Leguide.ma
Leguide du jour Actualités Consommateurs Immobilier Voyages Agenda
Activités Royales Monde Economie Sport High-tech Culture Maroc
0     0     0
Aujourd'hui le Maroc , il y a 1 an

Mesurer les niveaux de maturité des technologies au menu des débats
L’Académie Hassan II des sciences et techniques érige le pont entre scientifiques et industriels

Réussir la transition entre «innovation» et «industrialisation» des projets. Tel a été l’objectif de la session ordinaire organisée, mercredi 17 mai, à Rabat à l’occasion du 11ème anniversaire de la mise en place de l’Académie Hassan II des sciences et techniques. Sous le thème «De la recherche à l’industrialisation : quel éclairage permet d’apporter l’échelle de mesure des niveaux de maturité des technologies (Technology Readiness Levels-TRLs)», cette rencontre de haut niveau a réuni des chercheurs scientifiques et experts du monde de l’industrie. Ainsi, il a été question de créer un pont entre les deux sphères pour hisser l’industrie au Maroc et porter un appui au Plan de l’émergence industrielle que connaît le pays. Selon les académiciens, le Maroc a consacré des montants importants pour le financement de la recherche qui cible l’industrie automobile, l’aéronautique, et les énergies renouvelables. Pour la communauté scientifique, le pays ambitionne de renforcer son offre, tant sur le marché intérieur qu’à l’export. Or, selon les experts présents aucun développement technologique ne peut aboutir si une attention particulière n’est pas apportée aux différentes étapes allant de la recherche jusqu’à l’intégration industrielle.

Au cours de cette conférence, Nakita Vodjani, membre de l’Agence nationale de la recherche (France), a mis l’accent sur l’importance du processus du choix des projets de recherche scientifique à forte valeur ajoutée pour l’industrie. Elle a également partagé avec les experts présents les instruments pour stimuler le partenariat avec les entreprises et le transfert des résultats de la recherche publique vers le monde de l’économie. A cet égard, l’échelle de mesure des niveaux de maturité des technologies est reconnue de par le monde comme étant un outil de gestion de la recherche et développement, de transfert de technologie, de financement de l’innovation et des projets collaboratifs.

Cette session a permis de partager les expériences, notamment en matière de définition des rôles, d’évaluer la qualité et la pertinence des projets à travers les cahiers des charges des appels à projets.

Un prix Nobel parmi les nouveaux membres

Au cours de cette conférence, Omar Fassi Fihri a révélé les noms des nouveaux membres de l’académie dont la nomination officielle sera effectuée au cours de la prochaine session solennelle. Il s’agit d’abord du professeur Alan Jay Heeger, Américain, prix Nobel de chimie (2000) et professeur à l’Université de Pennsylvanie. Il a été nommé en qualité de membre associé. Ensuite, le professeur Abdeljabbar El Manira, membre correspondant de l’Académie Hassan II des sciences et techniques depuis 2013, et qui est également membre de l’Académie royale des sciences de Suède. Il a été nommé en tant que membre résident. Puis, le professeur Abdeslem El Khamlichi, enseignant-chercheur en neurochirurgie, nommé en tant que membre correspondant. Enfin, en qualité de membre correspondant, le professeur Ali Benomat, enseignant-chercheur en neurochirurgie à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat.

lire la suite sur le site d'aujourd'hui Maroc
Lire aussi

L’expertise automobile gangrenée par les pratiques malsaines.

Près de la moitié des propositions de remboursement des sinistres contestée par les assurés. Une trentaine d’experts assermentés mis en cause par la direction des affaires civiles. L’absence de conditions d’accès au métier facilite l’entrée de praticiens peu scrupuleux et les manquements à la déontologie.
Logement : la demande frémit à Casablanca et Rabat.

La baisse du coût de financement bancaire et la stabilisation des prix incitent à l’achat. Le retour prématuré des MRE en raison de Ramadan contribue également à l’animation du marché. A Casablanca, la demande est concentrée sur Bouskoura et Dar Bouazza.
Produits phytosanitaires : les bonnes affaires de Syngenta au Maroc .

Syngenta a engrangé 319 millions de dollars en Afrique, dont 50 millions au Maroc. Pour contrecarrer la concurrence de plus en plus forte des fabricants de génériques, l’entreprise enrichit son offre de produits par un accompagnement des agriculteurs dans les régions.
Hôteliers et voyagistes déroulent le tapis rouge aux touristes chinois.

En 2017, 120 000 touristes chinois ont visité le Maroc. Menus en mandarin, cartes asiatiques et du personnel qui parle la langue : les hôtels se conforment à leurs exigences. Quatre restaurants asiatiques, dont deux sont tenus par des Chinois, ont ouvert à Fès.
Le Japon consolide sa coopération avec le Maroc .

L’amélioration de la compétitivité économique et l’établissement d’une croissance durable, la réduction des disparités régionales et spatiales et la coopération Sud-Sud triangulaire Japon-Maroc-Afrique sont les trois axes du partenariat. Le Japon a accordé au Maroc un prêt concessionnel de 435 MDH pour la construction d’un navire océanographique et de recherche halieutique
Sécurité informatique : les grands groupes font confiance aux marques, les PME sont à la traîne.

Une quinzaine d’acteurs se partagent un marché essentiellement constitué de grands groupes. Des solutions efficaces à moindre coût développées par des start-up, ou en open source, sont disponibles. Les multinationales essaient d’investir le créneau des PME/TPE avec des solutions bon marché.
CMI lance le paiement multicanal des taxes locales .

Le Centre monétique interbancaire (CMI) a lancé, en partenariat avec la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), le paiement multicanal des locales 2018.
Élection CGEM: M. Mezouar présente les grandes lignes de son programme « Un élan pour tous ».

Le candidat à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a présenté, mardi à Casablanca, avec son colistier Fayçal Mekouar, sa vision pour le développement des sociétés nationales et les grandes lignes de son programme placé sous le signe « Un élan pour tous ».
ADNOC et OCP annoncent la création d’une joint-venture de production d’engrais .

Le Groupe OCP et Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) collaboreront pour la création d’une joint-venture (JV) de production d’engrais de classe mondiale.
Prêt-à-porter féminin : Monarqueo compte investir 100 MDH d’ici 2023.

L’enseigne 100% marocaine ambitionne de développer une offre haut de gamme et accessible. Elle compte développer très rapidement un réseau de 10 boutiques dans les grandes villes du pays n Le façonnage est pour l’instant confié à un sous-traitant local. La société a décidé d’ouvrir sa propre usine en 2019.



Leguide Immobilier


Duplex à Skhirat plage, Skhirat
Superficie : 140m²
Prix Location Meublé : 8 500 DH
Référence : 111

Leguide Conso


Assortment - Chocolat "JACQUOT"
150grs

Leguide Voyage


Dar El Mouhit
Le Dar El Mouhit («La Maison de l’Océan ») est une ancienne demeure de nobles mérinides de Rabat, d’une grande richesse décorative, bâtie selon un plan en croix autour d’un patio central donnant sur les différents lieux d’habitation.