Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 mois

Hanane Ibrahimi de retour sur le petit écran: Elle se produit dans deux œuvres télévisées
En cinéma, l’actrice dit ne pas avoir «hélas» de projets pour l’heure. Quand même, elle demeure ouverte à toute proposition.

Bien qu’elle se soit éclipsée de la scène artistique depuis six ans, période lors de laquelle elle s’est installée aux Etats-Unis, le public se souvient toujours de Hanane Ibrahimi. Preuve en est l’invitation qui lui est adressée par des étudiants de l’Institut supérieur d’ingénierie et des affaires (ISGA) de Rabat lors du Festival du court-métrage initié par cet institut. L’occasion de mettre l’actrice à l’honneur. «Cela me fait plaisir que des jeunes d’une autre génération me rendent hommage», indique l’artiste.

Outre cet hommage, Hanane Ibrahimi s’affiche dans la série «Ain El Haq» du réalisateur Abdeslam Kelai. Le tournage de cette œuvre télévisée prévue d’être diffusée sur la deuxième chaîne étant déjà achevé. L’actrice prend également part au nouveau téléfilm «Rdat El Oualidine» de Brahim Chkiri. Dans cette œuvre
programmée pour la chaîne Al Aoula, elle partage le premier rôle avec Thouria Alaoui, Hicham El Ouali, Hicham Bahloul, Yassine Ahjam, Naima El Mcherki et Kalila Bounaylate entre autres. «Je joue un personnage un peu différent de mes rôles précédents. Cette fois-ci je suis la belle-fille un peu méchante», précise Hanane Ibrahimi.

Quant à la date de diffusion de ces deux œuvres, elle n’est pas encore connue selon ses dires.

A propos de ses collaborations avec Rachid El Ouali, l’actrice indique que l’idée germe. «C’est un grand ami que je respecte», estime-t-elle. Déjà l’actrice a, pour rappel, fait plusieurs apparitions avec l’acteur.

Concernant ses projets à venir, Hanane Ibrahimi précise : «Plusieurs personnes, qui avaient des projets pour cette année, m’ont contactée. Mais ça n’a pas marché».

En tout cas, l’artiste dit ne pas courir derrière les réalisateurs. Dans ce sens, elle donne l’exemple de Kelai et Chkiri qui l’ont sollicitée pour les fins de leur œuvre. Le premier la connaît assez bien, a déjà collaboré avec elle et l’apprécie, selon elle, pour sa discipline. Quant au deuxième, il l’a contactée. En cinéma, l’actrice dit ne pas avoir «hélas» de projets pour l’heure. Quand même, elle demeure ouverte à toute proposition. «Ce que j’aime faire, ce sont les rôles qui valorisent la femme marocaine», avance-t-elle.

La seule discipline artistique qui «manque» à l’artiste étant le théâtre. Cela est certainement dû à la disponibilité que les planches exigent pour faire des répétitions puisque l’actrice vit entre le Maroc et les Etats-Unis.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

Casablanca: Le quotidien vécu selon le pinceau de l’autodidacte Ryad Mouline

L’artiste-peintre Ryad Mouline qui expose ses œuvres jusqu’au 14 août à la Villa des arts de Casablanca, reflète son vécu sur ses toiles dont le vernissage s’est tenu le 20 juin. «Grâce à la peinture, l’art aujourd’hui fait partie intégrante de son quotidien. C’est le plus qui complète sa vie», estiment les initiateurs.
Agadir : Riche programmation pour la 14ème édition du festival Timitar

La ville d’Agadir est au rendez-vous du 5 au 8 juillet prochain avec la 14ème édition de son festival « Timitar, signes et culture » avec pour leitmotiv: les musiques amazighes accueillent les musiques du monde.
Elle vient de lancer la web série «Sa3a»: Inwi contribue à la production audiovisuelle nationale

Les internautes auraient indéniablement croisé sur la Toile des épisodes de la série «Sa3a» lors de ce mois de Ramadan. Une œuvre qui, selon l’opérateur Inwi, «transporte les téléspectateurs dans un univers fascinant, avec des personnages et des événements intrigants».
Spectacle «L’Artiste» au Mégarama de Casablanca

Après le succe`s fulgurant de «Chtatata», Eko revient avec son nouveau spectacle «L’Artiste» prévu le 8 juin au Mégarama de Casablanca.
6ème Festival international de cinéma et de mémoire commune: Quand Bollywood s’invite à Nador

La ville de Nador s’apprête à accueillir du 3 au 8 juillet la 6ème édition du Festival international de cinéma et mémoire commune. Initié par le Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix en partenariat avec plusieurs acteurs institutionnels, cette année le festival a choisi de rendre hommage au cinéma indien.
Un 1er symposium dédié à l’instrument: Pour un cadre juridique régissant l’apprentissage du qanun

Le symposium rassemblera une quarantaine d’interprètes qui présenteront des partitions en qanun et sera ponctué de connaissances relatives à cet instrument au Maroc et dans les pays arabes
Une bibliothèque au nom de Leila Mezian voit le jour

Elle a co-présidé le deuxième Forum euro-amazigh de la recherche
Mawazine 2017 : Un million de festivaliers

Vitrine de la musique mondiale et de la scène marocaine, Mawazine est le symbole de la relation historique que le festival entretient avec les villes de Rabat et Salé.
«Sa3a», une nouvelle série web signée Anouar Mouatassim

Prévue à partir du 29 mai sur la deuxième chaîne 2M et sur le Web
Diapo : Le nouveau visage artistique de la place Mohammed V à Casablanca

Après de long mois de travaux et d’attentes, la place Mohammed V de Casablanca s’est relookée pour donner un nouveau visage à la célèbre place casablancaise.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


- Bonbons super caramel
200 pièces Chocolat / réglise /
Lait / Nougat / Fruité

Leguide Voyage


Thermes de Moulay Yaccoub
Moulay Yacoub est une station thermale située à 22 km au nord ouest de la ville de Fès, dans un paysage de collines prérifaines. Se mêle dans cette région la culture berbère et Fassie (des habitants de Fes).Moulay Yacoub se trouve également à proximité des villes de Meknes et Ifrane, ainsi que des Ruines de Volubilis