élection CGEM: M. Mezouar présente les grandes lignes de son programme « Un élan pour tous ».

Le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a présenté, mardi à Casablanca, avec son colistier Fayçal Mekouar, sa vision pour le développement des sociétés nationales et les grandes lignes de son programme placé sous le signe « Un élan pour tous ».
ADNOC et OCP annoncent la création d’une joint-venture de production d’engrais .

Le Groupe OCP et Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) collaboreront pour la création d’une joint-venture (JV) de production d’engrais de classe mondiale.
Prêt-à-porter féminin : Monarqueo compte investir 100 MDH d’ici 2023.

L’enseigne 100% marocaine ambitionne de développer une offre haut de gamme et accessible. Elle compte développer très rapidement un réseau de 10 boutiques dans les grandes villes du pays n Le façonnage est pour l’instant confié à un sous-traitant local. La société a décidé d’ouvrir sa propre usine en 2019.
La BCP et l’ITFC signent à Casablanca un mémorandum d’entente.

La Banque centrale populaire (BCP) et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) ont signé, jeudi à Casablanca, un mémorandum d’entente en vue de soutenir les flux commerciaux régionaux entre les pays africains et arabes dans le cadre du «Programme des passerelles commerciales arabo-africaines» (AATB).
Efficacité énergétique dans le bâtiment : jusqu’à 800 DH/m2 pour une isolation thermo-acoustique

Promulguée en novembre 2015, la réglementation thermique est encore non applicable . Des décrets d’application ne sont toujours pas publiés. La double cloison et le double vitrage sont les systèmes les plus répandus au Maroc.
Maroc-Union européenne : Le Parti populaire européen plaide pour un accord agricole équilibré.

Le Groupe du Parti populaire européen (PPE) est favorable à un accord agricole équilibré entre le Maroc et l’Union européenne.
OCP : Libération de la cargaison de phosphates saisie en Afrique du Sud.

Le navire du Cherry Blossom, avec 50 000 tonnes de phosphates à son bord, a finalement quitté le Port Elizabeth, rapporte Telquel.ma. Il a en effet levé l’ancre le 7 mai à 15h40....
Randonnée : un gros potentiel à exploiter dans les zones montagneuses.

Des guides et une partie de la population de la région de Béni-Mellal s’opposent au balisage des parcours afin de pouvoir proposer leurs services aux randonneurs. Dans l’Oriental, des associations veulent dynamiser la vallée de Zegzel par l’ouverture de la grotte du chameau, déjà aménagée, et la création de parcours d’escalade et de tyrolienne. De nouveaux parcours de randonnée permettront de créer de nouveaux produits touristiques dans la province d’Al Haouz.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Kitea - Table de conférence
Réf.: Q5210M/N 2.500 Dh
Table de conférence
210x100x75 cm
Couleur : noyer ou acajou

Leguide Voyage


Riad Sheherazade
Construit à la fin du XIXème siècle, restauré par les meilleurs artisans de Fès , Riad sheherazade a un cachet de palais avec son architecture arabo-andalouse. Colonnes, Arcades, Coupoles, Minzehs, Kiosque mauresque...